Page 13-4'

Page précédente Page suivante

LES NOCTUELLES, une famille qui a du (des) caractère(s) (11) :

Quelques espèces de chenilles de Noctuelles (1) :





Chenille d'Acronicta (Triaena) tridens sur "prunier myrobolan"... (montage P.Prevot)


Chenille du "Trident" Aronicta( Triaena) tridens : 40 mm maxi, forte protubérance dorsale sur le 1er segment abdominal et une autre sur le 8e, sur arbres et arbustes feuillus dont arbres fruitiers (photo L.Weitten) - Chenille du "Psi" Acronicta (Triaena) psi maxi 38 mm, également protubérance dorsale subconique sur abdomen 1 et plus courte sur abdomen 8, bande médio-dorsale jaune clair, sur arbres et arbustes feuillus...(photo M.Chevriaux)


On voit mieux la protubérance dorsale conique de l'abdomen 1 sur ces 2 autres exemplaires de Triaena psi : (photo M.Chevriaux) - (photo Y.Le Coeur)


Autre chenille d'Acronicta psi parasitée avec un cocon de Braconide..(photo A.Wojtyra)


Autre chenille d'Acronicta psi...(photos C.Fortune, Bretagne)


Chenilles de la "Noctuelle de l'Aulne" Jocheaera alni : chenille jeune ressemblant à une fiente d'oiseau (ici déroulée pour la photo) - chenille mâture différente d'aspect, 35 mm maxi avec ses longues soies noires spatulées (photo M.Chevriaux)




Chenille de 3e stade de Jocheaera alni...(photos G.Champier)


Chenille de la "Chevelure dorée" Acronicta auricoma (photo G.Champier) - chenille de l'"Aunette" Jocheaera(Acronicta) alni (photo F.Cregut)




Autre chenille de Jocheaera alni qui descendait le long d'un tronc de Juglans et qui peut vivre sur Aulne et divers feuillus (photos A.Wojtyra, Oise)


Chenille jeune (variante) d'Acronicta auricoma...(photos G.Champier, Isère)


Chenille d' Acronicta auricoma : verrues orangées à soies rougeâtres, sur divers artbres et arbustes (photo P.Falatico) - Autre chenille d'Acronicta aceris, espèce bivoltine sur Acer, Populus, Salix... (photo G.Chauvin)




Autre chenille d'Acronicta aceris : longs poils jaunes ou orange clair, 4 paires de touffes rougeâtres dorsalement et une rangée médiane de losanges blancs bordés de noir, tête brun foncé...sur divers feuillus dont les érables ("Noctuelle de l'érable")


Autre chenille d'Acronicta aceris...(photos A.Wojtyra)


Chenille de la "Grosse Tête" (Sub)acronicta megacephala, plaque blanc ocre ou rosé sur le 7e segment abdominal, tête blanchâtre avec taches variables, sur Peupliers, Saules ou Bouleaux (photo M.Chevriaux) - Chenille d'Acronicta euphorbiae : zone dorsale rouge sur le mésothorax, stigmates blancs et tête noir brillant... (photo M.Cremion)




Autres vues d'une chenille d'Acronicta megacephala (photos G.Champier)


Autres variante de la chenille d'Acronicta euphorbiae : sur Tussilago farfara, stigmates blancs, touffes de soies blanchâtres et brun clair à certains endroits, sur divers plantes bassse et arbustives (photo C.Fortune, Queyras) - une autre parasitée (plateau sec sous Conifères, Sud-Ardèche) photo D.Arsac


Autre chenille d'Acronicta euphorbiae...(photo J.M.Desjacquot, Le Reposoir, Haute-Savoie, 1500 m)



Chenilles de la "Téniocampe peinte" Orthosia miniosa, maxi 35 mm, grégaires avec toile de soie sur arbres feuillus puis solitaires sur plantes basses, 1 génération/an (photos M.Chevriaux et F.Rouillier)


Chenille d'Orthosia miniosa...(photo R.Clochard)


Autre stade de chenille d' Othosia miniosa sur Vicia : corps gris bleuté avec points et taches noirs, 2 lignes latéro-dorsales et une bande médio-dorsale jaunes, bandes latérales jaunes ponctuées de noir et bordées de blanc, soies fines courtes et peu nombreuses, tête avec taches sombres...) photos M.Billard


chenille de la "Noctuelle de l'Arroche" Trachea atriplicis, maxi 50 mm, ...(photos A.Vidal)




Autre chenille mature de Trachea atriplicis avec sa macule rouge-jaune du 8e segment abdominal, sur Arroche, Patiences, Chénopodes at autres plantes basses, ici sur rhubarbe (photos C.Fortune, Bretagne)




Chenille d'Orthosia munda, 40 mm maxi, bande transverse noirâtre sur abdomen 8, tête brun rougeâtre avec points sombres, sur Feuillus...(photos M.Chevriaux)


Autre chenille d'Anorthoa (Orthosia) munda...(photo M.Billard)


Chenille d'Orthosia incerta ("l'Inconstante"") : tête verte, corps vert bleuté clair, filets vert jaunâtre intersegmentaires, ligne latérale blanc jaunâtre au niveau des stigmates, tégument couvert de nombreus points blancs, maxi 40 mm...sur nombreux Feuillus (photos P.Pinson)


Autre photo de la chenille d'Orthosia incerta - Autre chenille d'Orthosia sp.(photos M.Chevriaux)


Autre chenille d'Orthosia incerta...(photo M.Chevriaux)


Autre chenille d'Orthosia incerta avec ses 3 lignes longitudinales jaunâtres (la dorsale nette, les latérales fines) et ses nombreux points blancs...(photo M.Billard)


Forme verte (il existe une forme brune) de la chenille d'Orthosia cruda : les 2 formes ont une strie transversale blanche sur le 8e segment abdominal comme sur la photo et la tête a de petites taches sombres (pas de strie transversale ni de petites taches chez Orthosia incerta) photo C.Fortune




Autre chenille d'Orthosia cruda, 18 mm...(photos M.Le Masson, marais de Montfort)




Autre chenille d'Orthosia cruda avec sa ligne transverse blanche sur le 8e segment abdominal, sur "Sceau de Salomon" (photos C.Desjacqiot, Peyrins, Drôme)




Chenille d'Orthosia gothica sur Onobrychis, 2000 m, Savoie...(photos M.Billard)
(parsemée de points blanchâtres, 3 lignes dorsales blanc jaunâtre, bande blanche latérale au niveau des stigmates dorsalement bordée de noir ou vert foncé, tête vert jaunâtre...)


Autre chenille d'Orthosia gothica...(photo M.Billard)


Chenille d'Orthosia gothica sur Luzula sudetica qu'elle dévore...(photo C.Fortune, Isère)




Autre chenille d'Orthosia gothica : avant-dernier stade avec ses points foncés (photos C.Fortune)


Chenille d'Orthosia cerasi, verte mouchetée de blanc jaunâtre, 2 stries tranverses jaunâtres derrière la tête et sur abdomen 8, sur feuillus (photo M.Chevriaux)


Chenille d'Amphipyrine Amphipyra pyramidea, polyphage sur divers Feuillus (photo P.Legros)


Autre chenille d'Amphipyra pyramidea...(photo M.Berger)




Chenille de la "Noctuelle du salsifi" Amphipyra tragopoginis, corps vert brillant, bandes blanches dorsale et subdorsale, bande blanche stigmatique avec stigmates blancs cerclés de noir, tête vert-jaune, sur diverses plantes herbacées (photos J.L.Lett)



Page suivante




1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13ter-4-13ter-5-13ter-6-13ter-7-13terter-13terterter-13-4-13-40-13-41-13-41-1- 13-41-2-13-4'-13-4'-1-13-41'-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57