Page 13-41

Page précédente Page suivante

LES NOCTUELLES, une famille qui a du (des) caractère(s) (5) :

Quelques autres espèces de Noctuelles : imagos


Noctuelles Cryphiines (Bryophilines) : une des formes (forme B) de la "Bryophile" Cryphia pallida et Cryphia algae, envergure 20-25 mm, coloration variable, difficile à distinguer des espèces voisines, chenille licheniphage sur les troncs des chênes et peupliers...(photos M.Lamarlere et M.Chevriaux)


La "Bryophile des garrigues" Cryphia pallida forme B...(photos M.J.Ledoux, Var)


La "Bryophile vert-mousse" Cryphia algae...(photos M.J.Ledoux)


Autre Cryphia algae...(photos M.J.Ledoux, Var)


Cryphia algae femelle...


Autre Bryophiline proche de C.algae : Cryphia ochsi, variante...(photos P.Falatico, Sud-Est France)


Le "Bryophile des garrigues" Cryphia pallida, envergure 22 mm , chenille licheniphage - La "Perle" Cryphia domestica, e,vergure 25 mm, chenille licheniphage (photos M.J.Ledoux)


La "Rupestre" ou "Bryophile du lichen" Cryphia muralis, envergure 30 mm, chenille se nourrissant des lichens et algues vertes unicellulaires sur écorces et roches (photos P.Falatico et G.Chauvin)


Autre "Rupestre" Cryphia muralis (photo P.Falatico) et sa chenille licheniphage (photo E.Moons)

Cryphia muralis est devenu actuellement Nyctobrya muralis


Nyctobrya muralis : imago - chenille...(photos J.Bailloux, Var)


Autres Cryphia (Nyctobrya) muralis...(photos C.Fortune, Bretagne et M.J.Ledoux, Var)


Autre Nyctobrya muralis (photos P.Prevot)


Une variante de Nyctobrya muralis ou Nyctobrya amasina ?; une dissection des génitalias s'imposerait ici ! (photo M.J.Ledoux, Var)


La "Bryophile ereptricule" Bryophila (Cryphia) ereptricula - La "Bryophile fraisillée" Cryphia raptricula, envergure 30 mm, chenille licheniphage (photos M.J.Ledoux, Var)


Autre variante de Bryophila (Cryphia) raptricula...(photo J.M.Chauvin)


Bryophila raptricula femelle...(photos M.J.Ledoux, Var)


La "Bryophile féline" Bryophila felina, très proche de la précédente...(photos M.J.Ledoux, Var)


La "Bryophile andalouse" Bryophila vandalusiae femelle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Autre variante de Bryophila vandalusiae (photo J.M.Chauvin) - La "Bryophile camouflée" Cryphia simulatricula, envergure 30 mm... (photo M.J.Ledoux, Var)


Autre Cryphia simulatricula (photos M.J.Ledoux, Var)




Le "Double omega" Diloba caeruleocephala, envergure 40 mm, espèce tardive, chenille polyphage...(photos P.Prevot, NEBING 57 le 29/09/2014)


La "Noctuelle du noyer" Amphipyra pyramidea : ailes à plat au repos, chenille sur feuillus...(Photos J.M.Chauvin, L.Weitten et P.Pinson)
(le terme spécifique pyramidea vient surement de l'excroissance pointue postérieure de la chenille!)


Amphipyra pyramidea...(photos J.M.Chauvin)


Chenille d'Amphipyra pyramidea...(photo A.Wojtyra, Oise)


Autres Amphipyra pyramidea (photos J.M.Chauvin et M.Chevriaux) - La "Noctuelle berbère" Amphipyra berbera svenssoni (ligne anté-médiane ne formant pas un angle aigü avec la costa au contraire de l'espèce précédente!)...(photo P.Dubois)


La "Livide" Amphipyra livida, envergure 40 mm, chenille polyphage (photo M.J.Ledoux) - Autre Amphipyra berbera (photo C.Fortune, Alpes du Sud)


La "Trilignée" Charanyca trigrammica, envergure 36 mm, chenille sur diverses plantes bassse dnt le Plantain (photo M.J.Ledoux, Var) - Autre Amphipyra berbera (photo D.Levasseur)


Charanyca trigrammica mâle...(photos M.J.Ledoux, Var)


La "Verdurette" Calamia tridens envergure 40 mm, chenille sur Poacées (photo P.Falatico) - La "Noctuelle du salsifis" ou "Triponctuée" Amphipyra tragopoginis, envergure 40 mm, chenille polyphage dont sur Tragopogon sauvage (photo M.Chevriaux)


Amphipyrine : la "Noctuelle du camérisier" Polyphaenis sericata, envergure 35 mm, chenille sur Lonicera, Ligustrum... (photos A.Linda et M.J.Ledoux)


Polyphaenis sericata...(photo P.Falatico)


Autres variantes de Polyphaenis sericata (photos J.Tebaldini et J.M.Chauvin)


L'"Aubépinière" Allophyes oxyacanthae, chenille sur arbres fruitiers, Aubépines, Prunelliers...(photos J.P.Marino, Var)


Autre Noctuine : Cerastis leucographa ? (pohoto J.M.Chauvin) - Autre Allophyes oxycanthae (photo P.Falatico)


Petite Noctuelle Amphipyrine : la "Noctuelle gracieuse" Elaphria venustula, envergure 18 mm, chenille polyphage (photos A.Linda)


Autre noctuelle Ipimorphine : la "Cythérée" Thalpophila matura, chenille sur Poacées...(photos P.Dubois et M.Chevriaux)


2 variantes de Thalpophila matura...(photos C.Fortune, Bretagne et M.J.Ledoux, Var)


Thalpophila matura mâle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Thalpophila matura femelle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Autre Thalpophila matura, envergure 40 mm - Une grande Noctuelle discrète, la "Maure" Mormo maura, envergure 70 mm, lieux sombres et humides, chenille sur diverses plantes (photos A.Linda)


Autres Mormo maura, plus ou moins claires...(photos P.Falatico et A.Lous)


Autres variantes de Mormo maura...(photos C.Fortune et P.Falatico)


Chenille de Mormo maura : ligne médio-dorsale incomplète avec points blancs, ligne latérale blanchâtre très ondulée, stigmates rouge-orangé cerclés de noir, polyphage...(photos P.Falatico)


Chrysalide de Mormo maura issue de la chenille précédente...(photo P.Falatico)


Adulte de Mormo maura issu de la chrysalide précédente...("élevage" de P.Falatico)


2 Ipimorphines : L'"Ambiguë" Hoplodrina ambigua, chenille détritiphage (photo M.Chevriaux) - l'"Hyacinthe" ou "Noctuelle erythocéphale" Conistra erythocephala, envergure 37 mm, chenille sur divers feuillus... (photo E.Steckx)


Autre Hoplodrina ambigua, la plus commune des "Hoplodrines" (photo J.Hausser, 20 août) - Hoplodrina superstes (photo C.Fortune, Queyras)


Autre Hoplodrina ambigua...(photo C.Fortune, Bretagne)


Hoplodrina amnbigua femelle (photos M.J.Ledoux, Var)


Hoplodrina superstes, envergure 30 mm, série terminale de points noirs aux antérieures nets (en petits triangles souvent), chenille sur plantes basses - Hoplodrina octogenaria (alsines), envergure 33 mm, chenille polyphage (photos C.Fortune, Queyras)


Autre variante de Conistra erythrocephala, chenille polyphage...(photos M.J.Ledoux, Var)
(il y a des formes claires ou foncées !)


"Xanthie de la véronique" Conistra veronicae : la tache noire du bord de l'aile sur un papillon rose serait caractéristique (photos M.J.Ledoux, Var)
(dans les forums, grande discussion sur ces espèces proches difficiles !)


Autre variante de Conistra erythrocephala ? (photo P.Falatico) - "L'Isolée" ou la "Noctuelle silène" ou l'"Orrhodie grise" Conistra rubiginosa, envergure 38 mm, l'adulte hiverne et revole au printemps dès qu'il fait +5 degrés donc peut voler en janvier-février comme c'était le cas ici dans une peupleraie, chenille sur nombreux arbres et arbustes (photo D.Billiard)


Autre Conistra rubiginosa, "faisant le mort" à droite sur le dos pendant 30s avant de de renvoler ! (photos P.Prevot, BENING-les-saint-avold 57800 le 04/04/2012)


L'"Orrhidie de l'airelle" Conistra vaccinii, envergure 32 mm, chenille polyphage, importantes variations de coloration avec ou sans marques foncées (photos C.Fortune)


Autre variante de Conistra vaccinii...(photos C.Fortune)




Chenille de Conistra vaccinii et gros plans sur la tête...(photos G.Champier)


L'"Orrhodie entremêlée" Conistra intricata, envergure 32 mm (photos M.J.Ledoux, Var) - La "Noctuelle des abbés" Conistra staudingeri, envergure 35 mm, variable, chneille polyphage (photo A.Linda)


Autre Ipimorphine : La "Noctuelle exiguë" Spodoptera exigua, envergure 30 mm, chenille polyphage, cosmopolite (photos M.J.Ledoux et J.Bailloux, Var)


Autre Spodoptera exigua (photos M.J.Ledoux, Var)


La "Spodoptère littorale" Spodoptera littoralis, envergure 38 mm, ravageur du coton sans les pays du Sud, dégâts dans les serres horticoles et floricoles ailleurs, espèce exogène importée... (photo J.Bailloux, Var)







Forme sombre de la chenille de Spodoptera latifascia...(photos C.Fortune, Guadeloupe)





Noctuine : "Agrostide de la Lagosère" Cladocerotis optabilis femelle, envergure 26 mm, chenille sur plantes basses (photos M.J.Ledoux, Var)


Cladocerotis optabilis mâle...(photo M.J.Ledoux, Var)


Autre Cladocerotis optabilis mâle (phtos M.J.Ledoux, Var)


Cladocerotis optabilis femelle...(photos M.J.Ledoux, Var)




Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13ter-4-13ter-5-13ter-6-13ter-7-13terter-13terterter-13-4-13-40-13-40'-13-41-13-41-01- 13-4'-13-41-13-41bis-13-41-1-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57