Page 10bisbis-1

Page précédente Page suivante

Les"PUNAISES TERRESTRES" (5) :

En plus des Pentatomides précédents, il existe des petites punaises terrestres appartenant à la Famille des Anthocorides ou "Punaises des fleurs" et à la Famille des Mirides (ou Capsides) ou "Punaises des plantes"; Ces punaises, de 2 à 15 mm sont soit utiles comme prédateurs d'insectes nuisibles (Pucerons, Cochenilles, Psylles et aussi Acariens...) soit nuisibles en se nourrissant de plantes cultivées (surtout les Mirides comme les Lygus, ravageur mondialement répandu des légumes et fleurs)


2 Punaises terrestres ravageurs phytophages surtout tropicaux :
"Punaise des fruits" (6 mm) Lygus et "Punaise du riz" (4 mm) Blissus

Rappel : Place dans la Classification : voir page 10bisbis

-O/ Hémiptères ou Rhynchotes
-s-O/ Hétéroptères
-section/ Géocorises ou Gymnocérates
-S-F/ Cimicoïdes
-F/ Anthocorides et F/ Mirides

1-Famille des Anthocorides ou "Punaises à fleurs" :

-2 à 5 mm; environ 500 espèces mondiales
-antennes de 4 articles
-rostre à 3 articles
-présence d'un cunéus sur l'hèmélytre
-la partie membraneuse des hèmélytres n'a pas ou presque pas de nervures
-la plupart sont prédatrices (pucerons, cochenilles, acariens...) et peuvent rentrer dans les maisons avec les fleurs coupées et provoquer une piqûre douloureuse si on les attrappe !
-certaines sont utilisées en lutte biologique (Orius sp.-Anthocoris sp.)


Lycidocoris : Miride dont on devine les antennes à 4 articles et la flaque sombre salivaire sous le rostre pour digérer les tissus végétaux superficiels

Lyctocoris campestris : 4 mm, dans les nids d'oiseaux comme prédateurs des "Mites" des plumes; peuvent pénétrer dans les maisons et piquer les dormeurs; on les trouve aussi dans les entrepots à grains qu'il débarasse des parasites




Préparation d'un juvénile ("nymphe") de Lyctocoris trouvé dans une maison et détail du rostre à 3 articles (photos M.Blaise)

Anthocoris nemorum : 4 mm, punaise des fleurs fréquente sur arbres et buissons; chasse les pucerons et petits papillons; peut piquer avec son rostre long et mince (piqûre douloureuse)


Anthocoris confusus-Anthocoris nemorum-Anthocoris nemorum (se nourrissant de Cochenilles)-Lyctocoris campestris


Autres photos d' Anthocoris nemorum à l'affût sur les Rubus - Anthocoris nemoralis, environ 5 mm (photo Y.Glon)


Anthocoris nemorum, 3,8 mm...(photos A.Delannoy)
(brillant, subglabre, allongé, couleur foncière noire, antennes presque aussi longues que tête+pronotum+scutellum réunis, 2e article antennaire un peu plus long que la largeur de la tête yeux compris, plus court chez A.nemoralis, 1er article antennaire brun ainsi que l'extrémité du 2e et 3e et tout le 4e, pronotum unicolore ce qui le distingue d'A.limbatus, pattes longues avec tache brune sur fémurs postérieurs...)


Anthocoris nemoralis : article 2 antennaire pale à la base (entièrement pale chez A.nemorum)...(photos P.Falatico)


Anthocoris sp., 2 mm : proche d'Anthocoris minki (groupe confusus)...(photos A.Delannoy)


Xylocoris sp., 2 mm : les 2 derniers articles antennaires sont plus fins que les précédents et sont hérissés de poils plus longs que le double du diamètre de l'article, sur Buxus...(phots A.Wojtyra, Oise)

Mais ils sont surtout connus pour leur utilisation en lutte biologique (arbres fruitiers...) : larves ("juvéniles") et adultes prédateurs de Pucerons, Psylles, Cicadelles, Thrips et Acariens :


Orius sp.-Larve d'Orius sp.-Anthocoris sp.
(3 Anthocorides utilisés comme auxiliaires en lutte biologique et intégrée)


Orius sp. : ce genre comporte des espèces utilisée en lutte biologique contre les Homoptères-Un Anthocoride Malausa sp., chasseur de Pucerons utilisé en lutte biologique (photo INRA)


Autre Orius sp. rentré dans une maison en novembre (photo M.Blaise)


Orius sp., 2,5 mm...(photos M.Le Masson)

2-Famille des Mirides ou Capsides : "Punaises des plantes" :

-la plus vaste famille d'Hémiptères : plus de 7000 espèces mondiales (mais il y en a surement beaucoup plus quand on aura fait l'inventaire des espèces forestières tropicales !)
-1,5 à 15 mm; pas d'ocelles
-antennes et rostre à 4 articles


Rostre et antennes de juvénile de Miride...(photo M.Blaise)

-hémélytres avec cunéus; nervures dessinant 1 ou 2 cellules sur la membrane de cette hèmélytre


Hémélytre de Miride


Hémélytre du Miride Deraeocoris flavilinea (photo M.Blaise)

-certaines formes sont aptères ou brachyptères
-beaucoup ont un régime mixte : végétal et animal
-certaines sont utiles (lutte biologique) et beaucoup sont très nuisibles aux cultures et autres plantes


Courbure du rostre et pénétration des stylets chez les Mirides


Rostre de Deraeocoris ruber (photos D.Cotten)


Mue imaginale d'un Miride (photo A.Cipière)


Deraeocoris sp.-Malacocoris sp.-Pilophorus sp.-Heterotoma sp.
(4 Mirides auxiliaires en lutte biologique et intégrée : larves et adultes prédateurs d'Acariens, Pucerons, Psylles...)

Principales sous-familles et tribus représentées en France :

-sous-famille des Bryocorines :
-tribu des Dicyphini : Dicyphus-Campyloneura...
-sous-famille des Deraeocorines :
-tribu des Deraeocorini : Deraeocoris...
-sous-famille des Mirines :
-tribu des Stenodemini : Stenodema-Notostira-Leptoterna...
-tribu des Mirini : Miris-Capsodes-Caragochilus
-Polymerus-Capsodes-Phytocoris
-Liocoris-Calocoris-Closterotomus
-Rhabdomiris-Adelphocoris-Lygus
-Lygocoris-Orthops...

sous-famille des Orthotylines :
-tribu des Orthotylini : Dryophilocoris-Heterotoma-Orthotylus...
-tribu des Halticini : Halticus-Orthocephalus...
-sous-famille des Phylines :
-tribu des Phylini : Oncotylus-Harpocera-Plagiognathus
-Campylomma-Macrotylus-Phylus-Psallus...

-tribu des Pilophorini : Pilophorus...


Phytocoris populi ou "Capside du peuplier" : 6 à 7 mm; sur les troncs des feuillus, se nourrit de petites larves, pucerons, psoques...
Phylus coryli ou "Capside du noisetier" : 5 mm; sur noisetier et chêne; se nourrit de petits insectes
Lygus pratensis : 6 à 7 mm; très commun dans bois et prés, sur herbes et plantes basses


Phytocoris populi-Phylus coryli-Lygus pratensis


"Capside du noisetier" Phylus coryli et un juvénile (photos P.Legros)


Autre juvénile de Phylus coryli...(photos A.Wojtyra)


Autre Phyline du Sud : Pachyxyphus lineellus, environ 5 mm, sur Cistus albidus dans la campagne aixoise le 17 mai 2012 (photo Prisca)


Phyline Salicaris roseri sur Salix fragilis...(photos A.Wojtyra, Oise)


Autre Phyline : Placochilus seladonicus, 6 mm...(photos G.Champier, Isère, 1200 m)




Europiella artemisiae, 3 mm sur Artemisia absinthium d'un jardin...(phtos M.Le Masson, vallée du Grésivaudan)
(1er article antennaire noir, base du cunéus claire, épines tibiales implantés sur des taches noires (photo de droite), recouvert de soies claires...)


Phytocoris populi...


Probablement Phytocoris dimidiatus, 7 mm : pour le genre, long fémur postérieur et long 1er article antenaire ; pour l'espèce, les bandes claires du tibia 2 semblent être de la même longueur que les bandes sombres donc P.dimidiatus ou P.reuteri (photos M.Le Masson, Massif de Belledonne, 1050 m)


Miride Mirine phytophage des Poacées (Graminées) Miridius quadrivirgatus, 10-12 mm, assez commun : (photos P.Pinson) - (photo J.Bailloux, Var)


Mirine Orthops basalis sur Apium graveolens, 4 mm; 3 espèces sont proches : O.kalmii, O.campestris, O.basalis: la 2e a les antennes courtes et possède plus de vert, la 1ère est plus colorée avec 3e article plus court; Orthops basalis est la plus répandue des 3...(photo A.Delannoy, Bretagne)


Rhabdomiris striatellus - Adelphocoris sp. (photos M.Chevriaux)


Autres photos de Rhabdomiris striatellus...


Rhabdomiris striatellus...(photos A.Lous)


Rhabdomiris striatellus : profil - face (photos R.Stas)


Juvénile de Rhabdomiris striatellus...(photo E.Steckx)


Un joli Miride Mirine : Miris striatus, environ 10 mm, assez commun... (photos A.Auffret et Mme.Heraut)


Miris striatus...(photos A.Lous et C.Fortune)
(le cunéus est ici entièrement jaune-orangé ce qui diffère de celui de Rhabdomiris striatellus)


Autre variante de Miris striatus (photo M.Chevriaux) et juvénile (photo J.Bierrewaerts)


Autres juvéniles de Miris striatus: stade jeune (photo B.Nicolosi) - stade plus âgé (photo P.Prevot)


Cremnocephalus alpestris (photo A.Bauvey, Oisans) - Cremnocephalus matocqi, sur résine exudée d'un pin...(photo J.P.Marino, Var)




Autre Cremnocephalus alpestris en gros plan...(photos M.Le Masson, massif de Belledonne 900m)




Autre Mirine: Pantilius tunicatus, environ 9 mm, face dorsale avec petits points noirs sauf bord externe de la corie et du cuneus...(photos Y.Glon)


Autre Pantilius tunicatus...(photos A.Bauvey)




Diverses vues de Pantilius tunicatus...(photos A.Wojtyra, Oise)




Diverses vues d'un autre Pantilius tunicatus...(photos J.J.Milan)


Mermitelocerus schmidtii (photo A.Lous) - Juvénile d'Adelphocoris sp. (photo E.Moons)


Closterotomus fulvomaculatus (photo A.Lous) - Peut-être Reuterista instabilis (Fieber, 1861) mais dans ces genres du complexe Closterotomus-Calocoris, pas de certitude sans examen des genitalia...(photo A.Peuch au Portugal)


Closterotomus biclavatus : photo E.Steckx - photo A.Bauvey


Autre Closterotomus biclavatus...(photo A.Bauvey, isère)


Autres Closterotomus fulvomaculatus...(photos A.Lous)


Adelphocoris lineolatus, 9-10 mm, surtout sur Fabacées (Légumineuses) - Plutôt Notostira elongata car soies foncées sur 1er article antennaire, 10 mm environ...(photos M.Chevriaux)


Autre Stenodema laevigata, très proche de Notostira elongata (photo C.Fortune)


Stenodema laevigata juvénile... (photos P.Legros)


Stenodema calcarata avec ses 2 épines du fémur 3 dont la plus grande courbe...(photos A.Delannoy, Normandie)


Notostira elongata mâle...(photo M.Le Masson)


Notostira elongata mâle , 8-9 mm (sans les longues antennes), tibias postérieurs poilus, commun-Plagiotylus maculatus mâle; 5 mm, polyphage, commun (photos M.Chevriaux)


Stenodema laevigata (photo C.Fortune) - Autre photo de mâle de Notostira elongata : soies foncées denses sur 1er article antennaire et les tibias postérieurs.....(photo M.Chevriaux)
(donc risque de confusion entre les femelles de Stenodema laevigata et de Notostira elongata !)


Notostira elongata femelle : le pronotum non ponctué et une forte pilosité sur le 1er article antennaire le distinguent de Stenodema laevigata (photo M.le Masson)


Megaloceroea recticornis, 9 mm, antennes et pattes postérieures longues...(photo J.Bailloux, Var)


Campyloneura virgula , petit Miride assez commun de 6-7 mm au scutellum et cunéus jaune clair (mais apex rouge pour le cunéus), se nourrit ici de Puceron...


Autre Campyloneura virgula au cunéus jaune clair à apex rouge, orange au niveau du "cou" et du thorax, ici sur Troëne (photo P.Legros)


Campyloneura virgula...(photos J.J.Milan)




Juvénile de Campyloneura virgula (photos P.Legros)


Un Mirine parfois confondu avec l'espèce précédente : Cyllecoris histrionus, 9 mm... (photos G.Champier, Isère)


Petit Miride Dicyphus sp. (photo Y.Glon)


Dicyphus sp., petit Miride sur un pétale de "Marguerite"...


Autre Dicyphus sp., environ 6 mm..(photos P.Legros)






Dicyphus errans, environ 4 mm : segments antennaires 1 et 2 en grande partie noirs, tête et pronotum largement noirs, ailes gris sombre, pattes avec taches noires; les taches noires à, l'apex de la corie et du cuneus sont absentes ou présentes (photos M.Le masson, vallée du Grésivaudan)
(Dicyphus epilobi proche a le segment antennaire 1 rougeâtre, le thorax et la tête jaunâtre ou rougeâtre plus ou moins sombre...)


Dicyphus epilobi sur Galeopsis près de nombreux Epilobium hirsutum dans un jardin (photos A.Wojtyra, Oise)


Bryocorine Dyciphini du genre Macrolophus (bande latérale noire de l'oeil au pronotum) : probablement Macrolophus rubi, 4 mm - Mecomma ambulans mâle, environ 4 mm (la femelle est brachypère)...(photos M.Le Masson)




Macrolophus rubi avec son 3e article antennaire plus de 2 fois plus long que le 4e, sur "Epiaire des bois"...(photos A.Wojtyra, Oise)


Deraeocoris ruber (cunéus rouge) -Lygus pratensis : Un des Mirides les plus communs qui présentent de nombreuses variantes de colorations...phytophage; mâles souvent avec du brun-rouge (photos L.Weitten)


Autres formes de Lygus pratensis, 6-7 mm...(photos D.Dubroca)


Lygus portant des Acariens rouges Thrombidiformes ectoparasites temporaires ?...(photo M.Chevriaux) - Orthops basalis, 6 mm (photo du centre de M.Le Masson)...


Pinalitus cervinus, 4,5 mm : pubescence fine claire, antennes jaunes avec la partie apicale de l'article 2 brun noirâtre ainsi que les articles 3 et 4, bord postérieur du pronotum brun ou noir, somment du cunéus rouge brunâtre ou noir...(photos A.Delannoy, Normandie)
(grande variabilité de couleur : brun jaunâtre, grisâtre ou rougeâtre; un autre caractère spécifique non visible ici : le rostre s'étend jusqu'au sommet des hanches postérieures; commune dans toute l'Europe...anciennement Orthops cervinus)




Autre Pinalitus cervinus, 4 mm avec gros plan sur le rostre (photos M.Le Masson, vallée du Grésivaudan)


Capsus ater formes noire et bicolore, 2e article antennaire renflé au sommet...(photos M.Chevriaux)


Autres Capsus ater, 6 mm, forme noire : (photo A.Bauvey, Isère, 1200 m) - (photo A.Delannoy, Normandie)


Capsus ater, couleur variable pour tête et pronotum (du brun au noirâtre) photos A.Wojtyra)


Petit Miride sur un pouce : Strongylocoris leucocephalus, moins de 4 mm...(photos G.Champier)


Leptopterna dolobrata 8-9 mm, femelle brachyptère (le mâle est macroptère), 2 bandes noires pronotales et scutellaires, sur Poacées...(photos A.Guibentif)


Autre Leptopterna dolobrata femelle (photo C.Fortune)


Leptopterna dolobrata femelle (photo D.Choussy)


Juvénile de Leptoterna dolobrata (photo M.Le Masson)


Leptopterna dolobrata : mâles (photos M.Chevriaux)


Autres mâles de Leptopterna dolobrata, second article antennaire nettement plus long que 3e+4e combinés (photos M.Billard et C.Fortune)
(Leptopterna ferrugata a les ailes avec du brun rose et surtout le 2e segment antennaire est égal aux 3e+4e combinés !)


Autre mâle de Leptopterna dolobrata (photos D.Choussy)


Polymerus sp. aux fortes épines tibiales (photo P.Pinson) - Hadrodemus m-flavum...(photo A.Guibentif)


Autres Hadrodemus m-flavum (on voit bien à droite le M formé par les bandes élytrales claires...(photos H.Maleysson)


Hadrodemus m-flavum, commun et variable (photo P.Falatico)


Autres Hadrodemus m-flavum...(photos D.Choussy)




Un petit Miride imitant un peu une fourmi : Myrmecoris gracilis, forme microptère (il existe une forme ailée) photos C.Fortune
(ressemble aussi au juvénile du Nabiide Himapterus mirmicoides avec lequel il est souvent confondu !)




Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-10bisbis'-10bisbis'-01-10bisbis'-1-10bisbis'-10-10bisbis-1-10bisbis-10-10bisbis-11-10ter -11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46 -47-48-49-50-51-52-53-54-55-56-57