Page 13-43

Page précédente Page suivante

LES HESPERIOIDES, des petits papillons diurnes au vol vif (2) :

2-sous-Famille des Pyrgines:

Les principaux genres de cette sous-Famille sont :

-Pyrgus (sur Potentille, Helianthèmes, Alchemille, Malope, Carthame, Ronce...)
-Spialia (sur Sanguisorbe, ...)
-Syrichtus (sur "Herbe au vent",...)
-Carcharodus (sur Mauve, Epiaire, Ballote, Marrube,...)

-antennes à massue ovalaire, allongée, incurvée sans crochet terminal
-androconies du mâle : pli costal sur les A1, touffe de poils érectiles sur les tibias postérieurs


L'"Hespérie à bandes oranges" ou "Chamarré" Pyrgus sidae, envergure 33 mm, chenille sur Malvacées


l'"Hespérie de la mauve" Pyrgus malvae mâle: 23 mm, brun noir, grande tache discale blanche aux postérieures et rangée de taches blanches submarginales aux antérieures; pli costal; chenilles sur framboisier, fraisier - Pyrgus cirsii "Hesperie du chardon" (photo O.Sigaud)


Pyrgus malvae, l'Hespérie la plus commune, mileux ouverts et secs, chenilel sur Rosacées...(photo P.Falatico)


Pyrgus malvae : forme nominale (photo J.P.Lavigne, Cervières, Queyras) - forme taras (photo J.P.Lavigne, col de péas, Queyras)


Pyrgus malvae sur excréments...(photos M.le Masson, 400m, Chartreuse)


Pyrgus malvoides (photos B.Saquet, La Courvertoirade, Aveyron et Puglia, Italie, Pouilles)
(il n' y a pas à ce jour de Pyrgus malvae répertorié en Aveyron ; Pyrgus malvoides est une espèce du Sud mais ces 2 espèces, à part leur répartition géographique ne sont séparables que par leurs génitalias; cependant, certains considèrent malvoides comme une ssp. de malvae...affaire à suivre !)


Pyrgus alveus : correspondrait à un groupement d'espèces proches mal défini incluant certaines formes de warrenensis, foulquieri...(photo J.M.Chauvin)


Forme taras de Pyrgus malvae : fusion des taches au recto des antérieures (photo M.Ponsot) - Pyrgus alveus (photo H.Maleysson)


Pyrgus malvae femelle (photo M.Lamarlere) - L'"Hespérie des Sanguisorbes" Spialia sertorius mâle...(photo J.P.Marino)


Spialia sertorius femelle (photo H.Maleysson) - Autre Spialia sertorius (photo J.M.Chauvin)


Spialia sertorius femelle...(photos M.J.Ledoux, Var)


Autre Pyrgus malvae - Revers de Spialia sertorius (photos M.Chevriaux)


Revers postérieur de Pyrgus sp. (photo G.Salama) et de Pyrgus onopordi femelle avec sa tache discale blanche en forme d'enclume (photo M.Chevriaux)


Autre revers de Pyrgus sp. (photo P.Falatico) comparé à un revers de Spialia sertorius (photo J.P.Lavigne)


"Hespérie des potentilles" Spialia sertorius revers et avers...(photos J.M.Desjacquot, Champagny en Vanoise)


Autre Pyrgus malvae ?...


Pyrgus malvae...(photo J.M.Chauvin)


Pyrgus foulquieri (Massif-Central-photo H.Maleysson) - Exemplaire alpin de Pyrgus malvae femelle (photo R.de La Grandière)


Pyrgus foulquieri : mâe avec sa touffe abondante de poils blancs à l'extrémité abdominale (Queyras, 1800 m)


Pyrgus foulquieri mâle; serait, pour certains, une sous-espèce de Pyrgus alveus ! (photos B.Saquet, Nord-Espagnje, 1250 m)
(pour l'espèce : taches blanches nettes et surtout 3 bandes transverses assez nettes sur le recto des ailes postérieures;
(pour le sexe : base des ailes poilue et abondante touffe de poils blancs à l'extrémité abdominale)


Pyrgus alveus...(photo J.P.Lavigne, Convachier, Queyras) - Pyrgus carlinae : tache cellulaire de l'aile antérieure en forme de C...(photo G.Colombel, Vercors 1450 m, août 2012)


L'"Hespérie de la parcinière" Pyrgus carlinae femelle, notée dans la biblio entre 1350-1900 m d'altitude en moyenne, chenille sur Potentilles, Alpes du Queyras (photos C.Fortune)


L'"Hespérie de l'alchémille" Pyrgus serratulae au revers avec taches blanches tranchant sur le fond unifome avec tache basale arrondie près de la base de la costale...(photo J.Balda, Espagne)




L'"Hespérie des potentilles" Pyrgus armoricanus : taches blanches au complet sur l'aile antérieure avec tache discale bien marquée (photos J.Balda, Espagne)


Pyrgus warrenensis - Pyrgus cacaliae (photos J.P.Lavigne, Queyras)

Les Pyrgus ne sont pas seulement floricoles; on en voit en altitude se poser longuement, souvent en nombre, sur des excréments divers :


Pyrgus sp. sur excréments...(1800 m, Alpes du Sud)


Le "Point de Hongrie" Erynnis tages mâle avec le pli costal typique, fond brun clair à brun foncé, chenilles sur Fabacées (photo P.Falatico) - autre photo de R.de La Grandière)


Autres Erynnis tages : (photo A.Linda à gauche) - en mai, le long d'un chemin ensoleillé...


Erynnis tages avec sa série de petits points blancs marginaux aux 4 ailes...(photo P.Prevot, VILLER 57340, le 30/04/2012)


Erynnis tages vu différemment...


Erynnis tages in copula...


Autre vues d'Erynnis tages...(photos S.Rolandez)


Carcharodus sp. (photo O.Sigaud) - l'"Hesperie de l'alcée" Carcharodus alceae, plutôt méridionale... (photo G.Salama)


Autre photo du mâle de Carcharodus alceae, envergure 30 mm, à l'abri de la pluie sur framboisier au voisinage d'une "Guimauve" (Althaea officinalis)
(par temps frais, les mâles abaissent leurs ailes en redressant leur abdomen à l'opposé comme on le voit sur ces 2 photos !)


Revers de Carcharodus alceae...(photo P.Falatico)


Autres photos de Carcharodus alceae femelles...(photos M.Chevriaux et H.Maleysson)


Autres photos de femelle de Carcharodus alceae au repos sur feuille de Melisse "citronelle"...


Autres Carcharodus alceae : mâle et femelle (mâle en approche en bas)...(photos J.Balda, Nord de l'Espagne)


Chenille de Carcharodus alceae sur Althaea officinalis


Autre chenille de Carcharodus alceae gris bleuté avec sa grosse tête et son thorax à taches jaunes (photo P.Legros)


Autre chenille de Carcharodus alceae...(photos D.Billiard)


"Hespérie du marrube" Carcharodus flocciferus, espèce méridionale, ici dans les Alpes maritimes (photos J.P.Marino)


Carcharodus flocciferus orientalis (photo J.M.Desjacquot, Bulgarie)


Pariade chez Carcharodus flocciferus, femelle à droite (photo J.P.Marino) - "Hespérie de l'épiaire" Carcharodus lavatherae, bord interne du recto des antérieures plus ou moins orange, Sud de la France (photo C.Fortune)


l'"Hespérie de l'épiaire" Carcharodus lavatherae : taches blanches irrégulières sur l'aile antérieure, nettes et ordonnées en 2 bandes discale et postdiscale sur l'aile postérieure (espèce de montagne: Alpes, Pyrénées, Cévennes) photo M.Le Masson





Autres Pyrgus nord américains : Pyrgus oileus à droite...


L'"Hespérie à damier tropical" : Pyrgus oileus mâle avec ses longs poils gris-bleu sur le dessus des ailes...chenille sur Malvacées (photo C.Fortune, Guadeloupe)


Pyrgine exotique péruvien : Metardaris cosinga cosinga, plusieurs autres sous-espèces...(photo Falatico, 3400 m, Pérou)


Les Hespérines sont donc surtout inféodées par leurs chenilles aux Graminées (Poacées) comme l'Hespérie du chiendent, du dactyle, de la crételle... et aux Légumineuses (Fabacées) comme le "Comma"... par contre, les Pyrgines sont plus liées aux plantes basses à fleurs des prairies mésophiles comme l'Hespérie de la mauve, de l'alchemille, de l'épiaire, du marrube, des potentilles...Il est évident que l'abandon des prairies permanentes de plaine et moyenne montagne, à flore diversifiée, a un impact négatif sur les populations de ces Rhopalocères comme c'est le cas pour beaucoup de Nymphalides et Lycaenides...





Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-41-13-42-13-43-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57