Page 13-5

Page précédente Page suivante

LES PAPILIONIDES, une famille en beauté (1) :

Cette famille est le symbole des "Papillons" par la beauté et la richesse de leurs couleurs souvent vives et par leur grande taille; la plupart de ces espèces magnifiques sont exotiques (grands et beaux Ornthoptères, Papilio aux vives couleurs...) mais on trouve également en France quelques magnifiques Papilio !


Papilio maaki

Rappel : Place dans la classification (voir page 13)

-O/ Lépidoptères : écailles sur les ailes
-s-O/ Hétéroneures : nervation différente aux ailes ant. et post.
-Division/ Ditrysiens : appareil génital femelle a 2 ouvertures sur 2 segments différents
-s-Division/ Rhopalocères : diurnes, antennes + ou - en massue, chaetosome, ailes à couplage amplexiforme
(pas de frein), chenille à 3+5 paires de pattes, chrysalide obtectée nue sans cocon
-S-F/ Papilionoides : antennes rapprochées à la base en massue droite, ailes repliées verticalemnt
accolées l'une contre l'autre, chenilles avec glandes répugnatoires
-F/ Papilionides


Chaetosome de Rhopalocère : 2 saillies sétigères sur le vertex en arrière des antennes
ayant un rôle mal connu mais sûrement sensoriel ! (vue dorsale schématique)


Abdomen de Ditrysien-Chenille type (3 paires de vraies pattes + 5 paires de fausses pattes)
(op=orifice de ponte, ocp=orifice copulateur-p.a=pattes anales, ea=écusson anal)

Caractères généraux essentiels des Papilionides :

-850 espèces surtout en Asie (Ornithoptera) et Afrique (Papilio)
-Ailes larges colorées vives avec souvent une "queue" ("porte-queue")
-1 seule nervure anale aux ailes postérieures : 1b
-Vol lent et plané
-Pattes antérieures fonctionnelles dans les 2 sexes
(plusieurs familles ont des pattes antérieures non fonctionnelles : tibias réduits et tarses réduits sans griffes avec tous les intermédiaires possibles, ce qui est utilisé en systématique des Rhopalocères)


Ailes de Papilionides-Patte antérieure fonctionelle et griffes simples

-Chenilles glabres avec osméterium (glandes excertiles bifurquées invaginables situées dans le pli entre tête et prothorax)


Osméterium de chenille de Machaon : organe fourchu coloré (contient du carotène) malodorant qui sort quand elle est inquiétée (mais sur carotte, cela sent plutôt la....carotte!)


Autre photo de l'osmeterium qui se rétracte dans le thorax...


Gros plan de l'osméterium de la chenille de Papilio machaon (photos A.Wojtyra)

-Chrysalides obtectées succeintes accrochées au support par le crémaster et un fil de soie


Chrysalide succeinte de Papilionide attachée par 1 fil et le crémaster-Type de crémaster très grossi

1-sous-Famille des Papilionines :

-grande taille;ailes postérieures festonnées portant une "queue"
-antennes terminées en une massue incurvée
-chenilles glabres
-chrysalides attachées par le crémaster et un fil transverse

Papilio machaon : 75 mm, "queue d'hirondelle ou grand porte-queue"; chenille sur carotte, fenouil et autres Apiacées
Papilio alexanor : 65 mm, ressemble au Machaon mais dessins rectilignes et plus étroits et sans les nervures noires aux antérieures;postérieures plus festonnées
Iphiclides podalirius : 65 mm, "Flambé ou Voilier"; chenille sur arbres fruitiers; surtout dans le Sud de la France


Le "Machaon" : adulte et chenille - chenille avec son osmeterium "sorti"


Oeuf de Papilio machaon sur Fenouil sauvage... (photo A.Hérès, 2011-04-09, Manosque, 440 m)


Papilio machaon : oeuf - chenille venant d'émerger et mangeant le reste de son oeuf (photos M.Consolo)


Chenille de "Machaon" : stade jeune - stade 2 - mue larvaire suivante (photos D.Bourgeois et J.P.Lavigne)


Chenille de "Machaon" au stade 2 (photo J.P.Lavigne)


Chenilles de "Machaon" sur tige d'inflorescence de Daucus carota se préparant à la nymphose (chrysalide) en s'immobilisant et se fixant par le crémaster et par un fil de soie transverse...(photo de droite de P.Falatico)


Autre chenille de Papilio machaon avec détail de la tête (photos P.Falatico)


Autre chenille sur carotte cultivée dans un jardin breton fin août...


Gros plans sur la tête de la chenille de Papilio machaon...


Autre chenille se délectant de fruits de Daucus carota...(photos A.Wojtyra)


Chenille avec osmeterium sorti (à droite) d'Iphiclides podalirius (photos F.Cregut)


Autre chenille d'Iphiclides podalirius avce son osmeterium sorti (photos Louis...)


Autre stade de chenille d'Iphiclides podalirius : tégument vert avec ligne médio-dorsale jaunâtre, flanc orné de stries obliques jaunâtres avec des points en relief jaunes, tête verte rétractile, sur prunellier, aubépine, cerisier et autres arbres fruitiers...(photos C.Fortune)


3 stades d'Iphiclides podalirius suivis en élevage : chenille jeune - chenille 1 jour avant la nymphose - chrysalide de fin d'été (photos P.Falatico)


Autre chenille au dernier stade d'Iphiclides podalirius sur Prunus mahaleb (photos P.Falatico)


Chenille d'Iphiclides podalirius juste avant la nymphose...


Iphiclides podalirius sur Prunus mahaleb : Chenille 1 heure avant nymphose - chrysalide d'1 heure - chrysalide de 3 jours avec sa teinte d'hiver (photos P.Falatico)


Iphiclides podalirius : "élevage" de P.Falatico...


Papilio machaon : Chrysalide succeinte et imago récemment sorti...(photos C.Le Fur)


Autres chrysalides de Papilio machaon : (photo P.Falatico) - (photo F.Cregut)


Papilio machaon : chrysalide mature - imago mâle obtenu (photos M.Consolo)


Autres photos du "Machaon" Papilio machaon, 75-90 mm, commun, 2 générations par an en Europe (3 au moins dans le Midi), chenille sur Carotte, Fenouil...


Papilio machaon : Adulte provenant d'une chrysalide hivernante ramassée fin février 2006 (photo Céline) - Autre photo (F.Cregut)


Autre "Machaon" photographié en région niçoise (photo C.Thomas) - Autre Papilio machaon (photo P.Saliou dit "Papy")


Autre Papilio machaon et gros plan sur sa tête (photos P.Falatico)




Papilio machaon...(photos P.Falatico)


Papilio machaon in copula...(photos S.Rolandez)


Papilio machaon : mâle - femelle ( photos L.Delattre)


Le "Flambé" Papilio alexanor (sinon) - Autre Papilionide exotique proche de Papilio glaucus (Amérique du Nord)


Papilio alexanor : 1996-06-29, [84] Villars La Toiche (photo A.Hérès) - autre exemplaire en collection


Chenille (stade L.5) de Papilio alexanor : verte annelée de bandes dorsales noires avec des taches oranges plus ou moins rectangulaires (en Provence en quelques endroits plus ou moins en altitude Photo A.Hérès, 1996-07-15, [26], Glandage-Borne, 980m) - Autre variante de la chenille de Papilio alexanor (photo J.Balda, Nord Espagne)


Autre photo du "Flambé" Iphiclides podalirius, envergure 80 mm, génération printanière foncée (photo D.Guili)-autre photo (F.Cregut)


Autre Iphiclides podalirius (photos P.Falatico et J.P.Marino)


Iphiclides podalirius de profil à terre (photo P.Falatico) - Autre Iphiclides podalirius endormi (photo J.P.Marino)


Iphiclides podalirius : individu de seconde génération au recto plus blanc à dessins noirs réduits (la 1ère génération est jaune pâle)..c'est une femelle car l'abdomen est gris blanc avec ligne dorsale gris foncé (photos M.T.Noury)
(a 3 générations et suivant les années une 4e fin septembre-octobre...)


2 individus de 1ère et 2e génération d'Iphiclides podalirius cohabitent ici en été (photo G.Colombel, Neryrac [07])


Iphiclides feisthamelii : 2008-5-13, [66] Sournia Aychausses (photo A.Hérès)
(espèce présente en France uniquement dans les Pyrénées orientales et dans l'Aude)

2-sous-Famille des Zerynthiines :

-taille moyenne
-ailes festonnées mais non caudées
-chenilles avec tubercules charnus
-chrysalides attachées par le crémaster, la tête et un lien transverse


La "Diane" Zerynthia polyxena : 50 mm, espèce du Midi (chenille sur Aristoloches...) - Le "Thais balkanique"" Zerynthia cerizy, absent de France......
(2 espèces en régression donc protégées !)


Zerynthia polyxena, 2007-04-24, Breziers, 1200 m - Zerynthia rumina mâle, 2010-04-22, Manosque, 510 m (photos A.Hérès)



Autre "Diane" Zerynthia polyxena...(photos M.Chouillou, Cévennes)


Autre Zerynthia polyxena; les populations françaises font partie de la sous-espèce cassandra...(photos P.Falatico)


Zerynthia polyxena : premiers exemplaires de l'année sur ce site du bassin de l'Eyrieux, les Ollières, 380 m. d'altitude, site le plus septentrional connu d'Ardèche (photos G.Colombel)


Chenille de Zerynthia polyxena sur Aristolochia rotunda (photos G.Colombel, vallée de l'Eyrieux, les Ollières, Ardèche, 23 mai)


Enveloppes d' oeufs et chenille (stade-L3-L4) sur Aristolochia rotunda; la pointe des scoli noire permet de la différencier des scoli clairs de Zerynthia rumina...(photos G.Colombel)
(la chenille quitte la plante avant de se nymphoser pour former sa chrysalide attachée à une tige ou une pierre...)


2 stades de la chenille de Zerynthia polyxena sur Aristolochia rotunda (photos M.Chouillou, 2011-05-20 et 2011-06-14, Cévennes)


Autre "Diane" Zerynthia polyxena...(photos J.P.Lavigne, Vinon sur Verdon, 14 avril 2016)


La plante-hôte de la "Diane" : Aristolochia rotunda (photos J.P.Lavigne, Vinon sur Verdon)


Autre "Proserpine" Zerynthia rumina femelle et accouplement... (photos P.Falatico)


Le très joli revers de Zerynthia rumina (photo P.Falatico) - Autres Zerynythia rumina in copula (photo J.P.Lavigne, région du Verdon)


Autre Zerynthia rumina...(photos P.Falatico)


Autre femelle de Zerynthia rumina en ponte sur l'"Aristoloche pistoloche" (photos J.P.Lavigne, Vinon sur Verdon)


Cet exemplaire de Zerynthia rumina a les taches rouges antérieures très peu marquées ! (photo G.Colombel, 2/06/13, sud Ardèche)


Zerynthia cerisy (Lesbos, Grèce) photos E.Boyet


Zerunthia cerisyi : in copula (photo D.Laurent, ile de Lesbos) - (photo C.Fortune, ile de Rhodes)


Aristolochia pistolochia sur laquelle pond la "Proserpine" (photo P.Falatico) - Ponte de Zerynthia cerisy sur Aristoloche (Lesbos) photo E.Boyet


Chenille de Zerynthia cerisyi...(photo C.Fortune, ile de Rhodes)


Oeuf de Zerynthia rumina pondu isolément sur une feuille ou sur le pédoncule floral d'Aristolochia pistolochia


Chenilles de Zerynthia rumina : stade 2 - stade 3 (photos P.Falatico)


Chenille de Zerynthia rumina plus âgée : corps blanchâtre avec traits noirs et 4 rangées de scoli rougeâtres, sur Aristoloche de mai à juillet...(photo P.Falatico)


Autre chenille de stade 5 de Zerynthia rumina (photo A.Hérès, 2011-06-02, Manosque, 500m)


Chrysalide de Zerynthia rumina; elle hiverne...(photo P.Falatico)


Aristolochia pistolochia : la plante et la chenille de Zerynthia rumina (photos J.P.Lavigne, Vinon-sur-Verdon)



Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-41-13-42-13-43-13-5-13-5'-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57