Page 9ter

Page précédente Page suivante

Ordre des PSOCOPTERES ou "Psoques" (1) :

Insectes peu étudiés et de détermination délicate


Un petit (2,5 mm) Psocoptère : Ectopsocus briggsi (photo M.Le Masson)

-Grosse tête prognathe
-Pièces buccales broyeuses à mandibules asymétriques et maxilles dissociées
-Antennes multiarticulées longues-Abdomen globuleux
-Taches et dessins sur le corps
-Tarses tri- ou biarticulés
-Ailes souvent absentes; pterostigma fusiforme à l'aile antérieure
-cellule alaire spéciale : Aréola postica libre ou rattachée à la médiane
-Mâles plus petits que les femelles
-environ 2000 espèces surtout en pays chauds; quelques mm
-Microphages sur les troncs, pierres...(spores, lichens, mousses, débris organiques...) mais aussi espèces aptères domiciliaires (domicoles) saprophages
(on parlera donc ce "Poux des écorces" ou "Poux des arbres" pour les premiers et "Poux de la poussière" ou "Poux des livres" pour les seconds)
-au maximum 5 mm



Ailes de Sténopsocus (cas d'une areola postica rattachée à la médiane et polygonale)
(2 systèmes de couplage des ailes : au repos par stigmapophyse st sur c de l'aile postérieure; en vol par nodules no sur c postérieur)

Pour les formes ailées :

-pas d'Aréola postica : Ectopsocus-Peripsocus...
-Aréola postica libre : Philotarsus-Elipsocus-Caecilius
-Valenzuela-Trichopsocus-Mesopsocus...

-Aréola postica reliée à la nervure médiane : Graphopsocus-Stenopsocus...
-Aréola postica fusionnée avec la nervure médiane : Amphigerontia-Loensia
-Trichadenotecnum-Psococerastis-Psocus...



Exemples de Sténopsocides avec areola postica (ar) reliée à la nervure Médiane (cf.cercle) : Graphopsocus - Stenopsocus
(on voit que l'Aréola postica limitée par les 2 rameaux de la Cubitale ne se trouve qu'à l'aile antérieure; les Psoques repliant leurs ailes en toit au repos, l'Aréola postica se retrouvera donc à la partie supérieure de l'aile comme sur les photos du bas de cette page...)


Aile antérieure d'Ectopsocus briggsi sans areola postica et avec pterostigma presque rectamgulaire...(photo J.P.Marino)



"Psoque ailé:" : Amphigerontia mâle


Vue dorsale avant d'Amphigerontia-- Pièces buccales d'Amphigerontia


Micrographie des pieces buccales de Liposcelis - Détail de la lacinia de Dorypteryx (photos M.Blaise)



Vue latérale antérieure d'Amphigerontia



Extrémités postérieures d'Amphigerontia mâle et femelle


Gonapophyse (valve externe) avec longues soies de femelle de Psocoptère (photo M.Blaise)

Beaucoup de femelles sont brachyptères ou microptères; chez les Lepidopsocides, les ailes sont recouvertes d'écailles comme les Papilions

3 sous-Ordres :

-sous-Ordre des Trogiomorphes : antennes à nombreux articles; tarses triarticulés
F/ Lepidopsocides (Lepidopsocus)
F/ Trogiides (Trogium)
F/ Psyllipsocides (Dorypteryx-Psyllipsocus)

-sous-Ordre des Troctomorphes : antennes de 15 articles; tarses triarticulés
F/ Liposcelides (Liposcelis)
F/ Amphientomides

-sous-Ordre des Psocomorphes : 80 % des espèces; antennes de 13 articles; tarses bi ou triarticulés; ptérostigma épaissi
F/ Psocides (Amphigerontia)
F/ Stenopsocides (Stenopsocus)


"L'horloge de la mort" Trogos (Atropos) pulsatorium, 2 mm, la femelle produit un bruit de craquement avec son extrémité dans les maisons en compagnie du suivant - Liposcelis divinatorius femelle ou "Pou des livres" avec ses fémurs 3 renflée au niveau proximal d'où l'aspect triangulaire...


Liposcelis divinatorius, à peine 1 mm...(photos B.Nicolosi et M.Berger)
(bande plus sombre sur le bord antérieur des derniers tergites abdominaux; espèce commune sous les écorces ("pou de bois") et dans les maisons pouvant devenir abondant dans les entrepôts alimentaires, les herbiers et autres collections entomologiques; la femelle est un peu plus grande : 1,5 mm)




Autres Liposcelis divinatorius : "larves" et adultes trouvés dans une petite poubelle contenant des déchets alimentaires et des moumouttes de poussière...(photos A.Wojtyra)


Liposcelis sp., 1 mm, sous les écorces de platane ("pou des écorces")...(photo J.P.Marino)


Autre "Pou du bois" Liposcelis sp., 1,4 mm, sur un pin abattu (photos M.Le Masson, massif de Belledonne, 1200 m)




Larves et adultes brachyptères de Trogiides dans des granulés compactés pour rongeurs de laboratoire : Lepinotus sp. (photos A.Servat)




Autre petit Trogiide : Cerobasis guestfalica (autrefois Hyperetes guestfalicus), 2 mm, très microptère (ailes réduites à de petits tubercules), commun et cosmopolite, sur les écorces, dans la strate herbacée ou la litière (photos A.Wojtyra)
(nombreuses taches brun-rouille disposées en rangées transverses sur tergites abdominaux, tache frontale en T renversé à branches incurvées (forme d'ancre), antennes annelées de brun, yeux marbrés de brun et blanc...)


Lepinotus patruelis , à peine 2 mm : bande brune frontale entre oeil et base de l'antenne, dans feuilles mortes près d'un étang...(photos A.Wojtyra)




Le "Pou des livres" Liposcelis bostrychophilus, aptère, à peine 2 mm, tarses postérieurs dilatés avec gibbosité latérale...(photos M.Blaise)


Autres microphotos de Liposcelis sp. (photo M.Blaise)


Liposcelis divinatorius...(photo J.P.Marino)


Détail de la grosse tête aplatie et prognathe du "Pou des livres" (photos M.E.B de G.Chauvin)


Autres Trogiomorphes Psyllipsocides domiciliaires (domicoles) des maisons : Dorypteryx domestica, exemplaire incomplet; il y a un polymorphisme alaire chez cette espèce - Psyllipsocus ramburii , endroits obscurs et grottes... (photos M.Blaise)


détail du tarse triarticulé et des griffes de Psyllipsocus...(photo M.Blaise)

En plus du polymorphisme alaire, il peut y avoir des anomalies morphologiques : la photo suivante de Psyllipsocus montre une anomalie tarsale 1 (abscence de tarse triarticulé !) :


Anomalies tarsales : abscence de tarse en 1 et tarse peu marqué en 2 et 3...(photos M.Blaise)


Autres formes ailées vivant sur les arbres se nourrissant des microalgues sur l'écorce : Loensia sp. (photos P.Pinson)




Loensia variegata : Loensia variegata et paermani se ressemblent par l'aile antérieure à coloration jaunâtre plus ou moins densément mouchetée de brun; la seule différence est la taille (maximun 3,7 mm chez pearmani pour la longueur des ailes et ici, c'est plus long) mais ce n'est pas un critère assez fiable; seules les génitalias permettent de trancher (photos R.Stas)




Autre Loensia variegata au sol sous Corylus...(photos A.Wojtyra)


Loensia fasciata...(photo M.Chevriaux)




Loensia fasciata, 5 mm : ailes ant. avec bandes brunes transverses séparées par des zones hyalines parsemées de taches circulaires espacées (photos G.Champier)


Philotarside : Philotarsus parviceps, 3 mm : tarses triarticulés, marges des ailes et nervures fortement velues, taches circulaires brunes bien distinctes sur le vertex...(photos A.Wojtyra, Oise)




Autre Philotarsus parviceps et gros plans sur la tête, sur Quercus robur - juvénile de Philotarsus parviceps (photos A.Wojtyra)


Psoque trouvé sous les écorces de Platane : Peripsocus milleri, 2,5 mm (photos P.Falatico)


Peripsocus subfasciatus, 2 mm (2,8 mm avec les ailes) : moitié distale des cellules alaires enfumée de brun sans taches incolores nettes (cas P.alboguttatus) photo M.Le Masson, massif de Belledonne, 1150 m)

Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9bis-1-9bis-2-9bis-3-9bis-4-9bis-5 -9bis-6-9ter-9ter'-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12-1-12-2-12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57