Page 14ter-20

Page précédente Page suivante

LES "GUEPES", sociales ou solitaires, fouisseuses ou papetières ou maçonnes (5) :

On peut mettre à part une petite guêpe sympathique, de la sous-Famille des Polistines, le Poliste français Polistes gallicus qui construit sur les murs ensoleillés ou troncs d'arbre un petit nid découvert fait de 1 à 2 rayons; fixé par un pédoncule


Nid du "Poliste français" ou "guêpe papetière" (photos de L.Weitten)


En réalité, la détermination des Polistes est plus complexe : l'ancien Polistes gallicus correspond maintenant à 2 espèces différentes, Polistes gallicus et Polistes dominulus, ce dernier correspondant actuellement au vrai "Poliste gaulois"; il y a des variations des taches jaunes et surement des sous-espèces de P.gallicus (P.bischoffi ?)
(gallicus serait issu du regroupement de 2 espèces : foederatus et omissus ; cf. publication de Gusenleitner 1985)

Petite clé simplifiée des Polistes de France : où l'on voit que le clypéus est important pour l'identification

Femelles et ouvrières
EspècesJouesDessus antennesClypéusDernier sternite
Polistes dominulajaunesnoir (jusqu'au 3e article)jaunejaune
Polistes nimphajaunesassombribande noirenoir
Polistes biglumisnoiresnoirnoir dominant-
Polistes bischoffinoiresassombrijaune dominant-
Polistes gallicusnoiresclairjaune dominant-noir

Mâles
EspècesBords du clypéusForme du clypéusAntennes
Polistes dominulanoir-noires
Polistes nimphanoirbourrelets latéraux marqués-
Polistes biglumisnoir-noires jusqu'au 3e article
Polistes bischoffi-pas de bourrelets latéraux-
Polistes gallicus-bourrelets latéraux peu marquésun peu assombries


Il y a 4 autres espèces en Europe qui sont des parasites sociaux (associus, atrimandibularis, semenovi, sulcifer)


Polistes dominula mâle et gros plan sur la face (photos P.Falatico)


Polistes dominula femelle et gros plan sur la face (photos P.Falatico)


Tête vue de face de femelle de Polistes dominulus : joues jaunes, dessus antennes noir jusqu'au 3e article, clypéus jaune... (photo G.Rubatto)


Polistes dominulus (dominula) femelle stylopisée...(montage-photo P.Prevot)


Polistes dominula, environ 24 mm; on voit bien en particulier que les antennes sont entièrement jaune orange à partir du 3e article du flagelle (photos L.Bonherbe et L.Weitten)


Femelle de Polistes dominula raclant la surface d'un vieux tronc pour en faire de la "pâte à papier" pour les alvéoles de son nid (photos P.Falatico)


Polistes dominula et son nid...(photos T.Hueber et P.Falatico)


Polistes dominula sur le nid - face d'un autre mâle de Polistes


Polistes dominula femelle léchant la surface poisseuse d'un bouton floral de Pivoine ornementale - face d'un autre Polistes dominulus femelle


Autre Poliste femelle avec une bande noire au milieu du clypéus proche de Polistes bischoffi (photo E.Larrue)



Autre photo de Polistes dominula femelle, 12-15 mm : les antennes sont jaune-orangé à partir du 3e article du flagelle comme sur la photo précédente! (photos M.Chevriaux et D.Lienad)
(on voit ici l'abdomen déformé par un Strepsiptère parasite : Xenos vesparum; on parle de "guêpe stylopisée" ou de stylopisation provoquant des déformations abdominales !)


Autre Polistes dominula stylopisée (voir flèche) (photo R.Stas) - Autre Polistes dominula (photo J.P.Lavigne, Vinon-sur-Verdon)




Autres photos de Polistes dominula sur inflorescence de "Laurier palme" (3 mars 2007, Bretagne)


Polistes dominulus mâle du Sud de la France en septembre (photo D.Martin) - Jeune reine ayant hiverné de Polistes dominula attirée par les inflorescences de Laurier-palme début mars en Bretagne...


Le Buis en fleur (Buxus sempervirens) en fin mars attire de nombreux insectes dont Polistes dominula


Polistes dominula, le Poliste le plus commun (sur fleurs de Poirier)...vu par l'arrière !




Autre Polistes dominula femelle...(photos M.Le Masson, Isère)

Chez moi, en Bretagne, Polistes dominulus apparait début mars s'activant sur les inflorescences de Laurier-palme puis début avril sur les fleurs de Buis sempervirent et mi-avril sur celles du Poirier cultivé...


Nid de Polistes dominulus dans une cavité rocheuse...(photo P.Falatico)

Photos plus précises de l'intérieur de ce nid de Polistes dominulus et de ses "habitants"à différents stades : "le nid de Polistes dominulus"


Nid de Polistes nimpha sur un groseillier : on reconnait ce Poliste au fait qu'il fait toujours son nid à l'extérieur, à ses joues jaunes, son clypeus traversé par une bande noire et au noircissement du dessus du flagelle des antennes (photos P.Pinson)


Nid de Polistes nimpha et gros plan sur une femelle (photo M.Berger)


Nid de Polistes au printemps avec l'oeuf au fond de chaque alvéole...(photo O.Sigaud) - forme du nid...(photo H.Robert)


Polistes nimpha , joues jaunes (noires chez P.bischoffi), dernier sternite noir (jaune chez P.dominulis), noircissement de dessus de l'antenne... (photos de P.Pinson)


Autre photo de Polistes nimpha (photo P.Pinson) - autre femelle proche de Polistes nimpha sur inflorescence de Lierre en automne


Autre femelle de Polistes nimpha au dernier sternite noir bien visible ici...


Polistes sp. proche de P.bischoffi butinant sur inflorescence de "Grande Berce" (Alpes du Nord à 1800m)



Mâles de Polistes bischoffi et de Polistes biglumis (photos M.Chevriaux et L.Bonherbe)


Mâle de Polistes bischoffi ou gallicus ?


Tête du mâle précédent montrant qu'il s'agirait plutôt de P.gallicus avec les bords latéraux du clypéus relevés en bourrelets peu marqués n'atteignant pas la marge antérieure (photo H.Robert) - Autre face de mâle de Polistes sp.


Début de construction du nid...(photo P.Falatico)


Face du mâle de Polistes nimpha avec les bourrelets latéraux du clypéus marqués et le bord noirâtre (photos P.Legros)


Polistes bischoffi : nid (toujours à l'extérieur sur une pierre ou une tige...) - mâle et femelle (prairie alpine, 2000 m d'altitude) photos T.Bardagi
(mâle : face jaune, mandibules jaunes...femelle : bande transverse noire sur le clypéus, joues noires, mandibules avec macule jaunes...)


Polistes bischoffi : mâle - femelle (photos T.Bardagi)


Autre face d'un mâle de Polistes proche de P.bischoffi




Polistes bischoffi mâle et gros plans sur sa face (tête étroite et clypéus arrondi en bas) photos P.Falatico

Les photos suivantes de Michel Blaise (Sélestat, Alsace) correspondent à Polistes biglumis (espèce déterminée par Jean Luc Renneson) : où l'on voit l'importance de l'observation aussi de la face du mâle !


Femelles de Polistes biglumis sur le nid avec les ouvrières à gauche et la "fondatrice" à droite...


Femelles ouvrières de Polistes biglumis sur le nid...


Femelle ouvrière de Polistes biglumis et détail de la face...
(l'ouvrière dont on voit la téte a les joues noires ce qui nous conduirait vers biglumis ou bischoffi...)


Mâle de Polistes biglumis et détail de la face : tête large en bas...(la couleur ocre et non jaune est post-mortem)
(la tête de bischoffi est plus étroite et la partie basale du clypeus arrondie...)


Autre Polistes biglumis femelle...(photos A.Bauvey)





Un Poliste exotique africain sur son nid (photos C.Fortune, Tanzanie)

Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14ter-2'-14ter-20-14ter-20'-14ter-21-14ter-3-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57