Page 18ter-3


Page précédente Page suivante

"LES ABEILLES SOLITAIRES" (6) :

2-2 Famille des Mégachilides :

-environ 3000 espèces mondiales
-récoltent le pollen par une brosse qui garnit toute la face ventrale de l'abdomen


on voit sur cette photo de Megachile la quantité importante de pollen récolté sous l'abdomen et retenu par la brosse ventrale et l'abdomen replié (photo Anne Marie)

-silhouette trapue, 2 cellules cubitales seulement aux ailes
-vol rapide et capables de faire du surplace; 7 à 21 mm
-peuvent être fouisseuses, rubicoles, maçonnes, hélicophiles...
-on y trouve les abeilles coupeuses de fleurs et de feuilles
-activités de construction et d'approvisionnement du nid montrant de remarquables instincts nidificateurs
-genres Megachile-Osmia-Anthidium-Lithurgus-Serapista (+ 4 genres parasites dont Coelioxys)

Les Mégachiles : "Abeilles coupeuses de feuilles" ou "tapissières"




Feuilles de rosier échancrées par la Mégachile - Tonnelet de feuilles enroulées ouvert avec la larve (photos H.de Merleire)

-11 à 18 mm
-tapissent les parois de leurs cellules avec des morceaux de feuilles roulées en "cigare"
-les femelles choisissent des cavités déjà existantes qu'elles agrandissent, nettoient et empilent des fragments de feuilles découpées sur les arbres ou buissons voisins; chaque cellule a une provision de miel et 1 oeuf; on trouve ces nids dans des galeries de Cossus, Cerambyx, trous de murs, dans la terre (trou de souris, de grillons...)
-les feuilles choisies sont un peu souples : rosier, hêtre, cerisier, cornouiller, lilas, charme...
-les feuilles attaquées ont des échancrures arrondies sur les bords (Megachile du rosier); elles peuvent même utiliser des pétales de fleurs (Geranium, Pavot...)
-certaines Megachiles sont maçonnes : cellules constituées de boue, de résine et de fibres végétales


Mégachile femelle ramenant un morceau de feuille découpée et roulée entre ses pattes pour réaliser son "nid" situé dans la terre d'un pot de fleur (photos J.C.Brison)


Cellule en forme de tonnelet ou "dé à coudre" de Megachile, extraite de la terre d'un pot de fleur, réalisée avec des feuilles coupées en ovale de chêne, bouleau ou autre Feuillu du coin...(photos A.Martin)
(l'espèce concernée peut être Megachile analis ou M.circumcincta...)


Cellule ouverte...(l'oeuf est normalement déposé sur le mélange miel-pollen) (photo A.Martin)


Autre "Megachile du Rosier" femelle Megachile centuncularis cherchant de la rosée sur feuille d'Erable au voisinage d'une roseraie - Megachile centicularis femelle apportant une morceau de feuille dans son "nid" (photo M.Consolo) - Megachile sp. avec sa brosse ventrale bien visible (photo Y.Glon)
(on voit ici que la brosse abdominale ou scopa est plutôt orangé-jaune que brun rouge !)


Megachile coupant une feuille-transportant sa feuille roulée en cigare-à l'entrée de son nid




Megachile sp. (photos L.Weitten, J.C.Bernard et A.Ramel) - on voit bien la brosse ventrale abdominale de poils raides sur cette dernière photo de O.Sigaud


"ventre" de Megachile centicularis chargée de pollen de Cosmos (les poils de la brosse ventrale sont sur les sternites 2 à 6)...


Autre Megachile centicularis chargé de pollen jaune sur sa brosse ventrale sur Helianthus ("Soleil") en automne...


Megachile centicularis avec sa brosse ventrale brun rouge...(photos C.Charpentier)




Autre Megachile centicularis femelle avec du pollen plaqué contre sa brosse ventrale rougeâtre...(photos P.Falatico)


Gros plan sur la tête et la face de Megachile centicularis femelle...(photos P.Falatico)


Autre femelle de Megachile sp. : chez cette espèce, la brosse ventrale est blanche...(photo M.Lamarlere)




Megachile pilidens femelle , 8-10 mm, brosse ventrale blanche partiellement noirâtre vers l'arrière, 2 taches feutrées blanches bien visibles sur le dernier tergite abdominal...(photos C.Fortune)




Autre Megachile pilidens femelle...(photos H.Robert)


Megachile sp. femelle à la brosse ventrale jaune orange...(photo H.Robert)


Nid de Megachile sp. dans une petite branche de mirabellier : 20 à 30 chambres faites de cylindres de feuilles de mirabellier (chaque cylindre est rempli de sirop moelleux fait de nectar et pollen) dans lequel l'insecte pond 1 oeuf puis ferme le cylindre (photo Alain LIES); ce nid a surement été fait dans une galerie préexistante de Capricorne




Autre nid de Mégachile (probablement Megachile versicolor) dans une buche de hêtre : les petits cylindres de feuilles (3x8mm) sont dans des galeries préexistantes de xylophages (photos J.P.Avet-Rochex)


Autre "Mégachile" : Megachile ericetorum ? (photo M.Chevriaux) - Megachile sp. proche de Megachile pilidens (photo P.Falatico)


Megachile sp. mâle proche de M.nigriventris (espèce rare) avec le tarse antérieur blanc élargi, bordé d'une frange de poils blancs...(photo P.Falatico)
(Megachile lagopoda, espèce rare menacée, Megachile maritima et Megachile willughbiella ont le même genre de tarses antérieurs blancs frangés de poils blancs mais M.willughbiella n'a pas les tibias 3 épais et arqués !)


Autre Mégachile mâle (tarse antérieur aplati et blanc avec frange externe de longues soies blanches), endormi sur un "Oeillet de Poète" d'un balcon parisien, proche de Megachile willughbiella, 13 mm, assez commune en zone urbanisée (photos Dr.Y.Glon)


Autre Megachile sp. mâle...(photos M.le Masson)


Autre mâle (tarse antérieur aplati et blanc avec longue frange externe de longues soies blanches à extrémités brunes, tibia 3 épaissi et arqué) proche de Megachile maritima




Mâle de Megachile maritima à la frange tarsale antérieure terminée par des soies brunes et tibia 3 épaissi...(photos D.Choussy)


Autre Megachile maritima...(photos J.M.Desjacquot, Drôme provençale)


Autre Megachile sp. mâle à la frange tarsale antérieure un peu moins développée - Megachile sp. proche de M.pilidens mâle endormi sur une tige accroché par ses mandibules (photos P.Falatico)

Mâles de Mégachile à frange externe tarsale antérieure de longs poils blancs
M.lagopodaM.maritimaM.willughbiellaM.nigriventrisM.pilidens
frange blanche à extrémité noirefrange blanche à extrémité brunefrange blanchefrange blanchefranche blanche plus courte
Tibias 3 épais et arquésTibias 3 épais et arquésTibias 3 normauxTibias 3 normauxTibias 3 normaux
14-18 mm13-15 mm12-13 mm13-16 mm8-10 mm





Diverses vues d'un Megachile (Pseudomegachile) ericetorum mâle avec les tarses rouges (dét.El Gritche)... (photos M.Ludwig)


Une grande Mégachile invasive arrivée dans le Sud-Est ou "Abeille asiatique" : Megachile sculpturalis femelle (photos P.Falatico, Drôme) voir aussi page 54
(peut attaquer et déloger les "abeilles solitaires indigènes"...)




Megachile sculpturalis mâle...(photos M.Le Masson, vallée du Grésivaudan)


Lithurgus chrysurus femelle, bien typée avec l'extrémité abdominale rousse (2 espèces en France)...(photos G.Champier)

Les Chalicodomes ou "abeilles maçonnes" sont proches des Megachiles : ils font des nids adossés à des pierres ou sur du bois (cellules construites avec de la boue); en forte régréssion !


Nid de Chalicodoma


"Nid" de la "Mégachile des murailles" Chalicodoma parietina (muraria) détaché de son support : aspect extérieur recouvert d'une fine couche de mortier - en coupe montrant le mélange de sable, argile et cailloux...(photos A.Peuch)


Intérieur du "nid" de Chalicodoma parietina montrant les cellules cylindriques (il peut y en avoir de 6 à 10) au milieu du mortier grossier - Chalcidien arpentant en tout sens le "nid" (parasitoïde de la larve de Mégachile ?) (photos A.Peuch)
(Solidité remarquable du mortier sec obligeant à détacher le "nid" de son support avec de bons outils !!...)

Ce "nid" a été cassé et, en le secouant, ont été récupérés des larves mortes dessechées et des Chalcidens morts :


Larves sèches momifiées de Chalicodoma sp. - Une douzaine de Chalcidiens extraits d'une loge... (photos A.Peuch)


Chalcidien mort extrait du "nid" du Chalicodome dont 1 femelle à gauche : Chalcidide car fémur 3 dilaté (photos A.Peuch)




Autre "nid" de Megachile (Chalicodoma) sp. qui était accroché aux solives d'un toit (on voit 2 nymphes dans leur cocon)...(photos J.M.Pédèches transmises par L.Coubes)


Autre ancien "nid" en mortier de Chalicodome collé sur une pierre plate dans des gravats (photos L.Coubes, Tarn-et-Garonne)


Autre "Mégachile des pierres" Magachile (Chalicodoma) sp. male ? (photos C.Noir)




Une autre "Abeille maçonne" Megachile (Chalicodoma) sp. femelle, brosse ventrale jaune orange, sur son nid de pots difformes fait d'un mortier d'argile et de graviers (photos H.Robert, Var)


Autre "nid" de "Mégachile des murailles" contenant des larves dans leurs cocons...(photos P.Florimond)


Autres "nids" de Chalicodome accrochcés à des pierres (photos J.M. Desjacquot, Cruet, Savoie et C.Fortune, île de Rhodes, Grèce)


Autre "nid" collé au rocher de Chalicodome...(photos J.M.Desjacquot, Rioja Tabernas, Espagne, 26 mars)



Très grande activité dans un petit village du Magne (Péloponnèse), Viglas : impressionnant !
Un village qui n'est guère habité toute l'année, de hautes maisons en pierre : d'innombrables Mégachiles des murailles, Megachila parietina, et leurs constructions étonnantes.
Quelques Chrysides allaient et venaient, s'introduisaient dans les trous menant aux cellules...(photos suivantes de M.Magnouloux)




Diverses constructions de Chalicodoma parietina (muraria)...


La Mégachile Chalicodoma parietina est tout noire...


Peut-être Chrysura varians parasite des Chalicodomes...




Le Chalcidoïde Leucospide Leucospis gigas est parasite des Chalicodomes : sa tarière très solide lui permet de perforer la paroi en mortier du "nid" pour y déposer son oeuf...


Megachile de l'Ile Minorque proche de Megachile (Chalicodoma) sicula dont on voit la longue langue : femelle - mâle (photos B.Frin, Ile Minorque)
(cette espèce à la tête et aux pattes plus ou moins rougeâtres est peut-être une sous-espèce insulaire ?)


Nid en mortier terreux de la Mégachile précédente trouvé sur un arbuste et ouvert (photo B.Frin, Ile Minorque)
(il contenait 2 femelles et 1 mâle !)




La "Mégachile sicilienne" Megachile sicula femelle: noire avec front, thorax et pattes fauve vif, ailes d'un violet tirant sur le noir foncé...(photos C.Fortune, île de Crète, Grèce)
(construit un nid en forme de poire fait avec du sable agglutiné ce qui semble expliquer les photos où la femelle prélève du sable au niveau du sol; nid fixé à une branche d'un arbuste...)


Petit Megachile récoltant pollen et nectar sur Astéracée : Heriades sp. proche d'H.truncorum, 6-8 mm ...(photos J.M.Michalowski)
(la photo de droite d'un exemplaire pris dans une toile montre bien la brosse ventrale jaunâtre; nids dans tiges de ronce avec cellules séparées par de la résine!)

Les Heriades ont le thorax fortement ponctué, l'abdomen moins élancé et possèdent des pulvilli que n'ont pas les Megachile :


Heriades sp. femelle, environ 5-6 mm..(photos P.Falatico)


Chelostoma sp. femelle, corps cylindrique allongé, minces bandes de poils blancs sur le bord des tergites abdominaux (photo J.P.Marino)




Autre Heriades sp. faisont son nid dans les trous d'un "hotel à insectes" puis le rebouchant après avoir repoussé un intrus (photos J.Bierrewaerts)


Heriades sp. inspectant son futur nid dans une ancienne galerie de "vrillette" ? (photos G.Chauvin)
(la présence de nombreuses fleurs de Campanules dans le jardin voisin suggère l'espèce Chelostoma (Heriades) campanulorum ?, on voit ici la brosse ventrale blanche)


Petits Mégachilidides : Chelostoma rapunculi mâle, 8 mm, oligolectique sur Campanula (photo J.P.lavigne, Vivon-sur-Verdon) - Chelostoma florisomne mâle lié aux fleurs de renoncules (photo A.Bauvey)


Un Mégachilide Coelioxys sp. (proche deCoelioxys fallax) femelle, parasite ("Abeille-coucou") d'Anthophores ou de Mégachiles (photo P.Falatico) - Coelioxys rufescens mâle, bandes abdominales brun rouille clair et non blanches, parasite exlusif du genre Anthophora (photo P.Legros)


Autre Coelioxys rufescens mâle (6 épines terminales abdominales) endormi accroché par les mandibules à une tige morte de framboisier (photos P.Legros)


Coelioxys quadridentata femelle se nourrissant suu un Helianthus annuus début octobre en Bretagne...
(la plus commune de ce genre ; dernier segment abdominal très allongé, bandes blanches abdominales, parasite de diverses Mégachiles...)

Les Coelioxys font partie de la liste des espèces menacées !

page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10-10-1-10-2- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13ter-1-13ter-2-13terter-13terterter-13-4-13-5-13-6-13-7-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18ter-1-18ter-2-18ter-21-18ter-22-18ter-3-18ter-31-18ter-4-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57