Page 11-121

Page précédente Page suivante

LES CUCUJOIDES, une Super-Famille souvent remaniée (6) :

11-Famille des COCCINELLIDES ("Lady bugs") (3) :


La "Coccinelle rose" Oenopia conglobata (photo de droite de G.Chauvin)...


Autre "Coccinelle rose" ou "Coccinelle zig-zag" Oenopia conglobata (photos H.Maleysson et P.Falatico)


Larve d'Oenopia conglobata...(photo P.Falatico)


Cette "galle en bourse pédonculée de l'orme" ne semble pas avoir de rapport avec les "Coccinelles" mais...


si on ouvre cette galle, on y trouve une nymphe qui se transformera plus tard en un Oenopia conglobata (photos obtenues par P.Falatico)
(la galle contenait des pucerons (Tetraneura ulmi), nourriture de la larve dans cette galle...)


Oenopia lyncea...(photos A.Cipière et C.Ollieu)


La "Coccinelle à 16 points" Tytthaspis sedecimpunctata, 3-3,5 mm, jaune à suture noire, les points peuvent confluer (photo M.Chevriaux)-autres photos de L.Weitten


Autres Tytthaspis sedecimpunctata, environ 4 mm, en nombre près d'un mur au soleil d'avril (photos P.Prevot)


Autre variante de Tytthaspis sedecimpunctata...(photos J.P.Lavigne, Vinon-sur-Verdon)


Diverses formes de la "Coccinelle à 10 points", Adalia decempunctata ? (photos J.Gouzanet et F.Cregut)


Autres formes d'Adalia decempunctata : in copula (photo M.Ponsot) - individu isolé (photo M.Chevriaux)


Autre variante d'Adalia decempunctata (photo A.Peuch)


Autre variante d'Adalia decempunctata...(photos M.Ponsot)


Autre Adalia decempunctata...(photos M.Le Masson)


Adalia decempunctata 3,5 à 5 mm, venant juste d'émerger...(photos P.Falatico)


Autre Adalia decempunctata...(photos R.Stas)

Les photos suivantes, de M.Chevriaux, avec les taches du pronotum en "patte de chat", ressemblent aussi à Harmonia axyridis mais les taches (points) élytrales sont incomplètes : c'est Adalia decempunctata


Adalia decempunctata...


2 variantes d'Adalia decempunctata, environ 4 mm, issues d'"élevage" (photos P.Falatico)


Autre variante d'Adalia decempunctata... (photos G.Cerda)


Harmonia axyridis forme conspicua - Chilocorus renipustulatus, 4 mm, noir brillant très convexe avec tache plus ou moins réniforme...


Autre exemplaire alpin brillant de Chilocorus renipustulatus (photo R.de La Grandière) - Chilocorus bipustulatus (photo P.Falatico)


Chilocorus bipustulatus, 3,5-4,5 mm, noir brillant très convexe avec 3 taches rouges punctiformes plus ou moins réunies en fascie transverse (photos P.Pinson)


Autres Chilocorus bipustulatus...(montage-photos H.Robert)


Chilocorus bipustulatus sur tronc de Juglans se nourrissant de lichens...(photos A.Wojtyra)


Larve de Chilocorus sp....(photo M.Billard)




Divers stades (imago-larve-nymphes) de Chilocorus renipustulatus : sur Salix atrocinerea (photo C.Fortune) - sur un Fusain envahi par la "Cochenille du Fusain"...voir page 10-2


Chilocorus renipustulatus : larve - 3 stades de développement réunis sur la même photo au milieu des "Cochenilles du Fusain"...(photos P.Falatico)


Chilocorines : Exochomus nigromaculatus (photo J.P.lavigne, Gréoux-les-bains) - Exochomus quadripustulatus...


Autre Chilocorine : Exochomus quadripustulatus sorti d'hivernage en début mars (photos H.Maleysson)


Chilocorus quadripustulatus : nymphe - émergence -imago (photos Y.Puntous)


Autres Brumus (Exochomus) quadripustulatus ou "Coccinelle à virgules", 3-5 mm (photos P.Falatico et H.Robert)


Autre variante d'Exochomus quadripustulatus, 4,5 mm, dans un jardin..(photos M.Le Masson, vallée du Grésivaudan)


Autres Chilocorine Platynaspini : Platynaspis luteorubra : femelle (photo J.L. Lett) - mâle car la face est jaune orangé (noire chez la femelle) (photo M.Le Masson); c'est la seule espèce française en principe...


La "Coccinelle fulgurante" Platynaspis luteorubra in copula : petite, sombre et velue avec 4 taches jaune-orangé sur les élytres, aphidiphage sur artichauts en compagnie des fourmis...(photos M.Le Masson)


Hippodamia variegata, 4-5 mm, importé en Amérique du Nord (1984 au Québec) venant d'Europe !; les taches humérales peuvent être absentes..(photos M.Chevriaux)


Autres Hippodamia variegata...(photos C.Fortune, région de Marrakech et J.P.Lavigne)


Autre Hippodamia variegata - Coccinelle à 13 points" Hippodamia tredecimpunctata...(photos P.Falatico)


Autre "Coccinelle à 13 points" Hippodamia tredecimpunctata, lieux marécageux (photos J.L.Lett)


Hippodamia undecimnotata in copula...(photo C.Ollieu)


Autre "Hippodamie à 11 taches" Hippodamia undecimnotata, aphidiphage...(photos J.P.Lavigne)
(les Hippodamia sont tous prédateurs de pucerons et certains sont uitlisés en lutte biologique contre les pucerons du soja...)


Hippodamia alpina...(photos G.Champier, massif de Belledonne, 1800 m)


Autre Hippodamia (Ceratomegilla) alpina (photos M.Le Masson, Massif de Belledonne, 1300 m)


Hippodamia notata...(photos A.Bauvey, Isère)


Autre "Coccinelle" de montagne : Hippodamia (Ceratomegilla) notata (photos M.Le Masson, Massif de Belledonne, 1300 m et J.P.Lavigne, Queyras)




Ceratomegilla (Hippodamia) rufocincta (photos G.Champier)


Coccinula 14-pustulata (photos G.Cerda)


Coccinula 14-pustulata...(photos M.Chevriaux et R.de La Grandière)


Autre Coccinula 14-pustulata...(photo H.Maleysson)

et beaucoup d'autres....

Certaines de ces Coccinellines sont utilisées et commercialisées en lutte biologique : voir page 16

Adalia bipunctata (contre les Pucerons)-Harmonia axyridis (contre les Pucerons)-Cryptolaemus montrouzieri (contre les Cochenilles floconneuses et farineuses)


Harmonia quadripunctata...(photos P.Falatico, M.Blaise et J.P.Lavigne)


Autres Harmonia quadripunctata (photos H.Maleysson)


Harmonia quadripunctata...(photo P.Falatico)


Autre Harmonia quadripunctata, moins de 5 mm...(photos H.Robert)


"Coccinelles" aux élytres à taches pâles : conspicua d'Harmonia axyridis (photos M.Chevriaux)


Autre Harmonia axyridis forme conspicua...(montage-photos M.Blaise)


Autre forme conspicua d'Harmonia axyridis...(photos P.Falatico)


Harmonia axyridis, variante de la forme succinea...(photos E.Gayot-Boudier)


Harmonia axyridis, forme novemdecimsignata (19 taches) (photo M.Chevriaux) - Harmonia axyridis, forme spectabilis (photo O.Sigaud)


Harmonia axyridis, forme spectabilis: Type de pronotum à 2 bandes latérales blanches (photos M.Chevriaux et P.Schnetzer) - larve (photo David et Caro)


Autre photo de larve d'Harmonia axyridis (photo M.Chevriaux) - Acouplement d'Harmonia axyridis forme novemdecimsignata (photo R.Lehmann en Alsace)




Larves de 1er stade d'Harmonia axyridis (photos P.Prevot)


Harmonia axyridis : Larve de dernier stade - Nymphe de quelques minutes (photos P.Falatico)


Autre larve d'Harmonia axyridis ...(photo P.Falatico)


Autres larve et nymphe d'Harmonia axyridis sur pomme de terre ...(photos J.Chicois, Saint-Die des Vosges)


Harmonia axyridis : Exuvie nymphale et adulte jeune (photo A.Lous) - Nymphes (photos M.Blaise et A.Lous)


Harmonia axyridis : ténéral de conspicua - in copula (forme novemdecimsignata) (photos P.Legros)


Autre copulation chez Harmonia axyridis forme novemdecimsignata...(photos D.Choussy)


Autre Harmonia axyridis forme novemdecemsignata...(photos H.Robert)


Harmonia axyridis, forme succinea : Autre type du pronotum en "M" noir et 2 larges bandes blanches...(photos P.Falatico)


Autre Harmonia axyridis forme succinea ...(photo J.P.Marino, Alpes maritimes)


Harmonia axyridis formes novemdecimsignata (photos C.Ollieu et A.Lous) - Harmonia axyridis forme spectabilis (photo H.Maleysson)


Autre forme novemdecimsignata d'Harmonia axyridis...(photos M.Ponsot)





Harmonia axyridis novemdecimsignata...(photo C.Fortune, Ouest des USA)
(introduit aux Etats-Unis comme en Europe pour la lutte biologique il y a quelques années...)





Autre forme spectabilis d'Harmonia axyridis...(photos P.Falatico)


Forme conspicua d'Harmonia axyridis à 2 taches rouges par élytre (photos P.Falatico)


Autre forme conspicua d'Harmonia axyridis...(photos A.Wojtyra)


Harmonia axyridis en ponte...(photo J-L.Lett)


Oeufs et larves d'Harmonia axyridis...(montage-photos P.Prevot)


Larve de dernier stade d'Harmonia axyridis...(photos P.Prevot)

En résumé la "Coccinelle asiatique" se reconnait aux critères suivants (avec 4 formes principales) :

-forme bombée
-"grande" taille : 5-8 mm
-pattes rougeâtres
-dessin pronotal typique : "patte de chat", M ou noir avec 2 bandes blanches

-Elytres rouges ou jaunes à taches noires : Forme succinea
-Elytres rouges à 19 taches noires : Forme novemdecimsignata
-Elytres noirs à 2 taches rouges : Forme conspicua
-Elytres noirs à 4 taches rouges : Forme spectabilis


Cryptolaemus montrouzieri, autre Coccinellide importé il y a longtemps, bien avant la "Coccinelle asiatique" : imago


Cycle de Cryptolaemus commercialisée dans la lutte contre les Cochenilles (d'après Bio Applied) - larve

Scymnus peut être utilisée contre les Acariens "Tetranyques", Halyzia-Thea dévorent les Moisissures...

On peut rappeler ici l'exemple historique de l'utilisation, à l'échelon mondial, de la Coccinelle importée d'Australie Rodolia (Novius) cardinalis contre la "Cochenille des agrumes" Peryceria purchasi : voir page10-1

2-sous-Famille des Epilachnines :

"Coccinelles phytophages" pouvant être ravageurs des cultures : mandibules multi-dentées (1 dent ou 2 chez les autres "Coccinelles")

Epilachna chrysomelina (elaterii) ou "Chrysomèle du melon" fait des dégâts sur les haricots, courges, melons, pastèques...dans le Midi


Autre "Coccinelle de la Bryone et des Cucurbitacées" : (Henos)Epilachna argus, 7-9 mm, hémisphérique, fauve roux avec 6 points noirs sur chaque élytre (photo J.M.Michalowski) - larve (photo E.Steckx)


Autre Henosepilachna argus : imago - larve (sur "Cornichon d'âne" Ecballium elaterium) photos H.Maleysson


Larve d'Henosepilachna argus sur Bryone...(photos P.Legros)


Autre "Coccinelle de la Bryone" Henosepilachna) argus sur Bryone mais aussi sur Curcurbitacées.. (photos C.Ollieu)


Autres Henosepilachna argus in copula (photos R.Stas et J.J.Milan)


Une "Coccinelle" Epilachnine phytophage sur oeillets : la "Coccinelle des Légumineuses" ou "Coccinelle à 24 points", Subcoccinella 24punctata, 4 mm (photo M.Chevriaux)


Autre Subcoccinella 24punctata aux points plus ou moins fusionnés formant des taches...(photos M.Le Masson)


2 autres variantes de Subcoccinella vigintiquatorpunctata...(photos G.Champier, Isère)




Autre variante de Subcoccinella 24punctat sur "Saponaire" (photos A.Wojtyra, Oise)


Larve de Subcoccinella vigintiquatuorpunctata, 5 mm, ici sur Silene nutans, sur les feuilles de nombreues familles différentes...(photo M.Billard, Savoie, 1996 m)




2 larves de "Coccinelles" communes sur les plantes en été : Harmonia axyridis - Coccinella septempunctata (photos A.T.Macneall et P.Pinson)


La vorace larve d'Harmonia axyridis (photo A.Archambault)


Autre larve de "Coccinelle" assez commune de Propylea 14-pustulata


Autre larve proche de Coccinella septempunctata...(photo G.Cerda)


Larve de Rodolia cardinalis prédatrice de la "Cochenille des agrumes" Icerya purchasi...(photo J.Gouzanet)


Nymphes de Coccinellide fixées sur feuille de pomme de terre (photo J.C.Bernard)


Autre nymphe de Coccinellide attachée par la base au reste de sa dernière exsuvie avec un Chalcidien endoparasite en train de pondre dessus...(photo G.Cerda)





La "Coccinelle maculée" Coleomegilla maculata commune en Amérique du Nord et centrale et utilisée en lutte biologique essentiellement contre les pucerons et aussi contre le Doryphore de la pomme de terre...(photos C.Fortune, Guadeloupe)




Une "coccinelle" nord-américaine : Hippodamia convergens, taches plus ou moins marquées voire absentes, aphidiphage...(photos C.Fortune, Ouest des USA)
(2 taches blanches et sept points noirs sur les élytres pour l'aspect type, tête noire avec taches blanche en www, pronotum large avec 2 bandes blanches obliques courtes, pattes brun orange avec fémurs noirs...)


Coccinelle exotique



Les Cucujoides forment donc un groupement pas très homogène de petits Coléos claviformes; mais certaines familles s'éloignent de ce type claviforme vers le type monoliforme comme les Coccinellides; de même, la larve cucujoide n'est vraiment typique que chez les Cucujides; en gros, un Cucujoide est un petit Coléoptère de 2 à 5 mm obovale ou un peu allongé aux antennes plutôt claviformes, aux régimes très diversifiés, aux élytres déprimés ou marqués de taches colorées; le type moyen en est donc la Famille des Cucujides et la plus importante celle des Coccinellides pour la régulation des populations d'Homoptères





Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbis-1-11bisbis-2-11bisbisbis- 11-1-11-11-11-12-11-120-11-121-11-13- 11-2-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57