Page 14ter-32

Page précédente Page suivante

LES CHALCIDIENS, de très nombreuses petites "guêpes" parasites et hyperparasites (1) :

Cette Super-Famille des Chalcidoides comprend un nombre immense d'espèces (peut-être 1 million) de très petite taille (1 à 2 mm en moyenne) aux reflets métalliques (bleus ou verts) ou noirs aimant le soleil et la lumière; les ailes sont transparentes à nervation très réduite; ce sont des parasitoïdes d'autres Arthropodes : Araignées, Lépidoptères, Hyménoptères, Homoptères, Hémiptères, Diptères, Coléoptères, Orthoptères...Ces derniers sont attaqués au stade oeuf, d'autres parasitent larves, chenilles ou chrysalides (il peut y avoir plus de 1000 larves dans une chrysalide!) mais jamais les imagos ! Certains parasitent les larves de Cynipides dans les "noix de galles"; il y a aussi de l'hyperparasitisme des Ichneumonoïdes ou même des Chalcidoïdes; l'oeuf est si petit qu'une vingtaine peuvent se développer dans un seul oeuf de Papillon; quelques formes sont phytophages (Agaonides...) et certains ont une larve primaire mobile ou "planidium"
Leur rôle écologique est considérable (vu leur nombre d'espèces) dans la régulation des populations de nuisibles, rôle encore plus important que la Famille des Braconides; ils sont utilisés donc pour le contrôle biologique des populations (surtout Aphelinides, Tichogrammatides et Encyrtides)


Silhouettes des 3 principaux groupes d'Hyménoptères parasitoïdes


Chalcidien type (la photo de gauche montre la taille sur une ligule d'un capitule d'Astéracée)


Beaucoup de Chalcidiens sont parasites d'oeufs comme celui-ci sorti d'un oeuf d'Hémiptère (photo J.P.Marino) - Autre Chalcidien de 1,5 mm sorti d'une nymphe de...Coccinelle ! (photo P.Falatico)


Aspect type d'un Chacidien...(microphoto J.P.Marino)


Rappel : Place dans la Classification : voir page 14bis

-O/ Hyménoptères
-s-O/ Apocrites
-section/ Térébrants ou porte-tarière
-S-F/ Chalcidoides


Un Chalcidien Torymide femelle à l'éclat métallique doré : Torymus auratus (photo de droite P.Legros)

Caractères essentiels de la Super-Famille des Chalcidoïdes :

-groupe immense de très petites espèces parasitoïdes difficiles à déterminer
-tête très développée par rapport au corps
-antennes coudées après le long scape : fouet ou funicule replié sur le scape; présence entre le 2ème et 3ème article de 1 ou 2 très petits articles ou annelets (anneli)



-ailes antérieures dont la nervation comprend 1 seule nervure sous-costale (ou submarginale) prolongée par une nervure marginale et un fragment de radiale (radius) se terminant en boule




Autre type de nervation de Chalcidien (photo H.Robert) - Nervation de l'aile antérieure d'un Encyrtide

-ailes postérieures sans nervures; minuscules poils (microtriches) sur les ailes
-quelques espèces aptères ou brachyptères sans rapport avec le sexe
-fémurs parfois renflés pour le saut
-le plus souvent endoparasites : oeuf déposé à l'intérieur ou à l'extérieur de l"hôte avec ou non hyperparasitisme
-ovipositeur femelle dépassant très peu l'abdomen au repos
-reproduction prolifique et rapide
-nymphes en dehors de l'hôte sans cocon

-le plus important groupe utilisé en contrôle biologique au niveau mondial : Aphelinides Encarsia contre les Aleurodes ("Mouches blanches"), Eretmocerus-Aphytis contre les Cochenilles ("Pou de San jose"),l'Eulophide Diglyphus isae contre la "Mouche mineuse", Encyrtides Anagyrus....
-quelques espèces sont nuisibles comme phytophages : Torymides (Bruchophagus dans les semences de Légumineuses,Megastigmus dans les semences des Pins...)
-d'autres sont nuisibles en s'attaquant à des auxiliaires (Diptères Tachinides, nymphes de "guêpes" Ichneumonides...)


Ce Chalcidien noir est nuisible car il parasite une nymphe de Coccinellide, insecte auxiliaire aphidiphage...(photo G.Cerda)

On compte 19 Familles mondiales dont 14 sont représentées en France que l'on peut classer arbitrairement en "Chalcidiens inférieurs et supérieurs" :

-Chalcidiens "inférieurs" : taille grande à moyenne, fécondité moyenne, antennes et tarières plutôt longues
-Chalcidiens "supérieurs" : microhyménoptères, fécondité élevée, dimorphisme sexuel antennaire (antennes plumeuses mâles)


Chalcidien mâle aux antennes plumeuses (photo D.Roustide)


Autre Chalcidien mâle (autre échelle)...(photo P.Falatico)

Chalcidiens "inférieurs"
FamillesCaractères essentielsGenres principaux
Eupelmides-antennes avec au maximum 6 articles au funicule
-thorax à mésonotum saillant avec sculptures
-ailes réduites ou nulles
-larves prédatrices ou ectoparasites
-Eupelmella
Eurypelmides-antennes avec souvent 7 articles au funicule-Eurypelmus
Torymides-tarière longue et grêle
-hanches postérieures très développées
-couleurs métalliques, bleues, vertes, cuivrées, parfois jaunes
-Megastigmus-Podagrion-Torymus
Perilampides-abdomen plus ou moins pédonculé, en losange en vue dorsale, coudé entre tergites I et II
-larves planidiales
-Perilampus
Eucharides-thorax développé bossu plus gros que la tête
-abdomen bien pétiolé
-tergite II comprimé latéralement cachant les suivants
-larves planidiales
-Eucharis-Stilbula
Chalcidides-ailes antérieures non pliées au repos
-abdomen ovoïde à tarière courte
-très gros fémurs postérieurs
--Chalcis-Brachymeria
Leucospides-ailes antérieures pliées au repos
-abdomen comprimé latéralement
-tarière repliée dans une rainure dorsale
-grande taille (>10 mms)
-Leucospis
Pteromalides-ovipositeur visible mais moins du 1/4 de l'abdomen
-tibias I avec éperon gros plus ou moins courbe
-tarses de 5 articles
-verts à bleus métalliques
-Pteromalus-Dibrachys
Eulophides-clavus antennaire à 3 segments
-funicule avec au moins 5 segments
-Diglyphus-Eulophus-Tetrastichus


les nombreuses sous-Familles ne sont pas traitées ici !...


Famille des EUPELMIDES femelle (2 à 3 mm) ailé Eupelmus urozonus à la tarière droite et rigide plus courte que l'abdomen (on devine aussi l'éperon tibial 2 fort et long) (photo J.Lecomte)




Autre Eupelmus sp. femelle à la tarière courte (éperon tibial et métatarse des P2 robustes ; mésonotum creusé au milieu de sillons et lignes saillantes sur les côtés, ailes présentes mais réduites, collare net...(photos P.Legros)


Famille des TORYMIDES: Podagrions pondant sur oothèque de Mante - Torymus auratus : femelle 4-5 mm, parasite des Cynips des galles du chêne (Biorhiza pallida)


Autre Torymus auratus près d'une galle spongieuse du chêne (photo P.Ledoux)


Autre Torymus sp. femelle (photo P.Legros)




Les photos ci-dessus représentent Podagrion splendens femelle à longue tarière, Torymide au corps sombre et pattes jaunes de 2-3 mm (sur une oothèque de Mante); fémurs postérieurs dilatés et dentés au bord inférieur, parasite des oeufs à l'intérieur de l'oothèque (photos E.Moons)
(on voit parfois sortir de l'oothèque, en grand nombre, de petits Podagrions sombres qui courent ensuite sur le nid!)


Podagrion pachymerum femelle, 3,3 mm...(photo D.Bourgeois)
(identifié avec la clé de Delvare : pédicelle+flagellum environ 1,6 fois aussi long que la largeur de la tête, flagellum F1 1,6 à 1, 95 fois aussi long que large, ovipositeur 1,27 à 1,4 fois aussi long que le corps...)

Dans la sous-famille des Torymines, on trouve la Tribu des Torymini avec le genre Torymus présentant une incsion entre mésopleure et métapleure (aspect ondulé) et la tribu des Torymidini (pas d'incision) avec les genres Torymoides (2 anelli et 6 articles funiculaires aux antennes) et Pseudotorymus (1 anellus et 7 articles funiculaires aux antennes) :


Gros plan sur les antennes de Torymus sp.


Torymus sp....(photos J.Lecomte)




Torymus auratus femelle : fait partie du T.bedeguaris group; ici sort des galles de Quercus robur (photos A.Wojtyra, Oise)
(ailes hyalines, pattes jaunes avec fémur 3 largement noir au milieu, ovipositeur aussi long que le corps...)

La "galle chevelue" du Rosier et de l'Eglantier ou "Bédéguar" renferme, en plus du Cynips responsable de la galle, de nombreux hôtes (endo- et exoparasites, hyperparasites) formant une biocénose complexe dont ces Chalcidiens appartenant à diverses familles : Torymides, Eurytomides, Eupelmides, Pteromalides...




Autre Torymide : Torymus bedeguaris mâle (3-4 mm) et femelle (4-5 mm), sortis d'une "galle chevelue de Rosier" ou "Bédéguar" donc parasites de Diplolepis rosae (photo P.Falatico)


Torymus sp. pondant dans une galle mure de Neuroterus albipes sur Quercus...( photos A.Wojtyra)
(son long ovipositeur lui permet de déposer ses oeufs au contact des larves du Cynipide gallicole)

Les photos suivantes de P.Falatico concernent Torymus flavipes, un autre parasitoïde naturel de nombreux Cynipides gallicoles du chêne et des rosacées mais aussi du "Cynips des galles du chataignier" récemment arrivé dans le Sud-Est de la France Dryocosmus kuriphilus :
(autrefois confondu avec Torymus auratus : thorax vert métallique doré, yeux brun-rouge, antennes brun sombre et du jaune sur le scape, 7 articles au funicule, veine stigmatqiue courte avec uncus et stigma bien nets, pattes jaune pâle, coxae vert métallique, extrémités tarsales sombres...)


Torymus flavipes mâle, moins de 3 mm


Torymus flavipes femelle, 3 mm


Torymus flavipes in copula...


Autre Torymide mâle proche de Megastigmus sp. (au stigmus en boule foncée), 3 mm, sorti d'un autre "Bédéguar" (photo P.Falatico)

Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14ter-3-14ter-31-14ter-31'-14ter-32-14ter-32-01-14ter-32'-14ter-33-14ter-4 -14ter-5-14ter-6-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57