Page 11-20

Page précédente Page suivante

LES "TENEBRIONS", des formes sombres de milieux secs (2) :


Nalassus laevioctostriatus : hivernant sous l'écorce d'un Eucalyptus en février dans le Midi - autre individu (photos H.Maleysson)


Autre coloration de Nalassus laevioctostriatus...(photos H.Maleysson)

Ce Ténébrionide commun hiverne dans les souches ou sous les écorces :

-ressemble à un Carabe mais formule tarsale différente (5-5-4)
-couleur brun rougeâtre sombre à noir avec reflet métallique plus ou moins net
-toute la surface du corps ponctuée et brillante sans pubescence
-tête régulièrement arrondie au-dessus des yeux qui sont au-dessus des insertions antennaires
-antennes longues avec le 3e article au moins 2 fois plus long que le second
-pronotum complètement rebordé et arrondi de l'avant aux angles postérieurs
-élytres avec 8 stries ponctuées (ligne de points et non stries entières sur le disque)
-tarses 1 des tarses postérieurs plus courts que 2+3+4; tarses rouge clair avec 2 fortes griffes






Autres vues de Nalassus laevioctostriatus, femelle car tarses basaux des P1 et P2 non dilatés...(photos H.Robert)


Nalassus dryadophilus, à peine 8 mm : stries élytrales entières et nettes, hivernant sous écorces de platane (photo J.P.Marino, début mars 2016)


Alphitobius diaperinus dans le bois mort (photo C.Ollieu) - Asida sericea : les angles postérieurs du pronotum sont aigus et dépassent le niveau du milieu de son bord postérieur (photo E.Moons)


Asida sabulosa...(photos M.Ponsot)


Autre Asida sabulosa assez terreux (tubercules du pronotum bien séparés (photos C.Ollieu) - Autre Asida sp. probablement dejeani car tubercules du pronotum serrés entre eux et petits (photo P.Falatico)


Asida dejeanai: pronotum couvert de tubercules petits et serrés (+ gros et bien séparés chez Asida sabulosa = Asida grisea) photos P.Falatico
(les angles postérieurs du pronotum ne dépassent pas le niveau du milieu de son bord postérieur comme c'est le cas pour Asida sericea)

De même, on trouve sur les plages de l'Atlantique et méditerranéennes des espèces halophiles courantes : Tentyria-Pimelia


Espèces des bords de plage atlantiques et méditerranéennes : Tentyria mucronata 10-12 mm - Pimelia sp. (Espagne)


Tentyria mucronata : pronotum bien arrondi sur les côtés avec à la base 2 pointes plus ou moins nettes, élytres à stries peu nettes...(photos C.Lerat-Gentet, plage du golfe du Lion)


Gonocephalum sp.... (photos J.P.Lavigne, Vinon-sur-Verdon)
(5 espèces possibles en France : G.pygmaeum, G.obscurum ssp.obscurum, G.calcaripes(yelamosi), G.granulatum ssp.nigrum, G.rusticum)

2-Espèces forestières :

-nombreuses petites ou moyennes espèces noires, rousses ou violacées
-saproxylophages du bois pourri : Helops-Melasia
-inféodées aux champignons lignicoles : Boletophagus-Diaperis sur polypores, amadouviers...


Diaperis boleti : Tenbrionide commun dans les Agarics et Polypores; 7 mm, globuleux, 2 bandes et 2 taches apicales jaunes, commun (photo de gauche d'Emmanuel)


Autre Diaperis boleti...


Autres Diaperis boleti se nourrissant sur un vieux Polypore (photos P.Falatico)




Petit Ténébrionide lié au Polypore Laetiporus sulphureus sur Quercus : Eledona agricola, 3 mm...(photos A.Wojtyra)

-sous les écorces, chassant les larves de Scolytes : Hypophloeus-Cylindronotus-Platydema


Tenebrionide vivant sous les écorces : Cylindronotus (Nalassus) laevioctostriatus, (8-10 mm, brun ou brun noir, en nombre sous les écorces, commun)-Helops coeruleus : 14-18 mm, bleu ou bleu-violacé foncé; également sous les écorces des arbres abattus...


Autre Helops coeruleus (couleur vert-bleu due à l'éclairage photo)...(phtos G.Rubatto)

A signaler que la position systématique n'est pas encore clarifiée pour quelques genres proches de Ténébrionides : on mélange encore, suivant les auteurs, Helops et Stenomax de même que Cylindronotus et Nalassus (on trouve donc, par exemple dans la biblio et sur le Net, le même insecte qui peut s'appeler Helops ou Stenomax suivant les auteurs...)


Stenomax aeneus (anciennement Cylindronotus lanipes !)...(photos J.M.Chauvin)


Autre Stenomax aeneus...(photo jjbo37)


3 Tenebrions voisins : Nalassus dryadophilus 8 mm, (sous les écorces)-Opatrum sabulosum 8 mm, (sur les chemins secs)-Diaperis boleti 7 mm, (dans les Polypores du bouleau surtout)


Petit Tenebrionide de 3 mm trouvé dans du bois mort : Palorus depressus (photo P.Falatico)





Ténébrionide de Guadeloupe : Cymatothes (Pyanisia) tristis, dét. L.Soldati, noir terne...(photos C.Fortune)


Ténébrionide du Moyen-Atlas marocain : Gonocephalum sp. - Un gros Ténébrionide africain de Tanzanie : Anomalipus heraldicus, dét. L.Soldati (photos C.Fortune)


Gonocephalum sp. groupe perplexum...(photo C.Fortune, île de Rhodes, Grèce)


Autre Ténébrionine Opatrini : Gonocephalum simplex dont les larves font des dégâts sur les semences et plantules de diverses plantes cultivées dans le monde (vigne, café, riz, maïs...) photos C.Fortune, ile de La Réunion)


Ténébrionide de Grèce : Cephalostenus orbicollis...(photos C.Fortune, île de Rhodes)


Dailognatha quadricollis rhodica (tribu des Tentyriini), spécifique à Rhodes (Dailognata quadricollis rugata est une autre sous-espèce endémique de la Crète) photos C.Fortune, île de Rhodes, Grèce


Raiboscelis coelestinus rugipleuris aux reflets un peu bleus (proche du genre Helops : tribu des Helopini) photos C.Fortune, île de Rhodes, Grèce


Dendarus rhodius, espèce endémique de l'île de Rhodes et des îles Sporades grecques...(photos C.Fortune, Rhodes)


Autre Ténébrionide non endémique de Rhodes : Opatroides punctulatus, bassin méditerranéen, Afrique, Asie...(photos C.Fortune, île de Rhodes)


Eleodes sp....(photos C.Fortune, Ouest des USA)


Eleodes (sous-genre Discogenia)...(photos C.Fortune, Ouest des USA)


Erodius orientalis ssp.oblongus (photos C.Fortune, île de Rhodes)
(Dans les îles égéennes, on trouve Erodius hellenica et Erodius orientalis; à Rhodes, on ne trouve qu'Erodius orientalis sous-espèce oblongus (sous-espèce boyeri à Lemnos, sous-espèce brevicostatus en Crète, sous-espèce orientalis à Tinos, sous-espèce oblongus à Rhodes et Samos...)


Autre gros Ténébrionide Pycnocerini africain mais en partie détérioré : Pycnocerus (Dinoscelis) passerini, dét. L.Soldati (photo C.Fortune, Tanzanie)


Tentyrine Cryptochilini : Calognathus chevrolati chevrolati mâle, environ 18 mm, antennes de 10 articles, mandibules lucanoïdes...(photos G.Boulay, N.W de l'Afrique du Sud)
(il existe 3 autres sous-espèces ; enerenzi, lucanoides, atricolor)





Coelometopus clypeatus, à peine 20 mm : espèce endémique de la péninsule ibérique; larves et adultes dans les vieux arbres et arbres morts, surtout chataignier, hêtre mais aussi d'autres...(photos A.Peuch, Nord du Portugal)
(il existe une autre espèce endémique de la Sierre de la Contraviesa : Coelometopus cobosi)

et beaucoup d'autres....



Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10--10-1-10-2-10-3-10-4-10-5-10-6- 10-7-10-8-10-8bis--10-9- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbis-1-11bisbis-2-11bisbisbis- 11-111-11-11-12-11-13-11-14-11-15-11-16-11-17-11-2-11-20-11-21-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57