Page 18ter-20


Page précédente Page suivante

"LES ABEILLES SOLITAIRES" (4) :

1-2 Famille des Andrènides : "Abeilles des sables ou fouisseuses"

Suite des Andrènes :


Autre photo d'Andrena cineraria caractérisée par sa bande noire au centre du thorax (photo O.Sigaud) - Andrena vaga à l'entrée du "nid" (photo C.Fortune)


Andrena vaga femelle : poils de la tête et du thorax gris pâle, abdomen brillant...(photos R.Stas)


Autres Andrena vaga, début avril... (photos J.C.Brison)




Autre Andrena vaga femelle...(photos A.Wojtyra, Oise, 17 avril)


Andrena cineraria commune sur fleurs de Pissenlit (Taraxacum) en mars-avril...
(on trouve souvent au voisinage des individus isolés de son "Abeille-coucou" du genre Nomada)


Andrena cineraria sur fleur de Poirier - se reposant sur une feuille de "Laurier palme" début avril


Autres Andrena cineraria femelles : le 8 mai butinant sur Prunus mahaleb (photo T.Bardagi) - en avril se reposant au voisinage de nombreux "pissenlits" en fleurs source de nectar pour cette espèce


Andrena cineraria femelle : profil antérieur - face (photos H.Robert)


Andrena cineraria mâle...(photos C.Fortune)


Autre Andrena cineraria mâle (apparait tôt en mars avant les femelles comme la plupart des Andrènes !) photos C.Fortune


Andrean cineraria mâle reconnaissable à son aspect bleu noir et à la pilosité blanche dense et dressée sur la partie antérieure du corps...(photo M.Consolo)


Andrena cindraria mâle en avril...(photos P.Falatico, Drôme)




L'"Andrène agile" femelle Andrena agilissima (photos M.Ponsot)




Autres Andrena agilissima et nid sur une paroi verticale d'un mur terreux en avril (photos J.P.Robert)


Andrena agilissima in copula en août (photo P.Ledoux, Maurienne)

On en fait maintenant un sous-genre : Andrena (Agandrena) agilissima (3 espèces en France: A.afrensis, A.agilissima, A.asperrima que peu de personnes peuvent identifier)


Autre Andrena agilissima femelle...(photos P.Prevot)


Andrena agilissima femelle : abdomen lisse brillant avec reflets métalliques, ailes en grande partie enfumées, pilosité blanche du collare et des touffes blanches sur derniers articles abdominaux, ici sur Sedum sediforme...(photos Prisca, Aix-en-Provence, 9/07/2015)


Andrena agilissima mâle : abdomen plus fin, tibias plus étroits, pilositédu collare moins fournie, ici sur Sedum sediforme...(photos Prisca, Aix-en-Provence, 9/07/2015)




Vues de détail d'Andrena agilissima...(photos G.Rubatto)


Autre Andrena agilissima...(photo A.Cipière)


Andrena albopunctata femelle, sur fleur de Coquelicot dans les Corbières (photos C.Fortune)


Andrena albopunctata : espèce méditerranéenne polylectique sur de nombreuses Apiacées, ici sur Cirsium (photos Prisca, 17/06/2015, Aix-en-Provence)




Andrena niveata femelle, 6,5 mm...(photos M. Le Masson)


Andrena groupe flavipes, 10 mm ...(photos A.Wojtyra, Oise, début mai)



Andrena sp. du groupe flavipes...


Andrena flavipes mâle (photo R.Stas) - La précoce Andrena flavipes est un des rares insectes pollinisateurs, avec quelques Bourdons et Osmies, qui est présent fin février-début mars en Bretagne...


Autre Andrena flavipes mâle...(photos P.Falatico)


Femelle d'Andrena flavipes : Andrène la plus précoce (sortie au 2 mars 2008), sur capitule de Taraxacum (seule fleur sauvage riche en pollen et nectar disponible à cette période en Bretagne!); son "Abeille-couccou" semble être Nomada fucata


Autre Andrena printanière du groupe flavipes : Andrena (Zonandrena) gravida femelle, environ 12 mm...(photos J.Fereol, La Houssaye 35, avril 2021)
(grosse brosse de poils rouille, bandes tergales terminales larges gris blanc, pilosité thoracique longue rousse et pilosité latérale plus blanche...)


L'"Abeille-coucou" (Anthophoride) d'Andrena flavipes, Nomada fucata avec la marque orange sur le 1er tergite abdominal : mâle - femelle (photos R.Stas, 15 avril)


Andrène estivale : Andrena variabilis femelle sur Eryngium campestris...(photos Prisca, Serres, Alpes du Sud, 08/2012)


Andrena (Plastandrena) tibialis femelle, 13 mm ,espèce plus septentrionale aux fémurs oranges...(photos J.Fereol, La Houssaye, 35, en mars et R.Stas, région de Liège)
(corps brun avce P3 jaune-rougeâtre (orange) et poils de la scopa jaunes, thorax à poils roux contrastant avec les poils blanchâtres de la face et des côté basaux du thorax et pilosité grise sur les tergites...)


Autre Andrena tibialis femelle (photos R.Stas)


Andrène mâle proche d'Andrena praecox...


Andrena sp. mâle (photo P.Legros) - Autre petite Andrena sp....(photo M.Chevriaux)


Le grand développement de la face jaune sous les antennes indique avec la ponctuation dense du mésonotum Andrena labialis mâle..(photo A.Delannoy, Normandie)


Pseucopulation abdominale d'une "Andrène" mâle avec un Ophrys lutea (photos B.David-Testanière)
(beaucoup d'"Abeilles solitaires mâles pseudocopulent avec une Orchidée dont le labelle mime le corps d'une femelle avec parfois les odeurs phéromonales en plus : cette pseudocopulation est ici abdominale, vue la position de l'"Andrène", car les pollinies se fixeront sur le dos de l'abdomen...contrairement à la pseudocopulation céphalique où les pollinies se fixent sur la tête... )


Pseudocopulation céphalique d'Andrena thoracica mâle ? qui est le pollinisateur confirmé d'Ophrys aranifera qui mime la femelle et émet ses phéromones olfactives...(photo Y.Baniere)


Pseudocopulation abdominale entre le mâle d'Andrena ovatula et Ophrys sulcata - les pollinies sont accrochées à l'abdomen du mâle... (photos A.Linda)


Probablement Andrena ovatula femelle : poils des brosses tibiales (scopa) blanc neige; il faudrat voir la brosse anale brun-noir à reflet blanc jaunâtre pour en être sûr......(photos G.Champier)


Mâle d'Andrena sp. transportant des pollinies d'Orchidée suite à une pseudocopulation abdominale (abdomen dirigé vers la surface stigmatique de la fleur) photo H.Bourrrut


Autre mâle d'Andrena sp. avec des pollinies d'Orchidées collées sur les poils de la face suite à une pseudocopulation céphalique (photo A.Bauvey)


Autre Andrena sp. mâle en pseudocopulation céphalique avec un Ophrys virescens (photos S.Rolandez)
(dans la biblio, on cite Andrea pandellei comme pollinisateur occasionnel d'Ophrys virescens en plus des campanules sur lesquelles elle est la plus souvent...)

Les photos suivantes représentent la sortie très précoce d'Andrènes (autour du 15 mars 2007) accompagnée de leur "Abeille-coucou" du genre Nomada (Anthophoride qui parasite les nids de ces Andrènes!) :


Andrena haemorhoa avec ses poils oranges à l'extrémité de l'abdomen...


Autres Andrena haemorrhoa : (photo P.Falatico, début avril, Drôme) - sur fleur de poirier en avril (Bretagne)...


Autre Andrena haemorrhoa femelle et détail de la face (photos R.Stas)


Andrena haemorrhoa femelle (photo J.P.Lavigne, Vinon-sur-Verdon, 15/04/2015)


Andrena haemorrhoa mâle à la mi-avril...(photos A.Delannoy, Normandie)


Andrena sp. en compagnie des précédentes...


Une Andrène peu courante ressemblant à une Anthophorine : Melliturga clavicornis mâle : yeux verts, antennes terminées en massue et coudées...(photos P.Falatico, Drôme)


Andrena viridescens femelle, thorax vert bleuâtre, sur fleur de Veronica...(photo M.Berger)


Andrena curvungula ou pandellei : ces 2 espèces non différenciables sur photo et oligolectiques sur Campanulacées, dét. el Gritche (photo M.Billard, 15-5-2012, Savoie)


Nomada sp., '"Abeille-couccou" d'Andrena sp. sur feuille et inflorescence de "Laurier-palme"...


Nomada ruficornis, l'"Abeille-coucou" d'Andrena haemorrhoa...(photo Y.Glon)


Panurgus calcaratus, 8 mm, abdomen aplati, noir brillant, se retourne dans le capitule des Astéracées pour se recouvrir de pollen (photo P.Falatico) - autre Panurgus sp. mâle (photo Prisca, Aix-en-Provence)


Panurgus sp. mâle au corps brillant, à l'abdomen un peu aplati avec une grosse tête (photos R.de La Grandière) - Panurgus sp. in copula (photo Prisca, Aix-en-Provence)




Panurgus banksianus femelle en août, 10 mm : cellule marginale tronquée, scopae uniquement sur tibias et métatarses (caractères du genre); toute noire, scopae des T3 longue, assez épaisse et jaune sale (moins épaisse et plus courte sur T2) (photos J.Fereol, La Houssaye)
(oligolectique sur Astéracées à fleurs jaunes; parasité par des Nomada comme Nomada fabriciana)

et de nombreuses autres espèces dont beaucoup de "Micro-Andrènes"...




Petite Andrène de 6 mm sur "Pavot d'Islande" du sous-genre Micrandrena peut être du groupe Andrena minutula mais il faudrait observer de près la ponctuation et la microsculpture...(photos P.Falatico)


Andrena (Micrandrena) minutula/minutuloides mâle, environ 5 mm...(photos Rhénanie-du-Nord-Westphalie, 30/03/20281)
(Les "Micro-Andrènes" ont la 1ère nervure transverso-cubitale débouchant près du départ de la cellule marginale !)


Une Andrène a fini sous les chélicères de cette petite Thomise poilue Heriaeus hirtus...(photo S.Rolandez)

page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10-10-1-10-2- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13ter-1-13ter-2-13terter-13terterter-13-4-13-5-13-6-13-7-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18ter-1-18ter'-18ter-2-18ter-20-18ter-21-18ter-3-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57