Page 13

Page précédente Page suivante

Ordre des LEPIDOPTERES ou "PAPILLONS" :

Plus de 157 000 espèces connues dans le monde !

-Ailes recouvertes d'écailles


Ecailles colorées d'Adèlide


Autres écailles colorées d'Iphiclides...(photos P.Falatico)




Inachis io et gros plan sur les écailles (ocellaires en bas à droite)... (photos G.Rubatto)

-4 ailes membraneuses à nervures transverses peu nombreuses
-Maxilles transformés en trompe spiralée au repos formé par les galéas : Suçeur maxillaire
-Pas de mandibules (sauf Micropteryx)
-Corps presque toujours caché par un épais revêtement de phanères
-Larve ou chenille de type broyeur avec 2 glandes labiales séricigènes et le plus souvent 5 paires de fausses pattes abdominales non articulées
(petit tube sclérifié à l'apex du labium : filière non présente chez les "fausses-chenilles" de Tenthrèdes !)



Chenille de "Noctuelle" avec ses 3 paires de "vraies pattes" thoraciques articulées et ses 5 paires de "fausses pattes" abdominales non articulées


"Vraie patte" prothoracique de chenille - "Fausses-pattes" abdominales de chenille (d'après G.Mathot)
(cx coxa, FM fémur, TB tibia, TR tarse, G griffe ou prétarse, MA membrane articulaire, a=à couronnes des Microlépidoptères, b=à crampons des Macrolépidoptères)


Détail d'une fausse-patte abdominale à crampons de chenille de Lymantria dispar...(photo M.E.B G.Chauvin)


tête de chenille très poilue et très... photogénique (photo J.P.Marino)

Les chenilles n'ont pas d'yeux : la tête a une capsule céphalique (paroi externe sclérifiée rigide) de forme globuleuse et comprend 2 calottes hémisphériques ou épicrânes (zone cerclée de rouge sur la photo suivante) formant ensemble le vertex et enserrant une zone de forme triangulaire qui est le front; la partie ventrale de chaque épicrâne montre des yeux rudimentaires isolés (ocelles ou stemmates) disposés en arc de cercle et au nombre de 6 en général (flèche jaune sur la photo suivante), on voit que les épicrânes logent les antennes en bas dans une échancrure....


Morphologie de la tête d'une chenille (photo H.Robert)

La tête des chenilles possède sous la bouche, au milieu, le labium encadré par les palpes labiaux et portant la filière par laquelle sort la soie secrétée par les glandes séricigènes :


Détail des pièces buccales de la tête de chenille de Lymantria dispar - Autre filière de l'Oecophoride Depressaria daucella (photos M.E.B de G.Chauvin)

Le fil de soie qui sort de la filière est constitué de 2 câbles de fibroïne entourés et réunis par une substance visqueuse, la séricine :


Fils de soie interne du fourreau du Tinéide Tinea pellionella - Soie fabriquée par la chenille de Lymantria dispar (on voit bien les 2 câbles de fibroïne et la séricine s'est étalée)...(photos M.E.B de G.Chauvin)

-Chrysalide de type obtecté souvent dans un cocon


Qui y-a-t-il à l'intérieur de cette feuille de poirier enroulée ? : une chrysalide suspendue aux fils tissés par la chenille...


Chrysalide dans une feuille enroulée en cornet de Mentha aquatica...(photos C.Fortune)



-2 types de nervation :HOMONEURES et HETERONEURES :

HomoneuresHétéroneures
-Nervation semblable aux 4 ailes-Nervation différente des ailes
-Jugum aux ailes antérieures-Frein aux ailes postérieures



Système de nervation des ailes chez un Hétéroneure (important pour la systématique des Lépidoptères)
(12 nervures aux antérieures et 8 aux postérieures; quand il n'y a que 2 anales, c'est 1c qui manque)

Pour caractériser une espèce de Lépidoptère, on indiquait auparavant, sur sa fiche spécifique, la longueur du corps et l'envergure; la mode est maintenant de noter la longueur de l'aile antérieure AA !

-Jugum = quelques soies fortes venant s'accrocher dans la petite partie antérieure de l'aile postérieure repliée en gouttière
-Frein = grandes soies sur le bord antérieur de l'aile postérieure venant s'accrocher dans le bouquet de soies du bord postérieur de l'aile antérieure


On aura ainsi 4 types de couplage des ailes (cf.dessins) :
-Couplage Jugo-Freinate (Micropterygoides)
- Couplage Jugate (Hepialoides)
-Couplage Freinate (Hétéroneures)
-Couplage Amplexiforme (Bombycoides)



La Zygène (espèce très résistante au cyanure de K dans un flacon de chasse)


Types de couplages freinate (Zeuzère,Sphingide et Noctuide)

Le couplage freinate est le plus répandu mais varie un peu suivant le sexe :


Couplage freinate chez une Noctuelle femelle : Hypena obsitalis, vue ventrale (photos P.Falatico)
("Frein" ou Frenulum : fait de nombreuses soies longues raides séparées chez la femelle; "rétinacle" = faisceau de poils chez la femelle; on voit ici en plus qu'une longue soie raide se détache des autres soies du "frein" pour être coaptée avec un poil écailleux élargi de l'aile antérieure; c'est donc une variante du "frein")


Autre type de "frein" de l'aile postérieure à 1 seule grande soie raide chez la Noctuelle du genre Conistra (photos P.Falatico)


Autre type de couplage freinate chez le Sphinx Agrius convolvuli (photo P.Falatico)





Autre couplage freinate chez Zeuzera pyrina...(photos P.Falatico)


Comparaison "frein" à 1 soie chez Catocala nupta femelle et "frein" à 3 soies chez Mormo maura femelle (Noctuides) (photos P.Falatico)

Il y a 3 grands types d'appareil génital femelle :
-Type monotrysien : un seul orifice génital terminal:ponte + copulation (Micropterygoides)
-Type exoporien : orifices de ponte et de copulation différents sur le même segment (9e) (Hepialides)
-Type ditrysien : orifice de ponte(9e segment) et orifice de copulation (8e segment) (Le plus répandu)

Sous-Ordre des HOMONEURES :

-Nervation identique aux 4 ailes, jugum aux antérieures
-Appareil génital de type monotrysien ou exoporien

-3 super-Familles :

-SF/Micropterigoides : type broyeur par ses mandibules fonctionnelles (cas unique),
galéa courte: pas de trompe donc nourriture solide

-SF/Hepialoides : grande taille,pièces buccales non fonctionnelles,
chrysalide très mobile

-SF/Eriocranoides : petite taille,trompe rudimentaire



Micropteryx: papillon primitif broyeur à couplage jugo-freinate


Tête de Micropteryx calthella - Cas unique chez les Lépidoptères : Mandibule fonctionnelle broyeuse de Micropteryx calthella (photos M.E.B G.Chauvin)


Rassemblement de Micropterix sp. (photo A.Bauvey, Isère, 600 m)


Micro-Lépidoptères Micropteryx calthella dans une fleur de Renoncule au bord de l'eau (photo G.Chauvin) - Micropteryx aureatella...(photo J.M.Michalowski)


Micropteryx aglaella, environ 9 mm...(photos A.Bauvey et M.Chouillou)


Autre Micropteryx (Micropterix) sp. sur Ophrys candida (photos E.Boyet)


Micropterix schaefferi (photo M.Le Masson, massif de Belledonne, 600 m) - Peut-être Micropteryx rothenbachii : plusieurs espèces très proches (M.rothenbachii, M.tunbergella...)


Micropteerix allionella en mai...(photos J.M.Desjacquot, Le Noyer, Champsaur, Hautes-Alpes)


Micropterix tunbergella...(photos G.Champier)


Autres photos de Micropteryx calthella sur Renonule (photo M.Chevriaux)




Autres Micropteryx calthella en nombre en mai dans les fleurs de Renoncule...


Autre Micropterix calthella...(photos M.Le Masson)


Micropterix aruncella...(photo M.Le Masson)


Oeuf de Micropterix et son ornementation de surface (photos M.E.B de G.Chauvin)


Chenille de Micropteryx calthella en vue dorsale avec tête rétractée - détail de la tête dévaginée et ses longues antennes (photos M.E.B de G.Chauvin)
(La chenille de M.calthella est de morphologie aberrante : elle porte de longues antennes et elle peut invaginer sa tête dans son thorax; elle porte une paire de "pattes" ventrales sur ses 8 premiers segments abdominaux, ce qui lui donne une allure de Mille-pattes; elle vit à la surface des sols saturés d'eau en permanence; ne possédant pas de stigmates respiratoires, elle respire par voie tégumentaire; son régime alimentaire est mal connu...)


Galéa maxillaire d'un adulte de M.calthella polliniphage : Le grain de pollen est maintenu par des sensilles souples , les unes en éventail, les autres terminéees par une sorte de petite ventouse; le grossissement est de l'ordre de 10000. Photo M.E.B de G.Chauvin)


Petite "Hépiale" : Korscheltellus lupulinus ou "Louvette" (env. 22 mm, long.10 mm) mâle aux taches et lignes blanches variables (plus ou moins effacées chez la femelle), chenille polyphage dont Houblon; Valeriane et Poacées...(photo P.Pinson)

Sous-ordre des HETERONEURES :
-Nervation différente aux ailes ant. et postérieures (forme distincte)

Division des MONOTRYSIA :
-SF/Stigmelloides: très petits,larves mineuses
-SF/Incurvarides: ovipositeur perforant,larves mineuses


Division des DITRYSIA (99% des Lépidoptères)
Sous-Division des HETEROCERES
-Antennes variables-Nocturnes
Sous-Division des RHOPALOCERES
-Antennes en massue-Diurnes
SUPER-FAMILLES et FAMILLESSUPER-FAMILLES et FAMILLES
-SF/Cossoides
-SF/Tineoides
-SF/Tortricoides
-SF/Zygeanoides
-SF/Pyraloides
-SF/Geometroides
-SF/Noctuoides :

-F/Notodontides
-F/Lymantriides
-F/Arctiides
-F/Noctuides

-SF/Bombycoides :

-F/Bombycides
-F/Lasiocampides
-F/Attacides

-SF/Sphingoides
-SF/Hesperoides
-SF/Papillonoides :
-F/Papillonides
-F/Pierides
-F/Lycaenides
-F/Nymphalides



Les 2 papillons mâles Nymphalides les plus communs en été dans l'Ouest : L'"Amaryllis" (Pyronia tithonus), et le "Myrtil" (Maniola jurtina)



"Le Paon de jour" Inachis io commun (souvent en nombre) à la fin de l'été - Le "Tircis" Pararge aegeria, vole jusqu'à fin novembre...


Un joli papillon transparent (C.Ovio) : Greta oto (Ithomiide - Costa Rica)

Les photos suivantes représentent les étapes du cycle de développement de la Noctuelle Noctua fimbriata suivis en "élevage" par Georges CHAUVIN :


Noctua fimbriata : Chenille hivernant...


Noctua fimbriata : chenille fin de développement - prénymphe


Noctua fimbriata : chrysalide


Noctua fimbriata, imago femelle : vue dorsale - vue ventrale


Noctua fimbriata : vue de face...




Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-12bis-1-12bis-2-13-13-01-13'-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57