Page 11-17

Page précédente Page suivante

AUTRES PETITES FAMILLES d'HÉTÉROMÈRES : "Mordelles", "Oedémères", "Métèques", "Pyrochres"... :

Quelques représentants communs de petites Familles d'Hétéromeroïdes aux imagos floricoles et aux larves saprophages ou prédatrices :

F/ Mordellides : souvent 5 à 7 mm, antennes filiformes, seuls Coléoptères à savoir à la fois voler et sauter (extrémité en forme d'épine...)
(le genre Mordella est devenu Variimorda...)


"Mordelle" sur fleurs d'Apiacée (Ombellifère) : Variimorda (Mordella) villosa (fasciata); on voit bien l'abdomen caréné en dessous terminé en pointe aigüe dépassant les élytres, les antennes filiformes... (photo P.Pinson)-autre photo de M.Chevriaux


Autre photo de la "Mordelle fasciée" Variimorda villosa - Mordella aculeata......(photos P.Falatico)


Mordella aculeata in copula (photo G.Champier)


La "Mordelle" la plus commune : Variimorda villosa, sur Angelica sylvestris (photos C.Fortune)


Autres Variimorda villosa...(photos M.Chevriaux)


Autre Mediimorda bipunctata...(photos A.Peuch, Portugal)


Tomoxia bucephala 6 mm - Mordellistena neuwaldeggiana, 5 mm, tête et pronotum rougeâtres... (photos M.Chevriaux)


Autre Tomoxia bucephala...(photo P.Falatico)


Autre Mordellistena neuwaldeggiana...(photo P.Falatico)


Mordellistena neuwaldeggiana sur "Gande berce"...(photos A.Wojtyra, Oise)


Mordellistena humeralis...(photo M.Blaise)


Probablement Mordellistena humeralis : la clé de Telfer indique 3 espèces proches (M.neuwaldegglana, M.humeralis et M.variegata); pas évident car il y a des formes foncées et formes claires en plus; ce qui semble faire la différence ici correspond aux antennes (articles 1-3 pâles, 4-11 à moitié bruns, article 3 plus court que 2) photos M.Le Masson, massif de Beledonne, 1100 m


Mordellochroa abdominalis, seul le pronotum est rougeâtre...(photo A.Lous)




Serropalpus barbatus, 17 mm, sur grumes de résineux (photos M.Le Masson, massif de Belledonne, 1100 m)
(on voit en particulier les palpes maxillaires pendants très développés typiques de la famille comme une barbe pendante selon Mulsant !!)

F/ Scraptiides (anciennement Anaspidides) : famille autrefois placée dans les Mordellides (dont ils ont les mêmes moeurs) mais abdomen non terminé en pointe; souvent en nombre dans les fleurs, larves dans les litières...


Anaspis sp.... (photo M.Le Masson) - Anaspis flava, environ 3,5 mm (photo M.Chevriaux)


Anaspis frontalis (dét. H.Callot) : La plupart des Anaspis sont difficiles à déterminer avec certitude sur les femelles (les mâles ont des appendices caractéristiques sur les derniers segments de l'abdomen); cependant, d'après l'allure et la date, c'est l'espèce la plus probable très commune en ce moment en Alsace sur les fleurs (photo M.Blaise, mai 2012)


Anaspis maculata, 3,5 mm, était sur fleurs de pommier (photos M.le Masson, Grésivaudan)


Autre Anaspis maculata...(photos D.Bourgeois)


Anaspis ruficollis, 3 mm...(photos P.Falatico)


Anaspis humeralis...(photos G.Champier, Isère)


Scraptia sp., 3-4 mm, vu sous 2 éclairages différents...(photos A.Peuch, Portugal)

F/Mélandryides : petits coléoptères aux tarses hétéromères (5-5-4), antennes de 10-11 articles filiformes, claviformes ou subclaviformes, palpes maxillaires pendants ou inclinés; surtout sur le bois mort, sous les écorces ou dans les champignons; larves fongicoles ou lignivores...


Probablement une femelle immature d'Orchesia sp., environ 5 mm : Il faudrait avoir une bonne vue des pattes postérieures, dont l'éperon très long des tibias sert pour le saut, pour confirmer le genre...(photo P.Falatico)


Marolia leseigneuri, 5 mm, front large convexe, antennes à partir de 6-7 plus trapus que 4-5, pronotum plus large dans la moitié antérieure avec angles postérieurs aigus atteignant ou dépassant la base du pronotum (angles obtus chez Marolia variegata)...(photos M.Le Masson, massif de Belledonnne, 700 m)


Osphya aeneipennis mâle aux "cuisses" postérieures particulièrement renflées, aspect métallique...(photos A.Bauvey, Senepy, 1300m, Isère)




Melandrya caraboides : couleur bleu noir d'acier (que l'on voit surtout sur le gros plan de la tête et la vue ventrale); sur les vieux troncs et branches mortes où les larves sont fongivores ou (et) lignivores (photos R.Stas, région de Liège)


Autre Melandrya caraboides...(photos G.Champier)

F/Oédémérides : antennes longues et filiformes, couleurs métalliques, téte allongée en forme de museau, élytres pointus plus ou moins écartés, mâles souvent avec fémurs postérieurs renflés


Quelques caractéristiques de la Famille des Oedémérides (photo P.Pinson) - La tête "en museau" d'un Oedéméride


Oedemera nobilis, 8-10 mm, femelle et mâle aux cuisses renflées


Oedemera nobilis mâle : se reconnait des autres Oedemères dont les mâles ont des cuisses renflées par les élytres vert très brillant (photos P.Pinson)


Autres Oedemera nobilis mâles...(photo H.Maleysson)


Oedemera nobilis mâle (photo P. Larre)-Oedemera vrirescens ? (photo L.Weitten)


Oedemera nobilis mâle (M.Chevriaux) - Oedemera mâle...(photo A.Guibentif)


Oedemera nobilis mâle, variété coerulea (photo M.Consolo, Italie du Nord) - Autre Oedemera nobilis mâle sur Leucanthème (photo C.Fortune)


Oedemera nobilis (aux élytres très déhiscents) : mâle - femelle (photos C.Fortune)


Oedemera flavipes (pattes ant. jaunâtres) mâle - femelle d'Oedemera sp. aux élytres rétrécis et très déhiscents (photos J.P.Marino et A.Guibentif)


Oedemera flavipes femelle (photo A.Cipière) - mâle (photo J.M.Desjacquot)


Oedemera podagrariae ou "Oedemère ochracé" 7-12 mm : femelle aux corselets et élytres flaves - mâle au corselet vert sombre, aux élytres rembrunis à l'extrémité et cuisses postérieures renflées (photos P.Pinson)


Autres photos d'Oedemera podagrariae : femelle (photos P.Pinson)


Autres mâles d'Oedemera podagrariae...(photos A.Lous)


Oedemera podagrariae : mâle - femelle (photos M.Chevriaux)


Oedemera podagrariae mâle...(photos P.Falatico)


Autre Oedemera podagrariae mâle (photo M.Ponsot) - Oedemera virescens mâle (photo R.Stas)


Oedemera femoralis femelle...(photo M.Ponsot)


Oedemera femoralis mâle...(montage-photo M.J.Ledoux)


Autre Oedemera femoralis mâle...(photo J.P.Marino, Alpes maritimes)


Oedemera nobilis mâle - Oedemera tristis mâle...(photos M.Chevriaux)


Oedemera tristis femelle...(photo A.Bauvey, 1500m, Isère)


Oedemera tristis mâle...(photo M.Le Masson, 1100 m, Massif de Belledonne)


Oedemera sp. femelle proche d'O.subulata (photo H.Maleysson)


Oedemera simplex mâle...( photo J.P.Lavigne, Vinon-sur-Verdon)


Oedemera subulata femelle...(photos A.Peuch, Portugal)


Oedemera barbara femelle...(photos A.Peuch)


Oedemera barbara mâle...(photos A.Peuch)





Oedémère de Grèce : Oedemera natolica (= O.rhodosica)...(photos C.Fortune, île de Rhodes)


Probablement une variante d'Oedemera rufofemorata...(photos J.M.Desjacquot, Eubée, Grèce)





Oedemera lurida en nombre dans les grandes fleurs au printemps (photos P.Falatico)


Autres Oedemera lurida in copula...(photo M.Le Masson)




Oedemera croceicollis mâle, 8 mm...(photos M.le Masson, marais de Montfort)




Oedemera coroceicollis femelle ...(photos M.Le Masson, marais de Montfort, Isère)


La "Chrysanthie cuivrée" Chrysanthia viridissima : 5-7 mm, vert métallique avec reflets cuivrés, surtout dans les bois de Pins (photos L.Weitten et M.Chevriaux)


Chrysanthia viridis aux fémurs antérieurs en partie jaunes (photo M.Lamarlère- - Chrysanthia viridissima aux fémurs antérieurs métalliques (photo H.Robert)


Autres Chrysanthia viridissima...(photos J.P.Lavigne et H.Maleysson)

remarque : Chrysanthia viridis=Chrysanthia geniculata=Chrysanthia nigricornis (geniculata car fémurs près des genoux et genoux noirs, le reste jaune, nigricornis car antennes jaunes sauf l'extrémité le plus souvent)


Nacerda carniolica...(photo M.J.Ledoux)


Nacerdes carniolica et détail de la tête (photos M.Blaise)


Anagcodes ustulata femelle - Ischnomera cinerascens...(photos M.Chevriaux)


Anogcodes ustulata : femelle - mâle (photos M.Le Masson)


Probablement Anogcodes fulvicollis femelle (photo J.P.Lavigne) - Anogcodes ustulata in copula...(photo M.Le Masson)


Autre couple d'Anogcodes ustulata (photo M.Le Masson, marais de Montfort, Grésivaudan) - Anagcodes fulvicollis femelle (photo J.P.Lavigne, Vinon-sur-Verdon)




Anogcodes rufiventris, 10 mm...(photos M.Le Masson)


Autres Anagcodes fulvicollis : mâle - femelle (photos P.Falatico)


Ischnomera sanguinicollis...(photos A.Lous)


Ischnomera cyanea...(photo M.Le Masson)

F/ Famille des R(h)ipiphorides : antennes pectinées ou flabellées , larves avec hypermétamorphose...


Le "Métèque paradoxal" Metoecus paradoxus : 8-12 mm, élytres déhiscents, thorax sillonné, larve parasite des nids de guêpes...assez commun


Metoecus paradoxus au voisinage de nids de guêpes... (photos M.Ponsot)


Autre Metoecus paradoxus femelle venue à la lumière, tête et élytres noirs, thorax noir avec angles postérieurs jaunes...(photo R.Stas)


Autre Ripiphoride Macrosiagon ferrugineum, environ 15 mm, : photo J.C.Chevillard (Corse) - photo C.Mur (sud Charente)


Autre Macrosiagon ferrugineum en compagnie d'un Mordellide...(photo J.C.Chevillard)


Macrosiagopn tricuspidatum avec ses 2 grandes taches élytrales...(photo J.C.Chevillard, Corse)






Ripiphorus(Myodites) subdipterus femelle, 15 mm, larve parasite des Halictes...(photos P.Falatico)
(le mâle a de plus grandes antennes en partie rouges...)


Ripiiphorus subdipterus mâle (photo M.Ughetto)


F/ Famille des Anthicides : antennes filiformes de 11 articles, pronotum plat et globuleux (aspect de "fourmi" par allongement)

-Les Anthicines pratiquement identifiables que sous la loupe binoculaire (Anthicus-Cordicollis-Cyclodinus-Hirticollis-Microhoria-Omanodus-Stricticollis)


Anthicus antherinus, 3-3,5 mm, noir avec tibias et tarses rougeâtres, élytres avec tache humérale rouge et fascie rouge transverse (photo L.Weitten)


Anthicus sp....(photos P.Legros)


Omonadus floralis, 3,5 mm; les bosses thoraciques antérieures le distinguent d'Omonadus formicarius (photo M.Le Masson)


Autre Omonadus floralis...(photos G.Champier)




Microhoria sp., environ 3 mm...(photos D.Bourgeois)


Formicomus pedestris en nombre sous des écorces...




Anthelephila (Formicomus) pedestris, environ 4 mm...(photos P.Falatico)




Autre petit Anthicide poilu : Hirticomus hispidus, 3 mm, des poils sur tout le corps même sur les pattes...(photos M.Le Masson, vallée du Grésivaudan)


Anthicide Notérine : Notoxus monoceros, 4-5 mm, corne thoracique horizontale surplombant la tête, larve saprophytes (photos Y.Glon)

F /Famille des Adérides :

-petits coléos (1-4 mm) aux yeux granuleux proéminents
-antennes de 11 articles variables
-tarses hétéromères avec 1er article souvent plus long nettement
-dimorphisme sexuel
-sternites 4 et 5 fusionnés
-larves saproxylophages ou saprophages, adultes se nourrissant de nectar et pollen...


Otoletus sp. proche d'Otoletus flaveolus, 1,5 mm, saute comme une puce...(photos P.Falatico)


Adinorus nigrinus mâle, environ 2 mm, en nombre dans un chantier riche en bois, larve saproxylophage...(photos A.Lequet, Causses du Quercy)

F/ Famille des Pyrochroides : antennes pectinées chez le mâle et dentées chez la femelle, couleur écarlate, corps aplati et élargi en arrière; larves sous les écorces chassant les larves xylophages


Femelle et mâle de Pyrochroa serraticornis (photos H.Robert)


Autre femelle de Pyrochroa serraticornis...(photo C.Fortune)


Pyrochroa serraticornis mâle aux antennes nettement serrulées (photo R.Stas)


Autre Pyrochroa serraticornis : tête et pronotoum entièrement rouges (juillet - Bretagne) - Pyrochroa coccinea femelle (photo N.Baruch)


Autres photos de Pyrochroa serraticornis (photo de gauche de M.Chevriaux)...


Le "Cardinal" Pyrochroa coccinea mâle et femelle : 12-15 mm, rouge écarlate sauf la tête noire, commun (photos L.Weitten)




Autres photos du "Cardinal" Pyrochroa coccinea mâle, environ 15 mm...(photos P.Falatico)


Pyrochroa serraticornis ayant repéré un petit Curculionide Cionus tiberculosus


Pyrochroa serraticornis en prédation sur Cionus tuberculosus - Pyrochroa coccinea (photos A.Wojtyra, Oise)

voir aussi page 19 pour Pyrochroa coccinea et sa larve



Larve saproxylophage de Pyrochroa (photo G.Winkelmuller)


Autre larve de Pyrochroa sous l'écorce d'un mélèze coupé (photo J.P.Marino) - Schizotus pectinicornis femelle, pronotum avec tache noire (photo M.Chevriaux)




Diverses vues de Schizotus pectinicornis mâle...(photos G.Champier, Isère)




Autre Schizotus pectinicornis, 8 mm, avec sa tache noire pronotale et ses longues digitations antennaires (photos M.Le Masson, massif de Belledonne, 1300 m)


Autre larve de Pyrochroa sp. (photo A.Bauvey, Isère)




Autre larve de Pyrochroa sp., 25 mm...(photos M.Le Masson)




Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbis-1-11bisbis-2-11bisbisbis- 11-1-11-11-11-12-11-13-11-14-11-15-11-16-11-16'-11-17- 11-2-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57