Page 3bis

Page précédente Page suivante

Caractères généraux des Insectes (suite):



A22-Les Pièces Buccales (suite)


Type SUCEUR MAXILLAIRE
Il est représenté par l'ordre des Lépidoptères :
-réduction du labre
-transformation profonde des maxilles par disparition de la lacinia
-hypertrophie et spécialisation des galéas qui forment par accolement la spiritrompe laissant un espace vide, le canal de la trompe: épaississement chitineux et parties membraneuses rendant possible l'enroulement (ces galéas contiennent trachées, nerfs et muscles; l'aspiration des liquides se faisant par l'intermédiaire des muscles du pharynx)
-réduction des palpes maxillaires au bénéfice des palpes labiaux qui atteignent un grand développement et servent de protection à la trompe (Certains Lépidoptères ont une atrophie des pièces buccales, ne se nourrissant pas à l'état adulte : Bombycides,Psychides,Lymantriides)



3 Lépidoptères à la (spiri)trompe fine en action bien visible : Hemaris fuciformis (Sphingide) - Cynthia cardui (Nymphalide) - Colias croceus (Piéride)


Tête de Lépidoptère vue de face : Piéride - Satyride


Vue ventrale antérieure d'une Noctuelle du genre Hypena...(photo P.Falatico)




Cas particulier : Palpes labiaux allongés vers l'avant comme des "tentacules" chez l'Erébide "la Tâteuse"Polypogon tentacularia qui porte bien son nom...(photos G.Champier)


Trompe de Piéride déroulée (photo J.P.Marino) - Trompe enroulée des Erébides Euplagia quadripunctaria (photo S.Rolandez) et Callimorpha dominula (photo P.Falatico)


Trompe enroulée du Nymphalide Melanargia galathea vue de face et de profil...


Sphingide adulte Agrius convolvuli qui possède une longue trompe non visible ici (photo P.Falatico) que n'a pas ce Castnide exogène du Midi qui ne se nourrit donc pas à l'état adulte, Paysandisia archon, le "Clandestin des palmiers" (photo P.Legros)


La longue trompe déroulée d'Agrius convolvuli : plus de 60 mm...(photo P.Falatico)




Quelques exemples de types buccaux en dessins et photos:


Tête de Punaise aquatique : rostre piqueur-suçeur de "Nèpe"


Détail de l'extrémité du rostre d'une autre Punaise aquatique : le "Naucore" (photo M.E.B de G.Chauvin)


Face antérieure ventrale montrant le rostre du "Puceron de l'Hellébore" Macrosiphum hellebori, sexupare aptère monophage...(photo M.Blaise)


Tête de "Punaise" aquatique : rostre piqueur-suçeur de la "Notonecte" Notonecta maculata (photos M.Verolet et H.Robert)


Faces ventrales antérieures de "Punaises terrestres" avec le rostre labial piqueur-suçeur (photos P.Pinson)


Rostre puissant et recourbé de la "Réduve" Rhinocoris iracundus (photo A.Guibentif)


-
Tête de Mouche suçeur labial (Calliphora) - Tête de mouche piqueuse (Glossina ou "Mouche Tsé-Tsé")


Diptère Syrphide Melanostoma nettoyant sa trompe...



Tête de Tachinide Cylindromyia (photos P.Pinson)


Tête d'Hyménoptère broyeur-lécheur : Pompilide Batozonellus lacerticida (photo M.Verolet)




Cas particuliers d'appareil buccal :

-Hypertrophie d'une des pièces buccales :
-hypertrophie mandibulaire : Lucane mâle, soldats de termites
-hypertrophie du labium : larves d'Odonates (labium allongé en "masque" avec 2 crochets mobiles correspondant aux palpes labiaux)
-Insectes à mandibules canaliculées ou "crochets suçeurs" : Larves de Dytique (mandibules avec canal mandibulaire : digestion extra-intestinale due à une pompe pharyngienne), larves de "Ver luisant" Lampyris noctiluca, larves de Chrysope...


Tête de larve de Lampyris noctiluca avec ses crochets mandibulaires à canal salivaire de digestion extra-orale (petits Gastéropodes)-vue de dessous (photos M.Verolet)


Pièces buccales de larve de Chrysopa sp. avec ses "crocs suçeurs" mandibulo-maxillaires


Autres "crocs suçeurs mandibulaires" croisés de larve de "Fourmilion" (Myrméléonide)...photo P.Falatico


Pieces buccales "suçeuses" : "Pou" humain Pediculus avec pièces buccales réduites à un suçoir rétractile - Larve de Dytiscus avec mandibules hypertrophiées en crochets canaliculés suçeurs (photos M.E.B de G.Chauvin)



Trompe labiale de Bombyle allongée et grêle (photo L.Weitten) - La trompe longue et grêle du Bombyle est adaptée à aller puiser le nectar dans cette fleur de Vipérine (photo J.P.Marino)




Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57