Page 15-9

Page précédente Page suivante

LES LAUXANIDIENS , des petits Diptères hygrophiles au vol mou et aux ailes souvent tachées (1) :

Ce sont des Muscoïdes Haplostomates (trompe sans thèque interne) Holométopes (yeux écartés dans les 2 sexes) aux ailes peu développées à la nervation faible à la base et aux nervures sous-costale et radiale le plus souvent divergentes; ce groupe renferme plusieurs petites familles aux ailes souvent tachées et aux larves aux régimes variés; leur milieu préféré correspond aux endroits plutôt ombragés et humides où l'on rencontre les adultes... Les familles les plus importantes de ce groupe sont les Lauxaniides (anciennement Sapromyzides), les Héléomyzides ou Hélomyzides, les Opomyzides ou Géomyzides, les Clusiides et les Anthomyzides...


Accouplement d'un petit Lauxanidien Hélomyzide, commun en mars, aux ailes tachées : Suillia variegata
(cette photo montre, entre autres, la costale très épineuse : épines longues et peu serrées contrairement aux Lauxaniides!)


Rappel : Place dans la Classification voir page 15bis

-O/ Diptères
-s-O/ Brachycères
-Section/ Schizophores
-S-F/ Muscoïdes Haplostomates
-Section/ Lauxanidiens
-F/ Lauxaniides-Hélomyzides-Opomyzides...

1-Famille des Lauxaniides ou Sapromyzides :




Nervation alaire de 2 Lauxaniides (Minettia - Tricholauxania) photos H.Robert


caractères de la nervation des Lauxaniides (genre Homoneura) (photo H.Robert)

-voir nervation ci-dessus (sous-costale sc et radiale R divergentes)
-grises, jaunes ou noires
-prairies marécageuses, bord des eaux, clairières en forêt...
-larves phytophages ou saprophages...


Homoneura sp., 3-5 mm, ailes tachetées, 2 paires de soies orbitales, larves saprophages...(photos H.Robert)


Homoneura notata...(photos Y.Glon et M.Chevriaux)


Autre Homoneura sp. proche d'H.occidentalis...


petit Lauxaniide (3-4 mm) jaunâtre aux yeux rouges Sapromyza sp., larves mineuses dans les feuilles mortes de la litière...(photos M.Chevriaux)


Sapromyza quadripunctata (4 taches noires abominales sur tergites terminaux) (photo P.Pinson) - Autre petit Lauxaniide : Pseuso(Lyciella) sp. (photo L.Weitten)




Pseudolyciella pallidiventris (on voit bien les 2 paires de soies orbitales sur la photo de gauche!) photos P.Legros


Petit Lauxaniide : Minettia inusta femelle...


Autre Minettia sp. proche de M.inusta (photos P.Legros)


Autres Minettia inusta...(photos C.Fortune et M.Chevriaux)


Autre Minettia inusta femelle, 4,5 mm, suçant les nectaires en croissant d'Euphorbia sylvatica (photos C.Fortune)
(roux avec pruinosité jaune, antennes jaunes avec chète antennaire plumeux, pattes rousses avec apex des tibias et fémurs et tarses noirs, taches alaires (tache subcostale, transverse ombrée fortement, pourtour apical antérieur); il existe une forme punctifrons où seule la nervure transverse est ombrée et quelques formes intermédiaires...)


Minettia inusta : on voit ici assez bien les 6 rangées d'acrosticales et les 4 dorsocentales (1+3)...(photos P.Falatico)


Autre Lauxaniide aux ailes teintées : Minettia longipennis, 3-4 mm, ailes jaune brunâtre à base noire, pattes noires à tarses blanchâtres...


Autre Minettia longipennis...(photo E.Moons)


Autre Minettia longipennis , un des Lauxaniides les plus communs (photo p.Falatico)




Minettia lupulina, à peine 4 mm, bande transversale blanchâtre sur le front bordée de brun noirâtre en haut, tête grise avec bord des yeux blanchâtre, thorax bleu gris, ailes et balanciers jaunâtres, abdomen jaune ocre, P1 noires, P2 et P3 jaunes...(photos M.Le Masson)


Autre Minettia sp. aux antennes jaune rougeâtre teintées de brun (photos H.Robert)


Minettia sp., environ 4 mm...


Minettia fasciata ou flaviventris ? 4 mm...(photos P.Legros)


Minettia gr.fasciata...(photo S.Rolandez)


Minettia flaviventris ? (photos P.Falatico)
(espèces proches du groupe fasciata...)


Probablement Minettia subvittata femelle aux palpes jaunes (autre espèce du groupe fasciata) (photos A.Wojtyra, Oise)


Minettia plumicornis, chète antennaire plumeux (photos A.Peuch)


Minettia plumicornis...(photos P.Falatico)


Minettia plumicornis : on voit ici les 6 rangées d'acrosticales et les 3 dorsocentrales (0+3) et les palpes noirs (photos P.Falatico)


Sapromyza sexmaculata avec 6 taches noires abdominales (photos P.Legros)


Sapromyza quadripunctata...(photos P.Legros)


Autre Sapromyza sp....(photos J.P.Marino)


Sapromyza sp. : (photo H.Robert) - avec une larve d'Acarien rouge (Microthrombidiides ?) ectoparasite temporaire (photo C.Ollieu)


Sapromyza sp. : vue dorsale antérieure - détail de la tête (photos H.Robert)


Sapromyza bisigillata, dét. R.van der Weele...(photo M.Consolo, Italie du Nord)


Sapromyza quadricincta mâle, antennes et palpes roux, tibias 3 avec chétules agglomérés à l'apex, dét. R.van der Weele... (photo M.Consolo, Italie du Nord)


Probablement Sapromyza apicalis, 4,5 mm : antennes jaunes avec 3e article en partie noir, palpes noirs, 0 + 3dc, 4 rangées d'acrosticales, pattes jaunes avec tarses brunis à l'extrémité, soies dressées sur les 1ers targites abdominaux (photos A.Wojtyra, Oise)


Gros plan sur tête et thorax de Sapromyza apicalis


Sapromyza halidayi mâle avec en particulier l'extrémité des fémurs antérieurs noire...(photos M.Consolo, Italie du Nord)


Meiosimyza sp. femelle...(photo Y.Glon)


Meiosimyza rorida, 3,5 mm : corps jaune-roux-thorax jaune-mésonotum légèrement brillant-chète antennaire à pilosité courte-2 soies sternopleurales-4 soies dorso-centrales (1+3)-acrosticales en rangées irrégulières plus robustes au centre-ailes jaune d'ocre...(photos A.Bon)
(anciennement Sapromyza rorida; possède une rangée de cténidies antéro-ventrales sur le fémur 1 non visible ici)




Meiosimyza (Lyciella) decempunctata, 5 mm, antennes à 3e article bruni, 4 rangées d'acrosticales, transverses ombrées...(photos M.Le Masson, Massif de Belledonne, 1000 m)




Peplomyza litura, 4,7 mm : ailes en toit et bande longitudinale sur l'aile, 2 rayures pleurales foncées pour le genre; pour l'espèce, la coloration brune de l'aile ne commence pas avant la jonction c et sc et 2 petites taches faciales proches du péristome contrairement à P. discoidea (photos M.Le Masson, massif de Belledonne, 700 m)


Autre Peplomyza litura femelle, 4,5 mm...(photos M.Le Masson)


Peplomyza litura femelle en ponte...(photos M.Billard, Savoie)


Aulogastromyia anisodactyla, 4-5 mm : 3e article antennaire presque entièrement noir, chète antennaire pubescent, mésonotum roux, scutellum jaune, ailes gris pâle, 4 dorsocentrales (1+3), 2 rangs d'acrosticales (photo A.Bauvey) - femelle avec son ovipositeur en forme de tuyau (photo M.Consolo, Italie du Nord)
(anciennement Sapromyza fuscicornis-Sapromyza anisodactyla...)


Tricholauxania praeusta, à peine 5 mm, roux pâle, antennes jaunes, chète poilu (photo Y.Glon) - Calliopum aeneum (photo A.Bauvey)


Gros plan sur la tête de Calliopum aeneum : noir verdâtre métallique à reflets bleus, antennes fauves allongées avec 3e article noir à l'apex, thorax à reflets verdâtres... ( photo A.Wojtyra, Oise) - Calliopum sp. femelle...(photos P.Legros)


Calliopum sp. in copula...


Calliopum sp....(photos Dr.Y.Glon)




Lauxania cylindrocornis, 3-4 mm, sur pommier en avril (photos M.Le Masson)
(yeux à bandes pourprées (bleues chez L.elisae); critères du genre : plaques frontales et orbitales lisses et luisantes, 3e article antennaire nettement plus long que les 2 premiers réunis; critères de l'espèce : antennes étroites cylindriques plus longues que la tête avec chète blanc à cils peu distincts, alies jaunes noires à la base, ce qui le distingue des Callopium qui lui ressemble...)




Petit Lauxaniide noir : Cnemacantha muscaria, 3,5 mm, corps noir mat, balanciers et pattes noires, ailes noires, chète pubesent, 1 + 3 soies dorsocentrales et 6 rangées d'acrosticales...(photos M.Le Masson, sur un Mahonia)


Autre petit Lauxaniide : Prosopomyia pallida...(photo P.Falatico)




Autre Prosopomyia pallida, environ 5 mm, palpes roux, mésonotum gris azuré avec 10-12 rangées de soies acrosticales , calus huméral avec 2 soies dont une plus faible, pattes jaunes...(photos P.Falatico)

2-Famille des Héléomyzides :



-voir nervation ci-dessus (nervure costale épineuse) (dans le genre Suillia, la costale est fracturée à l'intersection avec la sous-costale)
-lieux ombragés frais et humides parfois dans les caves, grottes, terriers..
-attirés par les matières en décomposition : larves saprohages ou coprophages (bois pourri, champignons, terreaux de feuilles, excréments...)
-espèces peu sensibles aux basses températures...


Suillia sp. dans la neige à 2300 m en février !!, Alpes de Haute-Savoie (photo T.Bardagi)


Autre Héléomyzide du genre Tephrochlamys sur la neige alpine en janvier ! (photos R.de La Grandière)




Suillia variegata: environ 5 mm, accouplement et individus isolés sur feuilles de Laurier un matin humide et frais de mars; on voit la bordure alaire d'un blanc laiteux au sommet de l'aile...


Suillia variegata in copula...


Suillia variegata in copula : on devine les taches alaires caractéristiques et le sommet alaire avec la bordure d'un blanc laiteux..


Autre Suillia variegata femelle...(photo J.P.Marino, vallée de l'Ouvèze, 640 m, Drôme)




Suillia variegata, environ 7 mm...(photos A.Delannoy, Normandie)


Suillia affinis femelle...(photos C.Fortune)




Autre Suillia affinis, 8 mm, avec gros plans sur mésonotum et scutellum, dans un jardin (photos M.Le Masson, vallée du Grésivaudan)


Suillia affinis : mâle - femelle (photos M.Consolo)


Autre Suillia sp....


Suillia sp. : in copula (photo C.Fortune) - nettoyant sa trompe


Autre Suillia sp. mâle - Tephrochlamys sp., espèce visible en hiver (janvier 2009) (photo R.de La Grandière)
(Genre Tephrochlamys : espace interoculaire quadrangulaire, yeux ronds, pattes longues avec tarses 1 plus longs que tibias 1 et tibias 2 avec éperon dressé; épines costales alaires courtes......)




Tephrochlamys rufiventris (anciennement T.canescens), 5-6 mm : soie dorsocentrale antérieure réduite ou nulle, face blanchâtre, soies acrosticales postérieures disposées en 6 rangs, aile non brunie à la base...(photos M.Le Masson)






Autre Tephrochlamys rufiventris trouvés sur la neige en févirier à 1200 m; serait une relicte de la dernière époque glaciaire ! (photos M.Le Masson, Massif de Belledonne)
(apex de R1 pratiquement au même niveau que la petite transverse médiane bien visible sur la photo de droite, tarse 1 plus long que le tibia correspondant, 1 paire de soies préscutellaires, soies acrosticales postérieures en 6 rangs...)


Autre Tephrochlamys rufiventris, 5 mm...(photo M.Le Masson)




Tephrochlamys laeta femelle (on voit bien sur la dernière photo les 4 rangées de soies acrosticales...)...(photos A.Delannoy)


Tephrochlamys tarsalis femelle : tibias et tarses 1 en grande partie noirs...(photo M.Consolo)

On peut citer ici les "Mouches de la truffe" du genre Suillia : plusieurs espèces attirées par les truffes dans le sol pondent sur le sol près du champignon où leurs larves ("asticots" des truffes) se développeront; ces "mouches" désignent donc l'emplacement des truffes pour les "rabassiers"...

3 principales espèces de "mouches de la truffe" sont communes : Suilia fuscicornis-Suillia gigantea-Suillia humilis






Une "Mouche des truffes" : Suiliia humilis, 6-7 mm...(photos P.Falatico)
(chète antennaire à cils 2 fois plus longs en moyenne que le fuseau, macrochètes dorsaux à pores d'insertion largement marqués de brun, scutellum couvert de chétules couchés sauf une étroite ligne médiane longitudinale, nervures transverses avec une ombre étroite peu marquée; S.fuscicornis a les ailes absolument claires même les nervures transverses ce qui n'est pas le cas ici, S.gigantea a les protarses 3 plus courts et les fémurs 3 épaissis et renflés ce qui n'est pas le cas ici...)




Suilia gigantea, 9-14 mm, mésopleure nu, chète antennaire à cils longs, scutellum plan, tibias et protarses à longues soies dressées plus allongées vers l'apex et surtout fémurs 2 avec plusieurs séries d'épines noires serrées sur la face interne vers la base (cf.flèches jaunes), nervures plus ou moins brunies...


Autres Suillia gigantea...(photos M.Billard et S.Rolandez)


Gros plans sur la partie antérieure de Suillia gigantea...(photos P.Falatico)




Suillia fuscicornis, environ 5 mm, ailes non tachées, tarses brunis à l'apex, protarse inerme, costales à grandes épines, 3e article antennaire bruni dans sa motié apicale...(photos M.Le Masson)


Heleomyza sp....(photos A.Bauvey, février 2013)

Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12-1-12-2-12bis-12bis-1-12bis-2-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-15-51-15-6 -15-7-15-8-15-8'-15-9-15-9'-15-90-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57