Page 7

Page précédente Page suivante

Ordre des EPHEMEROPTERES ou PLECTOPTERES : Ephémères ou "Mouches de mai"(1) :

-Pièces buccales imaginales régressées
-Tube digestif plein d'air
-Ailes à nervures nombreuses (transverses limitant de nombreuses cellules)
-Imagos et larves aquatiques à 2 ou 3 filaments terminaux (2 cerques et, quand il est présent, 1 filum central appelé paracerque)
-Larves toutes aquatiques à mues nombreuses fouisseuses,nageuses ou rampantes avec branchies abdominales
L'adulte subit une mue (cas unique chez les insectes!) sorti d'eau : sub-imago laiteux puis imago


Ces 2 pages sur les "Ephémères" ont été relues et corrigées par Bruno Righetti de l'institut Agro, Florac


Ephémère Ecdyonurus femelle sortant de la dépouille de son sub-imago (photo G.Chauvin)


Ephemera glaucops sortant de sa dépouille...(photo P.Falatico)

Les Ephémères ( hémimétaboliens) sont les seuls insectes à effectuer une mue au stade ailé (caractère archaïque qui existait chez les ancêtres des insectes actuels); ce stade intermédiaire entre l'adulte vrai et la nymphe ( ou larve selon les auteurs anglo-saxons) est le SUB-IMAGO; Il est semblable à l'imago mais en diffère par son vol lourd, ses ailes opaques et parfois velues, ses pattes et cerques plus courts que ceux de l'adulte qui en sortira...


Quelques caractères généraux des Ephémères (photos H.Robert)


Ephemera danica mâle (photo G.Ricateau)




Ephémère Heptageniide : Heptagenia sulphurea mâle (avec gros plans sur les ailes et es yeux), envergure 28 mm, jaune soufre, 3 cerques...(photos M.le Masson)

Principales familles :

F/Polymitarcyides : famille primitive avec 1 seule espèce en France : Ephoron virgo, imago aux ailes laiteuses
F/Ephemeridae : Ephemera... : larves fouisseuses à mandibules à pointe très longue
F/Ephemerellides : comprend une des espèces les plus courantes de France (Serratella ignita)
F/Baetidae : Cloeon-Baetis... : larves nageuses
F/ Caenidae : Caenis... : larves à dominate limnophiles et quelques espèces rhéophiles : adaptées au courant comme C.rivulorum; C.beskidensis...)
F/ Heptageniidae (anciennement Ecdyonuridae) : Rhithrogena-Ecdyonurus... : larves plutôt rhéophiles
F/ Siphlonuridae : Siphlonurus... : larves surtout nageuses

Certains auteurs mettent les Siphlonurides avec les Heptagénéiides...


Ephoron (Polymitarcis) virgo : constitue, lors des pullulations, la "manne des pêcheurs" (photos J.M.Chauvin)



Ephemera vulgata ou "Mouche de mai des pêcheurs", mâle, 14-20 mm de long, tibio-tarse antérieur 4 fois plus long que le fémur, 3 cerques, ailes enfumées avec quelques taches- femelle à droite (ailes inférieures peu on non tachées) (photos M.A.Schira)
(chez E.vulgata, l'abdomen présente sur les côtés des taches brunes triangulaires qui sont allongées sur les derniers tergites comme on le voit sur ces photos)


Autre Ephemera vulgata femelle...(photo J.M.Chauvin)


Ephemera vulgata mâle = "Mouche de mai", "Fanfiole"...(photo J.P.Petit) - Subimago d'Ephemera danica aux ailes laiteuses


Ephemera danica mâle, 16-18 mm de long, diffère du précédent par les 1ers segments abdominaux blancs marqués de brun...(photo D.Frouin)-Tête d'Ephemera (photo P.Pinson)


Autre Ephemera vulgata mâle ...(photo C.Fortune)




Larve d'Ephemera danica avec ses paires de triangles foncés sur abdomen 7 à 9...(photos P.Falatico)


Ephémères mâles (pattes antérieures dressées vers l'avant) : Ephemera vulgata (photos M.Chevriaux)


Ephemera vulgata mâle capturé (facilement) au cours d'un vol nuptial d'éphémères, lors de la descente passive...(photos M.Schnoering)
(les insectes s'élèvent à une dizaine de mètres d'un rapide battement d'ailes puis se laissent retomber passivement ("montée" en flèche suivie d'une descente en parachute comme une sorte de "yoyo"...)




Diverses vues d'Ephemera vulgata mâle (photos G.Champier, Isère)






Autre Ephemera danica mâle en octobre...(photos P.Falatico, Drôme)


femelle d'Ephemera danica...(photos P.Falatico)




la "Grande Mouche de mai Ephemera danica, diffère des autres Ephémères par l'abdomen jaune ivoire avec les 5 premiers segments blancs et les suivants avec des taches allongées sur les côtés, ailes antérieures faiblement tachées de brun...(photo de gauche de J.Bailloux)


Autre Ephemera danica mâle...


Autre imago d'Ephemera danica femelle : faibles dessins ("double virgule") sur les 1ers segments abdominaux...(photo P.Prevot)


Ephemera danica femelle...(photo P.Falatico)


Autre Ephemera danica femelle...(photo J.P.Petit)


Ephemera glaucops mâle, 10 mm, macules rousses antérieures, bordure foncée à l'aile postérieure...(photos P.Falatico)


Autre Ephemera glaucops mâle (V.Pilzevet) - Gros plan sur les yeux du mâle d'Ephemera glaucops (photo P.Falatico)




Autres gros plans sur la partie antériere et les yeux d'Ephemera glaucops mâle (photos P.Falatico)


Un Ephémerellide (ailes transparentes à nervation assez riche en nervures transverses) très commun : "Ephémère à ailes bleues" Serratella (Ephemerella) ignita mâle, 7-10 mm de long (10 mm pour les cerques)...(photo C.Fortune, Bretagne)
(taille et couleurs très variables (on peut trouver des sujets brun foncé à pattes jaunes comme ici ou des sujets jaunâtres à pattes brunes !), 3 cerques annelés, tibias des P3 2 fois plus longs que le tarse, yeux divisés en 2 par un sillon oblique (partie supérieure bombée rouge, partie inférieure jaunâtre terne...)


Serratella ignita femelle, 6-10 mm de long, 3 cerques annelés de rouge, abdomen jaune rougeâtre, ailes transparentes plus ou moins irisées, commune...(photo P.Falatico)


Serratella ignita femelle : gros plan sur la partie antérieure...(photo P.Falatico)


Aile antérieure de Baétide avec peu de nervures transverses ici doubles et nervure médiane simple...(photo M.Le Masson)


Imago d'Ephémère Baetis : ailes inférieures très réduites, yeux pédonculés (photo de Georges Chauvin) - Similicloeon simile mâle, ailes postérieures très réduites de forme ovale allongée, ailes antérieures à nervures transverses doubles, abdomen brun dessus, cerques gris annelés de rouge (photo M.Chevriaux)


Subimago de Baetis rhodani femelle (photo J.P.Marino)
(pratiquement l'Ephémère la plus commune en France : le genre Baetis a les ailes inférieures ovales allongées avec saillie anguleuse au bord supérieur et ailes antérieures à nervures transverses doubles; Baetis rhodani a les ailes inférieures à 3 nervures avec la 2e non divisée et pas de nervures transverses, abdomen brun dessus avec cerques gris annelés de rougeâtre plus ou moins net...)




Autre Baetis sp. mâle : le thorax noir, les ailes inférieures à 2 nervures, les cerques annelés de rougeâtre font penser à Baetis niger ?...(photos R.Stas)


Baetis sp. mâle...(photo M.Billard)


Exuvie de Baetis sp....(photo J.P.Marino)


Autre photo d'un Baetide mâle aux yeux pédonculés ou "en turban" : Baetis sp., environ 5 mm de long (photo M.Chevriaux)


Baetis sp. mâle et déail des yeux divisés (les supérieurs plus gros et surélevés en "turban")


Femelle de Cloeon dipterum très courante; on la touve fréquemment dans les maisons; la larve vit dans les eaux stagnantes (mares, bassins)...(photo S.Jouvenot)


Autre Baetide mâle aux ailes postérieures absentes semble-t-il...(photo C.Fortune)


Baetis sp. mâle (photo J.P.Marino)


Gros plan sur la partie antérieure de l'espèce précédente...(photo J.P.Marino)
(on voit l'aile postérieure très réduite ovale avec une saillie anguleuse au bord supérieur et ici à 1 seule nervure longitudinale...)


Autre petit Baéride : Baetis sp., subimago mâle aux yeux très jaunes (photo R.Stas)


Petite éphémère (tête de 1 mm) mâle trouvée en novembre sur un mur...(photo P.Falatico)


Gros plans sur les yeux "en turbans" de ce mâle (photos P.Falatico)
(les "yeux en turbans" n'existent que chez les mâles des Ephemerellides (Serratella...) et Baétides (Baetis, Cloeon...)


Autre mâle et ses yeux en "turbans" : ce n'est pas un Baetis car ici les ailes inférieures ont plus de 3 nervures: subimago mâle d'Ephémérellide... (Serratella ou Torleya ?) (photos P.Falatico)


Heptagéniide femelle du genre Heptagenia (vraissemblablement Heptagenia sulphurea) (photo P.Falatico)


Gros plan sur la tête de l'espèce précédente et détail de l'aile inférieure en languette pointue à bord supérieur avec un dent près de la base (photos P.Falatico)


La nervation des Heptagéniides montre 4 nervures intercalaires (2 grandes suivies de 2 petites) dans la zone cubitale surlignées en rouge ici sur la photo ci-ddessus...


Silhouette d'Ephémère à 3 cerques prise dans une toile aérienne...




Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7'-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57