Page 14ter-11

Page précédente Page suivante

LES "GUEPES", sociales ou solitaires, fouisseuses ou papetières ou maçonnes (2) :

2-Super-Famille des Vespoides:

-F/ Vespides ou "Guêpes sociales" :


Attention ! : Ce n'est pas un Vespide ("Guêpe") mais un Apide ("Abeille") aux métatarses plus élargis : Nomada sp. ou "Abeille-coucou"

2-1 : sous-Famille des Euménines : ce sont les "Guêpes maçonnes"

Ils construisent des nids de terre et d'argile ("mortier") contenant 1 seule ou plusieurs cellules;les femelles déposent dans les cellules un oeuf et des proies paralysées destinées à nourrir la larve; ces proies sont le plus souvent des chenilles (chasseurs de chenilles) mais aussi des larves de Coléoptères ou d'Hyménoptères; après la ponte, la cellule est fermée par un couvercle de boue;la véritable "Guêpe maçonne" est Odynerus parietum qui construit son nid dans les fissures des murs !Eumenes arbustorum ferme ses logettes avec un caillou scellé de mortier !

3 genres principaux : Eumenes-Odynerus-Symmorphus (Guêpes "potier" et guêpes "pétrisseuses de boue")


Eumenes emportant une chenille


"Guêpes potier" : Eumenes (au centre, une Eumène africaine du genre Delta)


Eumenes arbustorum sur ses loges de mortier-Entrée en "cheminée" d'un nid de Guêpe maçonne" Odynère Haplopus (terriers au flanc de talus)


La "guêpe potier" Eumenes sp. fabriquant son "pot" fait avec du sable et de la salive...(photos P.Falatico)


Eumenide proche d' Eumenes pomiformis sur Buddleia, environ 14 mm
(E.pomiformis a le 1er segment abdominal d'abord élargi au milieu et ensuite un peu rétréci vers l'arrière...)


Eumenes sp. léchant le miellat sur une feuille de prunier...


Autres photos d'Eumenes sp. (un mâle à gauche avec ses antennes terminées en crochet) commune dans les jardins en Bretagne au soleil d'été (au repos sur lierre, se nourrissant sur Aster...)


Autres Eumenes sp. mâles (photos P.Falatico)




Eumenes pomiformis femelle avec gros plans sur la face...(photos P.Falatico)






Eumenes papillarius femelle (photos A.Delannoy, Bretagne)

En utilisant la clé d'après F.Vergès Serra, voici les principauxx critères spécifiques pour cet Eumenes papillarius :
-1er tergite à pilosité dressée
-2e tergite vu de profil sans concavité apicale et pas de couleur rougeâtre à l'extrémité antennaire
-1er tergite non élargi dans sa moitié postérieure
-2e tergite recouvert de poils droits vu de profil : pilosité longue et dressée
-2e sternite avec pilosité courte, sternites 2-4 tachés de jaune, pilosité du clypéus courte et dirigée vers le bas


Probablement Eumenes papillarius mâle (crochet antennaire pourvu d'une tache obscure sur fond jaune-rougeâtre) (photo P.Falatico)
(Genre difficile à identifier sur simple photo !)


Eumenes coarctatus...(photo ,J.P.Lavigne, Var)




Eumenes sp. proche d'E.subpomiformis...(photos M.Blaise)


Peut-être un Eumenes subpomiformis ? présent en Belgique (photos R.Stas, près de Liège)


Femelle d'Eumenes mediterraneus construisant son nid sur un...coussin ! (photo J.P.Marino, Drôme provençale)


Eumenes mediterraneus : femelle vérifiant son nid après avoir apporté une chenille - femelle en ponte (photos J.P.Marino, Drôme provençale)


Le nid, abondonné, a été ouvert pour montrer la chenille à l'intérieur...


Eumenes lunulatus ? du Midi (photo F.Cregut) - Le plus grand Eumène de France : Delta unguiculata, 20-25 mm, femelle, corps jaune et noir avec marques rouges, chasse des chenilles...(photo P.Falatico)


Autre "Eumène unguiculé" Delta (Eumenes) unguiculatum mâle plus petit, espèce du Midi (photos Dr.Y.Glon),







Un grand Euménide du Burkina-Faso : Delta emarginatum, environ 3 cm de long...(photos H.Robert)


Delta emarginatum mâle, grand Euménide assez répandu en Afrique centrale et du Sud (photos C.Fortune, Tanzanie)




La triste fin d'une femelle "potier" de Delta unguiculatum suivie par J.P.Marino dans le Sud de la France :


Début de fabrication dun nid en "pot" accroché à la balustrade en fer d'un balcon


la construction du nid continue mais...


Triste sort, après tant d'efforts, pour cette si grande et si belle Eumène qui finit dans les filets d'une Araignée !!


Autre femelle de Delta unguiculata bien vivante ici...(photos P.Falatico)

Les Photos suivantes correspondent à des nids en mortier d'Eumenide (5 nids en forme de petites urnes refermées) collés au revers d'un volet en bois; la grosse larve apode jaune orangé est l'occupant de ce nid avec les restes d'une chenille





9 mois plus tard, un nid a été ouvert pour observer la nymphe de cet Eumenes sp. (les autres nids ont été préservés!) :




Ancien Nid de "Guêpe maçonne" Euménide investi par des Fourmis (photo de Turquie d'A.Guibentif) - Autre nid ("Pot") d'Eumenes sp. sur un mur (photo P.Falatico)


Nid ou "Pot" de "guépe potier" : accroché sur une tige sèche - son contenu de petites chenilles paralysées (photos P.Falatico)


Montage-photo de P.Falatico - 2 autres "nids" fermés d'Eumenes sp. (probablement Eumenes pomiformis (photo Anne-Marie...)


Nids d'Eumenide ("Pot") sur un mur faits de terre gâchée (photos P.Falatico et C.Fortune)


Nid d'Eumenide ("Pot") sur une tige sèche d'Apiacée - le même ouvert: la larve la plus grosse est parasitée par un chryside (à voir sur la page des Béthyloïdes !) (photos P.Falatico)


Autre vieux nid ("Pot") d'Euménide sur une planche qui attire la curiosité d'un Sphécide du genre Crossocerus...jusqu'à le visiter ! (photos G.Chauvin)

Les photos suivantes représentent les phases de la construction du "pot" par un Eumenide proche d'Eumenes coronatus dans le Sud de la France :




L'Euménide construit son "pot" ressemblant à une petite amphore ventrue à partir de petites boules d'argile humide; ici, elle est en train de façonner le col de l'urne...
(un oeuf sera ensuite pondu dedans puis elle apportera des chenilles (surtout de Géométrides) et fermera ensuite le pot en cassant le col et en utilisant les morceaux pour fermer...ce nid sera donc ensuite moins visible dans le milieu; on peut trouver aussi des nids non terminés ou abandonnés, pour des raisons diverses, comme certains photographiés sur cette page ci-dessus...)


"Vieux pots" d'Eumenes sp....(photo P.Falatico)


Ce nid de terre (qui était collé sur un mur), plus plat que celui d'Eumenes et sans col marqué, rappelle celui de la "Mégachile des murailles" mais c'est probablement celui d'un autre Euménide du genre Delta; la grosse larve à gauche est celle de l'Euménide avec ses excréments et dans la cellule de droite il y a des pupes parasites de Diptères Tachinides dont les larves ont dévoré celle de l'Euménide...(photos D.Lebrun-Grandie)


Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-1'-14ter-11-14ter-11'-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57