Page 13-7

Page précédente Page suivante

LES NYMPHALIDES, une famille à 2 faces (4) :

s-F/ Nymphalines (suite)


-Les Mélitées ou "Damiers" :

-plus petits que les "Vanesses"; ocre jaune assez sombre zébré et taché de brun noir
-15 espèces françaises dues aux variations complexes des zébrures

Ceraines espèces de Mélitées sont passées par plusieurs noms successifs de genres en quelques années : Melitaea puis Euphydryas puis Eurodryas ou Hypodryas... par exemple pour beaucoup de "Damiers" (pas facile pour les entomologistes les plus anciens !!)

-Melitaea cinxia ou "Déesse à ceinturons" ou "Mélitée du plantain" : 38 mm, chenille sur plantain avec épines et corps noir marqué de petits points blancs entre les anneaux (tête brun roux)
-Melitaea didyma ou "Mélitée orangée" : 37 mm, chenille sur véronique, plantain, scabieuse; ocre jaune et blanche, épines charnues blanches sauf les 2 rangées qui bordent le dos jaune oranges
-Eurodryas (Euphydryas) aurinia ou "Damier de la Succise" : 35 mm, inscrit à l'annexe II de la directive "habitats, faune, flore" et est donc protégé (Natura 2000) car sa survie est liée à la Scabieuse Succise, fleur des prairies humides (Scabiosa succisa de la Famille des Dipsacées); il pond ses oeufs sur les feuilles; c'est la disparition des zones humides qui provoque sa raréfaction; il faudrait donc assurer une gestion des prairies de fauche! (spécialement dans le centre Bretagne)


Rassemblement de Nymphalides sur un morceau de pain humide abandonné en altitude (photo H.Maleysson)
(ici : Melitaea cinxia-Cinclidia phoebe-Erebia aethiops)


"Mélitée" nord-américaine non déterminée - revers de Melitaea cinxia (photo M.Chevriaux


Emergence de 2 Melitaea cinxia sur l'"arbre à papillons" de P.Falatico...(voir bas de page 13-ter) - autre revers de Melitaea cinxia (photo H.Maluski)
(Cette "Mélitée du plantain" est caractérisée par la série de points noirs dans la bande submarginale fauve de l'aile postérieure...)


Melitaea cinxia : femelle - mâle (photos P.Falatico et A.Guibentif)


revers de Melitaea cinxia femelle (photos P.Falatico)


Melitaea cinxia : mâle (photo F.Cregut) - in copula (photo H.Maleysson)


Melitaea cinxia in copula (photo P.Falatico) - Une vue différente de Melitaea cinxia...


Autre revers de Melitaea cinxia (photo H.Maleysson) - La "Mélitée noirâtre" Melitaea diamina mâle (photo H.Maleysson)


Le "Damier noir" Melitaea diamina...(photo J.P.Lavigne, 18/06/2014, Cervières, Queyras)


Melitaea diamina femelle (photo H.Maleysson) - Autre Melitaea diamina (photo P.Prevot, 24/06/2012, Viller 57340)


Autre Melitaea diamina...(photos M.Chevriaux)


Melitaea diamina in copula (photos J.P.Marino, Mercantour, 1500 m)


Autre race locale vernetensis de Melitaea diamina : in copula - mâle...(photos J.P.Lavigne, Var)


Didymaeformia (Melitaea) didyma femelle...(photos P.Falatico)


Melitaea didyma mâles, ssp.meridionalis...(photos P.Falatico et J.P.Lavigne)


Melitaea didyma : in copula (photo J.P.Lavigne, Var) - (photo P.Falatico) - revers (photo S.Rolandez)


Meliaea didyma in copula...(photo J.P.Marino, Alpes maritimes 1000 m) - Melitaea didyma femelle (photo M.J.Ledoux,Var)


La "Mélitée orangée" femelle Melitaea (Didymaeformia) didyma : 35-50 mm, oeufs sur Linaires, Plantains et Véroniques, chenilles grégaires (photos O.Sigaud)


Autres photos de Didymaeformia didyma mâles (photos M.Chevriaux et J.P.Lavigne)


Autres photos de Didymaeformia (Melitaea) didyma femelle, sous-espèce Didyma...(photos P.Pinson)


Autre exemplaire alpin de la "Mélitée orangée" Didymaeformia didyma mâle...(photos P.Falatico)


Autre Didymaeformia didyma : mâle (sous-espèce meridionalis) - revers femelle... (photos P.Falatico)
(nombreuses formes géographiques et individuelles : sous-espèces plus ou moins claires et tachées avec des formes nettement plus petites et claires surtout méditerranéennes, taille réduite surement due au manque de nourriture en fin d'été où beaucup de leurs plantes nourricières sont fanées)


Mâle de Melitaea didyma...(photo P.Dubois) - Mellicta sp. proche de la "Mélitée alpine" Mellicta varia...(photo F.Bahuaud)


Autres Melitaea (Didymaeformia) didyma (photos S.Rolandez et P.Falatico)


Melitaea didyma : chrysalide (2 jours avant émergence) - émergence (photos P.Falatico)


Autre chrysalide de Melitaea didyma...(photos C.Noir)


Chenille jeune de Melitaea didyma...(photo J.P.Lavigne)


Chenille de Melitaea didyma, corps blanc avec traits noirs, taches orangées avec scoli blanc gris et soies noires, tête brun rougeâtre... (photos J.M.Chauvin)




Chenilles de dernier stade de Melitaea didyma (photos C.Fortune, Ancenis et Queyras)
(corps blanchâtre avec divers traits noirs, une paire de rangées de taches orangées issues des scoli blanc grisâtre avec soies noires, flancs munis sous le niveau des stigmates d'une série de petites zones orangées entourant des scoli colorés comme les autres ( blanc grisâtre avec soies noires), tête brun rougeâtre; Mellicta athalia a la tête noire marquée de blanc...)


Melitaea didyma : chenille en prénymphose - chrysalide (photos P.Falatico)




Autres gros plans sur la chenille de Melitaea didyma, environ 15 mm...(photos M.Le Masson)


Autre chenille de Melitaea didyma, 24 mm - jeunes chenilles de Melitaea cinxia encore dans leur toile commune (photos P.Falatico)


Chenilles en nombre de la "Mélitée du plantain" Melitaea cinxia sur des... plantains ! (photos P.Falatico)


Chenille de Melitaea cinxia


Chenille de Melitaea cinxia avec ses bandes transverses de points blancs et ses scoli courts - détail de la tête brun rougeâtre...(photos R.de La Grandière)


Chrysalide de Melitaea cinxia au milieu des dépouilles des chenilles (obtenue d'un élevage de P.Falatico)


Chenille originale de Mellicta athalia ou "Damier Athalie", maxi 25 mm, scoli (tubercules) trapus jaune orangé à apex blanc portant des soies noires, corps noir avec points blancs, fausses-pattes blanc gris...(photos G.Salama et P.Falatico)


Autre chenille de Mellicta athalia...(photo R.de La Grandière)


Autre chenilles de Mellicta (Melitaea) athalia, celle de droite parasitée par des Braconides (cocons) photos C.Fortune


Chenille de Melitaea vidée et momifiée surement par un Hyménoptère Ichneumonide endoparasite qui a découpé un large trou de sortie...(photos J.P.Lavigne)


La "Mélitée des Mélampyres" Mellicta(Melitaea) athalia...


Mellicta athalia athalia


Melitaea athalia ssp. athalia femelle (photos J.P.Lavigne, Vinon-sur-Verdon)


Autres Mellicta(Melitaea) athalia (photos H.Maleysson et A.Lous)


Mellicta athalia in copula...(photo D.Bourgeois)


Mellicta athalia sous-espèce athalia mâle...(photos M.Chevriaux)


Mellicta athalia sous-espèce celadussa mâle plus méridionale...(photos P.Pinson)


Autres formes de Mellicta athalia...(photos P.Falatico et M.Lamarlere)


Autre Mellicta athalia..(photos P.Falatico)






Mellicta athalia avec quelques critères spécifiques...(photos M.Le Masson)


Revers de Melitaea athalia ssp.celadussa...(photos J.P.Lavigne, bords du Verdon)

A noter que le genre Mellicta est partout remplacé semble-t-il actuellement par le genre Melitaea !


"Melitée des Scabieuses" mâle Melitaea parthenoides 40 mm, chenille sur Plantains et Melampyres (photo M.A.Schira) - revers (photo P.Falatico)


Melitaea parthenoides : forme foncée ? (photo H.Maleysson) - revers de la femelle (photo C.Noir)


Melitaea parthenoides et gros plan sur la tête...(photos S.Rolandez)


Melitaea parthenoides revers femelle (photo Y.Banière) - La "Mélité de Nickerl" Mellicta aurelia femelle (photo H.Maleysson)


Autre Melitaea aurelia...(photos P.Falatico)


La "Mélitée alpine" ou "Mélitée de la gentiane" Melitaea varia mâle orange (photos C.Fortune, Queyras)
(grosse tache noire horizontale dans l'espace 1b (+ petite et oblique chez l'espèce proche M.parthenoides); remplace ou cohabite avec M.parthenoides en altitude)


Revers de Melitaea varia mâle avec la bande postdiscale d'un blanc net au revers de l'aile postérieure - Revers de Mellicta dejone...


Melitaea varia femelle voilée de gris foncé; il y a des formes sombres et claires...(photos C.Fortune, col du Lautaret)


Un couple de Melitaea varia (photo J.P.Marino, Cairos, 1000 m)


Chenille de la "Mélitée des linaires" Melitaea dejone sur Anarrhinum bellidifolium (photos B.Saquet, Aveyron)


"Damier de la Succise" Euphydryas aurinia, espèce protégée...


Euphydryas aurinia provincialis femelle de Provence, forme claire


Autre forme provençale d'Euphydryas aurinia femelle, forme plus foncée
(il existe de nombreuses races géographiques de ce "Damier de la Succise" !)


Euphydryas aurinia in copula (les revers à gauche montrent les points noirs de la bande antéterminale des postérieures cernés de blanc-jaunâtre)... (photos P.Falatico)


Autres Euphydryas aurinia femelles (photos S.Rolandez et H.Maleysson)


Euphydyryas aurinia : ssp. provincialis au dessus chamois clair terne plus homochrome - ssp. aurinia plus chargée de noir (photos E.Gaillard, Ardèche)

Finalement cette espèce protégée peut être rare mais parfois localement abondante...

On distinguera 5 sous-espèces au final :

-E.aurinia aurinia : la plus représentée en Europe
-E.aurinia provincialis : S-E de la France et Italie
-E.aurinia beckeri : Pyrénées-Orientales et Espagne (dominance rouge)
-E.aurinia debilis : Alpes (plus petite et plus chargée de noir)
-E.aurinia pyrenes debilis : Est des Pyrénées (plus petite et plus chargée de noir)


Chenilles d'Euphydryas aurinia : stades jeunes sur Cephalaria leucantha - dernier stade : corps noir avec rangées de gros points blancs dorsaux et au niveau des stigmates, fausses-pattes brun rougeâtre (photos P.Falatico)


Autres chenilles d'Euphydryas aurinia sur Centaurea sp. : corps noir avec des rangées de gros points blancs sur la zone dorsale, scoli et tête noirs et on devine les fausses-pattes rougeâtres; la plante-hôte confirme...(photos C.Fortune)


Chenilles d'Euphydryas aurinia se chauffant au soleil sur des feuilles mortes fin mars : sortie d'hibernation récente pour se nourrir avant de se nymphoser fin avril (photos C.Fortune, Bretagne)
(les plantes-hôtes sont la Succise, la Scabieuse, la Centaurée, les Plantains...)




Autres chenilles d'Euphydryas aurinia...(photos G.Colombel, Ardèche, vallée de l'Eyrieux, 380 m, 20 mars)


Chrysalide d'Euphydryas aurinia...(photo P.Falatico)


Le "Damier de l'alchemille" Euphydryas cynthia : mâle avec beaucoup de blanc (photo C.Noir) - femelle fauve avec des lignes noires et lunules marginales du dessus de l'aile postérieure grandes et arrondies (photo C.Fortune, Queyras)


Chenille noire et jaune à scoli noirs épineux d'Euphydryas cynthia, sur Plantago alpina et Viola calcarata (photos C.Noir)




Euphydryas intermedia sur Astéracées, espèce localisée de Savoie... (photos G.Champier, Massif de Belledonne, 1800 m)


Euphydryas intermedia : lunules submarginales noires du revers de l'aile antérieure minces et régulières...(photos M.Le Masson, massif de Belledonne, 1400 m)





Le "Damier de Godart" Euphydryas desfontainii aux dessins noirs nets beaucoup plus marqués par rapport à E.aurinia; pour la forme gibrati, il faudrait voir le recto qui doit être plus "vif"...que la forme nominale (photo C.Fortune, Moiyen-Atlas marocain)





La "Mélitée des Centaurées "mâle Melitaea (Cinclidia) phoebe : 50 mm, taille et coloration variables, sur Centaurées, hiverne au stade chenille (photos O.Sigaud)
(cette espèce se raréfie en plaine mais est toujours présente en montagne)


Melitaea phoebe...(photos P.Neveu)


Accouplement de Melitaea phoebe, le mâle à gauche... (photo Y.Baniere) - sous-espèce mâle occitanica


Melitaea phoebe et accouplement (photo M.Chevriaux)


Autres Melitaea phoebe : individu isolé (photo C.Crismer) - in copula (photo J.P.Marino)


Revers d'une femelle (aile antérieure non anguleuse) de Melitaea phoebe : revers de l'aile postérieure aux nervures claires fractionnant en fines taches noires les lignes basales et discales (photo B.Saquet) - Autre Melitaea phoebe (photo J.Mondoloni, Rians, Var)


Melitaea phoebe femelle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Autre variante de Melitaea (Cinclidia) phoebe mâle (photo H.Maleysson)


Melitaea phoebe forme occitanica : femelle - mâle (photos F.Cregut)


Chenille proche d'Euphydryas sp. (photo R.de La Grandière)


Chrysalides "suspendues" de Melitaea : certaines sont parasitées par le Chalcidien Brachymeria...(photo H.Robert)


Espèce de "Damier" nord-américaine....

On peut rencontrer chez les "Mélitées" des aberrations chromatiques :




Aberration mélanisante chez un Melitaea sp....(photos J.P.Lavigne, sur les bord du Verdon)



Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-13-6-13-61-13-62-13-7-13-7'-13-70-13-71-13-8-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57