Page 14-1

Page précédente Page suivante

LES TENTHREDES ou "PORTE-SCIE" (1) : "Mouches à scie" (sawfly) aux jolies "fausses-chenilles"

La super-Famille des Tenthrèdinoïdes ou "Mouches à scie" se compose de 5 Familles principales (4 en France) qui se différencient par la forme des antennes; elles font partie des formes primitives d'Hyménoptères : Symphytes où l'abdomen est soudé au thorax sans étranglement (pas de segment médiaire); l'appareil buccal est broyeur et les ailes sont normalement nervurées; mais surtout, l'ovipositeur femelle a des valves en forme de lames de scie permettant la ponte endophyte


Cette photo (D.Pollen) de la face d'un Tenthredo mesomela avec ses fortes mandibules pointues indique que les Tenthrèdes adultes ne sont pas seulement des floricoles mais aussi des prédateurs - Autre face de Tenthredo temula (photo E.Eme)


Ce grand Tenthredo scrophulariae montre aussi son comportement prédateur en se nourrissant d'une autre petite Tenthrède sur une feuille de...Scrofulaire


Vue antérieure d'une tête de Tenthrède (pièces buccales enlevées) - Complexe maxillo-labial de Tenthrède (face postérieure et face antérieure)


Aile type avec nervation et cellules normales-Ailes de Tenthredopsis à cellule radiale divisée (photo H.Robert)


Dissection de la "scie" montrant les valves et valvifères du "fourreau" et de la "scie" (ovipositeur femelle) - "Scie" de la femelle de Macrophya
(pour les spécialistes, l'observation des "scies" sous la loupe binoculaire est nécessaire pour départager des espèces proches !)

Le fourreau renferme la scie au sens large faite de 4 pièces (2 du 9e sternite formant la gaine et 2 du 8e sternite formant la scie elle-même) : comme on le voit sur les photos ci-dessous, ces lames dentelées sur leur bord peuvent sortir complètement du fourreau et se placer à 90 degrés dans le plan sagittal (mouvement alternatif qui permet d'inciser les tissus végétaux pour y déposer les oeufs)




Détails de la "scie" de Tenthredo scrophulariae femelle (photos P.Falatico)

Les larves sont éruciformes ou "fausses-chenilles" possédant un seul ocelle de chaque côté de la tête et elles ont de 12 à 18 fausses-pattes abdominales (pseudopodes sans crochet); ces "fausses-chenilles" sont toutes phytophages (certaines ont la possibilité de se laisser tomber sur le sol lorsqu'on les inquiète!);beaucoup sont nuisibles aux végétaux

Comparaison "fausse-chenille" et chenille vraie
Larves de Tenthrèdes ou "fausses-chenillesLarves de Lépidoptères ou "vraies chenilles"
-1 ocelle de chaque côté de la tête
-12 fausses pattes abdominales au moins, jusqu'à 18
-plusieurs ocelles de chaque côté de la tête
-fausses pattes abdominales au nombre maximum de 10



"Fausse chenille" de Tenthrède type (ici 16 "fausses pattes")-*enroulée sur une feuille (Cimbex)-Cocon de Lophyre du pin


"Fausse-chenille de Tenthrède"


Larves ("fausse-chenille") d'une des "Tenthrèdes du rosier" proches d'Allantus cinctus (photos D.Dubroca)


Autre "fausse chenille" non identifiée (photo O.Gastaldo) - Autre larve d'Allantus sp. (photo H.Maleysson)


Autres larves de "Tenthrèdes"...(photo de droite de M.Chevriaux)


Larves ("fausse-Chenille") Athalia rosae gris-brun ou noir sur Brassicacées (Crucifères)


"fausse-chenille"de Tenthredo marginella sur Lycope (photos Fr.Lermusiaux et M.Chevriaux)




Autre "fausse-chenille" dont on voit bien les nombreuses fausses-pattes abdominales molles sans crochets et l'unique ocelle sur chaque côté de la tête (photo S.Dubois) - "fausse chenille " enroulée de Cimbex quadrimaculata (photo M.Lamarlere)


Autres larves de Nématines...(photos D.Pollen)


Fausse-chenille de Nématine Trichiocampus viminalis, sur feuilles de Saule ou de Peuplier (photo H.Maleysson)


Autre "fausse-chenille"... (photos D.Dubroca)


larve de Tenthède sur aulne proche de Nematinus luteus...(photo C.Fortune)

Les "fausses chenilles" de Tenthrèdes" peuvent faire des dégâts aux plantes comme la "Tenthrède du groseillier" Nematus ribesii ci-dessous sur casseillier (hybride groseillier-cassissier) :


La larve de Nematus ribesii est jaune-verte avec des points tuberculeux noirs et mange en forant dans la feuille un trou circulaire qu'elle élargit)


Larve de la "Tenthrède laineuse" Eriocampa ovata (sous-famille des Blennocampines) sur Aulne (larve verte recouvert de poils laineux)...(photos J.C.Bernard)






Attaques foliaires de la larve de la "Tenthrède laineuse" sur l'Aulne...(photos J.C.Bernard et C.Fortune)


Larves de Tenthredo scrophulariae en nombre sur Scrophularia nodosa (septembre - Bretagne)


Une autre grosse larve de Tenthrède s'est invitée, pour un court moment, sur cette même Scrophularia nodosa


Autre larve de Cladius pectinicornis dévorant l'épiderme inférieur des feuilles de Rosier (photo J.P.Marino) - Ce Cocon ouvert, un peu parcheminé, à l'aisselle des rameaux d'un Bouleau, est assez caractéristique de certains Symphytes (Diprionides, Cimbicides...) photo C.Fortune

Les Tenthrèdes ont une répartiton mondiale surtout dans l'Hémisphère Nord (elles semblent préférer le froid humide!) : environ 4000 espèces; leur taille moyenne est en général inférieure à 16 mm; les espèces sont brunes, noires ou vertes, parfois avec des motifs colorés de jaune ou rouge; quelques espèces ressemblent à des guêpes mais sans taille marquée !

Rappel : Place dans la Classification : voir page 14

-O/ Hyménoptères
-s-O/ Symphytes
-S-F/ Strophandria ou Tenthrèdinoïdes


Tenthrède type (pas de "taille de guêpe"!)

Super-Famille des Tenthrèdinoïdes ou Tenthrèdoïdes (Tenthrèdoïdea)
F/ ArgidesF/ CimbicidesF/ Diprionides ou LophyridesF/ Tenthrèdinides
-antennes à 3 articles (le dernier long et claviforme)-antennes à faible nombre d'articles, dilatées en massue-antennes courtes mais nombreux articles, pectinées chez le mâle et serrulées chez la femelle-antennes longues à 7 ou 11 articles
-Arge-Schizocera-Cimbex-Diprion-Tenthredo-Athalia-Strongylogaster
-Rhogogaster-Dolerus...




Il existe d'autres petites Familles moins connues de "Tenthrèdes" sensu lato (qui seront développées en fonction des photos disponibles) dont :

-F/ Pamphilides
-F/ Megalodontides
-F/ Xiphydriides
-F/ Orussides


Un Pamphilide, peut-être du genre Acantholyda ? : corps large et trapu, antennes longues filiformes, larves grégaires dans des toiles aux bouts des rameaux (photo M.Chevriaux)


Acantholyda nemoralis, 11-15 mm et gros plan sur la tête, fausses-chenilles sur Pinus...(photos P.Falatico)
(tête et thorax noirs avec taches jaunes typiques de la femelle, antennes jaune rougeâtre avec scape noir, ailes hyalines, stigma jaune clair plus foncé vers l'angle antérieur, pattes jaune rougeâtre avec face postérieure des fémurs noirs...)





Acantgholyda hieroglyphica, environ 15 mm, larve sur Pinus spp. (sylvestris, mugo, ...), espèce peu fréquente mais peut causer localement des dommages aux pinèdes (photos P.Falatico)
(tête et thorax noirs, antennes jaune clair, ailes jaunes, tegulaeet scutellum jaunes, abdomen noir aux 2 extrémités, pattes jaunes avec hanches, trochanters et base des fémurs noirs...)


Autre Acantholyda sp. (la présence d'un éperon préapical sur tibia 1 exclut le genre Pamphilius !) photos C.Fortune


Pamphilius hortorum, 10-11 mm...(photo P.Legros)
(tête noire sans dessins jaunes, antennes jaune-rougeâtre avec les 2 1ers articles noirs, 3e article antennaire 2 fois plus long que le 4e, thorax noir avec angles du pronotum, tegulae et scutellum jaunâtres, pattes jaune pâle, stigma noirâtre, tergites médians abdominaux rougeâtres...)


Pamphilius alternans femelle, 9-10 mm....(photo A.Bauvey)
(tête noire, face jaune jusqu'entre les antennes, tache claire derrière les yeux, antennes brun-noirâtre avec 1er article jaune, thiorax noir, tegulae et angles du pronotum jaunes (uniquement les tegulae chez le mâle!), pattes jaune clair, stigma brun à moitié basale claire...)




Larve de Pamphilius sp. tissant une toile sur Fraxinus excelsior (photos M.Billard, Savoie)
(les larves de Pamphilides ont des antennes à plusieurs articles, pas de fausses-pattes abdominales et des cerques terminaux...)


Caenolyda reticulata, 12-15 mm, "Tenthrède ornée" de taches noirâtres alaires en mosaïque, larve sur Pinus dans une toile (photos J.Dassié)

Certaines espèces de Pamphilides sont des ravageurs forestiers; l'identification est délicate sur photo...


Larves oranges du Pamphilide Neurotoma saltuum dans une toile sur Aubépine...(phtos M.Billard)
(vivent en société dans une toile sur Prunus et autres arbres et arbustes des Rosacéses sauvages ou cultivés...; souvent nuisibles et parfois invasives)


Larve de Neurotoma sp. dans sa toile sur Prunus mahaleb...(photo M.Billard)


Un Megalodontide (Aspect de Pamphilide aux antennes courtes avec appendice à chaque article dans les 2 sexes!) : Megalodontes sp. (photo M.Chevriaux) - Megalodontes spissicornis (klugii) ?, 10-13 mm, larves en société dans des toiles sur Apiacées (photo M.Billard)
(les larves n'ont pas d'appendices abdominaux ou pseudopodes comme pour les Pamphilius...)


Autre Megalodontes klugii et détail des antennes dentées (photos M.Billiard)


Autre Megalodontes klugii...(photos P.Falatico)


Cette autre photo de Megalodontes klugii montre mieux les caractéristiques des antennes...(photo P.Falatico)


Autre Megalodontes sp. (photo C.Fortune) - Une Tenthrède exotique mâle aux antennes pectinées : Megalodontes sp. (flabellicornis ?)...(photo A.Guibentif)


Un Xiphydriide (Famille au long cou et aux larves xylophages forant le bois des arbres) le "Sirex-chameau" Xiphydria camelus, environ 15 mm de long, larve apode sur bouleau et aulne creusant de petites galeries (photo M.Chevriaux)


Autre Xiphydria camelus dont on voit bien le "cou" sur la photo de droite (photos P.Falatico)
(Xiphydria prolongata a plus de rouge sur l'abdomen en principe)


Xiphydria camelus femelle (se distingue de X.longicollis par le 2e article antennaire trs court) (photos P.Falatico, Hautes-Alpes, 2800 m)
(la larve fait des galeries dans le bois d'Alnus - Betula...)




Gros plan sur la tête du Xiphydria camelus femelle précédent...




Autre Xiphydriide aux pattes rouges : Xiphydria picta femelle trouvée morte, environ 15 mm : 2 longues bandes jaunes un peu divergentes vers l'avant sur la tte atteignant presque le bord interne des yeux (plus courtes chez X.camelus), une longue bande jaune sur les tempes allant de l'articulation des mandibules au vertex, angles postérieurs du pronotum, tegulae et 2 petites taches de chaque côté du scutellum jaunes, abdomen à 5 taches blanches de chaque côté sur les segments du milieu (3 chez X.camelus)...(photos M.Le Masson)


Un Orusside (antennes insérées sous les yeux) peu courant : Orussus abietinus, 12 mm, larves parasites des larves de xylophages... (photo J.P.Marino, Vaucluse, garrigue méditerranéenne, sur un pin coupé)
(tête, thorax et 2 premiers segments abdominaux noirs, le reste de l'abdomen rouge, antennes noires sauf articles 3-4-5 blancs, fémurs noirs, genoux blancs, tibias noirs avec tache blanche antérieures...)

N.B : les Céphides et Siricides sont à voir page 14


Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14-1-14-2-14-3-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57