Page 10-8ter

Page précédente Page suivante

LES "FULGORES" ou FULGOROIDES (FULGOROIDEA), des formes surtout exotiques et souvent insolites avec leur front proéminent (2) :

Parmi les nombreux Delphacides (1ers articles des antennes très développés, polymorphes, souvent brachyptères, éperon mobile denté en forme de "cuillère" sur l'apex interne des tibias P3 au rôle mal connu, dans les zones herbeuses, champs, lisières, peu faciles à déterminer) :
-Delphax crassicornis, 6-8 mm, 1er article des antennes long, aplati, rectangulaire, milieux humides du Midi




Delphax crassicornis : mâle macroptère-femelle brachyptère (in Boubée)


Un Delphacide assez commun et original Asiraca clavicornis, 4,5-5,5 mm, 1er artcicle antennaire aplati rectangulaire, P1 très développées, élytres avec tubercules porteurs de soies...


Autre Asiraca clavicornis commun surtout en zone humide (photos P.Legros)


Asiraca clavicornis montrant le rostre et les petits tubercules élytraux porteurs de soies (photo P.Legros) - (photo J.P.Marino)




Autre Asiraca clavicornis mâle...(photos A.Wojtyra)


Forme brachyptère de Stiroma affinis male, environ 3 mm; il existe une forme macroptère...(photo M.Le Masson)


Autre brachycère sur fougère : Ditropis pteridis, 3,5 mm : vertex et face jaunes, ailes sombres, les ailes font la moitié de la longueur de l'abdomen, le quart pour la femelle... (photos M.Le Masson, Chartreuse, 600 m)


Mâle et femelle de Ditropis pteridis sur fougère (photo M.Le Masson, vallée du Grésivaudan)


petit Delphacide brachyptère ou juvénile ?? (photo O.Gireaud)
(nombreuses petites espèces souvent brachyptères et polymorphes; identifiables pratiquement uniquement sous loupe binoculaire !)


Delphacodes sp., 6-7 mm, sur la neige alpine en janvier (photos R.de La Grandière)


Javesella sp....(photo A.Wojtyra, Oise)


Javesella pellucida mâle macroptère, 3 mm...(photos A.Wojtyra, Oise)


Javesella pellucida femelle macroptère, 3 mm (photos A.Wojtyra, Oise)


Euides speciosa, environ 5 mm, lié aux Phragmites...(photos M.Le Masson, marais de Montfort)


Autre Delphacide : Stenocranus sp., 6 mm, espèces proches non identifiables sur photo...(photos M.Le Masson, vallée du Grésivaudan)


Muellerianella fairmairei juvénile...(photos A.Wojtyra, Oise)

Pour les quelques Fulgorides français (expansion céphalique présente):
-Fulgora europea (Dictyopharides, autrefois placé dans les Fulgorides), 9-13 mm, coloration verte, expansion conique de la tête, abdomen court et conique, extrémité des élytres réticulée, sur Apiacées, assez commun


Epipeptera (Dictyophara ou Fulgora)


Le "Fulgore d'Europe" Epiptera europaea, 8-10 mm, assez commun, coloration verte, nervures vert clair, surtout Sud de la France (photos D.Dubroca)


Autre photo d'Epiptera europaea..(photo J.Gouzenet)


Epiptera europaea (photo R.de La Grandière) - Larve d'Epiptera europaea (photo J.J.Milan)


Autre vues d'Epiptera europaea...


Dictyophara europaea...(photo S.Rolandez)


Juvénile d'Epiptera europaea et exuvie larvaire (photos C.Ollieu)




Dictyophara multireticulata, 10-12 mm), (photos G.Melotti, Piémont des Albères, Pyrénées orientales)
(plus foncé et plus grand que l'espèce précédente, forte réticulation alaire dans la partie distale, nervures vert foncé, pattes antérieures jaunes les autres vertes...)

Parmi les Tettigometrides (nombreuses espèces de Tettigometra sur diverses plantes, ressemblance avec les Jassides et Cercopides, élytres opaques arrondis à l'apex); certains secrètent du miellat dont sont friandes les fourmis :
-Tettigometra sulphura, 4-5 mm; Tettigometra macrocephala, 5-7 mm


3 Tettigometrides dont une forme brachyptère au milieu (in Boubée) - Tettigometra virescens (photo Mme Heraut)


Tettigometra sp. aux élytres arrondis à l'apex (sur rocher- 1500 m - Haute-Savoie) - Autre variante de Tettigometra virescens (photo A.Lous)


Tettigometra laeta (photo A.Wojtyra, Oise)

Fulgoroide Flatide :La "Cicadelle pruineuse" ou "Cicadelle blanche" Metcalfa pruinosa apparu en 1986 dans la région de Marseille et qui envahit les départements du Sud n'est pas une "Cicadelle" mais un Fulgoride de la sous-famille des Flatines; Plus de 300 plantes hôtes et pas un seul prédateur... à part les lézards! En expansion...


La "Cicadelle pruineuse" Metcalfa pruinosa (photos D.Lacroze-Marty)


La "Cicadelle pruineuse" et sa larve primaire qui est recouverte d'une pruinosité blanche abondante qui recouvre les rameaux des nombreuse végétaux parasités (photos D.Lacroze-Marty et P.Falatico)
(le miel de miellat noir et parfumé est vraiment bon !)


Larves en nombre de Metcalfa pruinosa (photo J.P.Marino, Alpes-Maritimes, 350 m)


Autres photos de Metcalfa pruinosa : photo J.M.Chauvin - sur Figuier et Catalpa (photos C.Olu)


Autres photos de Metcalfa pruinisa sur Bardane dans le Midi (photos J.P.Marino)


Autres Metcalfa pruinosa en grand nombre sur acacias, orties et chardons des bords du canal du Midi (photo O.Kah)


Metcalfa pruinosa...(photo P.Falatico)


Ces 2 photos de Metcalfa pruinosa montrent la forte pruinosité recouvrant la face et le reste du corps...


Autres vues de Metcalfa pruinosa montrant les ailes postérieures (photos M.J.Ledoux, Var)


Autre Flatine : Flatormenis sp....(photo C.Fortune, Guadeloupe)
(genre avec 14 espèces connues essentiellement néotropicales (Sud des USA, Mexique, Amérique centrale, Antilles, Jamaïque, Porto-Rico....); polyphage; pas de dégâts importants sur les plantes; aédéage fortement recourbé vers le haut; genre mal connu (pas de clé précise) en cours de révision)

Des Delphacides exotiques comme Perkinsiella saccharicida (originaire du Queensland australien et introduit accidentellement aux Iles Hawaii) sont vecteurs de virus sur la canne à sucre de même que Perkinsiella vastatrix aux Philippines; (actuellement contrôlés par la lutte biologique à l'aide d'Hémiptères Mirides et d'Hyménoptères Mymarides); il en est de même pour Peregrinus maidis vecteur du virus du Maïs en Amérique du Nord !


Les Fulgores de nos pays sont donc petits et peu nombreux par rapport aus grandes espèces exotiques; en France, ce ne sont que de petits insectes bruns ou verdâtres au corps allongé et aux sexes souvent dissemblables; le plus grand est le "Fulgore européen" avec son appendice frontal conique qui n'a rien à voir avec les longs prolongements céphaliques des "porte-lanterne" exotiques; toutes ces petites espèces suceuses de sève sont difficiles à identifier car souvent polymorphes surtout les nombreux petits Delphacides et Tettigometrides inféodés aux plantes basses et qui vivent dans le Midi; certains transmettent des viroses dont beaucoup nous sont encore inconnues



Un Fulgoride (Fulgoridae) Phenacine (Phenacinae) de Guyane : Pterodictya reticularis (photo J.L.Cheype)






Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10-10-1-10-2-10-3-10-4- 10-5-10-6-10-7-10-8-10-8'-10-8bis-10-8ter-10-9-10-9bis-10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48-49-50-51-52 -53-54-55-56-57