Page 55


Page précédente Page suivante

INSECTES et "ESCARGOTS" : Insectes malacophages et hélicophiles (1)

Les Mollusques, en particulier les Gastéropodes Hélicides terrestres et aquatiques, jouent un rôle important dans ces écosystèmes : ils servent de nourriture à beaucoup d'Invertébrés (larves et adultes) et leur coquilles vides peuvent aussi servir de "nids" à diverses espèces d'"Abeilles solitaires" (Osmies, Odynères, Anthidies...); certains de ces Mollusques sont des réservoirs (hôtes principaux ou intermédiaires) de parasites importants responsables de maladies graves surtout en pays chauds (Fascioloses, Bilharzioses...) d'où l'intérêt, en entomologie appliquée, de l'étude des Diptères malacophages (larves de Sciomyzides, de Sarcophagides...) dans la régulation de ces parasitoses : une sorte de lutte biologique à mettre en oeuvre contre le système Mollusque-Fasciolose par exemple...

1-Insectes prédateurs d'"Escargots" : quelques exemples de malacophages

Avant de passer aux Insectes, on peut citer des Arachnides : des espèces d'Opilions Trogulides de la litière sont malacophages :


Opilons Trogulides malacophages : Trogulus sp. (photo de gauche de P.Falatico)

1-1-Coléoptères Drilidae (Drilides) :

cette petite Famille, proche des Lampyridae (Lampyrides), possède des larves primaires actives chitinisées et hérissées de longs poils bruns qui paralysent et se nourrissent de l'"escargot" du genre Helix; puis cette larve se transforme en grosse larve secondaire molle à pattes réduites courbée en arc dans la coquille vide; la nymphose se fait dans la même coquille en général... (a noter que la femelle, rare, est aptère et larviforme et pond ses oeufs sur le sol)


Larve primaire active de Drilus avec ses longs poils bruns qui va dévorer un escargot et se tranformer en larve molle arquée dans la columelle pour y subir tout son cycle de développement (hypermétamorphose)...(photo M.Chevriaux)


Autre larve de Drilus concolor (photo P.Falatico)


Larve de Drilus concolor dévorant un "escargot" sur une feuille...(photos P.Falatico)

1-2-Coléoptères Lampyridae (Lampyrides) :

Les larves de Lampyrides ("ver luisant") et aussi les adultes mordent la proie avec leurs mandibules en crocs suceurs et injectent des sucs digestifs et une substance anasthésiante : digestion extra-orale provoquant la liquéfaction des tissus...ce sont les larves qui en font la plus grande consommation en choisissant des Helix pas trop gros (elles possèdent un segment tubulaire terminal avec des languettes-ventouses se collant sur la coquille); mais leur cycle de développement, au contraire des Drilides, se fait sur le sol en dehors de la coquille...


Tête de larve de Lampyris noctiluca avec ses crochets mandibulaires à canal salivaire de digestion extra-orale (petits Gastéropodes)-vue de dessous (photos M.Verolet)


Larves du "Ver luisant" à la recherche d'un petit Gastéropode... (photos J.C.Bernard et P.Burgun)

Les photos suivantes (de P.Falatico) montrent l"attaque" d'un Helix par une larve de Lampyris noctiluca mise préalablement à la diète pendant 5 jours : la larve subitement part à sa poursuite et hop! premier coup de mandibules; l'escargot rentre dans sa coquille en "moussant", le "ver luisant" fait le tour du propriétaire et lui monte sur le dos; il attend patiemment que l'escargot ressorte la tête et là remorsure; la suite est vite comprise : Il a passé la journée à consommer la bête et a quasiment doublé de grosseur à la fin du repas...






-larve de "Ver luisant" dans un escargot mort (photo G.Chauvin) - Le "Ver luisant" peut aussi s'attaquer à un autre très gros Gastéropode...(photo P.Falatico)

1-3-Coléoptères Silphidae (Silphides) :

les larves et adultes de certains "Silphes" se nourrissent de petits "escargots" : Silpha carinata se nourrit plutôt d'"escargots" et limaces écrasés mais Ablattaria et Phosphuga atrata se nourrissent de Gastéropodes vivants...Ce dernier présente une adaptation à la prédation de ces Mollusques par allongement de la tête (cychrisation)...


Le "Silphe commun" Silpha carinata, 20 mm, prédateur de Mollusques- Le "petit Silphe noir" Phosphuga atrata,environ 15 mm, tête allongée pour "fouiller" les coquilles de petits escargots...(photo L.Weitten)


Un Silphide forestier héliciphage Ablattaria sp. (photo M.Chevriaux) - larve de Silphe dévorant un Helicella variegata...un de ceux qui garnissent par milliers les tiges des Poacées et arbustes de la garrigue en été (photo J.P.Marino)


Autre larve de Silphe dévorant un petit "Escargot" sur une tige...(photo P.Falatico)

A noter que certains Coléoptères Staphylinidae ("Staphylins") et que les Dermaptères ("perce-oreille") peuvent être aussi malacophages...

1-4-Coléoptères Carabidae (Carabiques) :

-Le "Carabe chagriné" Carabus (Procrustes) coriaceus, 25-37 mm est un des plus grands "Carabes" héliciphages
-Cychrus rostratus est un "Carabe" présentant une nette cychrisation adapée à "fouir" dans les coquilles habitées...


Bel exemple de cychrisation chez un Cychrus héliciphage-Cychrus caraboides (rostratus), 15-16 mm - Le "Carabe chagriné" Carabus (Procrustes) coriaceus, 25-37 mm, un des plus grands "Carabes" héliciphages non cychrisés (photos P.Falatico et J.Loubier)

-L'exemple le plus connu correspond au "Carabe doré" Carabus auratus ou "Vinaigrier" : les larves et adultes pratiquent la digestion extra-orale (tissus imprégnés de sucs digestifs puis absorbés liquéfiés...)


Un "Carabe" héliciphage qui était autrefois commun dans les jardins : Le Carabe doré Carabus auratus ou "Jardinière" ou "Vinaigrier" (photo de droite M.Chevriaux)
(4 premiers articles antennaires et pattes rousses, tarses toujours plus foncés); la prédation s'excerce sur les jeunes individus d'Helix aspersa ("Petit Gris")...


Autres photos de Carabus auratus...(photos J.P.Citti et P.Falatico)


Autre Carabus auratus dévorant une limace...(photo D.Arsac)


Carabus splendens s'attaquant à une grosse limace...(photos Y.Puntous, Lartigau, 311160 Milhas)

1-5-Larves malacophages des Diptères Sciomyzidae (Sciomyzides ou Tétanocérides) : "Slug-killing fly" ou "Snail-killing fly"

Ces larves s'attaquent aux Mollusques terrestres et aquatiques : Tetanocera ferruginea s'attaquent aux Mollusques dulçaquicoles (Limnea troncata réservoir du Ver Distomien ou "Douve" Fasciola hepatica); Les larves de Coremacera sp. s'attaquent aux petits Mollusques terrestres, les larves d'Elgiva parasitent des Mollusques d'eau douce (Limnées, Planorbes), les larves de Limnia unguicornis parasitent des Succinées et des Limacides, les larves de Pherbina parasitent des Mollusques aquatiques (Limnées et Succinées)....
( des Sepedon africains sont anneliphages et/ou malacophages...)

Comportements alimentaires des larves (d'après Berg et Knutson) :

-espèces aquatiques prédatrices de Limnées, Physes et Planorbes : Elgiva-Sepedon...
-espèces aquatiques prédatrices de Bivalves Sphaeridae : Renocera...
-espèces terrestres parasitoïdes de Gastéropodes : Tetanocera-Pherbellia...
-espèces terrestres parasitoïdes de "Limaces" : Tetanocera elata-Euthycera chaerophylli
-espèces prédatrices d'oeufs de Limnées : Antichaeta



Il y a donc des recherches actuelles importantes concernant, par exemple,les impacts des larves de Sciomyzides du genre Tetanocera sur le système Limnea troncata-Fasciola hepatica


2 Gastéropodes aquatiques d'eau douce pouvant être parasités par des larves de Sciomyzides : Limnea sp - Planorbis sp....


3 espèces de Limnées (coquilles vides avec leur longueur moyenne) parasitées par divers genres de larves de Sciomyzides - Limnaea stagnalis


Limnia et Elgiva : 2 genres de Sciomyzides dont les larves parasitent les petits Gastéropodes dulçaquicoles (Limnées, Succinées, Planorbes...) photos M.Chevriaux et P.Falatico


Autres Sciomyzides aux larves malacophages : Pherbina coryleti - Tetanocera sp....(photos C.Fortune et J.P.Marino)
(Pherbina coryleti est une espèce bretonne vivant dans les endroits marécageux où les adultes sont sur les "Roseaux" et les "Scirpes"; leurs larves tuent et consomment une grande variété de mollusques aquatiques (Anisus-Limnea-Biomphalaria...) et terrestres (Cionella-Discus-Oxychilus...)

1-6-Larves malacophages des Diptères Calliphorides et Sarcophagides :

On peut citer ici un exemple connu depuis longtemps et étudié : Melinda caerulea parasite du Mollusque Helicella virgata :




Autre Helicellide proche : Helicella itala...(photo P.Falatico)

Les photos suivantes d'Alain Peuch montrent le prédatisme d'un Sarcophaga sp. exercée sur un Helix aspersa : la coquille a été cassée pour en extraire 12 grosses larves ("asticots") dont l'élevage a donné des pupes puis des imagos ci-après :


Sur cette photo, on voit la coquille cassée, des larves, des pupes et des adultes de Sarcophaga sp.


Sarcophaga sp. : larves - pupes


Sarcophaga sp. issu des pupes précédentes : femelle - mâle

page suivante










1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-7ter-7terter-8-8'-8''-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9bis-1-9bis-2-9bis-3-9bis-4-9bis-5-9ter-9terter-10-10-1-10-2-10-3-10-4-10-5- 10-6-10-7- 10bis-10bisbis-10bisbis-1-10ter-11-11bis-11bisbis-11bisbis-1-11bisbis-2-11bisbisbis-11-111-11-11-12-11-13-11-14-11-2-11-3- 11-4-11ter-12- 12bis-13-13bis-13bis-1-13bis-11-13bis-12-13bis-2- 13ter-13ter-1-13ter-2-13ter-3-13ter-4-13-41-13ter-5-13ter-6-13terter-13terterter-13-4-13-5-13-6-13-7-13-8-14 -14-1-14-2-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14ter-3-14ter-31-14ter-32-14ter-33-14ter-34-14ter-4-14ter-5-14ter-6-14terter-15-15'-15-1-15-2-15-3 -15bis-15ter-15ter'-15ter-1-15ter-2-15terter-15terterter-15terter-2-15-4-15-5-15-6-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18ter-1-18ter-2-18ter-3-18ter-4-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48-49-50-51-52-53-54-55-56-57