Page 14-2

Page précédente Page suivante

LES TENTHREDES ou "PORTE-SCIE" (2) : "Mouches à scie" (sawfly) aux jolies "fausses-chenilles"

Certaines espèces ont été identifiées avec l'aide du Dr. Andreas Taeger et de Jean Lacourt, spécialistes des "Tenthrèdes" !

Jean Lacourt a également relu et corrigé toutes ces pages...

1-Famille des Argides :

-antennes à 3 articles, le 3ème beaucoup plus long plus ou moins dilaté au sommet

Arge ochgropus (rosae) ou "Hylotome du rosier" et Arge pagana : "Tenthrèdes du rosier" : 7 à 10 mm; très communs; oeufs déposés en une ligne parallèle sur la tige
Arge berberidis : sur Berberis; bleu foncé à reflets métalliques; commun
Schizocera furcata : 5-7 mm; abdomen jaune, thorax noir mâle et rougeâtre femelle; larve sur Ronces; commun


Arge ochropus = Arge rosae auct. ou "Tenthrède du rosier"


Arge ochropus...(photos A.Peuch, Portugal)


Arge ochropus...(photos J.P.Lavigne, Vinon-sur-Verdon)


Autre Arge ochropus, 9 mm, mesonotum et scutellum noirs ainsi que le champ intercostal et les nervures costale (sauf la base) et subcostale et le stigma ainsi que l'extrémité des tibias et des articles tarsaux, abdomen jaune-rougeâtre... (photo M.Consolo, Italie du Nord)


Autre "Tenthrède du rosier"commune : Arge pagana


Faussse-chenilles d'Arge pagana dévorant les feuilles d'un Rosier en juillet...


Larve ("fausses-chenilles") d'Arge rosae sur rosier sauvage (photo M.Billard) - Autres larves d'Arge pagana sur Rosier...


Larve d'Arge pagana, environ 14 mm, reconnaissable par sa plaque (écusson) anale entière et non divisée en 2 (Arge rosae) sur Rosa canina (photo M.Billard, Savoie, 360 m)


Sterictiphora furcata (angelica) mâle, 5-7 mm, tête et antennes noires, abdomen jaune, thorax noir, antennes divisées en 2 branches en forme de diapason, nervures et stigma bruns, pattes jaune-rouge, larve sur Rubus (photos E.Moons et C.Renouard)
(anciennement Schizocera furcata; la femelle a le thorax jaune-rouge)


Autre mâle de Sterictiphora furcata sur fenouil...(photo Prisca, Aix-en-Provence, 27/07/2014)


Autre "Tenthrède du rosier" déposant ses oeufs : elle les dépose au fond du sillon qu'elle ouvre en actionnant sa tarière-scie dans la branche en suivant le fil du bois; le sillon est ensuite comblé par une sécrétion provenant des glandes collétériques (photo G.Chauvin)


Arge cyanocrocea : tache sombre transverse sur l'aile après le stigma, pattes jaunes avec taches noires, sur inflorescences (ici sur Angélique)


Arge melanochroa (photo L.Weitten)-Arge ustulata, 8-10 mm, vert métallique sur le dos...proche de A.berberidis(photo M.Chevriaux)




Arge ustulata , environ 10 mm...(photos C.Fortune, Queyras)
(corps vert métallqiue, ailes teintées de jaune, stigma jaune avec une tache brune occupant une partie de la 1ère cellule cubitale, pattes noires jusqu'au genou, jaune pâle au-delà, face avec carène obtuse...commun surtout sur Salix)


Autre Arge ustulata...(photo A.Wojtyra, Oise)


Arge cyanocrocea, 7-8 mm, sur inflorescence d'Angélique...

Pour différencier Arge cyanocrocea d'Arge melanochroa :

-Arge cyanocrocea : bande sombre au niveau du stigma qui atteint le bord interne de l'aile; à partir de cette bande, l'extrémité de l'aile est teintée de gris
-Arge melanochroa : tache sombre au niveau du stigma et extrémité de l'aile transparente à partir de cette tache


Arge cyanocrocea : mâle (photo Dr.Y.Glon) - autre exemplaire (photo P.Falatico)
(sur la photo de gauche, les P3 ne sont pas visibles donc on ne peut exclure A.dimidiata)


Cette photo confrime Arge cyanocrocea (car A.dimidiata a les tibias et tarses 3 entièrement jaunes) - Arge thoracica (photo E.Moons)


Autre Arge cyanocrocea...(photo D.Choussy)
(tête et thorax noir brillant, antenne snoires, ailes jaunes dans la moitié basale, gris brunâtre clair ensuite, stigma noir avec l'extrémité jaune, bande sombre au niveau du stigma atteignant le bord postérieur de l'aile et à partir de cette bande l'aile est teintée en gris, tibias, tarses et fémurs 3 plus ou moins jaunes avec genoux 3 noirs...)


Arge cyanocrocea...(photos J.P.Lavigne, Vinon-sur-Verdon)


Autres Arge cyanocrocea in copula, mâle à droite aux antennes plus longues...(photo M.Le Masson)


Petit Argide Arge gracilicornis...


Autre Argide butinant sur inflorescence d'Angélique : Arge rustica...


Autre Argide : Arge ciliaris


Arge rustica : mâle et femelle sur Euphorbe provençale en mai...


Un petit Argide tout noir sur inflorescence d'Angélique - Arge berberidis (photo M.Chevriaux)


Arge berberidis, 7-10 mm, bleu foncé à reflets métalliques, ailes enfumées, commun...


Arge berberidis mâle : on voit ici l'abdomen à stries tranversales fines peu marquées (ce qui le distingue d'Arge nigripes) , sur Berberis vulgaris (photos M.Le Masson)


Autre mâle d'Arge berberidis, 7,5 mm (photos A.Delannoy)




La "Mouche bleue" de l'Ile de la Réunion Cibdela janthina : introduite depuis Sumatra sur l'île de la Réunion en 2008 pour lutter contre l'expansion de la "vigne marronne", Rubus alceifolius, une espèce végétale exotique envahissante considérée comme peste végétale; depuis, les apiculteurs de l'île accusent cette mouche de concurrencer les abeilles (fleurs de baie-roses Litchi chinensis) et d'être la cause d'une baisse considérable de leur production de miel (photo G.Monzo, La Réunion)




Antenne d'Arge-"Scie" d'Arge femelle


Les larves ("fausses-chenilles") d'Argides suivantes font partie des "Tenthrèdes du Rosier" ravageuses phytophages phyllophages (photos de D.Dubroca)


Larves de l'"Hylotome du rosier" Arge rosae (ochropus) avec sa plaque anale noire divisée en 2 (photo de gauche : position d'alarme en S)


Autres larves d'Arge pagana avec sa plaque anale entière en demi-cercle...

Par contre, il est plus difficile de différencier les autres larves suivantes (Arge pagana-Arge rosae) sur Rosa canina car on ne voit pas bien la plaque anale !: photos M.Billard, Savoie













Aprosthema austriacum, 8 mm , aile uniformément teintée de gris-noir: femelle issue du cocon (10 mm) sur tige de poacée après "élevage" (récupéré le 16/07/2014 et émergence le 22/07/2014) photos M.Billard, Savoie, 540 m


Autre Argide Sterictiphorine : Aprosthema ou Sterictiphora ? (photo A.Bailloux, Var)


Larves de Rhadinoceraea micans (sous-Famille des Blennocampines) sur Iris Faux-Acore (photo A.Adriaenssens)


Autres larves de Rhadinoceraea micans sur Iris pseudacorus (photos A.Bon)


Autre larve de Rhadinoceraea sp. sur Iris pseudacorus...(photo C.Fortune)

2-Famille des Cimbicides :

-taille assez forte et trapue
-antennes d'un faible nombre d'articles dilatées en massue
-larves très grosses, pruineuses avec pattes bien développées, pouvant s'enrouler en spirale;
-gros cocon ovale parcheminé
-adultes noirs entièrement ou avec bandes et taches jaunes

Cimbex femorata : 25 mm, entièrement noir, larves sur bouleau
Cimbex quadrimaculata : 4 séries de taches jaunes sur l'abdomen; 16-23 mm,
larves de 40 mm sur aubépine et Prunus
Cimbex connata sur aubépine-Cimbex fagi sur hêtre (espèces noires ou brunes...)
Abia sericea : métallique vert bronzé ou bleu ou noir luisant;chaque segment abdominal avec saillie en bourrelet;10-12 mm; larve sur Dipsacées


Larve de Cimbex lutea (peut faire quelques dégâts sur population de Peupliers)...(photo E.Moons)


Autre larve de Cimbex lutea sur Salix...(photos F.X.Decaris)


Autre larve de Cimbex lutea...(photos D.Leroy)


L'"Abia vert doré" Abia sericea 10-12 mm, larve sur Succise et Knautie : mâle (photo M.Chevriaux) - femelle sur les Inflorescences des Apiacées alpines...


Autres mâle et femelle d'Abia sericea sur les inflorescences des Apiacées alpines (1500m) (segments abdominaux formant chacun un bourrelet saillant)


Abia sericea femelle sur Fenouil...(photos Prisca, Aix-en-Provence, 20/08/2011)


Abia sericea femelle et sa larve ("fausse-chenille") sur Succise...(photos C.Fortune)


Autre larve lovée d'Abia sericea...(photo J.Bailloux, Var)




Larve d'Abia fulgens sur Ranunculus acris (photo du haut, Hautes-Alpes 1830 m)) et sur Laserpitium, Savoie, 1500 m, dét. A.Liston (photos M.Billard)


Autre larve ("fausse-chenille") d'Abia sp....(photos G.Champier)


Autre Abia sericea mâle...(photos C.Fortune)


Abia sericea mâle...(photos A.Bauvey)


Abia fasciata femelle (photos M.Billard et P.Legros)




Autre Abia fasciata sur "Grande berce"...(photos A.Wojtyra, Oise)

Tous les Cimbex ont le 1er tergite abdominal fortement échancré et recouvert d'une membrane blanche


Autre Cimbicide non déterminé (photo C.Paroche) - Cimbex femorata mâle


Cimbex femorata (femoratus) mâle (photos R.Bringloe, Wallonie)


Autre Cimbex femoratus trouvé mort, 25 mm : forme typique noire (il existe 4 autres formes avec du jaune : varians, silvarum, griffini, pallens); ici enti-èrement noir avec antennes et tarses plus clairs voire jaunes, ailes transparentes, tache noire au niveau du stigma, bord latéral des ailes antérieures avec une bande brune nette; dans toute la France (photos C.Fortune)


Cimbex connata (connatus) femelle...(photos P.Falatico)


Autre Cimbex connata (photo de Fabien...)


Larve de Cimbex connata (connatus) (photos M.Chevriaux et J.Bailloux, Var)


Autre larve de Cimbex connatus...(photos J.Balda, Nord Espagne)




Autre larve de Cimbex connatus...(photos M.Le Masson)






Diverses vues du grand Cimbex lutea (photos M.Le Masson, marais de Montfort, Grésivaudan)




probablement, d'après la clé de Benson, Trichiosoma laterale: abdomen avec soies pâles (et non brun-noir) principalement noir, soies blanches à grises sans jaune, (Trichiosoma lucorum a les soies blanc-jaunČtre à brun rougeâtre)...(photos M.le Masson, Massif de Belledonne, 1300 m)
(le genre Trichiosoma a une dent préapicale sur la face interne du fémur 3; ce genre a besoin d'une révision !)


Larve de Trichiosoma sorbi sur Sorbus aucuparia (photo M.Billard, 30/08/2014, Pralognan la Vanoise, 1926 m) - Larve de Trichiosoma sp. sur Salix caprea (photo M.Billard, 5/08/2015, Aussois, Maurienne 2000 m)


Autres larves de Cimbicides : environ 15 mm (photo J.Bailloux, Maures) - environ 12 mm (photo J.Bailloux, Var)


Petit Cimbicide Corynis crassicornis, environ 8 mm, en altitude sur fleur de renoncule (photo de droite de M.Chevriaux)


Corynis obscurus...(photo J.M.Chauvin)


Corynis obscurus sur Inflorescence d'Euphorbe...(photos J.P.Lavigne, Vinon-sur-Verdon)

3-Famille des Diprionides ou Lophyrides :

-antennes courtes bien que formées de nombreux articles et différentes selon les sexes :
pectinées ou serrulées
-famille inféodée aux Conifères : Pins et Epicéas

Diprion pini ou "Lophyre du pin" : mâle noir (6 à 8 mm); femelle jaune pâle avec dessins noirs sur tête et thorax et large bande transversale noire sur l'abdomen; chaque femelle pond 80 à 100 oeufs dans les aiguilles (creusées jusqu'à la nervure médiane par la scie : tranchée refermée au fur et à mesure par du mucus); larve pouvant mesurer jusqu'à 25 mms et tissant un cocon brun fixé à l'aisselle des rameaux ou tombé dans l'herbe; occasionne de gros dégâts aux pinèdes : larves polypodes grégaires, au moins dans les premiers stades, provoquant des invasions heureusement régulées par de nombreux Hyménoptères et Diptères parasites !


Diprion pini : mâle aux antennes pectinées-femelle aux antennes serrulées






Gilpinia polytoma (Diprion polytomus) femelle, 6-8 mm...larve sur Picea excelsa (photos M.le Masson, Massif de Belledonne, 1400 m)
(cellule anale divisée par une nervure transverse (non étranglée au milieu), antennes au moins aussi longues que la largeur de la tête, stigma hyalin au milieu avec pourtour et base bruns, corps jaune clair avec funicule, bande transversale frontale et pointe du scutellum noirs, pattes jaune clair avec base des hanches et fémurs ainsi qu'apex des tibias et les tarses bruns, abdomen jaune clair avec bande brune au bord postérieur des tergites, face ventrale abdominale avec bandes noires aussi, nervures brunes...)


"Chenilles" (larves) jeunes grégaires de Diprion pini sur aiguilles de Pin - "Chenille" plus âgée de Diprion pini (photo P.Pinson)




Autres "fausses-chenilles" de Diprion pini sur aiguilles de pin (photos M.F.Bahuaud)


Chenilles grégaires de Neodiprion sertifer (bande longitudinale latérale foncée) sur aiguilles de Pin (juin 2005) (photo A.Niemants)


Monoctenus juniperi mâle, 5-6 mm : antennes en corbeille (cornet) tête et thorax entièrement noirs lisses et brillants, ailes hyalines aux nervures brunes et stigma clair au milieu...(photos A.Bauvey, Isère)

Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14-1-14-2-14-3-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57