Page 40bis-1


Page précédente page suivante

LES INSECTES GALLICOLES ou CECIDOGENES (9)

4-Zoocécidies dues aux Hyménoptères Cynipides ou Cynips (3) :

Cynips gallicoles sur Rosacées :


"Galle chevelue" sur Eglantier...


"Galle chevelue ou Bedegar" du Rosier Diplopepis(Rhodites) rosae (5 à 6 cm) ligneuse avec nombreuses loges (fusion de plusieurs galles)-sur Eglantier (photo de J.P.Petit)-Larves


Autre "Bédégar" du à Diplolepis rosae sur Rosa canina...(photos C.Fortune)


"galle chevelue" due à Diplolepis rosae sur Rosier et Eglantier...(photos P.Falatico)


Larves apodes du Cynipide Diplolepis rosae, 3-4 mm, dans une "galle chevelue" sur Eglantier...(photos P.Falatico)


Diplolepis rosae : divers stades de formation de la nymphe (photo P.Falatico)


Adultes de Diploplepis rosae, environ 4 mm, sortis du "bédéguar" (photos P.Falatico)


Autre Diplolepis rosae...(photo P.Falatico)


Chalcidien Torymide Torymus bedeguaris femelle, 4-5 mm, sortie d'un "Bédéguar" donc parasite du Cynips ce cette galle...(photo P.Falatico)


Adultes femelles de Diplolepis rosae-Galles en "masse d'armes" dues à Diplolepis rosarum


Galle à Diplolepis mayri sur églantier...(photo R.de La Grandière)


Galles à Diplolepis gr.eglanteriae sur églantier (photo C.Fortune, Queyras)
(la distinction des différentes espèces ne semble pas possible d'après les galles selon P.Dauphin)


Autres galles sphériques vertes ou rougeâtres de Diplolepis gr.eglantariae à la face inférieure des feuilles de Rosa rubiginosa...(photos A.Wojtyra)


Galles à Diplolepis spinosissimae sur églantier (photos C.Fortune, Queyras)


Galle due au Cynipide Liposthenes glechomae sur "lierre terrestre" Glechoma hederacea, galle rouge ou verte et souvent poilue...(photos C.Pallard)

B-Cynips locataires ou "faux Cynips" : Cynips inquilins :

Synergus-Sapholytus-Aulax-Periclistus : les femelles mettent leurs oeufs dans les galles en formation ou mûres; leurs larves ne nuisent pas à l'habitant régulier d'autant plus que la galle est volumineuse




Un Cynipide (3-4 mm) inquilin des galles "billes de bois" du chêne : Synergus sp....(photos P.Falatico)

C-Cynipides parasites :

Ils parasitent soit les larves de Cynips gallicoles, soit d'autres insectes (Pucerons, Muscides...) : Allotria-Figites ...




Cynipoïde Figitide pondant dans un galle sur les larves jeunes de Cynipides sur Quercus petraea...(photos A.Wojtyra)


Figitide pondant dans une galle mure de Neuroterus anthracinus...(photo A.Wojtyra)

De nombreux Hyménoptères Chalcidiens (Torymides, Ormyrides, Eurytomides, Eupelmides, Pteromalides...), Ichneumonides (Orthopelma) peuvent parasiter les larves de Cynipides gallicoles comme les exemples suivants de Chalcidiens et Ichneumonides sortis d'un "Bédéguar" :


2 Chalcidiens (3 mm) et (2 mm) sortis d'un "Bédéguar" (photos P.Falatico)


Autre Chalcidien Eurytomide sorti d'un "Bédéguar" : Eurytomus rosae mâle, environ 3 mm...(photo P.Falatico)


Un autre Chalcidien, d'environ 4 mm, Ptéromalide (éperon tibial 1 fort et courbe) sorti d'un "bédéguar" (photos P.Falatico)


Un Hyménoptère Ichneumonide, Orthopelma mediator mâle et femelle d'environ 5 mm, sortis aussi d'un "Bédéguar" (parasitoïde de larves de Diploplepis rosae) photos P.Falatico


Autres Ichneumonides Orthopelma mediator sortis d'un autre "bédéguar" : mâle et femelle, environ 5 mm (photos P.Falatico)
(font partie des locataires ce cette galle avec d'autres parasites et hyperparasites des Diplolepis : Torymus-Pteromalus-Eurytoma...)

Un nouveau fléau pour les châtaigniers européens ? :

Le "Cynips du châtaignier" Dryocosmus kuriphilus, corps noir, bases des antennes et des pattes plus claires, mandibules bruns jaunâtres... (cycle à 1 génération ou univoltin de femelles parthénogénétiques) provoque la galle des bourgeons (5-20 mm, de couleur verte teintée de rose) et peut diminuer fortement la productivité des chataigneraies; l'importation et l'introduction de plants, boutures, greffons... de châtaignier en provenance de zones non indemmes (Italie)..et toute nouvelle plantation de plus de 20 unités de châtaigniers doivent être déclarés au SRPV de la DRAF ! Il a été introduit au Piémont en Italie depuis 2002 et est, pour le moment, absent du territoire français !; on envisage une lutte biologique à l'aide d'un Torymide hyperparasite des larves du Cynips : Torymus sinensis (voir les Chalcidiens Torymides page 14ter-32)


Galles du "Cynips du châtaignier" sur feuilles et fruits (photos LNPV)




Dryocosmus kuriphilus et ses galles sont maintenant dans le Sud de la France !! (photos H.Robert)



On voit sur ce montage de P.Falatico, un des nombreux petits parasitoïdes de ce Cynipide, le Chalcidien Torymide Torymus flavipes (plus de Torymides que de Cynips dans ces galles avec un ratio de 3 femelles pour 1 mâle !)


Le "Cynips des galles du chataignier" Dryocosmus kuriphilus, corps noir avec derniers articles des antennes et des tarses noirs aussi, pattes, scape, pédicelle et 1ers articles antennaires jaune-brun, antennes à 14 articles... (photos P.Falatico)


Dryocosmus kuriphilus : détail du pronotum (scutum) avec 2 sillons imprimés et ponctués en creux qui convergent postérieurement - nymphe (photos P.Falatico)

Des lâchers de Torymus sinensis (spécifiques de Dryocosmus kuriphilus) ont été réalisés en 2011 et 2012 en Ardèche et Drôme; Torymus flavipes est présent dans toute l'Europe et est polyphage (Biorhiza pallida, Cynips divisa, Diplolepis, Neuroterus numismalis, Neuroterus quercus-baccarum...)


Le Chalcidien Torymus flavipes au thorax vert-doré métallique, 2-3 mm, parasitoïde naturel le plus important du "Cynips noir du chataignier" : mâle - femelle (photos P.Falatico)

4-Zoocecidies dues à divers autres Insectes Coléoptères et Diptères :


Galle de la petite Saperde du peuplier (Saperda populnea) - Charançon gallicole du chou (Ceutorrhynchus pleurostigma)


Galles dues à au Coléoptère Apionide Apion sp. sur Trifolium hybridum (photos C.Fortune, Bretagne)
(la larve parasite les gousses qui sont ainsi déformées)


Galle sur Cakile maritima due à un charançon gallicole...(photos C.Fortune)


Zoocecidie sur Cirse ("chardons") due au Diptère Téphritide Urophora cardui sur Cirsium arvense (photo C.Fortune, Bretagne)



page suivante










1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-7ter-7terter-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9bis-1-9bis-2-9ter-9terter-10-10-1-10-2-10-3-10-4- 10bis-10bisbis-10bisbis-1-10ter-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3- 11-4-11-5-11-6-11-7-11ter-12- 12-1-12-2-12bis-12bis-1-12bis-2-13-13bis- 13ter-13ter-1-13ter-2-13ter-3-13ter-4-13terter-13terterter-13-4-13-5-13-6-13-7-14 -14-1-14-2-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18ter-1-18ter-2-18ter-3-18ter-4-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-39'-40-40bis-40bis'-40bis-1-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57