page 5

Page précédente page suivante

C-Développement post-embryonnaire : mues et métamorphoses:




Ponte en spirale formant un manchon du Lépidoptère Malacosoma ? (photo A.Guibentif) - Larves d'Hémiptères Pentatomides Palomena prasina venant de sortir de leurs oeufs (photo F.Christnacher)


La croissance d'un Arthropode se fait par mues successives car le corps est enveloppé dans une carapace chitineuse peu extensible
ce rejet de la carapace à la mue n'est qu'extérieur (exuviation); il y a dissolution des couches profondes de l'ancienne cuticule par le liquide de mue (endocuticule) par des lignes de rupture préformées dans l'exocuticule : en général, ligne d'exsuviation dorso-médiane


Etapes de la mue d'un Orthoptère Conocephaline femelle (photos J.C.Bernard)


Mue de l'adulte chez l'Hémiptère Dolycoris baccarum : Adulte pâle au tégument non encore mélanisé ni durci (ténéral) venant de muer avec son exuvie à côté -détail de l'exuvie (photos A.Guibentif)

Les photos suivantes montrent quelques phases de la mue d'un Coréide Coreus marginatus : photos de D.Choussy




Fin de la mue d'un juvénile - juvenile-teneral-adultes matures (photos D.Choussy)



Exuvie larvaire et ténéral de Pryrrhocoris apterus (photo P.Falatico) - dépouille larvaire (exsuvie) de Puceron après une mue...(photo M.Blaise)

Les Photos suivantes d'E.Moons montrent les différents stades de développement de la Punaise Pentatomide Eurydema ventralis :


Eurydema ventralis : oeufs - juvénile et mue imaginale


Eurydema ventralis : ténéral et juvéniles - juvéniles et adultes


Juvénile et adulte d'Eurydema ventralis - Mue larvaire chez Nezara viridula (photo A.Lous)
(on voit, sur la photo de gauche, que les différentes générations cohabitent ensemble...)


si l'animal est différent du précédent, il y a métamorphose
Dans certains cas, il ya croissance sans qu'il y ait mue (femelles de termites)
Le nombre de mues est variable selon les espèces mais fixe pour une espèce donnée :
-Diploures=1 ou 2 mues
-Larves d'Ephémères=plus de 40 mues
Développement post-embryonnaire

Types de métamorphosesCaractéristiquesOrdres principaux
Sans métamorphoses:AMETABOLESjeunes semblables à l'imago sauf la taille: mues larvaires,mue imaginale,mues post-imaginales Collemboles-Diploures-Protoures-Thysanoures
Métamorphoses incomplètes:PAUROMETABOLESlarves semblables à l'adulte sauf la taille et le développement progressif des ailes et organes génitaux:mues mais pas de mue imaginale Embioptères-Orthoptères-Chéleutoptères
-Dyctyoptères-Isoptères- Dermaptères-Nombreux Hémiptères
-Psocoptères-Phthiraptères
Métamorphoses incomplètes:HEMIMETABOLESlarves différentes de l'adulte:mues larvaires et mue imaginale Odonates-Ephémères-Plécoptères-
Certains Homoptères (Cigales)-Psylles-Certains Hétéroptères
Métamorphoses complètes:HOLOMETABOLESlarves différentes de l'adulte plus stade nymphal:mues larvaires,mue nymphale et mue imaginale
Névroprères-Coléoptères-Lépidoptères
-Hyménoptères-Diptères-Mécoptères-Trichoptères
-Certains Hémiptères(Cochenilles,Aleurodes)





Planche-photos résumant le développement d'un Hétéroptère paurométamole Hydrometra stagnorum (P.Falatico)


Paurométabolie : larve ("juvénile") d'Hémiptère Coréide - Hémimétabolie : Dépouille larvaire de Cigale (on voit bien les pattes antérieures fouisseuses et dentées : vie larvaire dans le sol) photo S.Maget



Mues et métamorphoses


-4 cas d'Insectes Paurométaboles (développement progressif des ailes, pas de mue mymphale) ci-dessous :

Homoptères "Cicadelle" et "Puceron", Hémiptères "Pyrrhocore" et "Réduve" et Orthoptère "Criquet":


1-Cas de la "Cicadelle verte" (ici bleue) : Juvénile avec ébauches alaires - Mue larvaire sur une feuille - Imago (adulte) "parfait" (photos M.Chevriaux)


2-"Larve-nymphe" de Puceron-"Larve nymphe" de Pyrrhocore aptère (photos P.Pinson)
(on peut parler de "larve-nymphe" ou de "juvénile")


3-Chez les Hétéroptères comme ce "Juvénile" de Réduviide, il y a environ 5 mues larvaires avant la forme finale imago (photo S.Clot)


4-Criquet venant de sortir de sa dernière "peau" larvaire : dernière mue larvaire (autre cas de Paurométabolie) (photos H.Robert)

(Dans tous les cas on voit les ébauches alaires qui vont se développer progressivement)



Exemple d'Hémimétabole : Perla (Plécoptères)


Autre cas d'Hémimétabolie : les "Libellules" ou Odonates: il s'agit ici d'une "métamorphose" correspondant uniquement à une mue imaginale (pas de stade nymphe) :


Dépouille larvaire aquatique (on voit bien le "masque") et adulte fraichement sorti d'Aeschna(photos H.Robert)


Remarque: La mue imaginale correspond au sens large au terme Métamorphose
On appelle parfois Hétérométaboles les Pauro- + les Hémimétaboles

Types larvaires chez les Holométaboles

OrdresTypes de larvesExemples
Larves des NévroptèresLarves à crochetsChrysope-Hémérobie
Larves de ColéoptèresType campodéiforme
Antennes longues,2 cerques à l'arrière
anneaux bien chitinisés,carnassières et agiles
Carabiques-Staphylins-Dytiques
Larves de ColéoptèresType "fil de fer"
corps allongé très raide,labre soudé au clypéus (Elatérides)
ou labre mobile Tenebrionides)
Elatérides-Ténébrionides
Larves de ColéoptèresType cérambycoide
Corps mou,tête sclérifiée enfoncée dans le prothorax
pattes réduites ou absentes
abdomen avec bourrelets saillants
Longicornes-Buprestes
Larves de ColéoptèresType mélolonthoide
"vers blancs",corps mou sauf tête et prothorax
abdomen en arc de cercle
Scarabéides-Chrysomélides-Curculionides
Larves de LépidoptèresType éruciforme
"Chenilles" et "vers gris",3 paires de vraies pattes courtes
fausses pattes abdominales variables
Cas particulier des "chenilles arpenteuses"
de Géométrides (2 paires de "fausses pattes")
Larves d'HyménoptèresType éruciforme
"fausses chenilles" des Symphytes
Symphytes
Larves d'HyménoptèresType vermoide
tête mal individualisée
pattes réduites ou disparues, corps mou
Hyménoptères
Larves de DiptèresType eucéphale
prémandibules
"Moustiques"
Larves de DiptèresType hémicéphale
tête réduite plus ou moins
cachée dans le prothorax
Tipulides
Larves de DiptèresType acéphale
"asticots",pas de tête,pas de pattes ou post-pedes
Chironomides



Type larvaire primitif campodéiforme (larve active, prédatrice...) de Coléoptère Staphylinide (photos M.Ponsot)


Autre larve campodéiforme de Coléoptère Carabide Carabus sp....(photo E.Moons)

On peut y ajouter une variante : la larve oniscoïde ou larve "cloporte" des Silphides : larve aussi primitive active et prédatrice avec urogomphes...


Larve onisciforme de Silpha sp. dévoreuse de petits Escargots...(photo P.Falatico)


Types de larves de Coléoptères

Pas facile d'identifier une larve de Coléoptère Scarabéoïde sur simple photo: il faut utiliser une clé portant sur les caractéristiques de l'épistome (avec ou sans épines, position des épines...), du raster ou sternite terminal abdominal (position des épines...), de la fente anale (en V ou Y ou transverse), les organes stridulatoires éventuels, observer si galéa et lacinia sont soudées ou non...etc...
Les photos suivantes de Didier Guili d'une larve mélolonthoïde permettent de dire qu'il ne s'agit pas d'une larve de Lucanide (car présence de plis transverses) mais de Scarabéide; seuls l'épistome et la fente anale peuvent être utilisés pour identifier ainsi que lacinia et galéas qui semblent soudées, ce qui est insuffisant !...
Cette larve était dans le gazon, on peut donc exclure les larves coprophages (Trox, Geotrupes, Copris, Onthophagus...)






Le raster d'une autre larve de Scarabéide à 2 rangées d'épines longitudinales...


(tête et epistome rugueux sont des caractères de Melolonthines!)


Larve "fil de fer" de "Taupin" (terre d'un champ de pomme de terre)


Larve cerambycoïde xylophage de "Rhagie" (Rhagium sycophanta) dans une souche de pin sylvestre (photo P.Pinson)


Larves melolonthoïdes saproxylophages de "Lucane" (Lucanus cervus) dans du bois mort de feuillu (photo H.Robert)


Larve melolonthoïde saprophage de "Scarabé rhinoceros" (Oryctes nasicornis) : dans couches, composts, sciure décomposée, déchets végétaux...



Larves melolonthoïdes saprophages de "Cétoine dorée" (Cetonia aurata) : dans le terreau de jardin ou d'arbres creux en décomposition (se distinguent du "ver blanc" du hanneton par la tête et les pattes petites; jusqu'à 5 cm) photos J.M.Silberreiss


Larve campodéiforme prédatrice de larves d'insectes xylophages de Pyrochroïde Pyrochroa sp. (sous les écorces des arbres morts ou malades) (photo L.Weitten)

Cas particulier de certaines larves de Chrysomélides qui se déplacent avec un sac ("porte-sac") constitué par leurs propres excréments ! : fourreau d'excréments ou statoconque chez les sous-familles des Clytrines et Cryptocéphalines (ces insectes vivant en général au soleil doivent se protéger de cette façon pour éviter la desssication..)


Larve "porte-sac" de Clytra sp. (photo S.Maget)



Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5'-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56