Page 54


Page précédente Page suivante

LES INSECTES EXOGENES ou ALLOCHTONES, ces espèces venues d'ailleurs (3) : quelques exemples

8- 4 exemples de Lépidoptères exogènes :

-8-1 : F/ Lycaenidae Polyommatinae, Le "Brun du Pelargonium" ou "Lycène des géraniums" Cacyreus marshalli apparu en France en 1997 (mentionné dans la région d'Amélie-les-Bains)

Un Lycaenide Polyommatine d'origine sud-africaine, de 2,6 cm d'envergure, a été introduit dans le Sud de la France en 1997 et devient un "ravageur" en puissance du Pelargonium ("Geranium" lierre et zonale) : Cacyreus marshalli ou "Brun du Pelargonium" (brun bordé de blanc avec une queue postérieure, comme les "Thècles", précédée d'un petit ocelle; dessous gris brun et blanc); les chenilles sont jaunes à vertes avec ou sans taches roses et dévorent les boutons floraux...il peut y avoir 3 générations par an...


Le verso des ailes du "Brun du Pelargonium" est caractéristique et unique chez les Lycaenides indigènes (photo P.Falatico)


Autres photos de Cacyreus marshalli


Autre exemplaire de Cacyreus marshalli...(photos J.C.Pomies)


Revers de Cacyreus marshalli...(photo S.Rolandez)

On le retrouve actuellement au Nord de Lyon...

-8-2 : F/ Gracillariidae, la "Mineuse du marronier d'Inde" Cameraria ohridella


Cameraria ohridella : Mineuse du Marronnier d'Inde en extension depuis 1998 à partir de l'Est (découverte en 1984 en Macédoine, lac Ohrid) ; 3-5 mm de long, provoque la chute prématurée des feuilles (la phéromone a été synthéthisée) photo S.Augustin




Larve isolée (3-4 mm) de Cameraria orhidella (photos P.Falatico)


Cameraria orhidella, environ 3 mm...(photos P.Falatico)

Cameraria ohridella cause des problèmes pour les marronniers des jardins publics et avenues : Les chenilles se développent dans les feuilles (50 à 60 galeries par feuille) du Marronnier d'Inde qui tombent dès le mois de juillet. Si l'arbre ne meurt pas, il est affaibli et devient plus sensible aux autres parasites ou ravageurs (champignons, insectes ravageurs...)

-8-3 : Le 26 octobre 2001, un autre petit papillon (F/ Cosmopterigidae), Anatrachyntis rileyi a été aperçu pour la première fois en France dans le Var : ravageur qui se développe sur le maïs et les citronniers cultivés (fréquents sur la Côte d'Azur)

...et le "petit Monarque d'Afrique" Danaus chrysippus est arrivé dans le Sud de la France...(et de nombreuses espèces d'Afrique du Nord sont maintenant courantes en Espagne !) :



Le "petit Monarque" Danaus chrysippus : grand migrateur, sporadique sur les côtes méditerranéennes (photo M.Chevriaux)

-8-4 : "Le Clandestin des palmiers" Paysandisia archon : Un grand papillon (envergure jusqu'à 11 cm), originaire d'Amérique du Sud, aux ailes amples et antennes en massue, lié aux Palmiers, est signalé en 1999 dans le Var et se trouve actuellement dans le Sud-Ouest et pourrait aussi se trouver prochainement sur les nombreux palmiers de la côte atlantique jusqu'à la Bretagne ! (on l'a trouvé dans le Sussex en Angleterre !) Les larves blanchâtres (jusqu'à 8 cm de long) perfore les palmes à leur base et provoque le dessèchement du palmier :


"Le Clandestin des palmiers" Paysandisia archon, espèce exogène éradiquée systématiquement en Europe...(photos J.P.AYMON)


Autre Paysandisia archon, dans le Gard (photos P.Legros)


Autre Paysandisia archon faisant une longue pose sur un portail au Nord de Montpellier (photos D.Muller)

-8-5 : "Le papillon perceur de la tomate" ou "Mineuse de la tomate" Tuta absoluta : un petit Gelechiide (6-7 mm de long, envergure 10 mm, identifiable uniquement par dissection des génitalias !) venu d'Amérique du Sud est arrivé en 2006 en Espagne puis en 2007 sur le pourtour méditerranéen (Maghreb, Italie, Corse, Côte d'Azur) : la chenille perce les feuilles, les tiges et les fruits de diverses Solanacées dont la tomate mais aussi aubergine, pomme de terre... (40 % de pertes aux Canaries sur tomates !); il arrive au Sud de Nantes, se reproduit très vite (jusqu'à 10 générations par an); un parasitoïde Trichogramme est déjà commercialisé depuis 2009, traitement associé avec la "punaise" Macrolophus; il est maintenant inscrit comme organisme de quarantaine (EPPO A1 List)


Tuta absoluta ressemble à un Gelechiide type, gris argenté avec taches brunes alaires... (photo Certis)

-8-6 : La "Pyrale du buis" (Crambide), originaire d'Europe méridionale; apparue en 2005 en Allemagne puis en 2009 en Alsace; a envahi de nombreuses régions de France; chenilles pouvant faire de gros dégâts sur le buis et le faire dépérir par défoliations successives :

Actuellement 51 départements touchés; on étudie la lutte biiologique par piége à phéromones ou utilisation du Bacillus thuringiensis




La "Pyrale du buis" Cydalima (Diaphana) perspectalis envergure 40 mm, forme courante blanche et brune (il existe une forme brune)




Forme blanche et brune de la "Pyrale du buis" Cydalima perspectalis...(photos P.Falatico)




Forme brune de la "Pyrale du buis" Cydalima perspectalis...(photos P.Falatico)


Chenille de Cydalima perspectalis sur buis...(photos H.Callot)




Autres chenilles de la "Pyrale du buis"...(photos P.Falatico)




Chrysalides de la "Pyrale du buis"...


Chrysalides de la "Pyrale du buis" : en formation - émergence (photos P.Falatico)


Dégâts des chenilles sur le buis...(photos P.Falatico)

Cette Pyrale devient maintenant un véritable fléau ce qui donne naissance à des titres dithyrambiques dans la presse du Sud-Est :



Des centaines d'imagos de la "Pyrale du buis" sont attirées en nombre par les lumières et viennent s'écraser contre les vitres obligeant les gens à rester dans les maisons !!...(début septembre 2016)

9- 2 exemples d'Hyménoptères exogènes :

-9-1 : Le "Frelon asiatique" (importé surement accidentellement à partir de vases chinois venant du Yunnan en container) F/ Vespidae) Vespa velutina ou "nigrithorax" ou "Frelon à pattes jaunes" a une progression fulgurante depuis 2005 en Aquitaine (Lot-et-Garonne) et a atteint le Grand Ouest et récemment, en octobre 2011, le Nord ! ; il se reconnait de notre Frelon par la fine ligne jaune séparant les 2 premiers segments abdominaux et la large bande orangée sur le 4e segment abdominal; un des plus importants prédateurs d'Abeilles ouvrières (environ 30 mm de long)


Une nouvelle espèce de Frelon asiatique récemment introduite dans le Sud-Ouest : Vespa velutina (photo M.Tricot)
(se rencontre en compagnie du Frelon européen et a les mêmes moeurs!)

Voir le premier article publié en France sur ce sujet par Jean Haxaire : Revue "La Santé de l'Abeille"


Vespa velutina ; en vol - tête vue de face (photos J.Haxaire)




Autres vues de la face de Vespa velutina...(photos P.Falatico)


Nid de Vespa velutina (photo J.Haxaire)

Le "Frelon asiatique" est déjà en Ile-de-France ! : il progresse vite vers le Nord puisque le 1er nid a été découvert dans un cerisier au Blanc-Mesnil (Seine-Saint-Denis) en septembre 2009, puis en 2010 en Bretagne et en novembre 2011 dans le Nord !)


Cet autre nid a été trouvé à 20 Km à l'est de Quimper, par Françoise Pasternak, dimanche 28 février 2010, solidement fixé par des " pattes" sur une toile entreposée dans un hangar ouvert; il était de la taille d'un demi-ballon de football...

Le "Frelon asiatique" continue donc son expansion vers le Nord; on affirme au Muséum qu'il progresse de 100 km chaque année !



Montage-photo de P.Falatico


Extraits d'une plaquette d'information distribuée dans des mairies du "Pays de Matignon", Côtes d'Armor


Comparaison "Frelon asiatique" Vespa velutina (15-30 mm) et "Frelon européen" Vespa crabro (18-35 mm) (photos P.Falatico)


Autre comparaison qui montre que le "Frelon asiatique" peut être aussi gros que le "Frelon européen" contrairement aux idées reçues ! (photo P.Falatico)

-9-1' : F/ Mégachilides : Une "Abeille asiatique" de grande taille arrivée dans le Sud-Est de la France Megachile sculpturalis ayant un comportement un peu plus agressif vis-àvis des "Abeilles solitaires" indigénes :


Megachile sculpturalis femelle (photos P.Falatico, Drôme)




Gros plans sur la tête bien armée de la femelle de Megachile sculpturalis (photos P.Falatico)
("débarquée" du port de Marseille en 2008 originaire d'Asie orientale, aux USA en 1994, peut atteindre 20 mm; cellules larvaires, séparées par de la résine, dans des tiges de bois avec cavités préexistantes; espèce polylectique)

-9-2 : F/ Cynipidae : Un Cynips gallicole dangereux vient peut-être d'atteindre le Sud de la France venant du Piémont : Le"Cynips du chataignier" Dryocosmus kuriphilus

Un nouveau fléau pour les châtaigniers européens ? :

Le "Cynips du châtaignier" Dryocosmus kuriphilus, corps noir, bases des antennes et des pattes plus claires, mandibules bruns jaunâtres... (cycle à 1 génération ou univoltin de femelles parthénogénétiques) provoque la galle des bourgeons (5-20 mm, de couleur verte teintée de rose) et peut diminuer fortement la productivité des chataigneraies; l'importation et l'introduction de plants, boutures, greffons... de châtaignier en provenance de zones non indemmes (Italie)..et toute nouvelle plantation de plus de 20 unités de châtaigniers doivent être déclarés au SRPV de la DRAF ! Il a été introduit au Piémont en Italie depuis 2002 et est, pour le moment,en principe, absent du territoire français !; on envisage une lutte biologique à l'aide d'un Torymide hyperparasite des larves du Cynips : Torymus sinensis (voir les Chalcidiens Torymides page 14ter-32)


Galles du "Cynips du châtaignier" sur feuilles et fruits (photos LNPV)




Dryocosmus kuriphilus et ses galles sont maintenant dans le Sud de la France !! (photos H.Robert)


Le "Cynips des galles du chataignier" Dryocosmus kuriphilus, 3-4 mm...(photos P.Falatico); voir aussi page 40bis-1

-9-3 : Des espèces de Sceliphron (F/ Sphecidae) ont été aussi introduites accidentellement il y a quelques années :
-Sceliphron curvatum (d'Asie en Europe)-Sceliphron caementarium (d'Amérique du Nord au Sud de le France en 1970)...

Les photos suivantes de Michel Blaise montrent les principaux critères d'identification de Sceliphron curvatum sur un exemplaire capturé dans l'Est de la France (Sélestat) :
(cette espèce invasive, trouvée pour la premiière fois en Autriche en 1990, s'est peu à peu répandue en Europe venant de l'Est; en France, on la trouve sur la partie dans le Sud-Est, l'Est et le Nord-Est)





-9-4 : On pourrait citer ici 2 autres Hyménoptères (F/ Formicidae) : "Fourmis" devenues cosmopolites à partir de leur foyer d'origine, la "Fourmi d'Argentine" Linepithema humile supposée venir de l'Amérique du Sud et la "Fourmi des pharaons" Monomorium pharaonis supposée venir de l'Egypte et ayant envahi la France vers la fin du XIXe Siècle...


2 "Fourmis domicilaires" devenues cosmopolites : la minuscule et bien connue "Fourmi d'Argentine" et la "Fourmi des pharaons" ...


Autres vues de la "Fourmi d'Argentine" Linepithema humile, toujours en expansion...(photos J.Gouzanet)

-9-5 : Il faut aussi noter le cas des Chalcidiens Torymides Megastigmus invasifs exotiques, aux larves séminiphages, importés d'Amérique du Nord qui parasitent les graines d'arbres et arbustes et peuvent poser problème pour la régénération et la variabilté des peuplements forestiers européens (surtout Conifères); on a identifié par exemple à l'Arboretum des Barres, géré par l'ENGREF, 2 espèces inédites (Megastigmus milleri et rafni); de nombreuses études sont en cours : Megastigmus spermotrophus ravageur ds graines du Sapin de Douglas et Megastigmus pinus...Les femelles de ces espèces invasives de Torymides (d'environ 3 mm) ont un long ovipositeur capable de déposer leurs oeufs dans les graines du Conifère en traversant les écailles des cônes

10-exemples de Diptères exogènes :

-10-1 : Originaire des Etats-Unis, la "Mouche du brou de la noix", le Téphritide Rhagoletis completa, environ 5 mm, , a été introduit en Europe à la fin des années 1980 (Italie, Allemlagne, Suisse...); signalé en France pour la 1ère fois en août 2007
(c'est un "ravageur" dans le cas d'attaques précoces provoquant la moisissure des cerneaux...)


Rhagoletis completa : Larves ("asticots") de la "Mouche du brou de la noix" - 2 adultes d'environ 5-6 mm ...(photos P.Falatico)

-10-2 : Un Drosophilide exogène récent : Drosophila suzukii : voir aussi page17bis sur fraises
(espèce arrivée dans le Midi et le Sud-Est en 2011 (en Corse en 2010) venant d'Asie et devient préoccupante en arboriculture fruitière et en viticulture : se nourrit aux dépens des arbustes à fruits rouges, des arbres fruitiers (surtout les cerises), des raisins, des fraises; les larves se nourrissent de la pulpe ds fruits et provoquent la "pourriture acide" notamment dans le Sud-Est :


Drosophila suzukii, mâle (2,6 à 2,8 mm) avec sa tache apicale que n'a pas la femelle qui est un peu plus grande (photos M.Le Masson)


Autre Drosophila suzukii mâle...(photo P.Falatico)


Drosophila suzukii femelle aux gros yeux ronds rouges...(photo M.Le Masson)


Autres Drosophila suzukii femelles , forme plus foncée à droite (photos P.Falatico)


Pupes de Drosophila suzukii...(photos P.Falatico)

Cette espèce a maintenant pratiquement envahi toute la France : exemple en Alsace


Larves de Drosophila suzukii à l'intérieur des framboises (photos R.Lehmann, Alsace)


Mâles et femelles de Drosophila suzukii (photos R.Lehmann, Alsace)


Drosophila suzukii mâle...(photo R.Lehmann)
(R.Lehmann a perdu par ce ravageur environ 30 kg de cerises et la quasi-totalité de ses framboises, 20 - 25 kg !)



Parmi les "ravageurs des cultures", on peut signaler le problème actuel de la "Mouche mineuse du poireau" et des autres Aliacées (oignon, ciboulette...), venue d'Europe de l'Est, de la Famille des Agromyzides, Phytomyza (Napomyza) gymnostoma dont les larves ("asticots") sont à l'intérieur du "blanc" du poireau; depuis 20 ans, des dégâts sont signalés un peu partout en Europe (1976 : Pologne, Danemark, Suède, 1994 : Autriche, 2003 : Suisse, Royaune Uni, France : Alsace); on peut s'attendre à voir son importance augmenter dans toute l'Europe occidentale et méditerranéenne...
Il y a 2 principales "mouches mineuses du poireau" : la "Mouche de l'oignon" Hylemia antiqua (famille des Muscides) et la "mouche mineuse du poireau" Napomyza gymnostoma (famille des Agromyzides): Chez Hylemia, les pupes de 2e génération passent l'hiver à 5-10 cm dans le sol et chez Napomyza, les pupes passent l'hiver attachées aux tissus de la plante comme sur la photo ci-dessous :


Pupe de la nouvelle "Mouche mineuse du poireau" : Phytomyza (Napomyza) gymnostoma...(photos C.Bruvier)


Pupe brun rougeâtre (environ 3,5 mm) de la "mouche mineuse du poireau" et des Allium : Phytomyza gymnostoma
(logée dans les tissus de la feuille jusqu'à émergence de l'imago; en comparaison, la "mouche de l'oignon" a des pupes situées dans le sol et mesurant 6,5 mm...)


La "mouche mineuse du poireau" Phytomyza gymnostoma femelle, environ 3 mm, tête avec du jaune, front jaune entre les yeux, balanciers et partie ventrale abdominale jaunes, pattes noires sauf les genoux jaunâtres (photos M.Billard)
(dégâts sévères dans les parcelles de poireaux en Savoie à l'automne 2011 !)



mais il y aurait beaucoup d'autres exemples d'espèces devenues cosmopolites et il y aura dans l'avenir beaucoup d'autres exemples d'espèces exogènes inconnues atteignant la France; là aussi c'est la mondialisation...

A suivre...


page suivante







1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 41- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-7ter-7terter-8-8'-8''-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9bis-1-9bis-2-9bis-3-9bis-4-9bis-5-9ter-9terter-10-10-1-10-2-10-3-10-4-10-5- 10-6-10-7- 10bis-10bisbis-10bisbis-1-10ter-11-11bis-11bisbis-11bisbis-1-11bisbis-2-11bisbisbis-11-111-11-11-12-11-13 -11-14-11-2-11-3- 11-4-11ter-12- 12bis-13-13bis-13bis-1-13bis-11-13bis-12-13bis-2- 13ter-13ter-1-13ter-2-13ter-3-13ter-4-13-41-13ter-5-13ter-6-13terter-13terterter-13-4-13-5 -13-6-13-7-13-8-14 -14-1-14-2-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14ter-3-14ter-31-14ter-32-14ter-33-14ter-34-14ter-4-14ter-5-14ter-6-14terter -15-15'-15-1-15-2-15-3 -15bis-15ter-15ter'-15ter-1-15ter-2-15terter-15terterter-15terter-2-15-4-15-5-15-6-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18ter-1-18ter-2-18ter-3-18ter-4-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46 -47-48-49-50-51-52-53-53'-54-55-56-57