Page 11-14-2

Page précédente Page suivante

LES "BUPRESTES", des imagos "Richards" et des larves "marteau" (2) :


Bupreste de Provence : "Bupreste à 8 taches" Buprestis octoguttata, 9-14 mm, tache allongée sur le bord huméral...(photos G.Chauvin et J.P.Marino)


Autres Buprestis octoguttata (photos P.Falatico et Y.Puntous)




Buprestis octoguttata...(photos P.Falatico)


Le "Bupreste à 9 taches" Buprestis novemmaculata, environ 15 mm, taches jaunes de taille variable, larves dans pins et mélèzes (photos manu)


Le "Bupreste rustique" Buprestis rustica ,environ 20 mm, bronzé verdâtre, violacé ou bleu, pronotum grossièrement ponctué, élytres fortement striés avec dépressions superficielles, en montagne sur Conifères...(photos C.Fortune, Queyras)


Autre variante de Buprestis rustica (photos A.Bauvey, Vercors , 1400 m)


Buprestis haemorrhoidalis, 15-20 mm, et gros plan sur les taches jaunes de la tête, espèce méditerranénne (photos H.Robert, Var)
(taches jaunes : mandibulaires, 1/2 du bord interne de l'oeil, 3 sur le clypéo-front, tache allongée latérale du pronotum, sternite apical)




Autre variante de Buprestis haemorrhoidalis...(photos G.Champier)


Ptosima flavoguttata sur jeune pêcher dans le Lot en juin...
(comme beaucoup de Buprestes, se laisse tomber à terre dès qu"il est dérangé...)


Ptosima flavoguttata : (photo J.M.Desjacquot, Savoie) - (photo G.Champier, Isère)


La "Ptosime à taches jaunes" Ptosima flavoguttata, 7-13 mm, fortement ponctué pronotum carré, taches oranges en nombre variable, larves dans les pousses des Rosacées arbustives...(photo M.Ponsot)


Accouplements d'Anthaxia : Anthaxia fulgurans (gros points à l'apex des élytres) - Anthaxia confusa (pilosité blanche longue frontale et courte pronotale) (photos P.Pinson)


Couple d'Anthaxia sp. (A.similis ou A.confusa ?) et accouplement à 3 !...(photos Y.Baniere)


"Anthaxie étincelante" Anthaxia candens femelle au thorax bleu métallique (vert chez le mâle plus petit)), 8 mm, sur les Prunus (Cersier et Pruniers) (photos L.Weitten)


Anthaxia candens mâle...(photo A.Delannoy)


"Anthaxie mutilée" Anthaxia manca, environ 10 mm, pilosité blanche longue et hérissée sur front, pronotum, pattes et dessous, 2 bandes larges brun pourpre pronotales, élytres brun violacé, larves dans les ormes...(photos P.Falatico)

-Chrysobothris affinis ou "Bupreste du chêne" : 10-16 mm, bronzé cuivreux; élytres avec 2 fossettes verdâtres; polyphage sous les écorces des vieux chênes,hêtres, bouleaux..., court sur les troncs de chênes abattus et s'envole rapidement; d'autres buprestes sont aussi appelés "Bupreste du chêne" comme Coroebus fasciatus 14-16 mm et vert doré


Chrysobothris affinis


Chrysobothris affinis (photo M.Billard et P.Falatico)

-Coroebus sinuatus ou "Bupreste du fraisier": pond au niveau du collet; larves blanchâtres qui vont dans les racines où elles hibernent (sur fraiseraies âgées méridionales)
-Agrilus chrysoderes ou "Agrile du framboisier" variété rubicola : 6-7 mm, vert bronzé uniforme, larves à thorax peu dilaté et dernier segment avec pince de 5 denticules, larves mineuses sous-corticales dans la tige rendant les framboisiers cassants au printemps (galerie avec spires)
-Agrilus sinuatus ou "Bupreste du poirier": galeries de larves sinueuses descendantes sous-épidermiques (comme le bupreste du framboisier!) de plus en plus profondes et larges sur les rameaux
-Agrilus viridis ou "Bupreste vert" : 6-9mm, l'adulte vole autour des saules, hêtre et peupliers...
-Agrilus biguttatus ou "Agrile du chêne" :9-12 mm, verdâtre avec une tache blanche mouchetée sur chaque élytre, larve sous l'écorce du tronc des chênes...


"Bupreste de la ronce" Coroebus rubi, 8-11 mm...(photo M.Chevriaux)


Autres photos de Coroebus rubi et accouplement par chevauchement...(photos P.Falatico)


Le "Coroèbe florentin" Coroebus florentinus, environ 15 mm, vert doré brillant avec 2 fascies bleues arquées au tiers apical; les larves peuvent faire quelques dégâts dans les chênaies car il est commun dans le Sud de la France (photo A.Cipière)

Le genre Coroebus est devenu depuis peu Coraebus ! (allez savoir pourquoi ?)




Autre Coraebus florentinus, 13 mm...(photos M.Le Masson, Chartreuse, 500 m)


Agrilus viridis -Galerie descendante d'Agrilus chrysoderes - Agrilus biguttatus


Autre Agrilus sp. proche d'Agrilus viridis (photo M.Chevriaux) - Agrilus biguttatus, 9-12 mm, tête et pronotum verts, larves dans chênes et autres feuillus (photo G.Chauvin)


Agrilus sp. (phopto A.Lous) - Autre Agrilus biguttatus sur "Scrofulaire noueuse"...


Agrilus ater, 7-11 mm, noir à reflets vert olive, larves dans peupliers et saules, localisé (photos M.Chevriaux)


Agrilus cyanescens...(photos C.Fortune, Bretagne)




L'"Agrile bleuâtre" Agrilus cyanescens, environ 6 mm, reflets bleus, antennes et pattes noires, élytres déprimés en arrière des épaules, sur feuillus...(photos P.Legros)


L'"Agrile sinué" Agrilus sinuatus, 7-10 mm, cuivreux pourpré, pattes cuivreux à reflets verts, vertex sillonné et pronotum nettement ridée sur le milieu, larves nuisibles aux fruitiers (phtos M.Billard)


Agrilus sp. in precopula - Agrilus sp. (nombreuses espèces proches) (photo A.Wojtyra)


Agrilus pratensis...(photos J.P.Lavigne, Vinon sur Verdon)


Un des plus petits "Buprestes" de France : le "Trachys minuscule" Trachys minutus, environ 2-3 mm, pubescence blanche formant des fascies ondulées, front très déprimé, ici sur feuille de Saule, larves mineuses...


Autre Trachys minuta (minutus)...(photo A.Wojtyra)


Trachys troglodytifomis, environ 3 mm, bicolore et base du pronotum très échancrée...(photos D.Bourgeois)

et beaucoup d'autres espèces....

Les imagos des Buprestes sont de magnifiques insectes héliophiles malheureusement peu nombreux en France et encore moins en remontant dans le Nord de l'Europe (133 espèces en France, 51 en Belgique et une quarantaine en Scandinavie...); les adultes se tiennent sur les troncs, tas de bois ou sur les fleurs et s'envolent au moindre danger; les larves vivent sous l'écorce mais sont des xylophages faibles car ils s'attaquent plutôt au bois abattu ou mort (les quelques dégâts se font au dépens de quelques arbres ou arbustes fruitiers) : le plus grand est en France le "Bupreste du Pin" qui n'est que peu nuisible !; leur bilan est donc globalement positif surtout du fait que les larves saproxylophages interviennent dans le processus de l'humification...



2 Buprestes d'Anatolie : Julodia (Julodis) bucharica (photo D.Hansen) - Julodis sp. (photo A.Guibentif)


Bupreste du Maroc (Moyen-Atlas) : Julodis onopordi pilosa, presque 30 mm...(photos C.Fortune)
(il y a de nombreuses sous-espèces de Julodis onopordi dans le bassin méditerranéen ainsi que pour une espèce proche Julodis andreae...)




Julodis ehrenbergi...(photos C.Fortune, île de Rhodes)


Un Bupreste exotique porté autrefois en "bijou" : Steraspis speciosa (à comparer avec le "Bupreste pygmée" européen Trachys pygmaeus)




Famille des Dascillides :

-Antennes filiformes de 11 articles
-Hanches antérieures aux trochanters distincts et tarses lamelleux
-corps ovale oblong; tarses à 5 articles
-imagos surtout sur Apiacées (ex.Ombellifères) du bord des eaux
-larve dans les racines très humides des plantes


le seul représentant de la petite famille des Dascillides : Dascillus cervinus, 11-12 mm, brun ou cendré et pubescent, larve phytophage radiciphage en zone humide (photo M.Chevriaux et E.Crochat)


Autre Dascillus cervinus vu de profil...(photo M.Le Masson, Massif de Belledonne, 1200 m)




Autres Dascillus cervinus femelle aux soies brun jaunâtre, espèce de montagne (photos C.Fortune, Queyras)


Envol de Dascillus cervinus...(photos M.Gillard et J.P.Lavigne)




Famille des Scirtides (Hélodides) :

-antennes de 11 articles (larves à longues antennes multiarticulées)
-petites espèces ovales ou oblongues à téguments pubescents
-vivent dans les endroits humides (marais maritimes ou fluviaux, forêts humides)
-larves aquatiques (pinceaux de branchies anales) phytophages dans les eaux stagnantes à végétation submergée dense ou autres lieux humides (Prionocyphon dans cavités des troncs d'arbres remplies d'eau)...








Diverses larves de Scirtides aux longues antennes (Elodes, Cyphon) dans des eaux stagnantes...(photos A.Wojtyra, Oise)


Probablement Cyphon variabilis, environ 4 mm...(photos M.Le Masson, marais de Montfort, Grésivaudan)


Probablement Cyphon variabilis, 4 mm, sur ortie - Cyphon ochraceus, ici tête jaune par rapport à la précédente (photo G.Champier)


Cyphon variabilis - Cyphon sp., 4 mm, sur ortie (photos M.Le Masson)
(plusieurs espèces très proches difficiles à identifier sur photos)



Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbis-1-11bisbis-2-11bisbisbis- 11-1-11-11-11-12-11-13-11-14-11-14'-11-14-1-11-14-2-11-15- 11-2-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57