Page 18ter-31


Page précédente Page suivante

"LES ABEILLES SOLITAIRES" (7) :

Les Osmies :

-8 à 15 mm
-parfois appelées "abeilles maçonnes" comme les Chalicodomes


Cette photo d'Osmie femelle gâchant du mortier pour boucher son nid dans un trou de fenêtre illustre bien le terme d'"Abeille-maçonne" ! (fin mars 2012)


Chez les Osmies, comme chez toutes les Mégachilides, il y a 2 cellules sub-marginales aux ailes antérieures (ici Osmia rufa)...(photo M.Blaise)

-corps sombre cuivré recouvert d'une toison plus ou moins dense de poils roux ou noirs
-utilisent des cavités variées : dans la terre, le bois, coquille vide d'escargot, tige sèche et creuse de ronce, roseau, dans les galeries d'autres insectes, les trous des murs...
-ils y aménagent plusieurs cellules (jusqu'à 12 ou 15) à la suite les unes des autres; ces loges sont limitées par des cloisons transverses de boue ou d'une pâte préparée avec des feuilles machées avec la salive; les cellules contiennent pollen + miel avec l'oeuf allongé qui tient debout sur cette pâtée


Osmie à l'entrée de son trou dans un mur-Trou de sortie bouché avec du mortier-Nid d'Osmia parvula dans tige de roseau - Osmia cyanea


"Cocons" en partie ouverts d'Osmies mâles extraits d'un trou d'évacuation d'eau d'une fenêtre...(photos P.Falatico)


Osmia rufa possède, comme tous les Mégachilides, une brosse ventrale abdominale (jaune ici) pour la récolte du pollen (photo J.P.Michalowski)

- Osmia rufaOsmia cornuta
Mâle
-longues antennes
-pas de cornes
-poils jaunes sur le front
-"toupet blanc" sur la face
-longues antennes
-pas de cornes
-poils blancs sur le front
-"toupet blanc" sur le face
Femelle
-2 cornes en avant de la tête
-tête à poils noirs
-thorax et avant de l'abdomen à poils bruns
-arrière de l'abdomen à poils noirs
-brosse ventrale jaune
-2 cornes en avant de la tête
-tête et thorax à poils noirs
-abdomen à poils roux vif
-brosse ventrale rouille
-
8-12 mm
10-15 mm



Osmia cornuta femelle trouvée morte...


Autre femelle d'Osmia cornuta...(photo R.Stas)


Les "cornes" d'Osmia cornuta femelle (photos P.Falatico)


Autre gros plan sur les "cornes" d'Osmia cornuta femelle (photo P.Falatico)




Osmia cornuta femelle engourdie par le froid du matin près de son nid (dans un trou de porte) qu'elle a bouché la veille (mars 2014, Bretagne)

1 an plus tard, au même endroit (le 8 mars 2015) une femelle d'Osmia cornuta vient en reconnaisance inspecter cet ancien nid ouvert (trou d'évacuation d'un bas de porte); à peine sortie de ce trou que des mâles fondent sur elle pour s'accoupler; une autre femelle venue inspecter un autre trou de porte voisin subit le mâme sort et de nombreux accouplements ont ensuite lieu sur le seuil de la porte en plein soleil de midi : cf. photos suivantes




Accouplements sur le seuil de la porte et à l'entrée du trou...




Gros plans sur les accouplements précédents sur le seuil de la porte...


Les Osmia cornuta femelles ont déjà bien avancé leur travail....des tubes sont déjà operculés début avril (photos J.P.Marino, Vallée de la Roya, Alpes Maritimes, 330m)




Gros plans sur la femelle d'Osmia rufa (photos M.Blaise)


Chez les Osmies, il y a un pulvilus entre les griffes des tarses (ce qui n'est pas le cas du genre Megachile) (photos M.Blaise)


Osmia cornuta mâle, sortie en mars...(photos P.Falatico)


Face et antennes d'Osmia cornata mâle (photo G.Rubatto)


"Osmie à cornes" Osmia cornuta mâle - femelle à l'entrée d'une galerie horizontale circulaire d'un mur où elle installe son nid (photos A.Guibentif et J.C Jourdanneau)


Différente phases du bouchage au "mortier" de la galerie de nidification circulaire chez l'"Osmie" (photos J.C Jourdanneau)
(on voit sur certaines photos de cette femelle d'Osmie, la face couverte de poils noirs et une paire de petites cornes sous les antennes!)

L'histoire de ce "nid" continue sur les photos suivantes jusqu'à la sortie de la génération suivante en mars 2006 (photos de J.C Jourdanneau) :


La femelle finit de reboucher le nid en mars 2005!







Remarquons ici que les mâles (poils blancs sur la face, antennes longues...) sortent en premier; ils vont ensuite directement reprendre des forces par un 1er repas de jus sucré (nectar) sur des jacinthes proches ! :




Le mâle prêt pour l'envol et sa tâche reproductrice...

Il existe des "Mouches" cleptoparasites d'Abeilles solitaires qui surveillent les étapes de l'approvisionnement du "nid" en pollen et nectar et profitent des moments d'absence de la femelle de l'abeille, pour cause de ravitaillement en nourriture, pour aller pondre plusieurs fois sur les réserves alimentaires des cellules qui seront détournées par ses larves (ou "asticots"); c'est le cas du Drosophilide Cacoxenus indagator (photos suivantes), cleptoparasite d'Osmia cornuta :


Orifice du nid d'Osmia cornuta dans un mur - La Drosophile Cacoxenus indagator femelle visite le nid pendant l'absence de l'Osmie...(photos P.Legros)


La Drosophile cleptoparasite Cacoxenus indagator femelle se tient au voisinage du nid attendant le moment propice...(photos J.P.Marino et P.Legros)


Bouchage final du nid avec un mortier épais par la femelle d'Osmia cornuta...(photos P.Legros)


Osmia rufa mâle avec son toupet blanc facial et ses poils jaunâtres frontaux...(photos P.Legros)


Osmia rufa in copula près d'un nid surveillé par la Drosophile cleptoparasite du genre Cacoxenus...(photos P.Legros)


Osmia rufa mâle...- Osmia cornuta mâle (15 mm) : 1/2 antérieure noirâtre, abdomen roux, toupet de poils blancs frontaux (à la place des petites cornes de la femelle!); exemplaire engourdi par le froid de début mars 2005 attendant la sortie des femelles au voisinage de leur site de nidification pour la reproduction...(photos M.Chevriaux)


Osmia rufa mâles (poils jaunes sur le front), face avec le "toupet" blanc...(photos P.Falatico)


Osmia cornuta mâle (poils blancs sur le front)


Osmia rufa : femelle - mâle (photo J.P.Marino)


Osmia rufa mâle porteur d'Acariens...(photo P.Falatico)


Couple d'Osmia cornuta (photos M.Chevriaux)




Mâle d'Osmia cornuta sollicitant une femelle dans son nid pour s'accoupler (après reconnaissance antennaire)...(photos P.Falatico)


Accouplements d'Osmia cornuta (photos H.Robert et P.Falatico)


Autres Osmia cornuta in copula (photos P.Falatico)


Osmia cornuta in copula au printemps (photos C.Noir)


Mâles d'Osmie : Osmia rufa - Osmia sp....(photos Michel Ascoët)


Osmia cornuta couvert d'Acariens : simple phénomène de phorésie ? - mâle à droite (photos J.C.Jourdanneau et J.C.Brison)


ici, c'est la femelle d'Osmia cornuta, en compagnie du mâle à l'entrée du nid, qui est couverte d'Acariens - autre femelle complètement noyée sous les Acariens avec 2 mâles au-dessus ! (photos J.C.Brison)


Osmia cornuta femelle : "normale" - couverte d'Acariens (photos P.Falatico, fin mars)


Autre "Osmie" : Osmia bicolor, 10 mm, trapue avec poils noirs sur le thorax et rouille sur l'abdomen, construit son nid dans une coquille vide d'escargot recouvert d'aiguilles de pin et de débris végétaux (photo M.Chevriaux) - mâle (photo R.Lehmann)
(voir photos du "nid" recouvert page 56)


Femelle d'Osmia bicolor sur son "nid" de fragments de végétaux secs...(photo M.Billard, mai 2015, Savoie, 1500 m)


Osmia aurulenta femelle, autre espèce hélicophile...(photos J.L.Pujol)


Osmia aurulenta mâle (photo J.P.Lavigne, Vinon-sur-Verdon)


Osmia caerulescens femelle, couleur bleu sombre et scopa sous l'abdomen quasiment noire, sur Lamiacées...(photos M.H.La Lumia, Aix-en-Provence, mars-avril 2016)


Probablement Osmia leaiana femelle, plus grande que la précédente, brun sombre avec scopa sous l'abdomen orange brillant non visible ici, sur Cirsium...(photo M.H.La Lumia, AIx-en-Provence, juillet 2015)
(Les mâles d'O.coerulescens et O.leaiana sont impossibles à distinguer hors microscopie du tergite du gastre 1...)


Une Osmie des îles Canaries : probablement Osmia canaria mâle (photo C.Fortune, Ténérife)
(plusieurs espèces à Ténérife : O.tricornis, O.canaria, O. latreilli + découvertes récentes...)


Hoplitis (Osmia) adunca femelle : dent caractéristique sur tergite 6 et forme particulière du tergite 7; ici sur "Vipérine" (Echium vulgare) sur laquelle cette espèce est oligolectique avec d'autres Hoplitis (photos R.Stas)


Osmia adunca mâle...(photos M.H La Lumia, Aix-en-Provence)


Hoplitis sp. se chauffant au soleil près d'un gîte artificiel ("hotel à insectes") : mâle - femelle (photos J.Bierrewaerts)


Hoplitis sp. femelle (photos J.Bierrewaerts)




Une Osmie (2 cellules sub-marginales) à allure d'Andrène : Hoplitis (Erythrosmia) andrenoides, 7 mm, sur diverses Lamiacées, abdomen rouge avec les 2 derniers tergites noirs...(photos V.La Lumia, Aix-en-Provence)


Un Aculéate de la famille des Sapygides Sapyga quinquepunctata mâle, parasite des Osmies...(photo J.Gouzanet)


Autre hyménoptère parasite des Osmies de la famille des Mutillides : Mutilla quinquemaculata, environ 14 mm...(photo P.Pinelli)


Chalcidien Torymide parasitoïde des Osmies : Monodontomerus sp femelle...(photos J.P.Marino)

page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10-10-1-10-2- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13ter-1-13ter-2-13terter-13terterter-13-4-13-5-13-6-13-7-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18ter-1-18ter-2-18ter-21-18ter-3-18ter-31-18ter-32-18ter-4-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57