Page 13-41-1

Page précédente Page suivante

LES NOCTUELLES, une famille qui a du (des) caractère(s) (8) :

Quelques autres espèces de Noctuelles : imagos (suite)


La "Noctuelle-pyrale" Panemeria tenebrata, envergure 15 mm, chenille sur Ceraiste, sous-Famille des Stirines (photos A.Lous et P.Prevot)


Autre Panemeria tenebrata...(photo M.Consolo)


La "Noctuelle du Dartrier" de la sous-famille des Steriniines Synthymia fixa : une fausse ressemblance avec la "Doublure jaune" (photos A.Bailloux et A.Linda)


Autres Synthymia fixa...(photos C.Crismer et J.M.Chauvin)



Noctuelle de la sous-Famille des Hadenines : Aletia (Mythimna) albipuncta, envergure 35 mm, chenille sur Poacées (photo L.Weitten) - Le "Satellite" Eupsilia transversa, envergure 40 mm, chenille polyphage (photo M.Ponsot)


Autre Eupsiilia transversa (photos P.Prevot, 8/03/2013, Racrange 57340)


La "Noctuelle du millepertuis" Actinotia hyperici, envergure 35 mm, chenille sur Hypericum (photos M.J.Ledoux, Var)


Autres Chloanthia (Actinotia) hyperici...(photos M.J.Ledoux, Var)


la "Noctuelle radiée" Actinotia radiosa, envergure 28 mm, chenille sur Hypericum... (photos M.Le Masson, juin, massif de Belledonne 1200m)




Noctuine la "Camomilière" Actinotia polyodon, envergure 28 mm, chenille sur Hypericum (photos M.Le Masson, massif de Belledonne, 1200 m)


Autres Hadénines : Auchmis detersa, envergure 45 mm, moyenne montagne, chenille sur Berberis (photos J.M.Chauvin et E.Steckx) - Le "Trapèze" Cosmia trapezina, envergure 30 mm, très variable, chenille polyphage (photo G.Chauvin)




3 stades de développement de Cosmia trapezina suivis et photographiés par G.Chauvin : chenille (23 mai) - chrysalide (10 juin) - imago (26 juin)
(cette espèce passe l'hiver à l'état d'oeufs; sur la chrysalide, dans sa loge construite dans le sol et garnie de fils de soie en réseau très lâche, on voit nettement le revêtement pruineux blanc caractéristique des chrysalides de cette espèce)


Autre Hadénine, Anorthoa (Orthosia) munda : La "Proprette ou Orthosie picotée", envergure 40 mm, chenille polyphage (il y a une forme immaculata, qui serait assez commune et qui a perdu les taches noires typiques des antérieures donc difficile à distinguer d'autres Orthosia! (photos M.Chevriaux)


Orthosia munda avec sa paire de taches noires typiques sur l'aile antérieure...(photo C.Fortune)


Chenille d'Anorthoa (Orthosia) munda...(photo J.M.Desjacquot)


Chenille (3e mue) d'Anorthoa munda : brun noirâtre dorsalement avec fine ligne médiodarsale blanche, abdomen 8 avec bande transverse noirâtre, trête brun rouge avec points sombres, sur divers arbres et arbustes (photo A.Wojtyra, Oise)


Hadénine : la "Noctuelle du pissenlit"Hoplodrina blanda, envergure 30 mm, chenille hivernante sur plantes basses (photos G.Chauvin)


Orthosia cerasi (mise ici en comparaison) photo M.J.Ledoux, Var - Hoplodrina ambigua, la plus commune des "Hoplodrines" (photo J.Hausser, 20 août)


Hadénine "Brassicaire" ou "Noctuelle du chou" Mamestra brassicae, envergure 45 mm, chenille polyphage surtout sur Brassicacées (photos C.Fortune, Bretagne)
(ailes antérieures brun verdâtre avec ondulations brun noirâtre alternant avec zones plus claires et esquisse d'une ligne postérieure blanche, ailes postérieures gris clair...)


2 Hadénines : la "Noctuelle des potagers" Lacanobia oleracea, envergure 35 mm, commune dans les endroits cultivés, chenille sur plantes basees diverses (photos M.Chevriaux) - La "Trompeuse" Oligia latruncula, envergure 23 mm, chenille sur Poacées, identification difficile (photo P.Falatico)


Autres variantes de Lacanobia oleracea...(photos C.Fortune, Bretagne)






Chenille de Lacanobia oleracea...(photos J.Bierrewaerts)






Autres vues de Lacaniobia oleracea de la chrysalide à l'adulte (photos J.Bartolome)

Les Oligia ne sont pas évidentes à identifier, en particulier O.strigilis est très variable et difficle à distinguer d' O.fasciuncula sur les photos suivantes :




Variante d'Oligia strigilis ou Oligia fasciuncula sur "Grand Berce" ?, envergure 20-25 mm, la présence d'une bande médiane distincte et la couleur rougeâtre correspondent mieux à la deuxième espèce, chenille sur Poacées..


La "Noctuelle du dactyle" Oligia strigilis, envergure 25 mm, chebnille sur Poacées (photo C.Fortune, Queyras) -(photo M.J.Ledoux, Var)


Autre Oligia sp. proche d'O.strigilis et O.versicolor différenciables que par la dissection des génitalias (photo D.Kemp) - Hadénine "Noctuelle de la fougère" Callopistria juventina, envergure 33 mm, chenille sur la "Fougère-Aigle" (photo M.Chouillou, Cévennes)


La "Flammèche" Callopistria latreillei...(photos M.J.Ledoux, Var)


La "Noctuelle hérissée" Dypterygia scabriuscula...(photo M.J.Ledoux, Var)


Dypterygia scabriuscula mâle...(photos M.J.Ledoux, Var)


La "Noctuelle hérissée", Dypterygia scabriuscula, envergure 38 mm, chenille sur Rumex et Polygonum (photo H.Maleysson) - La "Mythimne imbécile" Eriopygodes(Lasionycta) imbecilla mâle, envergure 25 mm,, dimorphisme sexuel, chenille polyphage, espèce montagnarde (photo J.M.Chauvin)


Eriopygodes imbecilla mâle...(photo J.Bailloux, Colmar-les-Alpes, 1350 m, 10/07/2016)


Autre mâle d'Eriopygodes(Lasionycta) imbecilla...(photos J.M.Chauvin)


La "Mythimne imbécile" Lasionycta imbecilla : mâle - femelle brun rouge (photos C.Fortune, Queyras)


Autre femelle brun-rouge de Lasionycta imbecilla avec la réniforme assez nette...(photos J.M.Chauvin)


Autre Lasionycta imbecilla femelle - La "Noctuelle du gramen" Cerapteryx graminis mâle, envergure 32 mm, chenille sur racines de Poacées (photos A.Bauvey)


Cerapteryx graminis...(photo G.Colombel, Mont Mezenc, 1450 m)


Cerapteryx graminis mâle...(photos G.Champier, Isère)


Lasionycta proxima, envergure 35 mm, espèce montagnarde, chenille polyphage (photos C.Fortune, Queyras)


Autre Hadénine : la "Noctuelle sereine" Aetheria (Hecatera) bicolorata, envergure 30 mm, chenille polyphage sur fleur d'Astéracées type "Crépide" ou "Laiteron", Bretagne


Autres Hecatera bicolorata...(photos C Fortune et J.Bierrewaerts)




Chenille d'Hecatera bicolorata...(photos G.Champier, Isère)


La "Noctuelle dysodée" Hecatera dysodea, envergure 30 mm, chenille sur Astéracées (Lactuca, Sonchus, Hieracium...) photos P.Falatico


Autres Hecatera dysodea : photo P.Falatico - attirée par la lumière et morte ensuite (photo C.Crismer)


Hecatera dysodea mâle (photos M.J.Ledoux, Var)




Chenille d'Hecatera dysodea, ocre ou roux clair avec points noirs, 3 fines lignes dorsales, région ventrale verdâtre, tête brun jaunâtre clair, sur Lactuca-Sonchus... (photos M.Le Masson)


Autre "Noctuelle dysodée" Hecatera dysodea - Cleoceris scoriacea, espèce du Sud, envergure 32 mm, chenille sur Anthericum (photos M.J.Ledoux, Var)




La "Runique" ou "Merveille du jour" Dichonia aprilina, envergure 45 mm, espèce automnale, chenille sur Quercus (photos P.Falatico)


Autres Euplexia lucipara (Photos G.Chauvin)


Euplexia lucipara (photo C.Fortune, Bretagne) - Chrysalide d'Euplexia lucipara dans un cocon de terre...(photo G.Chauvin)


La "Brillante" Euplexia lucipara, envergure 30 mm, chenille polyphage...(photos A.Linda)


Euplexia lucipara "monstrueuse" : anomalie génétique ou parasitisme ? (photo G.Champier)


Hadénine : "Noctuelle de la fougère" Callopistria juventina, envergure 33 mm, chenille sur "Fougère-aigle"' (photos A.Linda)




La "Noctuelle de l'arroche" Trachea atriplicis, envergure 40 mm, chenille polyphage sur Chénopodiacées et autres...(photos M.Lamarlère)


Autre variante du Sud plus colorée de Trachea atriplis...(photos J.Balsa, Nord Espagne)


La "Noctuelle de l'ivraie" Tholera decimalis mâles, envergure 44 mm, chenille sur racines de Poacées (photos M.J.Ledoux et A.Linda)


Autres Tholera decimalis mâles...(photos H.Robert et M.J.Ledoux, Var)


Tholera decimalis : (photo J.P.Marino) - mâle vu de face (photo H.Robert)


Tholera decimalis mâle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Le "Double zéro" Dicycla oo, envergure 32 mm, chenille sur Quercus (photos M.J.Ledoux, Var)




Dicycla oo mâle avec gros plan sur les yeux (photos M.J.Ledoux, Var)


La "Conspicillaire" Egira conspicillaris femelle (forme melaleuca) et mâle (forme intermedia) : envergure 38 mm, chenille polyphage (photos M.J.Ledoux, Var)


Egira conspicillaris mâle...(photos M.J.Ledoux, Var)


"La Xanthie de l'yeuse" Spudaea ruticilla, envergure 30 mm, chenille sur Quercus (photo M.J.Ledoux, Var)


Hadena perplexa (photos G.Champier)


La "Noctuelle carpophage" Hadena perplexa capsophila, envergure 30 mm, chenille sur Caryophyllées (Silene, Dianthus, Lychnis) - La "Noctuelle éclatante" Amphipoea oculea, envergure 30 mm, chenille sur Poacées... (photos M.J.Ledoux, Var)


Autre Hadénine : l'Etrangère" Polia bombycina, envergure 50 mm, chenille polyphage, espèce surtout montagneuse (photos M.Chevriaux)


La "Noctuelle du bouleau" Polia hepatica, envergure 48 mm, tache noire interne sur la post-médiane, chenille polyphage (photos G.Champier)


La "Noctuelle du Seseli" Sideridis lampra, envergure 35 mm, chenille sur Pimpinella-Seseli (photo C.Fortune, Queyras)


Sideridis lampra...(photos M.J.Ledoux, Var) - Couple de Sideridis lampra (photo G.Champier, Isère)


"Noctuelle de la saponaire" Sideridis (Heliophobus) reticulata, envergure 40 mm, chenille mangeant les caposules des Caryophyllacées (photos C.Fortune, Queyras)
(Sideridis kitti a la coloration brune plus sombre, la ligne antémédiane plus blanche, plus rectiligne et ondulée, lignes antémédianes et postmédianes doublées chez S.reticulata et simples chez S.kitti)


"Noctuelle du Cucubale" Sideridis rivularis, envergure 35 mm, fusion de l'orbiculaire et de la réniforme... chenille sur Silene (photo M.Consolo, Italie du Nord)


"La Vagabonde" Hada plebeja, anciennement Hada nana, envergure 35 mm, chenille polyphage (photo B.Saquet, Laguiole Aveyron, en altitude) - autre exemplaire


L'"Hadène de l'anarrhine" Hadula (Discestra) pugnax, envergure 34 mm, chenille sur Lotus, Hippocrepis (photos M.J.Ledoux, Var)


La "Noctuelle du trèfle" ou "Noctuelle de l'ansérine" Hadula (Discestra) trifolii, envergure 35 mm, chenille polyphage (photos J.M.Chauvin)


L'"Hadène occitane" Hadena luteocincta, envergure 32 mm, chenille sur Silene, Dianthus (photos M.J.Ledoux, Var)


Le "Jaspe olympien" Dryobotodes carbonis, envergure 30 mm, chenille sur Quercus - Le "Jaspe gris" Dryobotodes monochroma, envergure 34 mm, chenille sur Quercus (photos M.J.Ledoux, Var)



Dryobotodes carbonis - Dryobotodes monochroma (photos M.J.ledoux, Var)



Autres "Jaspe gris" Dryobotodes monochroma mâle (photos M.J.Ledoux, Var)


Le "Jaspe brun" Dryobotodes tenebrosa mâle (photos M.J.Ledoux, Var)


Le "Jaspe menu" Dryobotodes roboris mâle (photos M.J.Ledoux, Var)


la "Noctuelle du pin" ou "Pithyphage" Panolis flammea, envergure 33 mm, chenille sur Pinus (photos J.M.Chauvin)


Autre vue de Panolis flammea...(photo J.Bailloux, Var)


La "Noctuelle musculeuse" Oria musculosa, envergure 30 mm, chenille dans les tiges de Poacées, tout le Sud de l'Europe (photos C.Fortune, île de Rhodes, Grèce)


Enterpia laudeti, envergure 25 mm, sur Silene otites, dans les Alpes-Maritimes (photo F.Dumas, Haut-Var-Mercantour, 1200 m)



Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13ter-4-13ter-5-13ter-6-13ter-7-13terter-13terterter-13-4-13-40- 13-41-13-41-01-13-41-1-13-41-2-13-4'-13-4'-1-13-41'-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57