page 5bis

Page précédente page suivante

C-Développement post-embryonnaire : mues et métamorphoses (suite):



Les différentes étapes de la métamorphose complète d'un Piéride, le "Gazé" Aporia crataegi (photos Henri Robert) : dans cet exemple, il s'agit d'une chrysalide succeinte (tête en haut, attachée par la pointe anale et un lien transversal)







Les photos suivantes représentent le détail du passage de la chenille de la "Piéride du chou" au stade de sa chrysalide succeinte...(photos J.Binoudin) :






Types de "Chrysalides suspendues" la pointe anale sur un mur (Melitaea), (les claires sont vides!) -Surprise, dans cette chrysalide, c'est un parasite Chalcidide (issu d'un seul oeuf pondu sur la chenille) qui apparait !! (photos H.Robert)


La mue nymphale chez le Lépidoptère Nymphalide Melitaea cinxia : de la chenille à la chrysalide suspendue (photos P.Falatico)


Métamorphose chez Meltaea didyma : chrysalide à moins 2 jours - émergence (photos P.Falatico)


Exemple de métamrphose aboutissant à une malformation chez ce Melitaea didyma (photo P.Falatico)

Autre exemple de cycle de développment holométabole chez la Nymphalide "Belle-Dame" Vanessa(Cynthia) cardui : photos de G.Chauvin


Vanessa cardui : Chenille de dernier stade prête à se métamorphoser (prénymphe)


Vanessa cardui : de la prénymphe à la chrysalide...

Chez les Coléoptères, les nymphes sont libres ou immobiles; elles sont soit couvertes d'une secrétion durcissant à l'air, soit engagées dans leur dernière exsuvie larvaire et attachée par le segment terminal de l'abdomen (cas des Coccinelides) :


2 cas de nymphes de Coccinellides suspendues par le dernier segment de leur abdomen dans leur dernière exsuvie larvaire...


Cas identique de la nymphe de Melasoma populi...(photo P.Falatico)


Phases du développement des "Coccinelles" (Harmonia axyridis)...(photo M.Chevriaux)


la "Coccinelle chinoise" Harmonia axyridis : Larve - Imago, forme succinea (photos P.Falatico)


Harmonia axyridis : larves et nymphe - exuvie nymphale et ténéral (photos P.Legros)

Exemple suivant d'Insecte à métamorphose complète ou Holométabole : Coléoptère Chrysomèlide Melasoma populi (photos P.Falatico)


oeufs - naissance


Larve


Nymphe - Imago


Autre mue nymphale chez Melasoma populi...(photos A.Lamothe)

Cycle ci-dessus de développement d'un autre Coléoptère Chrysomèlide holométabole Cassida viridis (montage-photos P.Falatico) :







Cycle de développement holométabole (en élevage) du Syrphide Syrphus ribesii, ici un mâle...(montage-photos P.Falatico)


Autres phases du développement du Syrphide Chrystoxum intermedium; il manque le puparium...(montage-photos P.Falatico)

Exemple suivant d'Insecte à métamorphose complète ou Holométabole : Lépidoptère Noctuide Phlogophora meticulosa (cycle obtenu en élevage et photos de G.Chauvin) :


Phlogophora meticulosa : chenille - prénymphe


Phlogophora meticulosa : chrysalide - exuvies nymphales ( seule la chrysalide du milieu a donné le papillon adulte, les 2 autres ont vu sortir un Hyméoptère "Ichneumon" parasite !)


Phlogophora meticulosa : Imago obtenu de la 2e chrysalide non parasitée...

Autre exemple d'un Holométabole : Lépidoptère Lasiocampide Lasiocampa quercus (chenille récupérée puis mise en élevage : élevage et photos de J.Bierrewaerts)








La femelle n'a pu se déployer entièrement vu la petitesse de la boîte d'élevage mais 2 mâles sont bien venus...! dont celui-ci


Résultat : des oeufs





On est aussi beau en costume de chenille ou en costume d'imago quand on se nomme "Machaon" Papilio machaon
(photo Alain Vidal pour la chenille - Photo Louis Weitten pour l'imago)


Autre variante de chenille de "Machaon" sur carotte cultivée fin août

Exemple suivant du cycle de développement du Papilio machaon, un autre Holométabolien : photos de MIchel NOURY











Larve éruciforme globuleuse sur Gaillet et imago du "Crache-sang" Timarcha tenebricosa (photos D.Guili et M.Chevriaux)



*Chrysope (Névroptères) et sa larve piqueuse


Chenille type de Papilionide ---- Chenille"arpenteuse" de Géométride
("vraies" et "fausses" pattes) - (présence de post-pedes en plus)



Chenille de Saturnide Saturnia pyri (photo V.Wrastaman) : la plus grosse chenille française (sur fruitiers, en particulier amandiers), peut atteindre 15 cm !



Chenille de Sphingide: "Sphinx du troéne" (photo O.Tabary)



Chenille de Lymantriide roulée en boule : "Orgyie pudibonde"



Autre chenille très poilue d'Arctiide : "Ecaille pourpre" Rhyparia purpurata (photo O.Sigaud)



Chenille de Zygaenide charnue couverte de poils courts avec des rangées de taches noires (photo H.Robert) : "Zygène des épines" Aglaope infausta


Une chenille de "Noctuelle" commune poilue, brun noirâtre avec taches rouges et blanches : "Noctuelle de la Patience" Viminia rumicis (sur Renouées)

Certaines chenilles présentant un aspect différent suivant la façon dont on les photographie comme l'exemple suivant d'une chenille "bizarre" de Drépanide Thyatira batis :




Chenille de Thyatira batis : 35 mm maxi, proéminance dorsale thoracique dirigée vers l'avant, protubérance dorsale sur abdomen 2 à 6 et sur abdomen 8...sur Framboisier et Ronce...


Autre chenille de Thyatira batis (photo M.Ponsot)


Autre chenille bizarre à l'aspect tordu : Notodonta ziczac sur feuille de Saule


Une chenille exotique très épineuse de Tanzanie (photo C.Fortune)


Chenille exotique de Géométride (photo C.Fortune, Tanzanie)



Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5'-5bis-5bis-1-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57