Page 15terter-2

Page précédente Page suivante

LES CONOPIDES, de jolies "mouches" allongées aux larves endoparasites (1) :

Les Conopides (ou Conopsides), placés autrefois dans les Syrphides, font le lien avec les Muscides; ce sont des Acalyptèrés (cuillerons thoraciques petits ou nuls) aux antennes longues tendues vers l'avant, à l'abdomen allongé et assez mince replié ventralement; ils miment un peu par leur couleur les Hyménoptères vespiformes et les Diptères Syrphides; leurs larves sont parasites internes dans l'abdomen des "Bourdons", "Osmies" et autres "Xylocopes" adultes qui finissent en dépouilles sèches desquelles émergent le Conopide adulte (nymphose dans l'abdomen de l'hôte!); cette biologie particulière explique l'intérêt des recherches actuelles concernant l'utilisation du Conops vesicularis contre le "Frelon asiatique" !; les imagos sont floricoles et ont un vol bref et rapide...


Un Conopide type commun

Rappel : Place dans la classification : (voir page 15bis)

-O/ Diptères
-s-O/ Brachycères
-Div/ Cyclorraphes
-s-D/ Schizophores
-S-F/ Conopoiïdes
-F/ Conopides

Caractères essentiels de la Famille des Conopides :

-environ 80 espèces en France (3-28 mm)
-antennes longues dressées portées par une protubérance avec style apical ou chète dorsal
-tête enflée et trompe repliée au moins 1 fois
-ailes étroites et allongées avec 1 ou 2 vena spuria et nervure médiane postérieure rejoignant la médiane antérieure à l'extrémité cellule anale pointue


Aile type de Conopide


Aile du petit Conopide Thecophora avec la cellule R ouverte...(photo H.Robert)

-abdomen mince allongé replié ventralement vers l'avant et apophyse copulatrice femelle
-oeufs avec filet d'accrochage apical pour se fixer sur les poils de la femelle d'Hyménoptère


oeuf de Conops (in Boubée)


photo J.Hausser

En réalité, la détermination des Conopides n'est pas aussi évidente :

-Conops : trompe longue, cellule R fermée, nervure tranverse postérieure connectée à la cellule R à la 1/2 de sa longueur,
abdomen graduellement élargi de la base à l'extrémité...
-Leopoldius : trompe courte dépassant à peine la bouche, cellule R fermée, arista implantée au sommet du 3e article antennaire...
-Physocephala : trompe longue, cellule R fermée, nervure transverse postérieure connectée à la cellule R au 2/3 de sa longueur,
abdomen pétiolé avec segments 2 et 3 les plus étroits...
-Dalmannia : trompe longue, arista implantée sur le côté du 3e article antennaire, cellule anale courte de même longueur
que la cellule au-dessus, femelle avec ovipositeur long et pointu...
-Sicus : trompe longue, cellule R ouverte, cellule anale longue, mouches brunes de 8-10 mm...
-Myopa : trompe longue repliée 2 fois (à la base et au milieu), cellule R ouverte, arista épaisse à 2 articles,
face ne grande partie blanche sous les yeux, cellule anale longue, abdomen plus court que les ailes, femelle sans ovipositeur net...
-Zodion : trompe longue repliée 1 fois à la base, cellule R fermée...
-Thecophora : trompe longue; cellule R ouverte, mouches grisâtres de taille <8 mm...
-Melanosoma : trompe longue, cellule R ouverte, arista fine à peine segmentée, abdomen arrondi aussi long ou plus long que les ailes...

-larves parasites internes abdominales de divers Hyménoptères ("Bourdons", Osmies, Xylocopes, Bembex, Philanthes...) : certaines femelles déposent l'oeuf pendant leur vol
-nymphose à l'intérieur de l'abdomen de leur hôte

L'endoparasitisme au dépens d'imagos (adultes) d'Hyménoptères est très rare chez les Insectes et fait des Conopides un groupe à part !

Principaux genres : Conops-Leopoldius-Physocephala-Dalmannia-Sicus-Thecophora-Melanosoma-Myopa-Zodion
(La détermination est baséee sur la position de l'arista, la longueur de la trompe et la façon dont elle est repliée, la couleur du thorax, la nervation (cellules R et anale), la forme de l'abdomen...)


2 Diptères Conopides communs sur les fleurs en été : Sicus ferrugineus, 9-13 mm, bas de la face jaune, couleur générale jaune rouille, ailes jaune rougeâtre à la base, la femelle pond sur des Bourdons en vol donc la larve est parasite dans les nids des Bourdons -Physocephala sp., 15-20 mm, longues antennes noires, thorax noir avec épaules et balanciers jaunes, fémurs rougeâtres (si fémurs et trochanters rougeâtres, c'est P.rufipes)... (photos M.Chevriaux)


Le "Conops à 4 bandes" Conops quadrifasciatus mâle, 10-15 mm - Le "Conops flavipède", Conops flavipes, 9-13 mm, se distingue du précédent, entre autre, par l'anneau brun-jaune sur chaque fémur, larves dans nids de "Bourdon terrestre" et d'"Osmies"...(photos M.Chevriaux)


Conops quadrifasciatus en précopula...(photos J.P.Marino, Mercantour, 1700 m)


Autres photos du "Conops flavipède" femelle, segments 5 et 6 poudrés de jaune, sur Aster en automne


Autre Conoips flavipes : pas de couleur rouge, antennes noires, scutellum à moitié jaune et à moitié noir, fémur jaune avec anneau noir au bout; (femelle car theca noire longue et pointue) photos C.Fortune


Autre Conops flavipes (montage-photo P.Prevot)


Conops scutatus (scutellatus), 9-11 mm, tête jaune, scutellum jaune, bande longitudinale noire sur le front partant de la base des antennes...(photos P.Falatico)


Autre Conops scutatus (scutellatus)...(photos A.Bauvey)

on prend parfois les Leopoldius pour des Conops: ils ont un "museau" plus court et volent en automne sur les fleurs à la place des vrais Conops qui volent surtout au printemps...(pas facile donc d'identifier les Conopides !!)


Leopoldius sp., Conopide d'automme à trompe courte...(photos P.Palatico)




Autre Conops silaceus : femelle, 11-13 mm, scutellum jaune et "épaules" jaunes, bande noire frontale transverse allant d'un oeil à un autre... (photos P.Falatico)




Ce Conops finit sous les chélicères de Dolomedes fimbriatus...(photos G.Champier)




Conops silaceus avec son scutellum jaune et la bande transversale noire interoculaire...(photos P.Falatico)


Conops vesicularis, antennes, scutellum, pattes brun rouge...(photos G.Bricon, J.C.Bernard et J.Hausser)


Conops vesicularis qui vient de muer et dont la pigmentation n'est pas terminée; se "sèche au soleil pour finir de tanner ses protéines tégumentaires (photo G.Bricon)


Conops vesicularis...(photos J.P.Marino)


Conops sp. femelle avec sa théca bien visible...(photo M.Le Masson)


Sicus ferrugineus se reposant sur une feuille de Digitale avec son extrémité repliée en crochet sous l'abdomen...


Accouplement de Sicus ferrugineus-Adulte se nourrissant sur Buddleia


Autres Sicus ferrugineus in copula - Gros plan sur la tête (photo P.Falatico)


Sicus ferrugineus in copula sur Aster


Sicus ferrugineus sur fleur de "ciboulette" dans un jardin (photo J.J.Milan) - Autres photos de Sicus ferrugineus, 9-13 mm, grande tête jaune terne....


Autres profils de Sicus ferrugineus : femelle à gauche (photos P.Falatico et P.Legros)


Sicus ferrugineus femelle : on voit la theca sous l'abdomen (expansion du sternite 5) utilisée pour agripper les Apides en vol pour ponde un oeuf sur leur corps (photo A.Wojtyra, Oise)

Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15terterter'-15terterter'-1 -15terterter'-2-15terterter'-3-15terter-2-15terter-3-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57