Page 15-7

Page précédente Page suivante

LES AGROMYZIDES, "Mouches mineuses des feuilles" :

Ce sont de petites (ou moyennes) mouches communes aux larves "mineuses" de feuilles, grises, noires ou jaunes à abdomen effilé; les femelles ont un ovipositeur rigide et pointu pour percer les feuilles et y pondre; les larves phytophages monophages ou polyphages minent les feuilles en creusant des galeries linéaires, sinueuses, circulaires ou concentriques d'où leur nuisibilité sur de nombreuses plantes cultivées car elles ralentissent la croissance des plantes en perturbant leur photosynthèse (on peut donc les utiliser en lutte biologique contre les adventices!) A noter qu'il existe aussi d'autres petites familles de mineuses : Diptères (Géomyzides, Lauxaniides, Anthomyiide, Ephydriides et même Chironomides sur feuilles aquatiques...) ainsi que de nombreuses petites familles de Lépidoptères (Tinéides, Eriocranides, Nepticulides, Gelechiides, Plutellides, Gracillarides, Tortricides...) et même des larves d'Hyménoptères Tenthrèdes...


Mine foliaire due à une "mouche mineuse" non Agromyzide mais Anthomyiide Pegomya solennis sur Rumex obtusifolius, larve visible à droite...(photos C.Fortune)

(Excluons donc ici une "Mineuse" d'actualité due à un Lépidoptère Gracillariide invasif en ville, la "Mineuse du marronnier" Cameraria ohridella qui forme des galeries circulaires brun-marron et qui est en forte expansion)




Rappel : Place dans la Classification voir page 15bis

-O/ Diptères
-s-O/ Brachycères
-Section/ Schizophores
-S-F/ Muscoïdes Haplostomates
-F/ Agromyzides

Caractères généraux essentiels des Agromyzides :

-2500 espèces mondiales, dont quelques centaines en Europe, vivant dans les endroits humides des bois
-tête et thorax peu velu, ailes grandes transparentes
-nervure sous-costale réduite à l'apex ou confondue avec la première radiale


Aile d'Agromyza (CuA2 =vestige de la nervure cubitale postérieure)
(nervure apicale transverse présente dans le genre Agromyza mais disparaissant dans les genres Phytomyza et Liriomyza) d'où 2 sous-Familles : Agromyzines et Phytomyzines

-oviscapte souvent long et pointu non rétractile
-ponte dans les tissus vivants des plantes et beaucoup de larves creusent des mines à l'intérieur des feuilles (tissus palissadiques); certaines en font aussi dans tiges, racines ou graines...


"Mouches de l'endive" Ophiomyia pinguis-Napomyza lateralis : 2mm (larve 5 mm maxi), dégâts sur les chicons (Doc.ACTA)

Les Mines foliaires:

-il est plus facile de déterminer une espèce d'Agromyzide par son type de mine que par la simple observation de l'imago
-ces mines présentent des stries arquées transversales à la galerie de mine dues aux mouvements des crochets buccaux des larves
-2 types de mines :
-en cloques, vésiculeuses ou étalées pour les larves stationnaires
-sinueuses, linéaires ou concentriques pour les larves errantes
-ces mines vont en s'élargissant au fur et à mesure de la croissance et on distingue souvent au milieu, par transparence, les lignes pointillés d'excréments...


Schéma de sortie d'un imago de sa mine larvaire sur feuille de houx (Phytomyza ilicis) d'après Miall et Taylor -feuille de Houx minéee avec trou de sortie noir du au soulèvement de l'épiderme à cuticule épaisse


Pupe de Phytomyza ilicis extraite de la feuille de houx (photos A.Wojtyra, Oise)


Phytomyza ilicis : "Mouche" obtenue à partir de la pupe précédente (photos A.Wojtyra)


Phytomyza ranunculi femelle, 2 mm (photos A.Wojtyra, Oise)


Phytomyza ranunculi mâle (photos A.Wojtyra)


Probablement Phytomyza flavofemorata femelle : 4 soies scutellaires et pas de nervure transverse apicale typiques du genre, fémurs jaunes avec quelques taches brunes...(photos A.Wojtyra)


Mine-galerie sur feuille de Noisetier (Corylus)

Les genres principaux "mineurs" sont Agromyza, Phytomyza et Liriomyza qui peuvent être nuisibles pour des plantes cultivées telles que haricot, maïs, chou, luzerne, tomate, carotte... (mais aussi sur peupliers, bouleaux..); Les Familles attaquées sont surtout les Astéracées, les Poacées et les Fabacées avec des espèces monophages et polyphages...




Mines sur Chèvrefeuille (Lonicera) dues à Phytomyza xylostei (l'imago fait 1,5-2,2 mm) et peut-être aussi à des Napomyza
(la mine ne commence pas à la nervure centrale, excréments déposés dans la galerie centrale plus large; on voit les trous de sortie!)




Mines de Chromatomyia (Phytomyza) lonicerae sur "Camérisier à balais" (Lonicera xylosteum)...(photos M.Billard)


D'une des pupes récoltées dans les mines est sorti un Braconide parasite probablement du genre Orthostigma...(photo M.Billard)


Galerie-mine sur Rosier


Mine-galerie avec ligne pontillé d'excréments sur Feuilles de Primevère (Primula) et Renoncule (Ranunculus) du à Phytomyza ranunculi


Autre mines de Phytomyza ranunculi...


Autres mines foliaires de Phytomyza sp. sur "Ficaire" (Ranunculus ficaria)) photo C.Fortune


belle longue mine-galerie blanchâtre due à Phytomyza albiceps mineuses des Astéracées (Leucanthemum) - Mines-galeries communes sur "Grande Berce" (Apiacées Heracleum) dues Phytomyza spondylii (photo du milieu de C.Fortune)


Phytomyza lappina sur "petite Bardane" Arctium minus (photo X.Japiot) - Phytomyza atricornis sur Sonchus sp. (photo M.T.Noury)


Autres mines dues à Chromatomyia syngenesiae sur feuille de Sonchus oleraceus (photo P.Falatico)


Autres mine-galeries de Chromatomyia syngenesiae sur Sonchus montrant les pupes à l'extrémité de la galerie (photos P.Falatico)


Larve et pupe de Chromatomyia syngenesiae dans la mine sur Sonchus oleraceus (photos P.Falatico)


Mines foliaires de Phytomyza atricornis sur Sonchus et pupe à l'extrémité d'une galerie (photos M.Blaise)
(son parasitoïde naturel est un Braconide Alysine du genre Dacnusa (voir page 14ter-31')




Diverses vues de l'adulte de Chromatomyia syngenesiae sorti de la mine...("élevage" de P.Falatico)


Chromatomyia syngenesiae (=Phytomyza atricornis), à peine 3 mm, très commun dans toute l'Europe (photo M.Blaise)
(espace interoculaire et partie inférieure de la face jaune, antennes noires, pattes brunes ou noires , genoux jaunes, larve très polyphage...) photo M.Blaise


Chromatomyia syngenesiae : face (avec les 4 soies orbitales de chaque côté) - nervation typique du genre sans nervure transverse postérieure (photos M.Blaise)




Une mine-galerie commune sur "Cytise" due à Phytomyza cytisa


Galeries mines sur Cerisier dues, entre autre, à Phytomyza cerasii


Phytomyza sp....(photos P.Legros)


Piqûres nutritionnelles et mines sur feuille d'oignon jaune de la "mouche mineuse des Allium" Phtymomyza gymnostoma dans un jardin en mai 2012 près; des poireaux infestée à l'automme 2011 en Savoie (photos M.Billard)
(on voit les piqûures nutritionnelles de la femelle en forme de taches jaune clair alignées avec le suc (sève) qui perle ainsi que quelques mines linéaires...)


Pupe brun rougeâtre (environ 3,5 mm) de la "mouche mineuse du poireau" et des Allium : Phytomyza gymnostoma
(logée dans les tissus de la feuille jusqu'à émergence de l'imago; en comparaison, la "mouche de l'oignon" a des pupes situées dans le sol et mesurant 6,5 mm...)


Larve de la "mouche mineuse du poireau", environ 5 mm, sur repousses de poireaux attaqués en autommne, en mai 2012 (photo M.Billard)


La "mouche mineuse du poireau" Phytomyza gymnostoma femelle, environ 3 mm, tête avec du jaune, front jaune entre les yeux, balanciers et partie ventrale abdominale jaunes, pattes noires sauf les genoux jaunâtres (photos M.Billard)
(dégâts sévères dans les parcelles de poireaux en Savoie à l'automne 2011 !)


Phytomyza sp. in copula...(photo A.Antoine)


Phytomyza sp. femelle...(photo Y.Glon)


galeries de la "mineuse" Agromyza rufipes sur Borrago officinalis ("Bourrache"); la flèche indique l'emplacement de la pupe (prête à éclore) à l'extrémité d'une galerie - la pupe renflée à segmentation très marquée avec ses stigmates terminaux (photos M.Blaise)


détail de la Pupe d'Agromyza rufipes : stigmates prothoraciques sur renflements de la cuticule, stigmates postérieurs digités...(photos M.Blaise)


"Mineuse de l'ortie" Agromyza anthracina, face supérieure, 2e génération automnale (la 1ère en mai-juin), aspect en "intestin", octobre 2009...


"Mineuse de l'ortie" Agromyza anthracina, face inférieure...


Agromyza graminicola femelle, environ 3 mm, noir brillant, costale entourant une partie de l'aile jusqu'aux médianes..., mineuse sur Poacées, commune (photo Y.Glon)


Agromyza sp. : chez ce genre, la nervure transverse apicale est présente ce qui n'est pas le cas du genre suivant...(photos P.Legros)




Autre Agromyzine femelle...(photos A.Wojtyra, Oise)


"Mouche mineuse de la luzerne" Agromyza frontella, mine sur Luzerne cultivée - Détail de la larve et pupe sur le limbe (photos M.Billard, 24/10/2012)


Couple de la "Mouche mineuse américaine" Liriomyza trifolii, 1,5-2,5 mm, tête jaune, thorax et abdomen en partie noirs, scutellum et une partie des pattes jaune brilllant; larves mineuses de feuilles sur Tomates, Gerbera...Photo J.Lecomte
(on utilise la lutte biologique sous serres contre cette "Mouche" en particulier avec l'Hyménoptère parasitoïde Diglyphus isaea)


Liriomyza sp. femelle...(photos A.Wojtyra, Oise)


Phytobia lateralis, 2,5 mm, bande latérale jaune sur thorax, de l'humérus à la base de l'aile, larve mineuse des tiges des Poacées (Graminées) dont les Céréales (photos P.Legros)


Autre Phytobia lateralis...(photo M.Le Masson)


Phytobia lateralis femelle...(photos A.Wojtyra, Oise)


Mine due à Cerodontha iraeos sur feuille d'Iris pseudacorus...(photo C.Fortune)




Mines foliaires dues à Cerodontha iridis sur Iris foetidissima avec les pupes à l'intérieur de la mine...(photos C.Fortune)


Mines foliaires dues à Cerodontha luzulae sur Luzula sylvatica : c'est soit Cerodontha silvatica, soit Cerodontha luzulae ; pour la distinction, la larve est mineuse d'avril à septembre avec pupe en automne dans la mine pour C.silvatica, d'août à novembre pour C.luzulae avec pupe en hiver dans la mine; ici,les galeries sont jaunâtres et longues (jusqu'à 20 cm à la face supérieure des feuilles) et peuvent se replier l'une sur l'autre, c'est donc plutôt Cerodontha luzulae mais il existe des Lépidoptères Elachistides qui font aussi ce même genre de galeries ... (photos C.Fortune)
(seule, l'observation des larves ou chenilles mineuses permet d'identifier avec certitude !)


Cerodontha affinis, environ 3 mm, antennes à article 3 brun noir et articles 1 et 2 roux, présence d'acrosticales, scutellum partiellement jaune avec 2 soies apicales, fémurs jaunes...(photos M.Le Masson)

et beaucoup d'autres.....

Les Agromyzides peuvent aussi provoquer des galles :


Galles dues au Diptère Agromyzide Hexomyza sp. sur Salix atrocinerea...(photo C.Fortune)

-Famille des Loncheides : autre petite Famille voisine...


Lonchaea sp., 3-4 mm, femelle...(photo J.C.Bernard)


Lonchaea sp. - Lonchaea sp. in copula (photos P.Legros)


Lonchaea palposa in copula et gros plan sur les palpes...(photos M.Billard, Savoie, juin 2016)
(tarses roux, cuillerons clairs, palpes saillants hors de la cavité buccale, aplatis élargis à l'apex plus ou moins dressés vers l'avant...)

-Autre petite famille proche : Famille des Palloptérides : larves saprophages, coprophages ou phhytophages, une dizaine d'espèces en France...


La "Palloptère jolie" Palloptera muliebris 3-4 mm...(photos M.Ponsot)


Autre Palloptera muliebris femelle (photos D.Cotten et C.Fortune)


Autre Palloptera muliebris (pulchellum) femelle...(photos H.Ducros)


Palloptera umbellatarum femelle (photo C.Fortune) - Palloptera sp. proche de P.umbellatarum sur Cirsium (photo J.Guérin)


Palloptera umbellatarum, 4,5 mm...(photo M.Le Masson, massif de Belledonne, 1400 m)


Autre petite Palloptéride (4-5 mm) : Palloptera ustulata...


Palloptera ustulata : in copula (photo P.Legros) - femelle


Palloptera trimaculata, 6-7 mm...


Palloptera marginata (anciennement Sapromyza marginata), 3,5 mm, antennes et palpes jaunes, chète pratiquement nu, les 2 transverses largement ombrées ainsi que le bord costal et la partie apicale alaire...(photos M.le Masson, Massif de Belledonne, 1400m)




Palloptera ambusta, 3-4 mm, bande noire occipitale d'un oeil à l'autre, métanotum avec 2 taches noires, corps court brillant et roux... (photos M.le Masson, massif de Belledonne, 1400m)


Autre Temnosira (Palloptera) ambusta...(photo A.Bauvey, Isère)


Temnosira (Palloptera) saltuum...(photos M.Le Masson, Massif de Belledonne, 1000 m)

Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12-1-12-2-12bis-12bis-1-12bis-2-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-15-51-15-6-15-60-15-7-15-8-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57