Page 14ter-2

Page précédente Page suivante

LES "GUEPES", sociales ou solitaires, fouisseuses ou papetières ou maçonnes (3) :

-2-2 : Famille des Vespides : ce sont les "Guêpes sociales" ou "Guêpes papetières"

Ces pages sur les Vespides ont été relues et corrigées par Jean Luc Renneson (collaborateur scientifique à l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique et à la Faculté des Sciences Agronomiques de Gembloux); Adrien Perrard, du Muséum d'Histoire Naturelle, a également corrigé quelques photos...

Ce sont les "véritables guêpes" qui se nourrissent à l'état adulte du nectar de certaines fleurs et de la chair tendre et sucrée des fruits mûrs mais pour leurs larves, ils peuvent attaquer d'autres insectes et en mâcher les parties tendres avec leurs fortes mandibules pour les transformer en bouillie pour leurs nourrissons ! Elles vivent toujours en société et construisent avec des fibres végétales transformées en carton ou papier ("Guêpes cartonnières" ou "papetières") des nids aériens (Frelons,Polistes...) ou souterrains(Guêpe vulgaire...) appelés "guêpiers"; ces nids, plus ou moins évolués, sont créés par une femelle hivernante fondatrice; la société comprend 3 castes morphologiquement voisines : femelles, mâles et ouvrières; dans nos pays, la société est annuelle mais elle peut être pérenne en pays tropicaux

-Ailes pliées longitudinalement au repos


Femelle fondatrice hivernant dans un trou accrochée à une racine par ses mandibules


Le plus gros Vespide :le "Frelon" Vespa crabro et son nid ("guêpier") aérien suspendu; le matériau utilisé est l'écorce verte et tendre des jeunes arbres (prélèvement gros comme un pois) malaxée avec sa salive; la progéniture est nourrie avec une proie (Insectes...) malaxée en boulette nutritive; il peut y avoir 5 couches de cellules superposées enveloppées dans une enveloppe plus ou moins sphérique faite de plusieurs couches de papier brun et fragile mais calorifuge! (photo de droite de R.Schmitt)


Quelques détails du nid ("Guêpier") de Vespa crabro avec ses enveloppes et ses alvéoles à la géométrie parfaite...(photos D.Choussy)


Le "Frelon" Vespa crabro, 18-35 mm...(photo P.Falatico)


Une partie de nid de "Frelon" (après destruction par les pompiers) -larve et nymphe de "Frelon"...(photos P.Falatico)


Mangeoire "emballée" par un nid de Frelon toujours actif au 14 novembre 2007 ce qui est inhabituel (surement la conséquence d'un été frais et pluvieux!) photos P.Munier


Nids de Vespa crabro : dans un vieil arbre - dans un chêne (photos P.Falatico)


Autre nid de Vespa crabro


Vespa crabro : Arrivée au "nid" (dans un trou de mur en parpaings de 10) photo D.Choussy


Vespa crabro : Phénomène de "reconnaissance" + trophallaxie ? - ventileuse ou simple entrainement des ailes avant le vol ? (photos D.Choussy)


Vespa crabro : probablement une autre ventileuse" à l'entrée du "nid" - un autre rapporte des protéines fraiches pour la colonie (reste d'abdomen d'insecte) (photos D.Choussy)


"Aiguillon" (ovipositeur) du "Frelon"...


L'aiguillon ou "dard" de Vespa crabro...(photos P.Falatico)


L'aiguillon de Vespa velutina...(photo P.Falatico)


Le "Frelon" Vespa crabro, ouvrière : 18-24 mm; corps, antennes et pattes jaunes et noires mais aussi teintés de rouge (Photos M.Chevriaux et J.P.Marino)


Vespa crabro faisant une halte sur inflorescence d'Angélique


Un peu plus tard : capture d'un Bibion mâle vite englouti !


On pourrait penser à Vespa crabro in copula mais, d'après Adrien Perrard du Muséum, l'individu de droite, le plus grand, est très certainement une Reine en train d'échanger quelques liquides avec une de ses ouvrières, plus petite...ou plutôt une ouvrière et sa jeune soeur, "princesse" encore vierge, nourrie avant d'entreprendre son vol nuptial ? (photo J.Hausser)


Tête et profil antérieur de Vespa crabro (photos P.Falatico)


Autre face et vue dorsale de Vespa crabro (photos G.Rubatto)


Face de femelle de Vespa crabro avec antenne de 12 articles (photo G.Rubatto) - Pas de pitié entre Vespides !! (photo P.Legros) - Un "Frelon" et sa proie, un Tachinide (photo D.Kemp)
(Chez le "Frelon" mâle il y a 13 articles antennaires : il est fréquent chez les Aculéates que la mâle ait 1 article de plus que la femelle dans la même espèce !)


Probablement une femelle fondatrice (jeune femelle fécondée) de Vespa crabro qui va hiverner puis fonder sa propre colonie au printemps (photo P.Falatico, novembre)

Remarque taxonomique : Toutes les photos précédentes du "Frelon européen" correspondent à la sous-espèce la plus commune Vespa crabro germana au mésontum avec un V roux; une sous-espèce au mésonotum plus noir correspond à Vespa crabro crabro plus méridionale

Voir, en complément, l'excellente revue "La hulotte" numéros 92-94-95 : "Le journal de la Reine des Frelons"


Une nouvelle espèce : "Frelon asiatique" ou "Frelon à pattes jaunes" récemment introduite dans le Sud-Ouest : Vespa velutina, 30 mm de long, au thorax noir ("nigrithorax") et une bande orangée large sur le 4e segment abdominal (photo M.Tricot)
(se rencontre en compagnie du Frelon européen et a les mêmes moeurs! : voir Les Insectes exogènes : page 54)


Vespa velutina : à terre - déchiquetant une abeille (photos P.Falatico)


Autre Vespa velutina dévorant une abeille en commençant par la tête...(photos P.Falatico)


Autres "Frelons asiatiques, Vespa velutina (photos J.Dassié)
(repéré en 2005 dans le Lot-et-Garonne et aujourd'hui a atteint la grand Ouest et depuis novembre 2011 a atteint Le Nord !)...


Autres vues de Vespa velutina...(photos P.Falatico)




Vespa velutina en vues ventrales (photo P.Falatico)


Gros nids sphériques de Vespa velutina installé dans un arbre : Photo Pierre.., Périgueux, 2007 - près de Limeuil en Dordogne (photo M.Tricot, 2008)


Nids de Vespa velutina dans un peuplier à 25-30 m du sol...(photos P.Falatico)


NId de "Frelon asiatique" fin octobre 2012 : la photo de gauche montre un trou du à un coup de fusil !; le lendemain, à droite, les ouvrières ont déjà commencé à réparer le nid ...(photos P.Falatico, près de Beauchastel, Ardèche)


Vespa velutina : oeufs au fond des alvéoles du nid


Vespa velutina : des larves dans le nid...


Vespa velutina : des larves extraites du nid - gros plan sur la tête d'une larve (toutes les photos de P.Falatico)




Une originalité : un nid de Vespa velutina appliqué contre le mur d'une maison ce qui implique son ouverture ici au milieu et non en dessous...(photos P.Falatico, Drôme)




Reine de Vespa velutina sur Angelica archangelica le 10 mai dans un jardin breton des Côtes d'Armor (cohabitait avec une Reine de Vespa crabro venant se nourrir aussi sur cette "Angélique")

Vespa velutina est très attiré par les fleurs de...bananier !! : exemple dans une propriété du Sud-Est de la France (photos de P.Falatico) : Vespa velutina dans les fleurs de bananier


Vespa velutina sur une feuille de bananier...

Les photos suivantes ont été prises chez moi dans mon jardin le 15 novembre 2014 ! : Vespa velutina mâle se gorgeant du nectar des dernières inflorescneces de lierre (un mâle avec ses antennes recourbées) :








Le "Frelon asiatique" ou "Frelon à pattes jaunes" Vespa velutina variété nigrithorax sur inflorescences de lierre...

Ces photos et les précédentes permettent de voir les critères distinctifs spécifiques du "Frelon asiatique" : taille entre 15 et 30 mm

-Tête à face orange et front noir
-Thorax noir (nigrithorax)
-Abdomen avec les 2 1ers tergites liserés de jaune et large bande orange fauve terminale
-Pattes avec tibias et tarses jaunes


Comparaison Vespa velutina (15-30 mm)-Vespa crabro (18-35 mm)


Comparaison Vespa velutina-Vespa crabro (photos P.Falatico)


Autre comparaison qui montre que le "Frelon asiatique" peut être aussi gros que le "Frelon européen" contrairement aux idées reçues ! (photo P.Falatico)


Vespa velutina : comparaison des sexes


Vespa velutina mâle


Vespa velutina : aedeagus du mâle - dard ou aiguillon de la femelle


Vespa velutina mâle : génitalias en vue ventrale


Vespa velutina mâle : génitalias en vue dorsale



La détermination des différentes espèces de "guêpes" (Vespula, Vespa, Dolichovespula) se fait surtout par l'observation des dessins et couleurs de la face antérieure :


faces antérieures de 3 Dolichovespula : D.sylvestris- D.saxonica-D.media (d'après H.Hintermeier)

Les Vespula ont les joues courtes et les Dolichopvespula ont les joues longues...


Nid ("Guêpier") de Dolichovespula saxonica ?? (photo G.Garnier) - Nid de Dolichovespula media (photo M.Chevriaux)


Nid de Dolichovespula media dans un poirier...(photos P.Falatico, Drôme)


Le même nid de Dolichovespula media débarassé de son enveloppe (photos P.Falatico)


Nid ("Guêpier"), abimé par les vents automnaux, de Dolichovespula media dans un "Groseillier fleur", avec ses enveloppes successives ou involucres, à 2m du sol, 20 cm de diamètre, abandonné depuis août - ouvert avec ses 3 "gâteaux" superposés d'alvéoles hexagonales (cellules de mâles, de femelles fécondes et d'ouvrières)


Autres nids de Dolichovespula sp....(photos T.Hueber et J.P.Marino)

Les photos suivantes de G.Zarlet correspondent à un nid de Dolichovespula media sous un toit à environ 7/8 m du sol; ce nid ne montrait plus d'activité à l'entrée du goulot; la "dissection" de ce nid a donné 4 enveloppes et un "gâteau" à 3 sortes de cellules : larves ou nymphes à apparence desséchée-larves vivantes-cellules fermées Ce nid était donc très "jeune" car inachevé et aurait du atteindre une taille de 20 à 30 cm de diamètre à mâturité; à ce stade, s'il n'ya plus de reine, il ne se développe plus; c'est le cas ici ! A noter que le goulot disparait complètement quand le nid s'agrandit :


Dolichovespula media : Nid inachevé détaché du toit - Le "gateau" avec ses cellules dont les cellules fermées d'où devraient émerger des ouvrières en élevage... (photo G.Zarlet)


Les 4 enveloppes "disséquées" de ce nid inachevé de Dolichovespula media (photo G.Zarlet)


Photo de la tête de Dolichovespula media (joues longues, tache jaune étendue à l'échancrure de l'oeil...) - Reine de Dolichovespula media avec les marques rouges thoraciques (pourrait être confondue avec une ouvrière de Frelon !) photo Mme.Heraut


Autre Reine de Dolichovespula media environ 22 mm, avec ses marques rouges (photos L.L.Lett, avril 2012)




Autres gros plans sur la Reine de Dolichovespula media en mai...(photos H.Robert)


Ouvrière de Dolichovespula media, 15-19 mm, sur une peau de melon...(photos C.Fortune)


Autre ouvrière de Dolichovespula media...(photos M.Berger)


Dolichovespula media mâle, commun sur les Apiacées alpines (1500 m)...


Autre Dolichovespula media...


Dolichovespula saxonica : nid en fondation - face avec le clypéus à motif noir élargi vers le haut, échancrure de l'oeil marquée d'une étroite bande jaune en bas (photos C.Pallard)

Certaines sont parasites d'autres Dolichovespula comme Dolichovespula adulterina


Une curiosité : la "Guêpe à taches blanches" d'Amérique du Nord Dolichovespula maculata (photo transmise par P.Dubois, Canada)

Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-11-14ter-11'-14ter-2-14ter-2'-14ter-20-14ter-21-14ter-3-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57