Page 15-91

Page précédente Page suivante

LES "MOUCHES" CLEPTOPARASITES ou "MOUCHES-COUCOU" (Satellite-flies) : quelques exemples :

1-Définition : quelques définitions trouvées sur le Web ou dans la biblio...
-"parasite qui élimine son hôte indirectement par le vol de sa nourriture..."
-"espèce qui se nourrit aux dépens de la production ou des proies capturées par un autre insecte..."
-"insecte qui exploite les réserves de nourriture d'une autre espèce qui fournit cette nourriture pour ses propres jeunes..."

Le terme "satellite-flies" correspond bien à ce genre de "Mouches" pistant et tournant autour de leur hôte...

On prendra ici comme exemples, les "Mouches" femelles qui pistent un hôte plus ou moins spécifique pour aller pondre un oeuf sur la(les) proies ou sur les réserves alimentaires dans le "nid " d'une autre espèce; en général, les réserves de nourriture sont dans des cellules aménagées par des "Abeilles solitaires" (réserves de nectar et pollen)

Les exemples les plus connus concernent les Familles des Anthomyiides, Sarcophagides, Drosophilides, Bombyliides, Phorides... (ne sont pas pris en compte certaines Familles de Diptères, comme les Conopides, dont les larves consomment l'hémolymphe et les organde internes de l'Hyménoptère sur lequel le diptère a pondu ! : endoparasitisme comme Myopa buccata endoparasite d'Andrena scotica)

-Exemples 1: Les Anthomyiides : genres Leucophora et Eustalomyia

A-Leucophora a été le genre le plus étudié en particuler Leucophora personata cleptoparasite d'Andrena agilissima : travaux d'entomologistes de l'Université de Milan et de Belfast (Journal of Natural Histroy, 2005; 39(29) : 2475-2758)


Femelle de Leucophora sp. au voisinage d'un nid d'"Abeille solitaire"...(photos P.Falatico)


Autre Leucophora sp. (photo R.Stas) pistant une Andrena agilissima (photo P.J.Bernard)
(il s'agit ici d'un mâle qui doit suivre la femelle qui piste l'Andrène !!)

Leucophora personata a été observé en compagnie de diverses espèces d'Andrènes : A.agilissima-A.labialis-A.nigroaena-A.scotica-Panurgus sp...
Autres associations observées : Leucophora sericea avec A.haemorrhoa-A.fulva...; Leucophora unistriata avec A.labialis...; Leucophora fusca avec A.carlini...

Certains auteurs ont observé 3 comportements d'entrée de la "Mouche " dans le nid de l'hôte :

-poursuite de l'abeille-hôte directement dans le nid
-attente de la sortie de l'abeille-hôte avant d'entrer dans le nid
-entrée de la motié du corps de la mouche dans le nid, retrait puis re-entrée à la poursuite de l'abeille (ce pourrait être pour inspecter le contenu des cellules du nid avant de pondre sur les réserves de nectar et pollen...)

D'autre part part, on ne sait pas vraiment si le cleptoparasite pond sur les dernières cellules provisionnées ou les premières ou celles du milieu de la galerie du nid ?

Par leur comportement, les Leucophores ont une faculté d'adaptation au comportement de leur hôte car les études diverses ont montré qu'ils étaient peu spécifiques dans le choix de l'"Abeille solitaire" parasitée !


Leucophora sp. surveillant les allées et venues d'Andrena cineraria femelle près de son nid (photo P.Legros)


Autre Leucophora sp., 4-5 mm, surveillant (toujours à moins de 10 cm) une femelle d'Halictus scabiosae près de son nid (montage photo P.Falatico)


Femelle de Leucophora sp. surveillant des nids d'Andrène...


Andrena sp. femelles issues des nids surveillés par les Leucophores...(photos P.Falatico)


Gros plan sur la femelle de Leucophora sp. précédente (photos P.Falatico)

B-Le genre Eustalomyia regroupe d'autres espèces de petits Anthomyiides cleptoparasites de divers hyménoptères (Vespides, Sphécides, "Abeilles solitaires") en pondant sur les larves et surtout sur les proies emmagasinées dans le nid par l'hôte (surtout des "mouches") : E.hilaris, E.festiva, E.histrio...

L'exemple suivant concerne Eustalomyia hilaris cleptoparasite d'un Hyménoptère Sphécide du genre Crossocerus :


Montage-photos de G.Chauvin


Un adulte de Crossocerus sp. entouré de ses proies (uniquement des Diptères); tous ces insectes ont été trouvés morts après, une forte pluie d'orage, au milieu de la sciure du terrier qui contenait donc plusieurs nids de Crossocerus toujours surveillées par le Diptère Eustalomyia qui pond sur ces proies dont se nourriront ses larves (photo G.Chauvin)

Les photos suivantes concernent un autre Anthomyiide (ou un Sarcophagide du genre Amobia ?) indéterminé surveillant les allées et venures du Sceliphron curvatum construisant son "nid" avec des boulettes de terre gachée, en attente de déposer ses oeufs sur ces futures proies entassées dans les cellules (Araignées diverses) :




La "mouche" suit le Sphécide et attend son retour au nid...(photos B.Riboulot)

-Exemples 2 : Les Sarcophagides : genres Metopia, Taxigramma, Miltogramma...

Ce sont essentiellement des espèces de la sous-Famille des Miltogrammines (5-7 mm) : On peut citer Miltogramma oestraceum cleptoparasite de l'"Abeille solitaire" Mellitide Dasypoda hirtipes pondant sur les réserves des cellules larvaires juqu'à 3 oeufs par cellule profitant de l'abscence de l'hôte entre 2 allées et venues...Cette espèce parasite aussi des Anthophores et des Mégachiles et d'autres Hyméoptères Sphécides (Cerceris, Podalirius...)


2 Miltogrammines cleptoparasites d'Hyménoptères : Taxigramma stictica (photo P.Falatico)- Miltogramma taeniata (photo P.Legros)


Autre Miltogrammine à l'entrée du nid de son hôte surveillant son retour ...(photo P.Falatico)


Miltogrammine surveillant un Pompilide du genre Priocnemis trainant une Lycose dans son trou...(photos J.P.Lavigne)
(le Sarcophagide ira pondre un oeuf (ou plusieurs) soit sur le corps de la proie ou à l'intérieur du trou entre 2 allées et venues du Pompile...)

-Exemple 3 : Les Drosophilides : exemple de Cacoxenus indagator

Cacoxenus indagator est surtout connu comme cleptoparasite des Osmies (Osmia cornuta-Osmia rufa); elle pond sur la pâtée pollinique des cellules de l'hôte en abscence de l'Abeille; la larve-hôte ne peut donc s'alimenter et peut aussi être détruite par les larves de la Drosophile en cas de parasitisme important..
Les cellules parasitées se reconnaissent par l'abscence de cocon et la présence de fins tortillons bruns correspondant aux excréments du parasite...les larves du diptère perforent les bouchons des cellules par leurs crochets buccaux et se dirigent vers la sortie (pupaison vers la fin-mars : pupes regroupées dans le vestibule terminal du nid)

Il existe d'autres parasites de ces Osmies (Eulophides, Ptinides..) mais Cacoxenus indagator est bien le principal destructeur de leurs cellules (pouvoir de destruction pouvant aller jusqu'à 30% selon certains auteurs! cela peut donc perturber la pollinisation des arbres fruitiers au printemps...)


La Drosophile cleptoparasite Cacoxenus indagator femelle se tient au voisinage du nid attendant le moment propice...(photos P.Legros)


La Drosophile Cacoxenus indagator femelle visite le nid pendant l'absence de l'Osmie Osmia cornuta - femelle d'Osmia cornuta bouchant son nid avec un mortier...(photos P.Legros)

-Exemple 4 : Les Bombyliides : exemple de Bombylius

Ces Bombyles volent au ras des nids d'Abeilles solitaires (Andrènides, Collétides...) et pondent à la volée dans leur nids (oviposition directe dans les nids )


Le vol bruyant d'un "Bombyle majeur" au-dessus d'une "bourgade" d'"Abeilles solitaires" a provoqué la panique dans la population : le Bombyle va de nids en nids (dont on voit les orifices dans le sol d'un chemin exposé au Sud) pour y déposer à la volée ses oeufs poisseux à l'entrée des nids; ses larves dévoreront par la suite les réserves de nourriture puis les larves d'"Abeilles"...

Bombylius major est connu comme cleptoparasite de diverses Andrènes : Andrena scotica-Andrena bicolor-Andrena chrysoceles-Andrena haemorrhoea-Andrena fulva...
Bombylius fimbriatus fait de l'oviposition dans les nids d'Andrena agilissima...


Ces "Bombyles-bichon" d'avril sont floricoles et butinent en plein soleil comme les "Abeilles solitaires" dont ils sont cleptoparasites (photo L.Weitten)

-Exemple 5 : Les Phorides : exemple de Megaselia andrenae

Des obervations récentes ont montré que ce Phoride était la plus commune des "mouches" cleptoparasites d'Andrena agilissima dont la larve exploite ausi le pollen et nectar des cellules de l'hôte; son abondance peut parfois amener de vraies agrégations dans le nid !


Megaselia sp....(photos P.Legros)

-Exemple 6 : Les Chloropides : Quelques Chlorops sont des cleptoparasites comme celui ci-après surveillant les allées et venus de la femelle de Bembix rostrata près de son nid :


Chlorops sp. près du nid de Bembix rostrata femelle qui y emmagasine divers diptères (Syrphides, Tabanides...) , nid dans lesquel cette petite "mouche" pondra (photos P.Ledoux)





Un Diptère Conopide endoparasite d'"Abeilles solitaires" : Zodion sp. proche de Z.cinereum (photo P.Falatico)
(des observations d'émergence à partir de nids d'A.agilissima ont été faites récemment)




Rappelons pour terminer qu'il existe beaucoup d'autres exemples de groupes d'Insectes cleptoparasites : Coléoptères Ptinides, Scarabéides et Meloïdes, Hyménoptères Sapygides et Gastéruptionides cleptoparasites des Collétides et surtout les "Guêpes-coucou" (Béthylides, Chrysides) et les "Abeilles-coucou" (Melecta-Thyreus-Epeolus-Coelioxys-Nomada-Sphecodes...) largement traitées par ailleurs dans ce site !


Page suivante







1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12-1-12-2-12bis-12bis-1-12bis-2-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-15-51-15-6 -15-7-15-8-15-9-15-90-15-90'-15-91-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57