Page 13-42

Page précédente Page suivante

LES HESPERIOIDES, des petits papillons diurnes au vol vif (1) :

Ce sont des Rhopalocères (papillons diurnes) à caractères primitifs : ailes dressées non accolées au repos, parallèles et légèrement inclinées d'avant en arrière; ils correspondent à de petits papillons au vol vif à tête large et aux antennes très écartées à la base et aux yeux dotés d'une arête circulaire; cette super-Famille ne comprend qu'une seule famille , celle des Hesperiides proche de celle des Sphingides en particulier par la trompe saillante de la chrysalide des Hesperia




Rappel : Place dans la classification (voir page 13)

-O/ Lépidoptères : écailles sur les ailes
-s-O/ Hétéroneures : nervation différente aux ailes ant. et post.
-Division/ Ditrysiens : appareil génital femelle a 2 ouvertures sur 2 segments différents
-s-Division/ Rhopalocères : diurnes, antennes + ou - en massue, chaetosome, ailes à couplage amplexiforme
(pas de frein), chenille à 3+5 paires de pattes, chrysalide obtectée nue sans cocon
-S-F/ Hesperioides : antennes écartées à la base en massue avec recourbement apical
-F/ Hesperiides

Caractères essentiels de la Famille des Hespériides :

-plus de 3000 espèces mondiales, une quarantaine en Europe
-papillons de petite taille (20-30 mm) butineurs actifs mais des espèces exotiques peuvent atteindre 70 mm
-capables de brusque changement de direction...
-grosse tête plus large que le thorax et corps trapu et épais
-antennes très écartées en massue (claviforme) avec recourbement apical ou non


Cette photo montre la grosse tête, les antennes très écartées à la base avec massue claviforme terminale et les palpes maxillaires très poilus relevés contre la face (photo P.Legros) - La longue trompe d'Ochlodes venatus (photo J.P.Lavigne)

-ailes antérieures courtes triangulaires et ailes postérieures plus ou moins arrondies parfois caudées et pas de frein (présence souvent d'androconies sur les A1 des mâles soit tache androconiale foncée, soit sillon étroit au bord antérieur des ailes; ces androconies émettent des phéromones sexuelles attractives...)


Ochlodes venatus mâle : on voit bien la tache androconiale noire oblique antérieure (et les poils androconiaux) et le crochet après la massue claviforme antennaire (photo de droite de P.Falatico)
(a changé plusieurs fois de noms spécifiques : sylvanus, faunus puis venatus en attendant la suite...!!)




Autres mâles d'Ochlodes venatus : en juillet-août (Bretagne, sur Phlox) - photo P.Prevot

-ailes antérieures en position verticale (redressées comme les papillons de jour) et ailes postérieures horizontales (comme les papillons de nuit)


Ailes d'Hespériide : nervures 2 à 12 présentes et séparées aux ailes antérieures
(on peut dire que les ailes antérieures ont toutes leurs nervures présentes et séparées alors que 2 nervures, au moins, sont tigées ou confondues chez les Nymphalides, Lycaenides, Pierides, Papilionides...)

-vol diurne ramé rapide (comme les Sphingides) d'où leur nom de "Capitaines" et "sautillant"; s'abattent rapidement sur les fleurs, sucent le nectar et disparaissent aussitôt !
-ailes brunes ou noirâtres avec taches claires et dimorphisme sexuel peu marqué
-chenilles glabres ou légèrement velue au prothorax rétréci (pas de "cou"; tête ronde très dégagée);vivent souvent dans des feuilles enroulées par des fils de soie


Chenille de l' "Hesperie à bandes oranges"


Chenille de Carcharodus alcae repliant une feuille de Guimauve avec de la soie, 23 mm maxi, vert gris bleuâtre, prothorax jaune et noir...






Différentes étapes de l'enroulement d'une feuille de "Mauve", pour la nymphose, par la chenille de Carcharodus alcae (photos J.P.Lavigne)

-chrysalides cylindro-coniques dans un léger cocon ou suspendues (cette chrysalide a une trompe saillante comme celle des Sphingides)

1-sous-Famille des Hesperiines :

-antennes à massue pyriforme ou fusiforme avec petit crochet terminal
-androconies du mâle : trait velouté épais oblique sur l'aile antérieure (A1)

Les principaux genres de cette sous-Famille sont

-Carterocephalus sur Poacées (Crételle...)
-Thymelicus sur Poacées (Chiendent, Dactyle...)
-Heteropterus sur Fabacées (Lotier....)
-Hesperia sur Poacées (Molinie...)
-Gegenes sur Poacées (Riz, Barbon...)


Le "Miroir" Heteropterus morpheus, envergure 33 mm, brun noir, A1 avec 2 ou 3 taches antéapicales jaunes, dessous des postérieures jaune avec 12 taches ovales blanches contigües entourées de brun (photo du centre de P.Neveu) - Le "Comma" ou "Virgule" Hesperia comma, envergure 30 mm, commune, trait androconial long, large, épais et noir, divisé longitudinalement par une ligne plombée
Chenilles sur Graminées (Poacées), Molinie bleue... pour le "Miroir" et sur les Légumineuses (Fabacées) dont le Lotier pour le "Comma")


Le "Miroir" Heteropterus morpheus...(photos C.Fortune)


Autres photos du "Comma" ou "La virgule" : femelle (photo O.Sigaud) - mâle (photo P.Falatico)




Autre Hesperia comma


Hesperia comma femelle - Hesperia comma...


Autre femelle d'Hesperia comma...(photo S.Rolandez)


Le couple d'Hesperia comma (photo S.Rolandez)


Hesperia comma mâle...(photos S.Rolandez)


Hesparia comma femelle...(photos M.Le Masson, Massif de Belledonne, 1700 m)


La "Sylvaine" mâle , Ochlodes venatus
(envergure de 3 cm, ailes orange et brun, corps velu, chenilles sur Graminées)


Ochlodes venatus mâle (photo L.Weitten) -Ochlodes venatus mâle posé sur hampe florale de Digitale


Autres photos de la "Sylvaine" mâle Ochlodes venatus (photos L.Weitten)


Autre photo de la "Sylvaine" femelle et mâle Ochlodes venatus


Ochlodes venatus mâle...


Une autre vue d'Ochlodes venatus mâle par J.Balda (Espagne)


Ochlodes venatus femelle (photo P.Falatico) - autre femelle


Ochlodes venatus : femelle - mâle (photos C.Fortune)


Autre revers de la femelle d'Ochlodes venatus : pas de ligne androconiale nette à l'aile antérieure, revers de l'aile postérieure avec taches claires peu distinctes (photoi C.Fortune, Bretagne)


Ochlodes venatus in copula...(photo M.Le Masson, Vallée du Grésivaudan en mai)


Autres vues d'Ochlodes venatus : revers - face (photos S.Rolandez)


la "Bande noire" ou "Hesperie de la Houlque" ou "Thaumas" Thymelicus sylvestris femelle : envergure 3,2 cm, longueur 2,5 cm, imagos sur Scabieuses et chardons, cocons hivernaux dans les herbes des prairies..(photos L.Weitten)


la "Bande noire" mâle Thymelicus sylvestris (la ligne androconiale est plus longue que celle du mâle de T.lineola)...(photos P.Dubois et J.C Bernard)


Autre photo de Thymelicus sylvestris femelle (couleur fauve sous l'extrémité antennaire...(photo J.C.Bernard)


Thymelicus sylvestris femelle : on devine l'extrémité de l'antenne fauve en dessous...(photos A.Wojtyra, Oise)


"Hesperie du Dactyle" Thymelicus lineola (très proche de l'"Hesperie de la Houlque") : 25 mm, points noirs sous les antennes, chenille hivernante sur Poacées (photo L.Weitten) - mâle (photo R.de La Grandière)


Autre Thymelicus lineola, très proche de T.sylvestris; ce qui fait la différence est la suffusion noire vers le bord externe des nervures noirâtres (photos C.Fortune)


L'"Actéon"ou "Hespérie du chiendent" Thymelicus acteon mâle, recto de couleur brune et fauve, chenille sur Poacées (photos F.Cregut, Provence)


Forme plus sombre espagnole de Thymelicus acteon femelle (photos J.Balda, Navarre)


2 autres Thymelicus


"L'Hesperie échiquier ou Hesperie du Brome" Carterocephalus (Pamphila) palaemon mâle : 28 mm, en lisière de bois ou landes, chenille sur diverses Poacées (Graminées)...


Carterocephalus palaemon femelle...(photos M.Chevriaux)


Autres Carterocephalus palaemon...(photos P.Prevot)


Autre Carterocephalus palaemon voletant en mai sur les Ajuga reptans le long des chemins...


Autre Carterocephalus palaemon femelle...(photos A.Linda, dans le Vercors)





Hespériide de Grèce : l'"Hespérie du barbon" Gegenes pumilio femelle aux ailes allongées à dessus entièrement brun foncé avec petites taches claires sur l'aile antérieure (photo C.Fortune, Crète)
(Le "Barbon" est une Poacée vivace (à rhizomes) formant des grandes touffes; sur toutes les côtes méditerranéennes dont les îles grecques; autrefois dans le Var et les Alpes maritimes mais espèce menacée par disparition de son biotope dans cette région...)


Gegenes nostradamus : présence de cils formant une brosse nette sur la costa de l'aile postérieure (cils rares et courts peu visibles chez G.pumilio) photo C.Fortune, Crète


Un Hespériide de Guyane : Urbanus dorantes...(photo J.M.Chauvin)




"Hespérie comète" ou "Hespérie à longues queues" Urbanus proteus domingo sur Canavalia rosea...(photos C.Fortune, Guadeloupe)
(commune du Sud de l'Amérique du Nord au Nord de l'Amérique du Sud (donc aux Antilles) car très polyphage; très typée avec le dessus du corps et dessus des ailes aux reflets verts, dessous brun et 2 longues queues aux ailes postérieures et quelques taches claires aux antérieures...)


Un Hespériide de Guadeloupe : Ephyriades arcas philemon mâle (la femelle a des taches claires aux antérieures); variantes plus ou moins foncées...(photo C.Fortune)
(la sous-espèce Ephyriades arcas arcas est l'"Hespérie de l'olivier")


Petite Hespérie de Guadeloupe : Wallengrenia ophites, femelle très orange dessus avec bordure brune aux ailes antérieures, dessous des ailes sans taches, variations sur l'intensité de l'orange et les taches sur le dessus des ailes postérieures...commune aux Antilles (photos C.Fortune, Guadeloupe)






Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-41-13-41'-13-41'-1-13-42-13-43-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57