Page 15-8

Page précédente Page suivante

LES SCIOMYZIDES, Diptères aux larves malacophages :

Les Sciomyzides (anciennement Tétanocérides) constituent une famille à part de Schizophores Acalyptères par la prédation qu'exercent leurs larves sur les Mollusques aquatiques et terrestres (y compris les limaces!): on parle ici de malacophagie; en conséquence, les imagos fréquentent les endroits humides des régions tempérées (prairies humides, berges des rivières et étangs, forêts humides...); ils ont des ailes à nervation complète souvent un peu tachées; on citera aussi des petites familles voisines: Piophilides, Psilides, Sepsides...; toutes ces familles ont un tube de ponte femelle non sclérifié...
Les Sciomyzides sont reconnus, en entomologie appliquée, comme des agents efficaces de contrôle des Mollusques vecteurs de parasitoses...


un Sciomyzide type aux antennes allongées vers l'avant et aux ailes tachées en "treillis" : Coremacera

Rappel : Place dans la Classification voir page 15bis

-O/ Diptères
-s-O/ Brachycères
-Section/ Schizophores
-S-F/ Muscoïdes Haplostomates
-F/ Sciomyzides

Caractères généraux essentiels de la famille des Sciomyzides :

-plus de 200 espèces en régions tempérées (une centaine en France)
-antennes souvent tendues vers l'avant et allongées (cas des Sepodon), 2e article antennaire au moins aussi long ou plus long que le 3e
-tête à péristome non relevé


Tête d'un Sciomyzide type...

-nervation alaire avec nervure costale sans fracture (au contraire des Psilides et Piophilides) mais spinuleuse; radiale (R) et sous-costale sc sont divergentes...



-ailes à taches brunes plus ou moins nombreuses ou ailes brunes à taches claires (dessins en "treillis")
-tibia postérieur avec 1 soie préapicale
-larves aquatiques ou terrestres prédatrices de Mollusques (malacophagie); elles sont allongées avec tête et prothorax rétractiles et tubercules ambulatoires spinuleux intersegmentaires (genre Tetanocera)

Comportements alimentaires des larves (d'après Berg et Knutson) :

-espèces aquatiques prédatrices de Limnées, Physes et Planorbes : Elgiva-Sepedon...
-espèespèces aquatiques prédatrices de Bivalves Sphaeridae : Renocera...
-espèces terrestres parasitoïdes de Gastéropodes : Tetanocera-Pherbellia...
-espèces terrestres parasitoïdes de "Limaces" : Tetanocera elata-Euthycera chaerophylli
-espèces prédatrices d'oeufs de Limnées : Antichaeta

-2 sous-familles : s-F/ Sciomyzines et s-F/ Phaeomyiines (actuellement sortie des Sciomyzides!)

-genres principaux :
-antennes longues dressées vers l'avant comme des cornes : Sepedon...
-ailes peu tachées : Pherbellia-Elgiva-Tetanocera...
-ailes avec des taches foncées ou claires en "treillis" : Coremacera-Limnia-Euthycera...

A noter l'importance de la bfm (bande médiane frontale) dans l'identification : présente ou absente, longue ou courte, large ou étroite, foncée ou non...et celle des soies fronto-orbitales (fo) par leur position plus ou moins antérieure ou postérieure...


2 Diptères de la Famille des Sciomyzides ou Phaeomyiides (anciennement Tetanocerides) aux larves parasites de Mollusques : Coremacera marginata, 7-10 mm, nombreuses petites taches blanches sur les ailes (photo L.Weitten)-Limnia unguicornis, 5-7 mm, arista à cils blancs, mésonotum avec 2 bandes gris bleuté longitudinales encadrant une zone médiane jaune doré (nette ici chez la femelle)...(photo M.Chevriaux)


Limnia unguicornis...(photos J.M.Chauvin)


Limnia unguicornis femelle avec la ligne mésonotale médiane brun-jaune flanquée de 2 lignes gris bleuâtre nettes ici (photo A.Lous) - Autre Limnia unguicornis, 5-7 mm, ici taches brunes orbitale et parafasciale nettes mais mésonotum plus variable (bandes gris bleuté peu visibles) car peut-être un mâle ?...(photo C.Fortune)




Limnia unguicornis avec gros plans sur tête et face...(photos A.Wojtyra, Oise)


Limnia unguicornis avec gros plan sur la tête...(photos S.Rolandez)


Un des Sciomyzides les plus communs : Coremacera marginata (anciennement Coremacera tristis),7-10 mm...(photos C.Fortune et A.Lous)


Autre vue de Coremacera marginata...(photo P.Legros)


Autre Coremacera marginata...(photo C.Fortune)


Autre vue dorsale de Coremacera-marginata...(photo J.P.Marino)


Gros plan sur l'ornementation de l'aile de Coremacera marginara...(photo R.Stas)


Coremacera marginata in copula...(photos H.Maleysson)


Coremacera marginata et gros plan sur les antennes brun jaunâtre avec 3e article foncé à la pointe et arista avec duvet blanchâtre (photos P.Pinson et D.Cotten)


Dichetophora obliterata, 6-7 mm, jaune grisâtre, mésonotum gris-ardoise avec 4 bandes longitidinales, pattes jaune clair avec fémurs à apex rougeâtre, ailes à quadrillage brun plus ou moins net, abdomen brun rougeâtre...(photo M.Ponsot)


Autre Dichetophora obliterata...(photos R.Stas, région de Liège)


Autres Dichetophora obliterata in copula...(photos G.Champier)

Les Sepedon ont l'arista à courte pubescence blanche, les pattes longues avec fémurs 3 épaissis et les tibias 3 arqués, ailes longues étroites et hyalines (parfois transverses ombrées)...


Sepedon sphegea, environ 10 mm, le Sciomyzide le plus "facile" à identifier par son corps entièrement noir, ses pattes jaune rougeâtre et son arista blanchâtre, ici sur Eleocharis palustris...(photos C.Fortune, Bretagne)


Le "Sépédon sphex" Sepedon sphegea, 8-11 mm, pattes rougeâtres, arista à poils blancs, au bord des eaux sur les "roseaux" entre autres...(photo P.Falatico)


Autre Sepedon sphegea : espèce svelte noire aux pattes rouge jaunâtre, aux antennes longues noires avec arista blanche, commune aussi au bord de l'eau jusqu'en octobre (photo M.Chevriaux) - Tete de Sepedon avec sa face fortement concave et ses antennes dressées vers l'avant (photo P.Falatico)


Sepedon sphegea femelle en vues dorsales...(photos G.Champier)




Sepedon spinipes, environ 6 mm, corps rouge brun à jaunâtre, tache latérale frontale noire veloutée de chaque côté, tache noire parafasciale, tête jaunâtre, antennes roussâtres avec apex de l'article 3 assombri, pattes jaune clair...(photos M.Le masson, marais de Montfort, Grésivaudan)

Les Tetanocera suivants comprennent plusieurs espèces également de Sciomyzides : se distinguent par la présence ou non d'une tache parafasciale brune, la forme des taches occipitales blanches et de la bande brune entre, les ailes à bord costal et netrvures transverses enfumées ou non, la présence et la position des soies fémorales ou tibiales plus ou moins fortes...


Tetanocera sp., 5-7 mm...(photos M.Chevriaux)


Autre Tetanocera sp. (photo M.Chevriaux) - Tetanocera sp. proche de T.fuscinervis (photo J.P.Marino)


Autre Tetanocera sp., 7-9 mm, et accouplement par chevauchement...(photos P.Falatico)


Tetanocera arrogans 7-12 mm : bfm courte, nervures transverses assombries (transverse postérieure peu courbée en S), 3 soies antéro-dorsales et 1 postéro-dorsale sur fémur 3...(photos C.Fortune et R.Stas)


La présence d'une tache parafasiale brune indique peut-être Tetanocera punctifrons (photo C.Fortune) - Tetanocera elata, 7-8 mm, ailes brun-jaune au bord costal et nervures transverses enfumées, taches occipitales blanches avec large bande brune médiane..(photo R.Stas)


Tetanocera elata (bord costal nettement enfumé...) in copula (photos R.Stas)


Autre Tetanocera alata, ailes brun-jaune au bord costal et nervures transverses largement et fortement enfumées, tache occipitale avec large bande brune médiane, bfm longue (elle est courte chez T.arrogans et les ailes y sont moins nettement enfumées...) photos C.Fortune




Tetanocera silvatica, 7-8 mm : front brillant (marge antérieure, orbites et bande brune médiane); tache occipitale présente (parties latérales blanc pruineux bien séparées par une bande brune médiane élargie dans sa partie supérieure), ailes à fond jaune avec nervures transverses et apex enfumés; (photos C.Fortune)
(très proche de Tetanocera freyi différenciable par les génitalias..;c'est pour cela que l'on indique souvent Tetanocera freyi-silvatica)


Tetanocera ferruginea, 7-10 mm, jaune rougeêtre, front jaune mat non brillant, bfm brunie à bords nets, ailes jaunâtres à nervures tranverses ombrées, fémur 3 avec seulement 2 à 5 soies antérodorsales alignées (ici 4), tibias et tarses plus bruns (cf. ancien nom = Tetanocera brunnipennis)...(photos C.Fortune)


Tetanocera cf. ferruginea...(photo M.Consolo, Italie du Nord)


Tetanocera ferruginea in copula - Tetanocera hyalipennis, 6-8 mm, front jaune brillant, ailes bord costal et apex noircis ainsi que les nervures transverses...(photos C.Fortune)

Les Elgiva (comme les Ilione, Hydromya...) ont la nervure transverse postérieure sinueuse en S et les cellules alaires plus ou moins enfumées,, tibias 3 avec 1 seule soie préapicale...:


Elgiva divisa, 7-8 mm, coloration brunâtre, pas de tache sombre à l'apex de l'aile, fémur 1 sans soie ventrale (photos P.Falatico)


Elgiva cucularia, 6-8 mm, thorax gris bleuâtre, tache noire à la base des f.o, antennes jaune-brun à articles 2 et 3 subégaux, tache brune nette et 1 grosse soie sur la mésopleure, pattes jaune-rougeâtre, abdomen jaune-brun...(photo A.Bauvey)


Autre Elgiva cucularia...(photo A.Delannoy)


Ilione albiseta, 8-11 mm, 5 taches alaires dont 2 à la nervure transverse sinuée, antennes avec article 2 aussi long que 3 dont l'apex est régulièrement rétréci, arista pubescente blanchâtre sauf la base, base des soies orbitales antérieures avec une tache brune, spinules ventrales sur fémur 3 et 1 soie préapicale dorsale sur tibia 3...(photos C.Fortune)
(Une autre espèce Hydromya dorsalis a exactement les même 5 taches alaires mais le 2e article antennaire est plus petit !...)


Autre Ilione albiseta femelle sur Lycopus auropaeus...(photos C.Fortune)
(sur la photo de droite, la 5e tache alaire sur la partie apicale de M1+2 est exceptionnellement absente !)


Ilione albiseta in copula (photos C.Fortune, Bretagne)






Hydromya dorsalis, environ 6 mm, bfm étroite, scutellum à 4 soies, arista nue, transverse postérieure courbée nettement en S et surtout 5 taches alaires isolées disposées comme chez Ilione albiseta qui a l'arista blanche...(photos M.Le Masson, marais de Montfort, Isère)


Pherbellia sp., 4-6 mm, bord costal enfumé, bande frontale médiane brune brillante longue...(photos P.Falatico)


Pherbellia cinerella, 5 mm, tache orbito-antennaire brune, pattes antérieures noircies sauf les hanches jaunâtres comme les autres pattes avec tibias et tarses un peu sombres, commune...


Autres Pherbellia cinerella, 4,5 mm (photos M.Le Masson et J.P.Lavigne)


Pherbellia albocostata, 6 mm : bord costal des ailes jaune clair, mesonotum jaune-gris à 4 bandes longitudinales brunes... (photo A.Wojtyra, Oise)




Pherbellia annulipes, 5,5 mm : front au tiers avant jaune et partie postérieure brune avec bfm ne dépassant pas sa moitié, anneau brun foncé à l'apex et àla base des fémurs et des tibias 2 et 3... (photos M.Le Masson, marais de Montfort, Grésivaudan)


Pherbellia limbata, 3,5 mm...(photos M.Le Masson, Chaetreuse, 600 m)
(ailes à bord costal brun et réticulation brune sur toute la surface alaire, corps gris pruineux maculé de taches brunes, bfm nulle, pattes 1 brun-noir, les autres plus jaunâtres avec apex des tibias marqués de brun...)


Pherbina coryleti in copula...(photo J.M.Desjacquot, plan d'eau d'Ugine, 73)




Un autre Sciomyzide des habitats aquatiques humides, voire marécageux, où les adultes se tiennent sur la végétation immergée (Phragmites, Scirpus...) : Pherbina coryleti, 6-10 mm de long, espèce courante en Europe, la seule en Bretagne, 2 autres espèces moins courantes (P.intermedia et P.mediterranea)... (photos C.Fortune, Bretagne)
(caractères visibles sur les photos : yeux avec 2 bandes longitudinales, arista à pilosité noire longue, bfm (bande frontale médiane) plus large que le triangle ocellaire et luisante, bord de l'aile avec de grandes taches brunes arrondies ou avalaires, réticulation clairsemée de l'aile, nervure transversale postérieure (tp) marquée et courbée en S, 2 paires de fo (soies fronto-orbitales) avec tache brune à la base des antérieures, tache ortbito-antennaire nette....)


Espèce ressemblant à un Téphritide : Trypetoptera punctulata photo de gauche de M.Chevriaux ...


Autre Trypetoptera punctulata...


Trypetoptera punctulata avec sa face concave et l'abscence de vibrisses autour du péristome...(photos P.Legros)


gros plan sur la tête de Trypetoptera punctulata


Autres Trypetoptera punctulata (photos S.Rolandez et M.Billard)


Euthycera cribrata, gris-noir, face blanche, front plat, fémurs noirs et partie apicale des tibias noire, 7-12 mm de long... (photos P.Falatico)


Autre Euthycera cribrata et gros plan sur la tête...(photos P.Falatico)


Euthycera chaerophylli, environ 10 mm, tête et antennes jaunes, une tache brune àla base de la ière paire de soie fronto-orbitale, thorax gris-jaunâtre avec 4 lignes de taches brunes, commune, larve attaquant les limaces ! (photos A.Bauvey et C.Fortune)


Sciomyzide Phaeomyiine Pelidnoptera fuscipennis femelle : 2 soies postéro-dorsales sur tibia 2 (P.nigripennis n'a qu'une soie postéro-dorsale sur tibia 2), validé par R.van der Weele...(photo M.Consolo)

La malacophagie des larves des Sciomyzides (relations Diptères-Mollusques) est très étudiée actuellement pour le rôle qu'ils peuvent jouer dans la lutte contre les distomatoses humaines (surtout en Afrique) dues à des vers Trématodes Distomiens ("Douves" à 2 ventouses) dont le Mollusque est l'hôte principal dans leur cycle; ces distomatoses provoquent des maladies hépato-biliaires, pulmonaires ou intestinales pouvant être graves; on comprend donc l'intérêt actuel grandissant des entomologistes pour la biologie de ces "Snail-killing-flies"...

Une famille proche, LES COELOPIDES :

-taille moyenne, grises ou noires
-tête et thorax aplatis
-cellule anale bordée par une grosse nervure transverse en pointe nette vers la marge de l'aile
-larves et adultes sur les "laisses de mer"


La "Coelope du goémon" ou "Mouche de plage" Coelopa frigida, larves et adultes vivant en saprophages sur les "laisses de mer"...
(en nombre, "sautant" par centaines devant soi quand on marche sur la plage au niveau de ces "laisses de mer", en Bretagne ou Normandie...)

Il existe plusieurs espèces encore mal connues grises, brunes ou noires assez velues sur les pattes....


Autres Coelopa sp....(photos C.Fortune)


Autre "Mouche du goémon" qui se balade aussi sur le haut de plage et sur les galets (nombreux déchets) : Coelopa pilipes plus noir et plus poilu...(photos C.Fortune, Bretagne)

Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12-1-12-2-12bis-12bis-1-12bis-2-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-15-51-15-6-15-7 -15-8-15-8'-15-9-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57