Page 11-40

Page précédente Page suivante

LES CERAMBYCIDES ou "Longicornes" : de très longues antennes et des larves "accordéon" (3) :



Carilia (Gaurotes) virginea : 7-13 mm, larve polyphage (Conifères), espèce de montagne localement abondante (photo prise à 1800 m sur "Grande Berce")
(espèce de la Tribu des Rhagiines ressemblant aussi à la forme noire d'Evodinus clathratus d'après Pierre MOUSSA)


Forme noire d'Evodinus clathratus, environ 12 mm, brun noir, antennes annelées de rouge et noir à partir du 3e article, pattes avec du rouge...en montagne (photos M.le Masson, Massif de Belledone, 1200m)


Forme type d'Evodinus clathratus in copula...(photos M.Le Masson, massif de Belledonne, 1300 m)


Autre Carilia virginea alpin - la face ventrale de Carilia virginea est orangée ! (photo E.Boyet)


Autres Gaurotes virginea; il existe des variantes au pronotum rougeâtre...(photos C.Fortune)


Forme au pronotum rouge de Gaurotes virginea (photos C.Fortune, Queyras)
(corps glabre, tête, antennes et pattes noires, pronotum à protubérance latérale en bosse arrondie (ce qui le distingue de Dinoptera collaris qui n'en a pas), élytres bleu métallique ponctués-ridés; il existe plusieurs formes pour le pronotum : entièrement noir (forme vidua), rouge (forme nupta) ou bicolore (forme thalassina au pronotum taché de rouge)...)


Un petit Cerambycide : Acmaeops (Dinoptera) collaris : 5-7 mm, sur les Aubépines et diverse Apiacées (photo H.Maleysson)


Autre "Acméops à thorax rouge" Dinoptera collaris sur Heracleum sphondylium : tête, pattes et antennes noires, pronotum et abdomen rouges, élytres noirs à reflets bleuâtres (ou verdâtres) (photos C.Fortune, Bretagne)


Autres "Acméops au thorax rouge" Dinoptera collaris sur Plantago media (photos C.Fortune, Queyras)




Autre Dinoptera collaris...(photos P.Falatico)


La "Rhagie à 2 bandes" : Rhagium bifasciatum (17-20 mm, larves dans le bois décomposé des Conifères, commun); on trouve 2 espèces voisines : Megarhagium sycophanta (souches de chêne) et Rhagium inquisitor (dans forêts de Conifères d'Europe et d'Amérique du Nord)


Rhagium bifasciatum sur vieux tas de bois


Autres photos de Rhagium bifasciatum...


Autre Rhagium bifasciatum, la Rhagie la plus commune dans l'Ouest et le Nord de la France (photo C.Fortune)


Autre variante de coloration chez Rhagium bifasciatum , Préalpes du Nord à 1900 m sur adret (photo G.de la Yaute)


Rhagium sycophanta : mâle (tempes très dilatées) 16-25 mm, souches de chênes (photo B.Vanstaevel)-Larve saproxylophage (photo P.Pinson)


Megarhagium sycophanta à droite (photo L.Weitten)


Autre photo de Rhagium sycophanta...(photo A.Guibentif)


Autre photo de femelle de Rhagium sycophanta...(photo S.Poitevin)


Rhagium sycophanta femelle (photos P.Falatico)


Autre Rhagium sycophanta femelle...(photos P.Prevot, 8/06/13, Racrange 57)




Autre Rhagium sycophanta avec gros plans sur la tête...


Restes de "nids" de Rhagie sous une écorce de Conifère d'un bois de coupe, surement R.inquisitor : c'est la larve âgée qui construit cette logette nidiforme dans laquelle elle se transformera en nymphe ("nid" fait par l'entrelas de fibres de bois arrachées par la larve); l'abandon de ce "nid" se fait au printemps; ces anciens nids se conservent assez longtemps sous l'écorce..(photo J.Hausser)


la "Rhagie inquisitrice" Rhagium inquisitor, 12-16 mm, pilosité gris argent, élytres avec 3 fascies transverses noires plus ou moins complètes; adulte hivernant sous les écorces de Conifères morts ou abattus (photos L.Weitten)


Autre Rhagium inquisitor avec ses 3 fascies élytrales noires plus ou moins nettes (photo H.Maleysson)


Autre Rhagium inquisitor et gros plan sur la tête (photos H.Maleysson)


Rhagium inquisitor : vues dorsale et ventrale (photos M.Blaise)


Gros plan sur la partie antérieure dorsale de Rhagium inquisitor (photo M.Blaise)


Autres Rhagium inquisitor : photo J.Pleyber - abdomen gonflé par du parasitisme fongique ? (photo J.P.Marino)




Autres vues d'un Rhagium inquisitor femelle...(photos P.Falatico)


la "Rhagie mordante" Rhagium mordax, 14-20 mm, sous écorces de Conifères tombés (photos L.Weitten)


Autres Rhagium mordax femelles (photos J.M.Desjacquot et D.Pollen)


Rhagium mordax présent jusque dans les régions septentrionales européennes (photos R.Stas)


Larve et nymphe de Rhagium sp trouvées sous écorce de Pins d'Autriche...(photos J.P.Marino)


Autre nymphe (la pigmentation oculaire est visible) de Rhagium...(photo T.Colin)


Rhamnusium bicolor, 20 mm, variété glaucopterum aux élytres rouge-orangé, antennes noires à partir du 4e article, larve dans les arbres creux de nombreux feuillus (photos P.Falatico)


Oxymirus cursor mâle : 20-25 mm, coloration variable (la femelle a 2 bandes élytrales longitudinales brun-rouge), sur les Conifères en montagne (photo A.Lous)


Autre Oxymirus cursor mâle...(photos C.Lerat)


Oxymirus cursor femelle...(photos G.Monzo, région de Gandia, Espagne)


Necydalis major : 20-32 mm, tête et corselet noirs, élytres très courts roux découvrant les ailes membraneuses et une partie de l'abdomen, pattes longues à fémurs renflés, imagos floricoles, larves dans les vieux arbres feuillus (photo R.Henry)


Molorchus minor : mâle (photo T.Hueber) - femelle (photo A.Wojtyra)


Le "petit Molorque" mâle, Molorchus minor, environ 10 mm, corps hérissé de longues soies, antennes et pattes rousses sauf massues des fémurs noires, fémurs grêles à la base, reliefs obliques blancs sur les élytres courts et déhiscents, larve dans les Conifères (photos M.Ponsot)


Autre Molorchus minor mâle...(photos J.M.Desjacquot, Bulgarie)


Le "Molorque des ombelles" Molorchus (Glaphyra) umbellatarum mâle, 6,5 mm : corps avec longues soies, noir, antennes et pattes brunes, élytres bruns avec le disque blanc jaunâtre, fémurs très minces et renflés à l'apex,...larves dans branches mortes des Rosacées (photos M.Le Masson)




Autre "Molorque des ombelles" Glaphyra umbellatarum...(photos P.Falatico)

4-sous-Famille des Vesperines :


Vesperus xatarti (17-22 mm) : mâle-femelle aptère donc sédentaire ( élytres courts et déhiscents laissant à découvert les 3 derniers segments abdominaux); la larve est polyphage de racines diverses : vigne, arbres fruitiers, cucurbitacées, chêne, légumineuses...cette larve est appelée "mange maillols" ou "mangeurs de plants" dans le Midi


Autre Vesperine (un peu aplati accidentellement) : Vesperus strepens femelle, environ 25 m, endémique provençale (photos J.P.Marino)


Vesperus strepens mâle...(photo F.Laty)


Vesperus sp. mâle (photo M.Ledoux dans le Var) - Vesperus strepens femelle (photo J.Bailloux)


Autre Vesperus strepens mâle montrant à droite les ailes membraneuses...(photos M.J.Ledoux, Var)


Le "Vespère stridulant" Vesperus strepens mâle, 20-30 mm, scutellum rougeâtre, peut être nuisible à la vigne...(photo J.M.Chauvin, Sud-Est)


Vesperus sp. femelle...(photos G.Riot)






Vesperus luridus femelle plus grosse que les mâles ci-dessus, espèce peu courante...(photo M.Consolo, Italie du Nord)



Page suivante





1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11-31-11-4-11-4'-11-40-11-40'- 11-5-11-6-11-7-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13ter-4-13ter-5-13ter-6-13ter-7-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48- 49-50-51-52-53-54-55-56-57