Page 20


Page précédente-Page suivante


La PEDOFAUNE ou MICROFAUNE DU SOL ou MESOFAUNE:

Le Terme de Mésofaune est plus approprié (micro- étant réservé à la faune du sol microscopique ...)

1 ha de forêt feuillue produit environ 1 Tonne de Pédofaune par an (dont 0,6 T. de Lombrics) et 0,3 T. de Pédoflore

Importance de la faune du sol :

le schéma suivant montre l'action de la faune du sol sur l'humification et la minéralisation des matières organiques :



Les petits animaux du sol interviennent au cours de la décomposition des matières organiques en fragmentant les débris végétaux (saprophages et coprophages) et en rajeunissant sans cesse la population animale (prédateurs et parasites) et végétale (microphytophages)...

Triple rôle de la Pédofaune :

-Action mécanique : fragmentation des matières organiques, brassage et transport améliorant la porosité du sol
-Action chimique : lutte contre le lessivage, enrichissemnt en minéraux assimilables (déjections)
-Action biologique : stimulation de la flore microbienne des sols

LE SOL EST DONC UN MILIEU VIVANT à préserver; ce n'est pas un simple support inerte physico-chimique comme l'ont longtemps considéré les tenants de l'agriculture intensive !

La pédofaune comprend 3 grands embranchements zoologiques :

-Embt/ Nématodes ou "Vers ronds" : pas d'appendices locomoteurs
-Embt/ Annélides ou "Vers annelés" : des "soies"
-Embt/ Arthropodes : appendices locomoteurs


Nous étudions uniquement ici les Arthropodes (les larves ne sont pas traitées!) : squelette externe chitineux, corps divisé en segments ou anneaux articulés entre eux, pattes articulées


Ces Arthropodes comprennent 4 classes représentées diversement dans la pédofaune :
-Chélicérates :
-Cl/ Arachnides
(8 pattes)
-Antennates ou Mandibulates :
-Cl/ Crustacés
(pattes sur thorax et abdomen)
-Cl/ Myriapodes (nombreuses pattes)
-Cl/ Insectes (6 pattes)


-Moyens de récolte :
La faunule de la litière est endogée donc fuit la lumière; c'est sur ce principe de phototropisme négatif des microarthropodes endogés qu'est basé l'appareil de Berlese
Il faut noter qu'il ya de nombreux arthropodes de surface courant dans les feuilles mortes ou sur le sol que l'on ne peut recueillir avec cet appareil : il faut utiliser un"Aspirateur à bouche" ou le classique pinceau trempé dans l'alcool...Ainsi, l'appareil de Berlese ne peut recueillir en particulier des Coléoptères carabiques ainsi que des Machilis ou Lépismes






Echantillons de pédofaune


Les Insectes de la pédofaune sont essentiellement des Aptérygotes : on s'accorde à penser que l'aptérisme précède phyllogénétiquement le caractère présence d'ailes et n'est pas une régression; c'est un caractère primaire (on peut mettre en évidence chez ces aptères des "restes" d'ailes)

Ces Aptérygotes comprennent 4 ordres répartis en 2 Classes :

-Cl/ Entotrophes (pièces buccales invisibles) :
-O/ Collemboles : page 6-1
-O/ Diploures: page 6ter
-O/ Protoures: page 6ter

-Cl/Ectotrophes (pièces buccales visibles) :
-O/ Thysanoures : page 6bis


Tous ces Ordres d'Insectes ont été traités dans les pages précédentes


Les Collemboles de la litière: groupe le plus important de la faune du sol en nombre après les Nématodes et les Acariens...

-
Rappel des caractères essentiels (dessins ci-après) :


-Organe de Tomosvary post-antennaire
-Abdomen à 6 segments
-En plus des 6 pattes thoraciques, il y a des appendices abdominaux spécialisés


Appendices abdominaux des Collemboles
SegmentsAppendices
A11 tube ventral avec 1 paire de vésicules rétractiles
A2Pas d'appendices
A3tenaculum ou rétinacle
A4Fourche ou furca composée de 3 parties (manubrium,dentes,mucron)
A5Orifice génital
A6Anus et aucun prolongement terminal



Collembole entier monté au baume-Les appendices abdominaux du Collembole


L'Ordre des Collemboles est divisé en 3 sous-Ordres :


-s-O/Arthropléones ou "Podurelles linéaires" : segmentation de l'abdomen bien visible
-Poduromorphes = prothorax bien développé
-Entomobryomorphes = partie dorsale du prothorax unie au mésothorax
-s-O/Symphypléones ou "Podurelles globuleuses" : segmentation très effacée (segments a1-a4 ou "grand abdominal"), antennes plus longues que la tête
-s-O/Néelipléones : corps globuleux non segmenté comme le groupe précédent, antennes plus courtes que la tête

Les Arthropléones entomobryomorphes sont les plus communs dans la litière représentés essentiellement par 5 genres :

Principaux genres d'Arthropléones Entomobryomorphes
GenresCaractères essentiels
Isotoma-présence de poils-antennes à 4 articles longues
-Furca atteignant le tube ventral avec mucron à 2 ou 3 dents
Tomocerus-3e et 4e article de l'antenne longs et annelés
-Furca très développée
Entomobrya-Antennes à 4 articles plus courts que la tête
Lepidocyrtus-Thorax couvrant le cou et s'avançant au-dessus de la tête infléchie
Orchesella-Corps très velu avec poils en massue
-Antennes à 6 articles







Un des Collemboles les plus communs de la litière, le Symphypléone Dicyrtomide Dicyrtomine Dicyrtoma fusca, environ 1 mm...(photo B.Nicolosi)


Un Entomobryide commun sous les pierres et dans la mousse : Orchesella villosus, 4mm, ornementation variable de taches et raies noires (photos P.Pinson)
(ici, l'appareil saltatoire est caché replié contre la face ventrale abdominale!)


Collembole bleuâtre commun : Neanura muscorum...(photo M.Blaise)


Un Collembole Poduromorphe commun se nourrissant de spores de champignons : Ceratophysella (Hypogastrura) armata, 1,5 mm...(photo M.Blaise)

les autres genres de Poduromorphes se trouvent surtout au bord des eaux ou sur les eaux marines ou douces (Podura,Anurida,Hypogastrura)


2 Collemboles Isotomides du sol : Folsomia sp. (segments IV à VI fusionnés) - Coloburella simplex, peau rugueuse, petits tubercules, soies courtes et pas d'yeux (photos M.E.B G.Chauvin)

Les Collemboles sont les plus nombreux en individus dans la litière (après les Acariens): c'est l'ordre d'insectes le plus riche en individus dans le monde entier
Ils ont une place fondamentale dans la chaine alimentaire des décomposeurs de la litière (mycétophages,microfragmentation...)
Ils sont très sensibles aux variations d'humidité



Contenu d'un piège à cuvette jaune (au ras du sol d'un champ de céréales) contenant essentiellement des Collemboles Isotomides (photo M.Dulot)

Page suivante








1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-5455-56-57