Page 14

Page précédente Page suivante

Ordre des HYMENOPTERES :

-4 ailes membraneuses avec appareil d'accrochage : rétinacle et gouttière
-Tête orthognathe
-Pièces buccales broyeuses ou broyeuses-lécheuses (avec allongement maximum chez les Apides)
-1er segment abdominal soudé avec le métathorax : segment médiaire ou propodeum
-Tarses à 5 articles
-Oviscapte de type orthoptéroide : sert à la ponte ou ne sert plus à la ponte ("dard"ou "aiguillon")
-Larves apodes
-en général, mâles haploïdes issus d'oeufs non fécondés et femelles diploïdes !



Ailes de l'Hyménoptère Bembix et son système d'accrochage alaire, gouttière-rétinacle (photo H.Robert) - rétinacle de l'aile postérieure




Détail du système d'accrochage avec les hamules...(photos M.E.B de G.Chauvin)


Quelques caractères généraux des Hyménoptères


Types de larves chez les Hyménoptères...


Larve d'Hyménoptère Braconide (photo A.Lequet)


Larve apode d'Hyménoptère Ichneumonide endoparasite de chenille de Notodonte, environ 13 mm - Larve apode jaune-orangé d'Hyménoptère Eumenide (occupant unique d'un petit nid en mortier de "Guêpe maçonne")

A noter que les larves de Céphides, Siricides et Xiphydriides ont un éperon terminal...


Larve du "Cèphe du poirier" Janus compressus extraite d'un rameau de Néflier: on devine ici l'éperon terminal (photo O.Clement)

Caractères des larves de Céphides (compilés par P-O Fongueuse, Agrocampus Ouest, Angers)

-capsule céphalique présente et bien chitinisée
-larviforme à corps mou décoloré blanchâtre et cylindrique
-forme souvent incurvée légèrement en S
-vraies pattes présentes et réduites
-fausses pattes absentes
-éperon à l'extrémité abdominale présent ou absent
-Endophytes dans tiges de ligneux ou de céréales

Ordre des HYMENOPTERES

Sous-Ordre des SYMPHYTES ou TENTHREDOIDESSous-Ordre des APOCRITES
-Pas de "taille de guêpe" (Hyménoptères sessiles)-"Taille de guêpe" (Hyménoptères pédonculés ou pétiolés)
(rétrécissement entre le 1er et 2e segment abdominal: constriction)
-Ovipositeur à valves crénelées :"Mouches à scie"-Ovipositeur fonctionnel en "aiguillon"
-Fausses chenilles : pas de pattes ou plus de 12 (10 maxi chez les Lépidoptères)-Larves apodes



Ovipositeurs de Tenthrède ("Mouche à scie")


L'ovipositeur en forme de "scie" chez une femelle de Macrophya




Ovipositeur de Frelon ("Porte-aiguillon")


Sous-Ordre des SYMPHYTES :

Super-Famille des Orthandria : génitalias mâles sans torsion
-F/Siricides : Les plus grands, aspect de guêpes,longue tarière,larves xylophages (Sirex...)
-F/Céphides : Abdomen allongé,linéaire et cylindrique,larves phytophages très nuisibles aux cultures comme le "Cèphe du blé" (Cephus...)


Un Siricide femelle aux larves xylophages des Conifères : Urocerus gigas 20-40 mm sans la tarière ! (photos G.Guerville et T.Hueber)


Autre Urocerus(Sirex) gigas femelle (photo G.Chauvin)


Urocerus gigas femelle...(photos M.Magnouloux, Col des Fours, Vanoise, 3000 m)


Urocerus gigas femelle (photo J.P.Marino) - Autre "Sirex" moins commun de même taille : Urocerus augur femelle...(photo E.Girard)


Urocerus sp. mâle...(photo R.Clochard)




Sirex noctilio femelle, (tous les 5e articles des tarses noirs pour cette espèce), larves dans les Pinus, invasive en Amérique du Nord, attaque les forêts de Pins (considérée comme ravageur) (photos C.Fortune, Bretagne)


Céphide femelle (photo A.Lous) - Couple de Céphide à abdomen allongé et cylindrique noir annelé de jaune : Calameuta sp., 5-10 mm (photo P.Pinson)


Autre Céphide de 5-10 mm et accouplement par chevauchement...(photos M.Chevriaux)


Calameuta sp. : mâle - femelle -Les Céphides peuvent abonder sur les fleurs jaunes (ici probablement des Calameuta sp.) photo A.Lous


Céphides in copula (photo P.Falatico)




Cephus pygmaeus in precopula, espèce très commune...dont la larve vit dans les tiges de Poacées (même cultivées) et que l'on trouve souvent sur les fleurs de renoncules (photos A.Lous)




Autre Cephus pygmaeus...(photos P.Falatico, Drôme)




Autre Céphide aux antennes dilatées en masssue au 1/3 apical, tibias 3 avec 1 seule épine préapicale, abdomen très allongé plus de deux fois plus long que le thorax : Calameuta (Monoplopus) pygmaea, larve faisant des dégâts sur céréales (photos P.Falatico)
(espèce surtout méditerranéenne mais qui remonte jusque dans le Sud du Bassin parisien à la faveur de stations chaudes comme les pelouses calcaires de la vallée de l'Essonne...)




Calameuta pallipes mâle, 5-6 mm, corps en grande partie noir, ailes hyalines, pattes noires jusqu'aux genoux, jaunes au-delà, ici sur Euphorbe (photos M.Le Masson)




Calameuta pallipes femelle, 7-9 mm, sur euphorbe près d'un étang (on voit bien le fourreau de la "scie" qui dépasse l'extrémité) : le mâle précédent est plus frêle et plus petit que la femelle et les antennes du mâle sont plus claires à l'extrémité et dilatées à partir dun 9e article (photos M.le Masson)


Céphide Trachelus tabidus femelle, 7-10 mm, noir brillant, tête noire, tache jaune sur les mandibules, thorax noir, ailes enfumées, larve sur céréales...(photo P.Falatico)


Hartigia xanthostoma, environ 14 mm..., larves sur Filipendula ulmaria (photos G.Champier)


Espèce très proche de la précédente : Hartigia linearis mâle, environ 15 mm (3ème et 4ème articles des antennes presque égaux), larves sur Agrimonia eupatoria (photo M.Billard)
(Les fourreaux des scies sont très longs chez Hartigia et les cerques sont aussi trèss visibles...)


Hartigia nigra femelle, 11-15 mm, entièrement noir sauf 2 taches blanches (jaunes) sur le côté des tergites 4 et 6, pattes noires jusqu'aux genoux et jaunes ensuite, larves sur Rubus ssp....(photos A.bauvey, 6/05/2015, vallée du Grésivaudan)


Autre Trachelus tabidus sur Cistus salviaefolius (photo C.Fortune, Corse)


Larve du "Cèphe du poirier" Janus compressus dans un rameau de Néflier (photos O.Clement)
(ici larve charnue courbée en S, pattes thoraciques peu développées et pattes abdominales absentes, éperon terminal...)


Super-Famille des Strophandria : génitalias mâles avec torsion de 180
-F/Tenthrédinides : "Tenthrèdes";noires ou jaunes et noires,antennes de 7 à, 11 articles,larves phytophages (Tenthredo,Rhogogaster,Hoplocampa...)
-F/Cimbicides : grande taille trapue,antennes courtes en massue (Cimbex...)
-F/Argides : antennes à 3 articles avec le 3e beaucoup plus long (Arge...)
-F/Diprionides ou Lophyrides : antennes à nombreux articles très pectinées chez le mâle (Diprion...)


Complexe maxillo-labial de Tenthrède en face postérieure



Une des nombreuses "Tenthrèdes" pas toujours faciles à identifier : Tenthredo arcuata


2 "Tenthrèdes" parmi les plus répandues en France et plus faciles à identifier : Tenthredo temula (photo G.le Déroff) - Macrophya montana femelle, commune aussi en...plaine ! (photo P.Falatico)


Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-13-6-13-7-13-8-13-9-14-14-1-14-2-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48- 49-50-51-52-53-54-55-56-57