Page 11-14

Page précédente Page suivante

LES ELATERIDES ou "TAUPINS", des spécialistes du saut carpé (1) :

C'est une Famille très homogène, sur le plan morphologique, d'insectes terrestres à régime phytophage; leurs élytres (comme ceux des Buprestes) sont coriaces et résistants; cela explique que la plupart savent tomber sur le dos et se redresser pour sauter afin d'éviter un danger; étonnamment, ils ne se servent pas de leurs ailes pour se sauver; les adultes sont rarement nuisibles, par contre, certains ont des larves phytophages radicicoles qui peuvent faire des dégâts importants sur racines et collets de céréales, bulbes, pomme de terre...; leurs surprenants "sauts de carpe" ne sont pas la seule originalité de ces Elatérides; certaines grandes espèces exotiques émettent de la lumière sans dégagement de chaleur comme les Lampyrides : cas des Pyrophores ou "Mouches de feu" d'Amérique du Sud


Un des Elatérides les plus communs : Athous haemorrhoidalis, 10-15 mm de long...(photo A.Lous)

Ces pages ont été relues et corrigées par Lucien LESEIGNEUR, spécialiste des Elatéroïdes, qui a rédigé, entre autres, la Faune de France des Elateridae parue en 1972 et qui prépare un mise à jour de cette Faune


Rappel : Place dans la Classification : voir page 11

-O/ Coléoptères
-s-O/ Polyphages
-section/ Hétérogastres
-S-F/ Dascilloides ou Elateroides : tarses pentamères
antennes jamais en massue
( pectinées ou serratulées, monoliformes ou filiformes)
-F/ Elatérides


Elatéride nord-américain...

Caractères essentiels de la Famille des Elatérides :

-plus de 8000 espèces mondiales
-famille homogène morphologiquement (seules, les génitalias femelles pourraient faire une classification en sous-familles rationnelle)
-taille moyenne de 0,5-20 mm (formes tropicales jusqu'à 50mm)
-formes allongées, étroites, aux pattes courtes et grêles ramenées sous le corps en position de repos
-coloration terne : brune, noire, grise; tête courte encastrée dans le prothorax
-antennes de 11 articles fines, filiformes ou pectinées souvent logées dans des sillons du prosternum qui a un lobe saillant ou "mentonnière" recouvrant plus ou moins la base des pièces buccales
-présence d'une pointe prosternale, mobile s'articulant avec une cavité mésosternale correspondante permettant à l'insecte posé sur le dos de se redresser par une détente brusque pour retomber sur ses pattes


Face ventrale d'Agriotes lineatus-Taupin sur le dos arqué avant de sauter (seules tête et extrémité élytres touchent le sol) in Boubée


face ventrale d'Agriotes sp. (photo H.Robert)


Face ventrale d'Agrypnus murinus montrant les attributs morphologiques du saut...(photo P.Falatico)


Gros plan sur l'apophyse et la cavité correspondante (photo P.Falatico)


Phases du saut
(le saut est permis par la grande mobilité de l'articulation entre pro- et mésothorax ; l'apophyse prosternale se loge dans la cavité correspondante de la marge antérieure du mésothorax = "système gâchette"; l'insecte se cambre et arque le dos puis brusque détente pour se remettre à l'horizontale faisant heurter son prothorax avec le pont d'appui mésothoracique provoquant un claquement sec avec décollage non vertical; ce claquement explique les noms locaux donnés aux Taupins adultes : "Marteaux", "Maréchaux", "Forgerons", "Tape-tape", "Tape-maillet" et "Click-beetles" pour les anglo-saxons !)

A côté des Elatérides, 2 autres petites Familles d'Elatéroïdes font partie des "click-beetles" (apophyse prosternale pour le saut) : F/Eucnémides-F/Throscides

-larves de forme très allongée, vermiforme, avec 6 pattes courtes et dernier segment abdominal avec 2 urogomphes de forme caractéristique
-ces larves ont des téguments épaissis leur donnant une certaine raideur et une coloration jaunâtre : "vers jaunes" ou "vers fil de fer" (texture coriace comme les "vers de farine" de Tenebrion !); elles ont une évolution lente (4 ans ou plus)


Larves "fil de fer" de "Taupin" issues de la terre de champ de pomme de terre (avril 2005)


Larve "fil de fer" d'Agriotes sp.


Larve d'Agriotes sp. (Agriotes lineatus ?) prélevée dans un vieux tas de bois...(photos A.Wojtyra)


Extrémités abdominales de larves d'Elatérides (d'après Henriksen et Blunck)






Probablement une larve d' Athous sp. avec son extrémité abdominale caractéristique, environ 20 mm...(photos R.Stas)
(corps cylindrique très sclérifié, bande transversale antérieure et postérieure striée sur chaque segment, dernier tergite abdominal bilobé avec tubercules latéraux et 2 petits urogomphes pointus avec branche interne rugueuse avec espace entre les 2 plus larges que chez Denticollis...)


La nymphe (type pupa libera) d'Athous sp. 6 semaines plus tard...(photo R.Stas)

1 semaine plus tard, voici l'adulte : probablement un Athous bicolor : tête et pronotum noirs (avec angles postérieurs roux), élytres jaune roussâtre avec bande brune le long des bords latéraux...





Larve d'Athous sp....(photo M.Chevriaux)


Autre larve d'Elatéride...(photo P.Falatico)


Nymphe d'Elatéride dans sa gangue de terre lui servant de "cocon"...(photo G.Chauvin)

Principales sous-familles d'Elaterides : d'après Cate, 2007.-Catalogue of Palaearctic Coleoptera, vol.4. Apollo Books

-s-F/ Cebrionines : Cebrio (ajouté aux Elatérides)
-s-F/ Agrypnines : Agrypnus-Danosoma-Lacon...
-s-F/ Hynoidines : Berninelsonius-Hypnoidus...
-s-F/ Denticollines : Athous-Cydnopus...
-s-F/ Denticollines : Denticollis...
-s-F/ Elaterines : Elater-Ampedus...
-s-F/ Melanotines : Melanotus
-s-F/ Negastriines : Zorochros
-s-F/ Cardiophorines : Cardiophorus...
-s-F/ Lissomines : Drapetes (ajouté aux Elatérides)....

Mais il est aussi intéressant de classer les "Taupins" suivant la biologie de leurs larves :

1-Elatérides aux larves phytophages radicicoles :

-ce sont les "Taupins" malheureusement bien connus en agriculture car ils sont nuisibles aux céréales, pomme de terre, betterave, bulbes...détruisant les racines et coupant la plante au collet (semis); ce sont surtout les genres Agriotes et Athous; mais on peut aussi citer dans ce groupe Lacon-Ctenicera-Selatosomus


Comparaion des larves des 2 genres les plus nuisibles (Doc.Syngenta)


Athous vittatus, 9-11 mm, coloration variable, large bande longitudinale jaune roux sur chaque élytre - Autre Athous proche d'Athous haemorrhoidalis (photos M.Chevriaux)


Autre Athous vittatus...(photos H.Maleysson)


Athous bicolor (photo P.Pinson) - Athous haemorrhoidalis, 10-15 mm, brun avec pronotum plus foncé, larve sphytophages radicicoles, commun...(photo M.Chevriaux)


Autre Athous haemorrhoidalis à la pilosité blonde...(photos A.Lous)


Autre Athous haemorhoidalis et gros plan sur sa têtete...


Autre Athous haemorrhoidalis (photo H.Maleysson) - Melanotus villosus(=rufipes) ? (photo J.P.Hervy)


Athous haemorrhoidalis in copula (photo G.Champier)

Athous vittatuus et haemorrhoidalis sont communes en région parisienne (haemorrhoidalis partout en France juqu'en moyenne montagne, Vittatus de plus en plus rare vers le Sud au point de disparaitre en Provence !); ces 2 Athous sont caractérisés par la petitesse et la brièveté du 4e article des tarses !


Athous bicolor,8-12 mm, pilosité blonde, tête et pronotum plus foncés, élytres jaune roux avec suture rousse et bande latérale brunâtre - "Athous poilu" Hemicrepidius(Athous) hirtus, 11-16 mm, noir avec pubescence dorée, articles antennaires triangulaires à partir du 3e, élytres striés...(photos M.Chevriaux)


Hemicrepidius hirtus et gros plan sur la pubescence argentée hérissés, sur le pronotum aux bords arrondis et aux angles postérieurs courts et carénés (photos A.Bauvey)


Autre Hemicrepidius hirtus (photos O.Hépiègne)




Hemicrepidius hirtus; on voit, entre autres, les articles antennaires triangulaires à partir du 3e (photos A.Wojtyra)


Hemicrepidius niger : mâle - Cidnopus pilosus (photos R.Stas)


Adrastus limbatus, 4,4 mm : pubescence longue et blonde, tête et scutellum bruns, pronotum brun avec angles antérieurs et postérieurs jaunes, élytres roux avec suture, base et bords latéraux obscurcis...(photos M.Le Masson)


Autre Adrastus limbatus...(photos A.Wojtyra)


La "Dalopie marginée" Dalopius marginatus, environ 7 mm, tête, disque du pronotum, base des élytres et bande suturale brunes, prononotum subcarré...(photos A.Bauvey)


1=Agriotes sputator-2=Agriotes lineatus-3=Agriotes obscurus Doc.INRA
(Les 3 espèces, 6-10 mm, dont les larves jaune-ocre, qui peuvent atteindre 2 cm, sont les plus nuisibles en particulier sur cultures de maïs !)


Etat des lieux de la répartition 2008 des différentes espèces de "Taupins" ravageurs du maïs (Document Syngenta)


Athous haemorrhoidalis - Agriotes pilosellus...(photos M.Chevriaux)




Agriotes pilosellus : pronotum plus long que large et un peu élargi en avant, 2e artcle antennaire plus long que le 3e et surtout pilosité grise couchée et courte...(photos H.Robert)


Autre Agriotes pilosellus (photo M.Chevriaux) - Selastosomus latus (photo H.Robert)




Agriotes lineatus, 10 mm : corps épais et convexe, interstries impairs des élytres plus foncés d'où l'aspect rayé, 2e article antennaire plus long que le 3e, élytres bombés, larves parasites des cultures, très commun (photos A.Wojtyra)




Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbis-1-11bisbis-2-11bisbisbis- 11-1-11-11-11-12-11-13-11-13-1-11-14-11-14-01-11-14'-11-14-1-11-15- 11-2-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57