Page 39'


Page précédente Page suivante

LES INSECTES GALLICOLES ou CECIDOGENES (3)

Principales Zoocécidies dues aux Insectes :

On estime qu'il y a environ 13000 espèces d'Insectes cecidogènes :

1-Galles dues aux piqures alimentaires : on y trouve des Thysanoptères, des Hémiptères (Tingides), des Homoptères (Cercopides, Cicadellides, Psyllides, Eriosomatides, Phylloxerides, Coccides, Kermides, Diaspidides )

2-Galles dues à la réaction à la ponte : on y trouve des Lépidoptères (Tortricides), Coléoptères (Apionides), Diptères (Cecidomyides, Chloropides), Hyménoptères (Tenthrèdinides, Ptéromalides, Cynipides)

HOMOPTERESDIPTERESHYMENOPTERESHYMENOPTERES
"Pucerons" "Psylles""Cecidomyies""Tenthrèdes""Cynipides"
-"Galle en ananas"
-"Galle en bourse"
-"Galles en citron"
-"Petites galles velues"
-"Galles velues"
-"Galles lisses"
-"Galles en pomme"
-"Bedegar"


On peut également trouver des zoocécidies dues aux Lépidoptères Tortricides ("Tordeuses") et à certains Coléoptères Cérambycides ("Saperdes") et Curculionides ("Ceutorrhynques")

1-Zoocécidies dues aux Homoptères "Pucerons" : voir page 10-4

Galles sur Sapins et Epicéas :

-"galles des branches" dues à Gilletteela cooleyi : ce puceron a été importé d'Amérique
avec le Sapin de Douglas et l'Epicea de Sitka
-"petite galle en ananas" due à Cnaphalodes strobilarius
à la pointe des pousses d'Epicea d'abord jaune puis brune
-"grande galle en ananas" du Sapin et Epicea due à Adelges (Chermes) cf. abietis


Galles des branches-Petites galles en ananas et coupe-Grande galle en ananas


"Petite galle en ananas"


"Galles ananas" sur Epicéa commun Picea abies dues à Adelges cf. abietis (photos P.Falatico)


Coupes des "galles ananas" montrant les loges à pucerons Adelgides...


Gros plans sur les Pucerons Adelgides Adelges cf. abietis (photos P.Falatico)


Vieilles "galles ananas" ligneuses persistant sur l'arbre avec oouvertures des loges vides béantes...(photo P.Falatico)


Galle à Pineus similis ("Puceron" Adelgide) sur Picea sichensis (photos C.Fortune)


Galle à Adelges laricis sur Picea abies (photos C.Fortune, Alpes)

Galles sur Peuplier et sur Orme :

-"Galle de la nervure" (Pemphigus filaginis)
-"Galle tire-bouchon" (Pemphigus spirothecae)
-"Galle à bourse" (Pemphigus bursarius)
-"Galle en bourse" (Tetraneura ulmi)


Galles de la nervure, tire-bouchon et à bourse sur Peuplier-Galle en bourse de l'Orme


Galle à Pemphigus spirotechae sur Populus...(photos C.Fortune)


galle "torsade" ou "tire-bouchon" du pétiole du peuplier - galle ouverte montrant les pucerons Pemphigides Pemphigus spirothecae...(photos P.Falatico)


Larve de Syrphide qui était dans la galle "tire-bouchon" et puparium vide dont est sorti le Syrphe femelle suivant (photo P.Falatico)


Autre larve de Syrphe issue de la galle "tire-bouchon" du pétiole du peuplier...
(sur 10 galles récoltées, 5 contenaient des larves de Syrphe avec en moyenne 2 par galle...) P.Falatico


Heringia heringi, environ 10 mm, femelle issue du puparium précédent


Heringia heringi mâle issu d'un autre puparium...(photo P.Falatico)
(En Europe, on peut trouver 2 Diptères Syrphides parasitoïdes des Pemphigus spirothecae : Pipiza festiva et Heringia heringi; on estime que jusqu'à 30 % des galles "tire-bouchon" peuvent être parasitées par ces larves de Syrphes avec de 1 à 3 larves par galle, on peut trouver aussi le Diptère Chamemyiide Leucopis puncticornis...)


galle du pétiole du Peuplier due à Pemphigus bursarius...(photo P.Falatico)


Larve de Syrphe se nourrissant de "Pucerons" Pemphigiens à l'intérieur de la galle ouverte (photos P.Falatico)


Autres galles den bourses du pétiole du peuplier dues à Pemphigus bursarius (photos C.Fortune)


Pemphigus immunis : aptères et ailés à l'intérieur d'une galle torsadée sur Populus nigra (photos J.P.Marino)


Vieilles galles ouvertes à Pemphigus bursarius sur Peuplier...(photos C.Fortune, Allier)


Galle à Pemphigus vesicarius sur Populus (photos C.Fortune, Alpes du Sud)


Vieilles galles hivernales à Eriosma lanuginosum sur Orme...(photos C.Fortune)


Vieilles galles en "bourse" noires à Eriosoma lanuginosum sur Orme...(photos P.Falatico)


Galles à Tetraneura ulmi sur Ulmus...(photos C.Fortune)


Galles pédonculées en bourse (10-12 mm) de la face supérieure des feuilles de l'Orme (mai 2006) dues au "Puceron" Byrsocrypta (Tetraneura) ulmi
(cette galle "mûrit" en juillet et présente alors une ouverture en forme de fente)


la galle pédonculée ouverte avec ses "Pucerons" à l'intérieur Byrsocrypta ulmi


Tetraneura caerulescens : galles velues (9 mm) sur Ulmus campestris (photos M.Le Masson, Nord de l'Isère)


Petites galles verticales longues et poilues sur Orme dues à un autre Tetraneura : peut-être Tetraneura nigriabdominalis mais il ya des formes intermédiaires et "l'étude des pucerons serait souhaitable" d'après P.Dauphin (photos J.P.Marino)


Galles en boures sur feuille de Peuplier dues à Pemphigus bursarius : photo P.Falatico - Galles âgées vides...(photo A.Vidal)


Enroulement des feuilles de Peuplier dues à un autre Puceron Pemphigide Thecabius affinis (photo P.Falatico)


2 déformations dues au même Puceron sur Orme Eriosoma ulmi : enroulement du bord de la feuille (ici déroulée) - galle (photos J.P.Marino)


Galle précédente ouverte montrant les Pucerons responsables : Eriosoma (Schizoneura) ulmi (photo J.P.Marino)


Galles en bourses (utricules) sur "Pistachier" du Midi (Pistacia terebinthus) dues au "puceron du Pistachier" Geoica utricularia (photos C.Noir)


Autre "galle en bourse du Pistachier" montrant à droite les Pucerons Geioca utricularia (photos C.Reille)




Galles dues à l'Aphidide Anopleura lentisci sur "Pistachier lentisque" Pistacia lentiscus : moitié d'une foliole repliée en une galle réniforme aplatie à bord rouge ou blanchâtre...(photos H.Robert)


Aptère d'Anopleura lentisci extrait de sa galle ...(photos J.P.Marino)


Autre galle sur Pistacia terebinthus due à Forda formicaria (photo J.P.Marino, Var)


Aptères de Forda formicaria...


Ailés de Forda formicaria...(photos J.P.Marino)




Autre galle due à l'Aphidide Forda marginata sur "Pistachier terebenthe" Pistacia terebenthus : repli marginal de forme ovale rouge sur foliole (photos C.Fortune, île de Rhodes, Grèce)




Galles à Cryptosiphum artemisiae (autre Aphidide) sur Artemisia vugaris (photos C.Fortune, Bretagne)


Galle probablement due à Myzus lythri sur Prunus mahaleb (photos C.Fortune, Queyras)
(synonyme de Myzus mahaleb (Myzus pruni mahaleb); l'hôte principal est probablement Prunus mahaleb et l'hôte secondaire Lythrum salicaria...)


"Galles rouges du pommier" dues à un groupe de Pucerons Aphidides dont Dysaphis devecta : dégâts sur feuilles après la nouaison des fruits - bords des feuilles rouges très tôt (photos J.L.Lett)


Dysaphis devecta responsable des "galles rouges" précédentes...(photos J.L.Lett)

Galles du Phylloxera de la vigne : voir page 10-4

Certaines générations de ce Puceron produisent des tubérosités sur radicelles et racines qui se décomposent; Dactylosphaera vitifolii (Phylloxera vastratix) peut produire des galles sur le feuillage des vignes américaines hybrides mais les porte-greffes sont résistants !


Galles foliaires dues à Dactylosphaera vitifolii

1'-Zoocécidies dues aux Homoptères Psyllides


Galle à Trioza alacris sur Laurus nobilis (photo C.Fortune)


Galle commune du "Laurier noble" ("Laurier sauce" Laurus nobilis) due au Psylle Trioza alacris (2 ou 3 générations entre mai et septembre!)...


Trioza alacris, environ 3 mm : femelle - mâle (photos P.Falatico)


Galle sur Centranthus ruber (Valérianacées) due au Psyllide Trioza centranthi, confirmé par P.Dauphin (photo C.Fortune)


Autre galle sur Cruciata laevipes (Galium cruciata) due à Trioza galii (photo C.Fortune)


Galles à Trioza marginepunctata sur Rhamnus alaternus (photos C.Fortune, Corse)




Galles à Psyllopsis fraxini sur Fraxinus excelsior : enroulements foliaires, souvent colorés en rouge, fréquents sur frênes (photos C.Fortune, Bretagne)

Les galles rougeâtres suivantes sur inflorescences de Juncus sont dues au Psyllide (ou Liviides pour d'autres) Livia juncorum; les jeunes vont hiverner dans ces galles...


Galle à Livia juncorum sur Juncus articulatus...


Galle à Livia juncorum sur Juncus bulbosus...(photos C.Fortune, Bretagne)


Ces galles ur Atriplex prostrata sont dues soit aux pucerons Hayhurstia atriplicis soit aux Psylles Trioza chenopodi...(photos C.Fortune, Bretagne)
(il faudrait observer les "habitants" de ces galles à la loupe ninoculaire !)



page suivante







1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-7ter-7terter-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9bis-1-9bis-2-9ter-9terter-10-10-1-10-2-10-3-10-4- 10bis-10bisbis-10bisbis-1-10ter-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3- 11-4-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13ter-1-13ter-2-13ter-3-13ter-4-13terter-13terterter-13-4-13-5-13-6-13-7-14 -14-1-14-2-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18ter-1-18ter-2-18ter-3-18ter-4-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-page 39-1-39'-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48-49-50 -51-52-53-54-55-56-57