Page 15-3

Page précédente Page suivante

LES CULICOIDES, "Moustiques" et "Moucherons piqueurs" (4) :

4-sous-Famille des Culicines :


Gros plan sur les ailes d'un Culicide : nervures transverses rapprochées du milieu de l'aile, Sc(sous-costale) longue aboutissant sur la costale, nervures à écailles, bord postérieur des ailes frangées d'écailles...

-caractères des Aedines mais palpes allongés chez les mâles et un peu recourbés vers le haut
-extrémité de l'abdomen quadrangulaire ou tronqué
-oeufs pondus isolément dans l'eau réunis en paquet ou agglomérés en nacelle flottant sur l'eau
-larves avec antennes allongées
-siphon respiratoire des larves long ou très long


Comparaison des positions de l'Anophèle et du "Cousin"

(voir dessins ci-après)

-2 espèces principales et communes en France : "Cousin" commun Culex pipiens, 3-6 mms, pattes brunes non annelées, ailes non tachées: "Cousin" annelé Culex (Theobaldia) annulata, 6-11 mms, pattes annelées de blanc, ailes tachées


"Cousins annelés" femelles Culex annulata : piquant sur un doigt-gorgée de sang (H.Mourier-O.Winding)


Anopheles sp., une des quelques espèces du Midi surtout zoophiles...(photo M.Lamarlere)




Anopheles maculipennis femelle, 6-7 mm, brun jaune clair, ailes tachées...(photos P.Falatico)
(Les "Anophèles" ont toujours la trompe longue dressée en avant, les palpes maxillaires aussi longs que la trompe, le scutellum courbé et bordé d'une rangée de soies dressées au bord postérieur...)

Ces moustiques sont des insectes "sociaux et domestiques"; on peut distinguer 2 formes chez Culex : Culex pipiens pipiens campagnard dont les larves se développent dans les eaux claires, attaque surtout les oiseaux; Culex pipiens molestus, citadine, attaque oiseaux et homme, larves se développant dans les eaux souillées

La plupart des Culicines sont vecteurs de Filaires (Filaires du chien) et d'hématozoaires (Malaria des oiseaux)


Morphologie de Culex pipiens femelle ou "Cousin commun"

Les Moustiques mâles ont à la base de l'antenne un 2ème article dilaté comprenant des organes sensoriels disposés radialement : organe de Johnston, siège de l'audition (voir page 5ter)


Culex pipiens femelle


le "Moustique commun" femelle piqueur Culex pipiens, 3-6 mm, pattes brunes non annelées, ailes non tachées, tergites abdominaux à bord antérieur brun et bande basale blanche...(photo M.Chevriaux)


Femelle de Culex pipiens gorgée de sang...


Autre Culex pipiens femelle...(photos P.Falatico)


Culex pipiens mâle (photos P.Legros)


Culex pipiens mâle avec ses antennes plumeuses et ses palpes redressés...(photo P.Legros)


Pièces buccales de Moustique mâle (photo microscopique de droite : A.Robert)


Pièces buccales de Moustique femelle




Pièces buccales femelles de Theobaldia...(photo M.Blaise)


Aile de Culex pipiens




Un "Moustique" commun femelle ou "Cousin annelé" Theobaldia annulata, corps couvert d'écailles brunes ou mordorées, pattes annelées de blanc, ailes tachées par accumulation d'écailles, tergites abdominaux à bord antérieur blanchâtre...en compagnie des autres "Moustiques" (photos M.Blaise)

Theobaldia annulata est devenu maintenant Culiseta annulata !


Vues dorsale et ventrale de Culiseta annulata femelle (photos R.Stas)


Culiseta annulata femelle vue de profil...(photo R.Stas)



Culiseta longiareolata mâle : on devine la ligne d'écailles blanches thoracique en forme de lyre; moustique pas dangereux pour l'homme, zones côtières méditerranéennes, proche des habitats...(photos M.J.Ledoux, Var)


Autre Culiseta longiareolata mâle...(photos P.Falatico)


Culiseta longiareolata mâle : gros plan sur le thorax et ses écailles blanches disposées en forme de lyre - gros plan sur les palpes et antennes (photos P.Falatico)




Culiseta longiareolata femelle avec gros plan sur la tête, les antennes et les palpes à comparer avec le mâle précédent (photos P.Falatico)


Larves de Culex sp. (Siphon ou tube respiratoire long et étroit affleurant à la surface de l'eau; ce tube est muni de 5 clapets qui s'ouvrent sur 2 orifices par où l'air pénètre à l'intérieur quand la larve monte à la surface; ils se rabattent quand la larve gagne les profondeurs !)


Larves de Culex sp. respirant sous la surface de l'eau par leur tube respiratoire...(photos J.P.Marino)


Fonctionnement du siphon respiratoire de Culex sp. (d'après Coll.Life)


larves de Culex sp....(photos C.Ollieu)


Nymphe mobile de Culex sp. : 2 cornets ou "trompettes" respiratoires thoraciques caractéristiques et palettes natatoires terminales (photo de J.P.Marino)

En conclusion, le tableau suivant compare les 3 genres principaux de la famille des Culicides :


Tableau comparatif des Culicides (document traduit de who.int/docstore/water.sanitation.health/)


Pontes "en barquettes" ("radeaux" ou "nacelles") de Culex : cliché dans une cuvette à fond clair réfléchissant l'éclair du flash afin de voir les oeufs de la deuxième barquette à partir de la gauche retournée au préalable; ce sont alors les pôles postérieurs des oeufs recouverts de gouttelettes de substances repoussant les prédateurs qui sont visibles; quelques oeufs séparés des pontes flottent en surface et de jeunes larves nagent en profondeur...(photo G.Chauvin)







Un Culicine commun africain (Burkina-Faso), vecteur de plusieurs maladies tropicales (Filaires, Virus, Plasmodium...), proche de Culex quinquefasciata (photos H.Robert)




5-Famille des Dixides :

- une dizaine d'espèces en France, corps et ailes non écailleux couverts de poils courts
-trompe courte et molle, palpes pendants
-Antennes non plumeuses semblables dans les 2 sexes
-ne sucent pas le sang
-mâles et femelles effectuent des danses sous les arbres
-larves allongées cylindriques


Larve (1 cm) et nymphe (1 cm) de Dixide (la larve a 1 paire de pseudopodes abdominaux antérieurs avec crochets et de longues soies raides terminales)


larve aquatique en U de Dixella sp. (photo O.Hépiègne, parc de la "Haute Ile")

L'espèce la plus commune es Dixa maculata : 2-3 mms, thorax bombé, ailes avec une tache noire médiane, bandes noires et taches sur le thorax; au bord des ruisseaux


Silhouette d'imago de Dixide




probablement un Dixide car trompe courte, palpes pendants, antennes non plumeuses et thorax très voûté ...(photos A.Bon)

Si certains n'aiment pas les Insectes, c'est peut-être à cause des Moustiques !! Toutes ces nombreuses espèces, vu les minimes différences entre elles avec leurs couleurs presque toujours les mêmes et leurs silhouettes grêles à longues pattes rendent difficiles leur détermination; cependant certains de ces "Moucherons" sont floricoles et participent donc à la pollinisation; cela ne les disculpe peut-être pas de toutes les maladies et désagréments dont ils sont responsables !



Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15-15-1-15-2-15-2'-15-3-15-31 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57