Page 18ter


Page précédente Page suivante

5-Lutte intégrée :

Système de régulation des populations de ravageurs qui :
-tient compte du milieu particulier et de la dynamique des populations des espèces présentes
-maintient les populations de ravageurs à des niveaux où ils ne causent pas des dommages économiques


La lutte intégrée fait intervenir la notion du seuil de nuisibilité des ravageurs et du seuil de tolérance de la plante qui exprime le maximum de ravageurs :
-qu'une culture peut supporter sans subir des pertes économiques appréciables
-et au-delà duquel une intervention limitante devient indispensable


Puceron-Evolutions possibles de populations de ravageurs-Thrips


Causes du développement de la protection intégrée sous serre florale :
-pression commerciale
-élargissement de la gamme d'auxiliaires commercialisés
-meilleure connaissance de la biologie et de l'écologie des insectes
-prise de conscience des producteurs et surtout des consommateurs

On utilise de plus en plus le terme PBI (Protection biologique intégrée) ou IPM (Integrated post management)

Après avoir démarré en vergers, elle se développe sous serre (Tomates,fleurs...) où il faut associer une prophylaxie rigoureuse evec des moyens biologiques (et chimiques en dernier ressort)

Sous serre, la reconversion à la lutte intégrée nécessite la présence de facteurs favorisants :
-les plantes doivent être exemptes de résidus nocifs de pesticides non sélectifs
-avant de commencer cette lutte, les plantes doivent étre exemptes d'insectes ravageurs
-une humidité assez haute et une température minimum de 17 à 18íC.
-utilisation de panneaux adhésifs jaunes et bleus ("marqueurs" pour repérer les foyers de ravageurs)
-connaissance de la biologie des insectes ravageurs et des ennemis naturels
-disposition de moyens sélectifs pour pouvoir corriger si nécessaire
-tolérance de quelques dégâts dans la végétation par le maraicher

On utilise aussi des "plantes-relais" ou "plantes-banquier" : élevages autonomes de parasitoïdes introduits dans la culture à protéger (ainsi les auxiliaires sont présents par avance)

Exemple : Culture de Gerbera (fleurs coupées sous serre) :

-Lutte chimique en hiver permettant d'effectuer un "vide sanitaire" avant la lutte biologique de février à octobre!
-La lutte biologique s'effectue surtout contre Thrips (Thysanoptères), Aleurodes et Pucerons (Homoptères) :
Orius contre Thrips, Macrolophus contre Aleurodes, Aphidius et Harmonia contre Pucerons (après utilisation des panneaux adhésifs avec au moins 5 individus par panneau...)
-panneaux verts pour les Pucerons
-Panneaux jaunes pour les Aleurodes
-Panneaux bleus pour les Thrips
-Panneaux oranges pour les "mineuses"...


et lutte chimique par produits spécifiques si mouches mineuses et chenilles...


Aleurodes des serres ou "Mouche blanche"-Larve de Franklinothrips contre Thrips


2 "punaises" prédatrices utilisées sous serres à Gerbera

Orius insidiosus contre Thrips occidentalis - Macrolophus caliginosus contre Trialeurodes vaporiarum


Avantages de cette lutte :
-non accoutumance des ravageurs
-pas de risque de taches florales
-facilité relative d'utilisation
-horaires de travail plus faciles à planifier
mais...coûts variables suivant les cas....



Cycle du Carpocapse et mise en oeuvre d'une lutte intégrée


Piége delta à phéromone dans une serre à tomates : pour le comptage des ravageurs (ici les Aleurodes) éventuels afin d'envisager ou non une lutte intégrée (photo P.Falatico)


Programme RAISO Fleurs (Roses,Gerbera) mis en place dans la région PACA( source Novartis)
Ravageurs de la Rose et du GerberaInsecticides Novartis AgroInsectes auxiliaires (Noms commerciaux de Syngenta Bio-line)
ThripsVERTIMEC
FUORO
Acariens prédateurs :Amblyseius cucumeris en sachet(AMBLY LINE cu CRS),
Hypoaspis miles (HYPO LINE m)
AcariensVERTIMECAcariens prédateurs :Phytoseiulus persimilis (PHYTO LINE p),
Amblyseius californicus (AMBLY LINE cal)
PuceronsPLENIUMInsectes parasitoïdes :Aphidius colemani (APHI LINE c),
Aphidius ervi (APHI LINE e),
Aphelinus abdominalis (APHEL LINE ab),

Insectes prédateurs :Aphidoletes aphidimyza (APHIDO LINE a)
AleurodesPLENIUMInsectes parasitoïdes :Encarsia formosa (ENCAR LINE f),
Eretmocerus eremicus (ERET LINE e)
MineusesTRIGARD
VERTIMEC
Insectes parasitoïdes :Diglyphus isae (DIG LINE i),
Dacnusa sibirica (DAC LINE s)

mais il s'agit ici d'une lutte raisonnée et non d'une lutte intégrée !!

[Page 16]-[Page 18]







1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-7ter-7terter-8-8'-8''-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9bis-1-9bis-2-9bis-3-9bis-4-9bis-41-9bis-5-9ter-9terter-10-10-1-10-2-10-3-10-4-10-5-10-6- 10-7-10-8-10-8bis--10-9-10-9bis- 10bis-10bisbis10bisbis-1-10ter-11-11bis-11bis-1-11bis-2-11bisbis-11bisbis-1-11bisbis-2-11bisbisbis-11-111-11-11-12-11-13-11-14-11-14-1-11-15- 11-16-11-2-11-3- 11-4-11-5-11-6-11-7-11ter-12- 12-1-12-2-12bis-12bis-1-12bis-2-13-13bis-13bisbis-13bis-1-13bis-11-13bis-12-13bis-2- 13ter-13ter-1-13ter-2-13ter-3-13ter-4-13-41-13ter-5-13ter-6-13ter-7-13terter-13terterter-13-4-13-41-13-42-13-5-13-6-13-7-13-8-14 -14-1-14-2-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14ter-3-14ter-31-14ter-32-14ter-33-14ter-34-14ter-4-14ter-5-14ter-6-14terter-15-15'-15-1-15-2-15-3-15-31 -15bis-15ter-15ter'-15ter-1-15ter-2-15terter-15terterter-15terter-2-15-4-15-5-15-6-15-7-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18ter-1-18ter-2-18ter-3-18ter-4-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57