Page 49


Page précédente Page suivante

LA REPRODUCTION DES INSECTES : "Tout pout conserver l'espèce!" (1)



Les Insectes présentent tous les cas possibles de reproduction dont la classique rencontre entre individus sexués mâle et femelle avec dimorphisme sexuel plus ou moins marqué (individus morphologiquement identiques chez les "Téléphores"..., un peu différents par la couleur chez les "Lycènes"... ou très différents par des attributs morphologiques parfois inutiles comme les "Lucanes" mâles ou par l'aspect larviforme d'un des deux partenaires comme les femelles de "Cheimatobie" ou de "Lampyre"...); les modalités de l'accouplement varient et se terminent par l'insémination de la femelle par le mâle, insémination qui peut parfois être traumatisante ("Punaises" Mirides) ou même mortelle (pour les mâles des "Mantes"); il y a cependant des cas sans contact ou peu de contact entre mâle et femelle (dépôt d'un spermatophore par le mâle dans le milieu pour les Collemboles... ou sur les voies femelles chez des "Phanéroptères"...); enfin, il y a les cas extrêmes de parthénogénèse (Abeilles "mâles"...) et de polyembryonnie (Hyménoptères parasitoïdes...)

Les spermatozoïdes des insectes se ressemblent tous : ondulants et filiformes, ils atteignent 250 millimicrons de long et, pour les différencier, il est nécessaire d'observer des coupes fines au Microscope électronique à transmission :


Spermatozoïdes du Lépidoptère Tinea pellionella (photos M.E.B de G.Chauvin)


Tête du spermatozoïde de l'Ichneumonide Diadromus pulchellus parasite des chrysalides de Tinéides...(photo M.E.B G.Chauvin)

La reproduction sexuée nécessite des "équipements" spécialisés pour la recherche du partenaire (antennes pectinées, androconies liées aux phéromones sexuelles...) et des stimulations (parades, danses et offrandes nuptiales...)



Un couple de "Citron" Gonepteryx rhamni (mâle à gauche) : première rencontre ? - Lucilia sp. in copula...


Ils ont conclu ! (photo Y.Puntous) - L'amour peut être...aveugle ! (couple d'Asilus crabroniformis) photo J.C.Bernard)


"Ballade en amoureux" chez les petits Pyrgomorpha et ici c'est la femelle qui supporte le mâle ...(photos C.Fortune)


Un accouplement rare interspécifique entre un mâle de "Myrtil" Maniola jurtina et une femelle "Demi-deuil" Melanargia galathea dans le Tarn en juin (photos A.Cipière)
(on observerait ce phénomène plus souvent chez les Zygènes !)


Nous allons donc étudier dans les pages suivantes, de façon succeinte, les modalités de la reproduction :

-la recherche du partenaire
-les 2 partenaires sexués
-la préparation à l'accouplement
-les types d'accouplement
-la reproduction par spermatophore


(Ne sont pas traitées ici les déviations sexuelles !)


Ces 2 mâles de Sphaerophoria scripta vont vite s'apercevoir de leur erreur ??

1-Les équipements spécialisés pour la recherche du partenaire : quelques exemples

1-1: Androconies des mâles de certains Lépidoptèes :

Les androconies sont des écailles (ou des "poils") odorifères mâles formant des taches ou marques androconiales qui secrètent des phéromones attractives sexuelles pour les femelles :


Tache androconiale foncée sur chacune des ailes antérieures des mâles du Nymphalide "Amaryllis" Pyronia tithonus et du Satyride "Satyre" Lasiommata megera (photo M.Chevriaux)


Ligne androconiale oblique sur chacune des ailes antérieures des Hesperides mâles : la "Virgule" Hesperia comma et de la "Sylvaine" Ochlodes faunus (venatus)


Abdomen male de "Zygène transalpin" avec ses sclérites (les sclérites des génitalias sont soulignés!)
(présence des poils androconiaux près des sclérites des génitalias mâles)

1-2: Antennes pectinées, feuilletées, plumeuses...(grande suface de réception des stimuli) des mâles pour capter les phéromones femelles :

Les phéromones sont des signaux chimiques odorants agissant à longue distance (ce sont les phéromones sexuelles qui interviennent ici mais il en existe d'autres : de piste, d'alarme...); l'exemple le plus connu est l'attraction des "Grand Paons de nuit" par la phéromone sexuelle de la femelle vierge à une distance de plusieurs kms...
Une application des phéromones attractives sexuelles est la lutte biologique par les pièges à phéromones (capsule phéromonale dans un piège à glue type INRA, confusion sexuelle des mâles de "Carpocapse des pommes"...)


Antennes mâles : plumeuses des Psychides-pectinées des Attacides et Bombycides-feuilletées des Melolonthides (1 lamelle de plus que les femelles et plus grandes)

on pourrait aussi citer les antennes longuement ciliées et verticillées des mâles de Culicides et Chironomides....


Antennes de mâles et femelles de "Hannetons" : Melolontha melolontha ou "Hanneton commun"-Couple de Polyphylla fullo ou "Hanneton foulon" prêt à l'accouplement (photo Life)


Antenne à 7 feuillets de Melolontha mâle...


Gros sur les 7 feuillets (lamelles) de l'antenne du mâle du "Hanneton" Melolontha melolontha (photo P.Falatico)


Autres antennes à 7 feuillets du mâle du "Hanneton commun" Melolontha melolontha

1-3: Bioluminescence des femelles aptères de Lampyrides et yeux hypertrophés des mâles :


Yeux hypertrophiés de mâle ailé de Lampyris noctiluca pour repérer la femelle aptère et larviforme ("Ver luisant") dans les herbes ! (photos P.Pinson) (la production de lumière est une réaction de transformation biochimique de la luciférine par une enzyme la luciférase...); cette luminescence existe aussi pour le rapprochement des sexes chez le "Taupin lumineux" ou Pyrophore d'Amérique du Sud...


Il ne reste plus que la tête et les gros yeux d'un mâle de Lampyre dévoré par un Arachnide


Elatéride ("Taupin") lumineux d'Amérique du Sud : Pyrophorus sp. ou "Cocoyos"

1-4: La stridulation, moyen de communication pour le rapprochement sexuel :

Beaucoup d'nsectes stridulent c'est-à-dire communiquent par des signaux acoustiques au moyen d'une grande variété de procédés et d'appareils situés à des endroits variés du corps : ailes, thorax, abdomen, patte... Les chants émis par le mâle sont utilisés au rappochement sexuel (appel, parade...); il faut donc aussi des récepteurs : système auditif situé sur les segments abdominaux ou les tibias des P1... (organes tympaniques avec scolopidies des Orthoptères)

Cas du "Grillon"(O/Orthoptères, s-O/Ensifères, F/Gryllides):Gryllus,Oecanthus,Nemobius...

Toute la surface de l'élytre est adaptée à la stridulation

-Les grillons stridulent en soulevant obliquement les 2 élytres : l'élytre droit recouvre le gauche; les 2 élytres ont les mêmes structures de stridulation
-L'élytre droit porte à la face inférieure la râpe ou archet qui va frotter contre la chanterelle ou plectrum de l'élytre gauche
-2 grandes plages membraneuses, harpe et miroir, amplifient les sons

Donc, c'est toujours le frottement de l'élytre droit sur le gauche qui produit un chant (seul, l'archet de l'élytre droit est utilisé)
-Le récepteur des sons correspond aux 2 fossettes auditives situées sur les tibias des P1
-La fonction principale de ce chant est le rapprochement sexuel !

Chez 2 autres "Grillons" Oecanthus et Nemobius, chaque élytre joue son propre rôle !


Appareil stridulatoire sur les élytres du Grillon domestique ou "Cri-Cri" (Gryllus domesticus) : voir détails en photos page 5terter



"Grillon des champs" Gryllus campestris mâle (photo G.Loudet) et femelle (photo H.Robert)

Chez les Ephippiger,les organes stridulants sont dans les 2 sexes (élytres très courts) mais la femelle stridule rarement


Ephippiger ephippiger mâle et son organe de stridulation sur le dos : les 2 petits élytres modifiés frottent l'un contre l'autre par leurs râpes produisant un son amplifié par le bouclier parabolique du pronotum (photos C.Ollieu)


Quand on s'est trouvé, on ne se lâche plus chez les "Miramelles alpines"...


2 "éclairages" différents pour ces 2 grands Asilides à "moustache" blanche (proches du genre Dysmachus) in copula (photos P.Legros)

page suivante









1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-7ter-7terter-8-8'-8''-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9bis-1-9bis-2-9bis-3-9bis-4-9bis-5-9ter-9terter-10-10-1-10-2-10-3-10-4-10-5- 10-6-10-7- 10bis-10bisbis-10bisbis-1-10ter-11-11bis-11bisbis-11bisbis-1-11bisbis-2-11bisbisbis-11-111-11-11-12-11-13-11-14-11-2-11-3- 11-4-11ter-12- 12bis-13-13bis-13bis-1-13bis-11-13bis-12-13bis-2- 13ter-13ter-1-13ter-2-13ter-3-13ter-4-13-41-13ter-5-13ter-6-13terter-13terterter-13-4-13-5-13-6-13-7-13-8-14 -14-1-14-2-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14ter-3-14ter-31-14ter-32-14ter-33-14ter-34-14ter-4-14ter-5-14ter-6-14terter-15-15'-15-1-15-2-15-3 -15bis-15ter-15ter-1-15ter-2-15terter-15terterter-15-4-15-5-15-6-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18ter-1-18ter-2-18ter-3-18ter-4-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47 -48-49-50-51-52-53-54-55-56-57