Page 15-90

Page précédente Page suivante

LES DROSOPHILIDES, des petits Diptères terrestres hygrophiles ou aquatiques, au vol faible et aux larves variées :

Section des Drosophilidiens regroupant plusieurs petites familles de Diptères de petite taille à la nervation réduite dont la costale présente souvent 1 ou 2 fractures; le vol est faible; les larves peuvent être terrestres chez les Drosophilides aimant les lieux humides et aquatiques chez certains Ephydrides...

Rappel : Place dans la Classification voir page 15bis

-O/ Diptères
-s-O/ Brachycères
-Section/ Schizophores
-S-F/ Muscoïdes Haplostomates
-Section/ Drosophilidiens
-F/ Drosophilides-Ephydriides-Chloropides...

Famille des Drosophilides :

-petite taille : 2-4 mm
-bruns ou noirs
-nervation alaire réduite avec fracture(s) costale(s) et sous-costale pouvant être très réduite...



-chète antennaire plumeux ou pectiné
-imagos attirés par les fruits
-larves avec spinules et saillies locomotrices, hygrophiles saprophages (spécialement dans les fruits abimés) ou coprophages
-puparium mou avec cornes respiratoires prothoraciques et stigmates postérieurs saillants...



Pupe ou puparium de "Drosophile" (microscopie A.Robert)



Drosophile de laboratoire Drosophila melanogaster : tête en vue dorsale avec la répartition typique des soies - oeil orange (la coloration normale est rouge) d'une forme dont le gène pigmentaire n'est que faiblement exprimé...(photos M.C.Ramel)


Drosophila melanogaster femelle, 2 mm, tête jaune aux yeux rouges, thorax brun jaune, pattes jaunes, abdomen à extrémité noire, bord postérieur des tergites noir...(photos P.Falatico)
(le genre Drosophila a pour la chétotaxie : 3 soies orbitales abec la médiane plus petite, 6 ou 8 rangées d'acrosticales, 2 dorso-centrales, pas de soies préscutellaires, soies scutellaires apicales croisées...)


Imagos femelle et mâle de Drosophila melanogaster...(photos M.Blaise)


Autres vues de Drosophila melanogaster mâle...(photos J.P.Marino)


Préparation de la tête de Drosophila (J.P.Marino) - Pièces buccales de Drosophila (photo M.E.B G.Chauvin)


"Peigne sexuel" noir du mâle de Drosophila melanogaster (sur le 1er article du tarse de la première paire de pattes) - Drosophila sp. (photo S.Maget)






Autres microphotos du "peigne sexuel" mâle sur le tarse 1 de P1...(photos M.Blaise)
(la forme et la longueur du "peigne sexuel" et la dissection des génitalias permettent de déterminer les différentes espèces de Drosophila)

Critères d'identification de Drosophila melanogaster :

-8 rangs d'acrosticales (6 entre les dosocentrales postérieures)
-intervalle sur la nervure 4 entre les 2 transverses nettement plus petit que le segment apical
-nervures tranverses non brunies (elles sont brunies chez D.histrio)
-corps jaune ou brun roux
-segment discal de la nervure 4 (entre les 2 transverses) plus long que le segment apical de la nervure 5


Tube de ponte ("oviscapte") de femelle de Drosophila...(photo M.Blaise)

La "Drosophile " est célèbre pour les travaux de laboratoire initiés par T.H.Morgan et de son équipe dans les années 30 ("escouade de la mouche") ayant permis de vérifier et valider la théorie chromosomique de l'hérédité ; elle peut se reproduire avec une génération tous les 10 jours à 25 degrés Celsius avec une forte prolificité (plus de 150 oeufs par femelle); c'est un matériel de choix pour les généticiens (plus de 500 mutations obtenues...) et d'élevage facile..



Milieu d'élevage pour larves de "Drosophile" :

-farine maïs : 15 g.
-sucre : 20 g.
-levure de bière : 30 g.
-gélose ou agar-agar : 4 g.
-eau : 120 cc
-antifongique : nipagine (5 g.parahydroxybenzoate + 450 cc alcool 90) : 2 cc.

puis 20 mm à l'autoclave et couler le milieu en flacons ou tubes stériles...

Son élevage est redevenu à la mode (son génome a été séquencé récemment !) car elle est devenue un modèle animal dans plusieurs domaines de recherche :
-rôle des gènes dans le développement embryonnaire
-recherche sur le cancer car la Drosophile a des gènes homologues de ceux de cancers humains
-recherche sur les maladies neuro-dégénératives...


Drosophila melanogaster "sauvage", à peine 3 mm, sur tronc de poirier (photos M.Consolo)
(Drosophila simulans est très proche, différenciable par les génitalias !)


Autre Drosophila sp., 3-4 mm (plus de 50 espèces en France..) (photo P.Falatico)


Autre Drosophila sp. femelle...(photos P.Legros)


Autre Drosophilide cosmopolite et souvent domiciliaire : Drosophila funebris femelle, 3-4 mm, yeux rouges vineux, thorax brun rouge brillant, abdomen avec bandes postérieures brun-noir interrompues sur les premiers tergites, sur matières en fermentation (photo A.Guibentif) - mâle ? (photo P.Falatico)


Drosophila funebris femelle (microphoto M.Blaise) - Drosophila repleta (photo M.le Masson)


Petit Drosophilide au mesonotum gris clair ponctué et taché de nombreuses taches brunes : Drosophila repleta , environ 3 mm, posé sur une touche d'un clavier d'ordinateur - Acletoxenus formosus (photos P.Legros)


Drosophila repleta...(photos M.Consolo)
(-mésonotum gris clair avec de nombreuses taches brunes, pleures bruns
-face brune, antennes d'un brun gris avec 3e article rougeâtre et chète à 4 ou 5 cils en dessus et 3 en dessous
-2 grandes soies humérales, soies préapicales sur tibias 3...
-ailes claires avec R1 noirci à l'apex, pattes brun pâle
-abdomen gris et chaque tergite a une bande sur la marge postérieure réunie au bord antérieur de la marge latérale avec une tache grise entre ce point et la marge latérale)


Autre Drosophila repleta...(photos P.Falatico)


Lordiphosa (Drosophila) cf.fenestrarum, environ 2 mm : antennes jaunes, thorax roux, pattes jaunes, abdomen brun luisant, ailes longues étroites et vitreuses...(photos A.Wojtyra)


Autres Acletoxenus formosus femelles...(photos A.Bauvey, Trièves, 900 m, Isère, M.Chouillou, 2010-06-17, Cévennes et J.L.Lett)




Femelle d'Acletoxenus formosus venant d'émerger (couleurs non encore finalisées !) au milieu des pupariums d'Aleurodes sur Crataegus (photos A.Wojtyra)


Acletoxenus formosus mâle, à peine 2 mm...(photos G.Champier)
(les larves se nourrissent souvent des pupariums de l'Aleurode Siphonellus phyllirae sur Crataegus : voir page 10-9bis)


La Drosophile Cacoxenus indagator femelle, cleptoparasite d'Osmia cornuta, se tient au voisinage du nid de l'Osmie attendant le moment propice...(photos P.Legros) : voir page 18ter-31


Un Drosophilide exogène récent : Drosophila suzukii mâle (2,6 à 2,8 mm) avec sa tache apicale que n'a pas la femelle qui est un peu plus grande (photos M.Le Masson)
(espèce arrivée dans le Midi et le Sud-Est en 2011 (en Corse en 2010) venant d'Asie et devient préoccupante en arboriculture fruitière et en viticulture : se nourrit aux dépens des arbustes à fruits rouges, des arbres fruitiers (surtout les cerises) et des raisins; les larves se nourrissent de la pulpe ds fruits et provoquent la "pourriture acide";




Drosophila suzukii femelle aux gros yeux ronds rouges...(photos M.Le Masson)

Cette espèce a maintenant pratiquement envahi toute la France : exemple en Alsace


Larves de Drosophila suzukii à l'intérieur des framboises (photos R.Lehmann, Alasace)


Mâles et femelles de Drosophila suzukii (photos R.Lehmann, Alsace)


Drosophila suzukii mâle...(photo R.Lehmann)
(R.Lehmann a perdu par ce ravageur environ 30 kg de cerises et la quasi-totalité de ses framboises, 20 - 25 kg !)

Les photos suivantes confirment sa présence en Ile-de-France :


Drosophila suzukii femelle sur Hedera helix en octobre 2015 (photos A.Wojtyra, Oise)


Drosophila suzukii mâle sur Hedera helix en octobre 2015 (photos A.Wojtyra, Oise)


Pupe de Drosophila suzukii et gros plan sur les stigmates digités étoilés (photos J.P.Marino)




Phortica variegata sur écoulement d'un tronc de chêne, moins de 5 mm, mésonotum et scutellum gris tachés de brun, 3e et 4e nervure convergentes, tergites abdominaux noirs sur le bord postérieur et bord antérieur jaune, tibias jaunes avec 3 anneaux d'un brun noir; larve dans les écoulements de sève (succicole) photos M.Le Masson, vallée du Grésivaudan




Scaptomyza graminum, 2,5 mm : 2 rangées d'acrostricales, espace interoculaire gris clair roux vers l'avant, palpes jaunes, bandes mésonotales brunes, ailes et pattes jaunâtres...(phoyos A.Wojtyra, Oise)

Page suivante







1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12-1-12-2-12bis-12bis-1-12bis-2-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-15-51-15-6 -15-7-15-8-15-9-15-9'-15-90-15-90-1-15-90'-15-91-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57