Page 14ter-32'

Page précédente Page suivante

LES CHALCIDIENS, de très nombreuses petites "guêpes" parasites et hyperparasites (2) :


Autre Chalcidien parasite des oeufs de Lépidoptère (photos H.Robert)
(souvent, les parasites oophages Chalcidiens sont des "Trichogrammes" mais ici, il s'agit d'un Chalcidide aux fémurs peu renflés!)


Tête et patte du Chalcidide...(photo H.Robert)


Leucospides : femelle de Leucospis gigas, 15 mm, coloris de guêpes, ailes pliées comme elles, tarière rangée sur le dos de l'abdomen, parasite des nids de Chalicodome; d'autres vont dans les nids d'Osmies : voir page 18ter-3


Leucospis gigas femelle : tarière placée au repos sur le dos de l'abdomen dans une rainure, fémurs 3 hypertrophiés avec bord inférieur armé de fortes dents, ailes pliées au repos comme celles des Guêpes (photo J.P.Lavigne)


Autre Leucospis gigas femelle sur Eryngium campestris (photos Prisca, Serres, Alpes du Sud, 9/08/2013)


Leucospis dorsigera femelle : ce grand Chalcidien qui mesure plus de 10 mm se caractérise par ses ailes pliées et sa tarière rabattue en avant au dessus de son abdomen jusqu'au thorax; elle se développe dans les nids d'"abeilles maçonnes" (photos G.Chauvin)
(sa tarière solide lui permet de traverser la paroi de mortier des nids de ces "Abeilles maçonnes"!)


Autre Leucospis dorsigera femelle, 11 mm (photos J.L.Pujol)




Autre Leucospis dorsigea femelle : avant la ponte en haut (position réelle verticale) - pendant la ponte le long d'un trou (position tournée pour mieux voir) (photos Prisca, Aix-en-Provence, 25/07/2015)
(l'ovipositeur atteint la marge arrière du scutellum chez cette espèce)


Leucospis dorsigera mâle...(photos P.Legros)


Silhouette de Ptéromalide


Ptéromalides : Pteromalus puparum, 2-3 mm, parasite des chrysalides de Piérides
(on trouve dans cette famille répandue Dibrachys boucheanus, 2 mm qui peut être parasite de "la fausse teigne" donc pourrait être utilisée en apiculture ?)


Un Ptéromalide Asaphine Asaphes sp., hyperparasite sur Aphides...




Un Pteromalide Cleonymine : Oodera formosa(Giraud 1863) 5-6 mm, femelle, vert métallique, pattes antérieures ravisseusses avec gros fémurs, (photos P.Legros)


Le Chalcidien Ptéromalide Asaphes sp. vient pondre sur des larves du "Puceron de l'Erable" Periphyllus sp. momifiées par le Braconide Aphidiidine du genre Aphidius : exemple d'hyperparasitisme (face inférieure des feuilles d'Acer (photos P.Legros)




Pteromalus sp., 3 mm, corps vert métallique clair comme la plupart des espèces de ce groupe (photos J.P.Marino)


Autre Pteromalus sp. aux reflets métalliques (photos P.Legros)


Pteromalus sp....(photos A.Wojtyra, Oise)




Ptéromalide Cheiropachus quadrum (anciennement Cheiropachus colon), 3-5 mm, 2 taches brunes alaires (la veine marginale courte arrive avec son nodus dans la 2e tache brune)...parasite de divers coléoptères (photos M.Le Masson)


Chalcidien Ptéromalide parasitoïde de la chenille de la "Tordeuse du chêne" Tortrix viridania : nymphe (3 mm) (photo P.Falatico)


Imago du Chalcidien Ptéromalide parasitoïde issu de la nymphe précédente (photos P.Falatico)


Dibrachys cavus(boucheanus), 2 mm, pratiquement le Chalcidien le plus ré, pandu, parasite ou hyperparasite de Lépidoptères, Diptères et Hyménoptères : entre autres, parasite de l'"Eudemis de la vigne" et recherches sur la lutte contre les "Teignes" (Lépidoptères Galleriines) dans les ruches...très étudié (photos P.Legros)


Dinarmus sp., 2 mm, nervation alaire avec assez gros stigma, genre parasite des Coléoptères et des "Bruches en particulier...(photos P.Legros)

2 Hyménoptères parasitoïdes Ptéromalides efficaces contre les "mouches des étables et porcheries" utilisiées en Bretagne (commercialisées par la société MUSCIDIA) :

il s'agit de Muscidifurax raptor (1 mm) et de Spalangia cameroni (3 mm), parasitoïdes des pupes, utilisés en lutte biologique dans les bâtiments d'élevage bretons contre la mouche commune (essentiellement Musca domestica) qui peut pulluler à certaines époques de l'année en Bretagne


Chrysalide parasitée de Piéride coupée puis ouverte montrant des nymphes de Chalcidiens à l'intérieur (photo H.Robert)


Eulophides : Eulophus sp.-Silhouette d'Eulophide-Diglyphus isae
(souvent parasites des guêpes; mais aussi de Lépidoptères comme hyperparasites : Tetrastichus rapo voir page 13terterter...; Diglyphus isae est commercialisée dans la lutte contre le "Mouche mineuse" : voir page 16)

Principaux caractères de la famille des Eulophides avec 2 sous-familles principales : Eulophines et Tétrastichines

-tarses tous à 4 articles
-Antennes à 7-9 articles dont au maximum 5 pour le funicule
-étranglement entre propodeum et gastre
-épine du tibia 1 droite et simple


Eulophine Elasmus sp. avec ses coxae postérieurs aplatis en disques; ailes allongées avec 1 seule nervure et pattes longues; obtenu à partir de fourreau de Coleophora vibicella...(photos M.Billard, Savoie)


Autre Eulophide Eulophine femelle (photos A.Wojtyra)


Autre Eulophine femelle issu de chenille de Syncopacma vinella sur Genista tinctorial (photos M.Billard, novembre 2016, Savoie)


Tetrastichus sp. : hyperparasite du complexe parasitaire de la Piéride du chou


Eulophide Tétrastichine femelle du genre Tetrastichus près d'une larve du "Psylle de l'ortie" Trioza urticae dont il est le parasite...


Probablement Tetratsichus upis femelle sur ortie : cet Eulophide pond sur la face ventrale de la larve du "Psylle de l'ortie" un ou plusieurs oeufs...(photos A.Wojtyra)


Halticoptera smaragdina : parasite de la mouche du céleri (Trypetides) Doc.ACTA

Les photos suivantes concernent le parasitisme d'une chenille du "Pacha à 2 queues" par des larves ectoparasites d'Eulophide : de la larve qui tisse progressivement un abri léger de soie pour son cocon à l'imago de 2-3 mm






Eulophide Eulophine du genre Euplectrus ectoparasitoïde de la chenille de Charaxes jasius...(photos de M.Gosselin transmises par A.Lequet)
(ce sont des hyménoptères ectoparasitoïdes grégaires koinobiontes (la femelle ne tue pas l'hôte au moment de la ponte); l'espèce la plus proche est Euplectrus flavipes mais les photos du parasitoïde sont trop petites ici...)


Autres larves d'Euplectrus sp. commençant à tisser leurs cocons sur chenille de Noctuide sur Sonchus...(photos A.Delannoy)




Probablement Euplectrus flavipes un peu endormi sur laurier-palme en hiver...(photos A.Wojtyra)




Eulophide Entédonine d'environ 1,5 mm : Chrysocharis pallipes aux fémurs tous pâles, parasitoïde des larves mineuses de Phytomyza, ici sur Rosier grimpant (photos A.Wojtyra)


Chrysocharis sp....(photos A.Wojtyra)


Autre Eulophide proche de l'espèce précédente : Horismenus sp. (photos A.Wojtyra)


Nymphes de l'Eulophide Sympiesis sp. sur Carpinus (photos A.Wojtyra)


Emergence de mâles de Sympiesis sp.


Adultes de Sympiesis sp. : mâle - femelle (photos A.Wojtyra, Oise)

et des milliers d'autres espèces ...


Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14ter-3-14ter-31-14ter-31'-14ter-32-14ter-32'-14ter-33-14ter-4 -14ter-5-14ter-6-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57