Page 15ter-1

Page précédente Page suivante

LES ASILOIDES, des Mouches à moustaches ou à toison (1) :

Cette Super-Famille comprend des Diptères d'assez grande taille (1 à 2,5 cm) particulièrement velus au vol rapide et à la trompe rigide courte ou longue piqueuse suçeuse; beaucoup sont noirâtres ou bruns couverts de poils noirs, jaunes ou blancs répartis différemment; les ailes ont un épaississemnt costal qui les entoure et sont souvent enfumées; les larves, le plus souvent hémicéphales, sont saprophages chez les Asiles et parasites d'Hyménoptères sociaux ou solitaires ou de guêpes fouisseuses chez les Bombyles; leurs nymphes sont libres avec une capsule céphalique ornée de crêtes chitineuses ou épines et de soies raides sur les segments abdominaux pour leur permettre de se rapprocher de la surface du sol!


Les Asilides sont de redoutables prédateurs (le plus souvent de Diptères comme sur ces 2 photos) photo de droite de J.C.Bernard

Les Asiloïdes comprennent 2 Familles principales : F/ Asilides ou "Mouches à moustaches" et F/ Bombyliides ou "Mouches à toison"


Asilide prédateur : Dioctria rufipes (11-12 mms, pattes ant.rousses, fémurs post.noirs)-Bombyliide floricole : Bombylius fimbriatus

Famille des AsilidesFamille des Bombyliides
-imagos prédateurs-imagos floricoles
-"mouches à moustaches"
(corps allongé plus ou moins poilu avec macrochètes serrées frontales)
-"mouches à toison" et à corps plus massif
(épaisse toison ou fourrure)
-trompe courte acérée pour piquer et sucer les proies-trompe longue et grêle pour aspirer le nectar
- ailes à 5 cellules postérieures-ailes à 4 cellules postérieures
-larves surtout saprophages-larves parasites surtout des larves d'abeilles ou guêpes solitaires



Tête d'Asile "à moustache" ou "barbe" (photos Laurent Bonherbe et A.Guibentif)


Autre Tête d'Asilide en vue latérale : ici, chez le genre Choerades, il n'y a pas de poils entre la "barbe" et la base des antennes...(photo H.Robert)


Nervation d'Asilide-Nervation de Bombyliide


Nervation d'un Asilide : genres Dioctria et Choerades...(photos H.Robert)

Rappel : Place dans la Classification : voir page 15bis

-O/ Diptères
-s-O/ Brachycères
-Division/ Orthorraphes
-s-Division/ Hétérodactyles
-S-F/ Asiloides

1-Famille des Asilides :

-environ 5000 espèces mondiales (200 en France)
-Mouches prédatrices ou "mouches rapaces" se jetant avec audace sur des proies vivantes en vol (Mouches, Abeilles, Libellules...) transpercées par la trompe : injection de salive neurotoxique et dissolution puis aspiration du contenu de la victime paralysée


Prédation d'une mouche (d'après E.Seguy)-Accouplement d'Asilides (d'après D.Melin)

-trompe courte rigide, pointue orientée vers l'avant
-région frontale légèrement enfoncée entre les yeux bien séparés
-"barbe" de poils longs (macrochaetes) bien visibles sur la face ="Mouche à moustache"


Têtes d'Asilide montant la "barbe" frontale, la trompe courte et les pattes antérieures d'un prédateur
(la tête de droite est celle d'un Machimus, 8-15 mm, à pilosité noire et blanche sur la face)


Autre face "moustachue" blanche d'Asilide mâle...(photos P.Legros)


Asile prédateur type :Philonicus albiceps ?, yeux verdâtres, pattes à épines blanches (Photo Laurent Bonherbe)

-brunâtres, noirâtres au corps long svelte (Dioctrie, Leptogastre) ou trapu sans poils ou le plus souvent avec poils (Asile frelon)
-pattes souvent puissantes ravisseuses pour saisir les proies
-larves terrestres souvent saprophages dans la terre humifère, le bois décomposé (saproxylophages), sous les écorces, feuilles mortes ou dans la terre humide
-nymphes libres un peu mobiles avec de épines et soies pour se déplacer


Larve et nymphe d'Asilide

Principales sous-Familles d'Asilides :

-s-F/ Asilines : Asilus-Eutolmus-Dysmachus-Machimus-Neoitamus
-Neomochtherus-Pamponerus-Philonicus-Tolmerus...

-s-F/ Dasypogonines : Dasypogon-Dolobratia...
-s-F/ Laphriines : Andrenosoma-Choerades-Laphria...
-s-F/ Leptogastrines : Leptogaster...
-s-F/ Stenopogonines : Cyrtopogon-Dioctria-Stenopogon...
-s-F/ Stichopogonines : Lasiopogon-Stichopogon...


Dioctria sp. : 11-12 mm, protubérance antennaire, pattes avec fémurs noirs sur le dessus... (photos L.Weitten)


Dioctria sp. 7-9 mm - Autre Dioctria sp....(photos M.Chevriaux)


Dioctria hyalipennis ayant capturé un Ichneumonide; hanches poudrées et couvertes de poils blancs, pattes jaune-rouge avec dessus des fémurs, apex des tibias et tarses sombres...


Dioctria baumhaueri (Les Dioctria sont des "Mouches bossues"!)...(photos H.Robert)


Tête de Dioctria baumhaueri en vues de face et latérale...(photos H.Robert)


Autre Dioctria rufipes femelle (photos M.Billard)


Dioctria sp. proche de D.longicornis (antennes assez longues, thorax noir brillant, pattes antérieures roussses à tarses noirs , fémurs postérieurs noirs avec genoux jaunes mais bande chatoyante pleurale thoracique non visible...) photos M.Blaise

...mais la photo suivante confirme Dioctria hyalipennis avec la bande chatoyante pleurale blanche visible, le dessus des fémurs, les apex tibial et tarsal plus sombres et le protarse 3 épaissi que n'a pas D.longicornis:


Dioctria hyalipennis mâle ,7-9 mm, front, thorax et abdomen noir brillant, fémur postérieur jaune-rouge avec ligne dorsale noire...etc (photo M.Blaise)


Dioctria hyalipennis femelle (identifiée avec certitude : clés de Geller-Grimm et de Séguy)...(photos M.Consolo)


Dioctria hyalipennis : in copula (on voit ici que le mâle, en bas, a les pattes plus foncées) - la femelle (photos M.Consolo)


Autre Dioctria hyalipennis femelle...(photos P.Legros)


Dioctria hyalipennis mâle...(photo M.Consolo, Italie du Nord)


Dioctria rufipes, mâle à droite : 11-12 mm, P3 plus ou moins noirs sauf les genoux, ailes vitreuses un peu brunies...(photos A.Bauvey et M.Chevriaux)

D.hyalipennis et D.rufipes ont le 3e article antennaire à peu près égal aux articles 1 et 2 réunis; par contre D.longicornis a ce 3e article 4 fois plus long qu'1+2


Autre Dioctria rufipes mâle (photos R.Stas)


Dioctria rufipes femelle...(photos J.P.Lavigne)


Dioctria longicornis femelle ayant capturé une Tenthrède...(photo S.Rolandez)


Dioctria sp. aux ailes noircies...(photo J.Bartolome)


Le "Leptogaster cylindrique, mâle ayant capturé un Téphrétide : Leptogaster cylindrica,11-16 mm, moustache blanche, long abdomen gris cendré avec bande dorsale brune, larves dans le sol..(photo M.Chevriaux)


Leptogaster cylindrica : on voit ici le mésonotum gris bunâtre avec 3 bandes brunes terminées en pointe (photos C.Fortune)


Autre Leptogaster cylindrica en vue ventrale...(photo R.Stas, Liège)


Leptogaster cylindrica mâle...(photo O.Hépiègne, Marne)


Heteropogon sp. : photo J.Gouzenet (origine Portugal)


Heteropogon manicatus femelle : environ 15 mm, mésonotum à 2 lignes longitudinales noires, fémurs brun noir, tibias jaune sou oranges noirâtres à l'apex, France méridionale...(photos J.Bailloux)


Prédation d'un Melanargia par un Stenopogon sp. mâle (photo E.Moons) - Stenopogon sp. femelle


Stenopogon sp. femelle...(photos T.Bardagi)


Gros plan sur la tête de Stenopogon sp....


Stenopongon sp. mâle (photo C.Fortune, île de Rhodes, Grèce) - Stenopogon sp. in copula...


Stenopogon sabaudus : individu isolé (photo P.Falatico) - in copula (photo R.de la Grandière)


Stenopogon sabaudus femelle...(photo S.Rolandez)


Autres Stenopogon sabaudus in copula (photo P.Falatico)


Stenopogon sabaudus femelle ayant capturé un Pentatomide...(photos S.Rolandez)


Lasiopogon cinctus, environ 9 mm : in copula, Savoie, 2400 m d'altitude (photo M.Billard) - individu isolé, Savoie (photo J.M.Chauvin)
(mesonotum à 3 bandes médianes foncées, pattes noires velues, tergites à bords postérieurs blanchâtres...)


Lasiopogon macquarti-montanus : mâle (environ 9 mm) - in copula (photos J.P.Lavigne, Vinon sur Verdon)
(Diffcile de séparer macquarti de montanus: ici mesonotum avec 3 bandes, la moyenne très petite ce qui distingue de L.cinctus)




Lasiopogon montanus in copula : c'est la position de la petite nervutre transverse alaire qui fait la distinction avec L.macquarti (photos J.P.Lavigne, Cervières, Hautes-Alpes, 2200 m)


Dasypogon diadema : femelle et mâle (dimorphisme sexuel) - femelle (photos P.Falatico et R.de La Grandière)


Dasypogon diadema femelle, moustache blanche, pattes en grande partie rouges, abdomen noir avec taches latérales blanches et tergites 4-5 rouges (dimporphisme sexuel net : mâle à moustache noire et pattes noires...) (photos P.Falatico)


Autre Dasypogon diadema femelle, environ 20 mm de long (photos P.Falatico)




Gros plans sur la tête et la "moustache" blanche de Dasypogon diadema femelle (photos P.Falatico)


Dasypogon diadema mâle : moustache noire, pattes noires et abdomen noir (photo P.Falatico) - Autre Dasypogon sp. (photo M.Billard)


Autre Dasypogon diadema mâle, environ 20 mm de long (photos P.Falatico)


Autre Dasypogon sp. femelle (photos T.Bardagi)


Molobratia (Dasypogon) teutonus, 15 mm : noir, face jaune, antennes rousses, bande soyeuse dorée latérale du mésonotum, pattes rousses, tibias 1 et tarses noirs, taches latérales argentées sur tergites 2 à 5...(photos C.Rigoulat, Rosières 81400)


Autre Molobratia teutonus...(photos G.Champier, Isère)


Cyrtopogon ruficornis femelle (photos C.Noir)




Autre Cyrtopogon ruficornis...(photos J.P.Lavigne, Cervières, Queyras)


Cyrtopogon sp....(photo J.P.Lavigne, Cervières, Quetras)




Cyrtopogon lateralis mâle, 11 mm : antennes noires, pattes noires, face peu saillante à pruinosité claire, mesonotum avec 2 lignes médianes longitudinales proches et des taches latérales sombres, scutellum à pruinosité claire épaisse au milieu, ailes noirâtres à nervures noires, abdomen avec enduit feutré au bord post des segments abdominaux, appareil copulateur épais et court (photos M.Le Masson, massif de Belledonne, 1000 m)


Asilide de la sous-Famille des Laphriines rare en France : Pogonosoma maroccanum (photo J.M.Chauvin) - Laphria sp....(photo M.Chevriaux)




Pogonosoma maroccanum femelle, envrion 20 mm de long...(photos P.Falatico)
(face à pilosité jaune, fémurs et 5e article tarsal noirs, tibias et tarses jaunes, pilosité surtout jaunâtre dense, balanciers jaunes, ailes jaunâtres à nervures brun jaune...; insecte qui effectue des migrations à partir de l'Afrique du Nord...)


Autre Pogonosoma maroccanum dans un jardin méditerranéen (photo M.Gautier, Var)


Le même Pogonosoma maroccanum exercant sa prédation sur une ouvrière d'Apis mellifera...(photo M.Gautier)


Autre Laphriine : Laphria sp. femelle...(photos M.Chevriaux)


Laphria flava ? (Haute-Savoie 1500 m)...


Autres Laphria flava mâles (photos H.Maleysson et R.de La Grandière)


Laphria flava femelle, mésonotum noir antérieurement, partie postérieure plus claire à pilosité jaunâtre jusqu'au scutellum, ailes à nervures bordées de brun, tarses à épines rousses...(photo P.Falatico)


Laphria flava mâle, barbe drue sur la face, pilosité jaune dense sur tour le stergites...(photos A.Bauvey, Chartreuse, 1300 m)


Laphria flava : mâle - in copula (photos A.Bauvey, Chartreuse, 1300 m)


Laphria sp. in copula (photo J.P.Marino)


Laphria ephippium 15-22 mm, ayant capturé un Rhagonycha fulva...(photos F.Bricaud)


Autre Laphria ephippium...(photo A.Bauvey)


Laphria ephippium mâle ( barbe des gènes à soies blanchâtres, noires chez la femelle)...(photos P.Falatico)


Un joli petit Asilide laineux : Eriopogon laniger, environ 5 mm (photos A.Peuch, Portugal)



Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15ter'-15ter'-1-15ter-1-15ter-10.shtml">-15ter-11-15ter-2-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57