Page 10-8

Page précédente Page suivante

CERCOPIDES et MEMBRACIDES, des petites Cigales baveuses, sanguines, bossues ou épineuses (1) :

Ces 2 Familles suçeuses de sève, peu représentées en France mais nombreuses et encore mal connues sous climats chauds, sont des Auchénorrhynques ou Cicadiaires (remplacés actuellement par le terme Cicadomorphes) proches des "Cigales" et des "Cicadelles"; leurs pattes postérieures sont sauteuses mais non modifiées, le saut étant musculairement métathoracique; les formes les plus extraordinaires sont chez les Membracides exotiques avec leurs expansions en avant de la tête qui les empêche même parfois de voler correctement; les petits Cercopides français sont souvent noirs et rouges et peuvent prendre la fuite par un brusque saut suivi d'un long vol...


Un petit Membracide assez commun de 8 mm : "Le Membracide-bison" (F.Crozat)
(avec cicatices de ponte, souvent sur Pommier)


Rappel : Place dans la Classification : voir page 10

-O/ Hémiptères
-s-O/ Homoptères
-section/ Auchenorhynques ou Cicadiaires : antennes de 1 à 3 articles avec 1 soie rigide (fouet)
-Série / Cicadomorphes : nervures clavales libres, pas de tegula
-S-F/ Cercopoides et Membracoides
-F/ Cercopides et Membracides


Nervation de Cicadomorphe - Nervation de Fulguromorphe

Caractères essentiels de la Famille des Cercopides :

-1300 espèces mondiales dont 12 seulement en France
-Taille moyenne 5-10 mm;
-2 ocelles; long flagellum aux antennes
-tête saillante en avant plus étroite que le pronotum
-ailes antérieures bien nervulées avec clavus (champ anal) bien développé; ailes postérieures plus réduites
-les 2 ailes sont solidaires en vol par accrochage mais c'est le saut qui est le déplacement habituel : Remarquables "sauteurs"
-pattes antérieures non modifiées (différence avec le vraies Cigales), pattes postérieures sauteuses non modifiées
-tibias postérieurs non carénés longitudinalement (différence avec les Jassides) munis sur leur face externe d'une ou plusieurs épines mais pas d'aiguillons: tibias cylindriques avec 1 à 2 épines externes et une couronne de denticules à l'apex


Face des Cercopides : schématique - photo (J.P.Marino)




Patte postérieure de Cercopide

-imagos sur les plantes basses herbacées ou arbustives des lieux humides : prairies, saules, aulnes ...; restent fixés et tournent autour de l'axe du rameau si on approche et se laissent tomber avec immobilisation réflexe
-ponte endophyte sur plantes ou rameaux en suçant la sève la tête en bas
-larves sur les organes tendres des végétaux émettant des excréments liquides se mélangeant à la matière spumeuse (et de l'air) secrétée par les glandes hypodermiques des segments VII et VIII de l'abdomen : "mousse" entourant entièrement toute la larve dans l'humidité ou "crachat de coucou" pour se protéger des prédateurs ? (en mai-juin souvent à l'intersection tige-feuille); ce "crachat" est commun sur le Gaillet gratteron (F/ Rubiacées) ou les Lychnis (F/ Caryophyllacées); certaines espèces grégaires surtout exotiques forment de véritables "manchons spumeux" sur les arbres qu'ls parasitent
-peu nuisibles mais peuvent déformer par piqûre les jeunes tiges des plantes ornementales (oeillets...)


"Crachat de coucou" de la Philène spumeuse (toujours à l'intersection de 2 rameaux ou à l'aisselle d'une feuille)

1-1-sous-Famille des Aphrophorines : certains en font une Famille des Aphrophorides

-Philaenus spumarius ou "Philène spumeuse" ou "Cicadelle" éumeuse" : 5-6 mm, brun clair avec 2 fascies transparentes (mais nombreuses variations de bandes et de taches et du jaune au noir...), larve jaune, polyphage, très commun
-Aphrophora salicina ou "Aphrophore du saule" : 6-8 mm, larve verte, beaucoup d'écume (goutte à goutte à terre : "larmes des saules"), très commun
-Aphrophora alni ou "Aphrophore de l'aulne" : 8-10 mm, sur peuplier, aulne, saule..., commun

Les "Aphrophores" sont plus allongés et plus pointus que les "Philènes"et ces derniers sont beaucoup plus variables pour la coloration et les marques alaires...


Une des colorations de Philaenus spumarius-Larve de "Philène spumeuse" débarassée de son "écume"-Aphrophore du saule Aphrophora salicina


Autre larve de "Philène" au milieu du "crachat" spumeux (photo P.Falatico)


Autre larve de "Philène" plus grossie débarassée de sa "mousse"...(photo J.Dassié)




Autre larve de "Philène" extraite de son "crachat" spumeux...(photos J.M.Pedeches)


Philaenus spumarius, 6 mm, (colorations variant du jaune au noir avec de nombreuses combinaisons de bandes et taches)


Autre Philaenus spumarius...


Une variante de Philaenus spumarius (photos J.Bierrewaerts)


Variété de Philaenus spumarius : sur "Guimauve" (Althaea officinalis) Bretagne - photo M.Consolo


Autre variété de Philaenus spumarius...


La même variante de Philaenus spumarius en gros plan...(photos A.Wojtyra, Oise)


Philaenus spumarius (photos P.Pinson et M.Chevriaux)


Autre variante de Philaenus spumarius...(photo jjbo.fr)


Forme sombre de Philaenus spumarius...(photo M.Le Masson)


Neophilaenus lineatus, environ 6 mm, bande claire le long du bord externe des hémélytres (photo Y.Glon)




Autre Neophilaenus lineatus : pointe scutellaire plus foncée, pas de marques claires nettes postérieures...(photos M.Le Masson)


Aphrophora alni, 9-10 mm, carène médiane céphalo-thoracique...(photos A.Wojtyra, P.Pinson et M.Chevriaux)


Aphrophora alni, commun...(photos M.Billard et J.Bailloux)


Aphrophora alni avec sa carène céphalo-thoracique et ses 2 fascies du bord costal (photo A.Lous) - Gros plan sur la partie antérieure dorsale d"Aphrophora sp. (photo D.Cotten) et de profil (R.Clochard)


Aphrophora major avec la carène marquée sur la tête et l'avant du pronotum...(photos C.Fortune)


Grand Aprophoride de plus de 10 mm (12) : Aphrophora major...(photos J.M.Desjacqiot, Saint-Jorioz, marais de l'Ender, Haute-savoie)


Exuvie et juvénile d'Aphrophora sp. (photos C.Fortune)


Probablement Aphrophora salicina : scutellum terminé en longue pointe, ponctuation noire sur le corps, pas de marques blanche noires ou (et) blanches très nettes sur le bord des ailes... (A.pectoralis a le bord antérieur du pronotum plus concave, A.major a une coloration plus foncée...) photos C.Fortune




Exuvies d'Aphriphora sp. en nombre sur chêne au printemps (photos H.Robert, Brenne)


3 espèces (ou variants?) d' "Aphrophores", 9-10 mm (photos E.Moons)


Accouplement latéral dit en "angle aigu" chez les Cercopes (en automne sur Phlox)...


Pontes spumeuses : sur Romarin (avec un insecte englué) - sur Helianthus (avec la larve de Philène visible)


Ponte spumeuse sur Hebe ("Véronique en arbre") avec la larve visible sur la photo de gauche


Autre ponte spumeuse de Philaenus...(photo M.Ponsot)


L'Hyménoptère Sphécide Argogorytes mystaceus femelle cherchant une larve de Philaenus spumarius dans une ponte spumeuse pour l''emmener dans son nid et la parasiter (photo C.Fortune)


Lepyronia coleoptrata, 5-7 mm, élytres très convexes, coloration variable...(photos G.Champier)


`


Cercopide africain (Burkina-Faso)...(photos H.Robert)




1-2-sous-Famille des Cercopines :


Juvénile de Cercopide où l'on voit bien le post-clypéus bombé, les antennes insérées en avant des yeux et les tibias 3 terminés par une couronne de denticules...(photos H.Robert)

Ce sont de petites Cigales rouge et noir brillamment colorées ou 'Cercopes" capables de faire des bonds de 1 à 2 m; colorations non aposématiques car peuvent facilement prendre la fuite par un brusque saut suivi d'un long vol !

-Cercopis vulnerata (sanguinea) ou "Cercope sanguin" : , surtout dans le Midi
-Cercopis arcuata ou "petit Cercope" ; surtout dans le Midi
-Cercopis sanguinolenta ou "Cercope sanguinolent" : 9-10 mm, partout en France


Cercopis vulnerata - Cercopis sanguinolenta (photo de droite de A.Guibentif)


Photos comparatives de profil : Cercopis sanguinolenta - Cercopis vulnerata (photos D.Choussy)


Autre Cercopis sanguinolenta et accouplement original par juxtaposition dit "en angle aigu" (photos H.Maleysson) - Autre copulation en "angle aigu" chez Cercopis intermedia (photo C.Fortune)


Cercopis intermedia, pattes en partie rouges, individu provençal...


Cercopis arcuata (photo J.M.Desjacquot, Gargano, Italie du Sud) - Autres Cercopis intermedia (photos J.M.Chauvin)


Autres photos de Cercopis intermedia ...aux genoux et fémurs rouges...


Accouplement dit "en angle aigu" ou latéral chez Cercopis intermedia (photo P.Falatico) - Haematoloma dorsata (photo J.M.Chauvin)


Le "Cercope sanguin" Cercopis vulnerata (sanguinea)


Autre photo de Cercopis vulnerata (O.Sigaud) - Haematoloma dorsata , environ 9 mm, surtout méridionale (photo M.Chevriaux)


Haematoloma dorsata avec le bord externe de la corie en grandes partie rouge...(photos A.Bauvey)


Cercopis intermedia (genoux rouges) (photo M.Chevriaux)-Larve de Cercopis (photo P.Pinson)


Ponte spumeuse avec larves d'Aphrophore..(photo P.Falatico)


Autres larves de premiers stades Cercopis sp. dans une ponte spumeuse sur Ajonc en Bretagne (photos D.Verdier)




Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10-10-1-10-2-10-3-10-4- 10-5-10-6-10-7-10-7-1-10-8-10-8'-10-8bis-10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57