Page 4

Page précédente Page suivante

Caractères généraux des Insectes (suite):


A3-Le Thorax



Le Thorax des Insectes est formé par 3 segments appelés prothorax,mésothorax et métathorax
On peut aussi parler de prothorax sans ailes et de ptérothorax ou thorax alifère constitué par le méso- et métathorax
Le prothorax est inégalement développé : en forme de bouclier ou pronotum chez les Orthoptères, Coléoptères, Névroptères et Hémiptères; Il est en régression chez les Hyménoptères et les Mécoptères.
Les tergites : sclérites dorsaux formant le pronotum, le mésonotum et le métanotum (en arrière de chaque notum, on trouve un post-notum)
Les sternites : sclérites ventraux formant le présternum, le sternum et le sternellum
Les pleurites : sclérites latéraux peu développés formant pour chaque segment l'épisterne et l'épimère; sur ces pièces s'incorpore à la paroi thoracique l'arcticle basal de la patte ou subcoxa (trochantin artciculé avec le coxa)
Les parties latérales du thorax non sclérifiées forment les pleures : propleure (prothoracique), mésopleure (mésothoracique) et ptéropleure (méso- et métathoraciqque) plus sternopleure et hypopleure (surtout mésothoraciques) plus ventraux...


Détail de la tête et du thorax du Syrphide Episyrphus (photos H.Robert)
(chez les Diptères, le prothorax et le métathorax sont peu développés, le mésothorax est la partie supérieure visible de ce thorax divisée par une suture en préscutum et scutum, la partie postérieure du mésothorax forme le scutellum)


"Géographie thoracique" du Muscide Helina (photo H.Robert)

Ces termes anatomiques, même s'ils paraissent rebutants, sont importants pour la détermination des Insectes !


Thorax vu de profil chez un Orthoptère "Sauterelle"


A31-Les pattes :
-3 paires de pattes thoraciques; chaque patte comprend typiquement :
-Hanche ou coxa, trochanter, fémur, tibia, tarse, empodium :
-Coxa : forme très variable : globuleux,conique,lamelleux ou transverse
-Trochanter : mobile sur le coxa,uni au fémur par une articulation sans mobilité
-Fémur : toujours allongé il peut être renflé par adaptation au saut (Orthoptères et Altises) ou par caractère sexuel secondaire (Oedemera)
-Tibia : articulation bicondylienne du "genou" (les tibias antérieurs portent souvent des "organes de toilette" des antennes
-Tarse : 3 ou 4 articles chez les Orthoptères, 5 articles chez les Coléoptères et Hyménoptères; 3 articles chez les Hémiptères; le dernier article du tarse qui porte les griffes est appelé onychium
-Empodium (ou arolium ou pulville ou prétarse) : sert à la locomotion


Adaptations des pattes :
-Pattes fouisseuses: Coléoptères Scarabéides,Orthoptère Gryllotalpa ("Courtillière")
-pattes natatoires : Coléoptères Gyrinides,Hétéroptères Corixa
-pattes ravisseuses : Dyctyoptères Mantides,Hétéroptères Pelocoris (cf.dessins)


Patte antérieure de Gryllus - Patte d'Hyménoptère Sphécide (photo H.Robert)


Cas particulier de la patte d'Hyménoptère Ichneumonide à 2 trochanters...(photos P.Falatico)


P3 de Carabus problematicus avec le trochanter très développé (photo H.Robert)


Tarse des P3 d'Orthoptère Tettigoniide Decticine montrant les 2 plantules libres du tarse 1 typiques de cette sous-famille et permettant un meilleur appui au sol (photo P.Falatico)



Pattes postérieures de Tenthrède du genre Macrophya : dans ce genre, les hanches sont très allongées de sorte que les fémurs postérieurs dépassent l'abdomen...(photo H.Robert)


Cas des fémurs postérieurs hypertrophiés chez le mâle d' Oedemera nobilis (photos O.Sigaud et P.Falatico)


fémurs postérieurs hypertrophiés et dentés des Chalcidiens..(photo de droite de P.Falatico)


patte postérieure de Chalcidide du genre Chalcis - tarse épineux de Vespa velutina


Patte postérieure de Blabera (Orthopteroïde) -Quelques exemples d'adaptations des pattes


Pattes "fouisseuses" de Courtillière et *Courtillière adulte


Patte antérieure fouisseuse et coupeuse de "Courtillière"...(photos de P.Falatico)



"Courtillière" ou "Taupe-grillon" avec ses pattes antérieures fouisseuses coupant les racines des légumes dans les "courtils" (jardins potagers) (photo P.Gautier)


Patte antérieure de Geotrupes avec tibia fouisseur pour creuser des galeries dans la terre (photo P.Falatico)



Une curiosité morphologique : l'expansion fiolacée du tibia postérieur de la "Punaise" exogène Leptoglossus occidentalis (photo P.Falatico)

Chez beaucoup de Coléoptères mâles, les tarses des P1 sont dilatés (fixation sur la femelle à l'accouplement) comme chez le "Carabe" suivant :




P1 avec tarses dilatés chez le mâle de Carabus problematicus en vues dorsale et ventrale (photos H.Robert)


Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57