Page 14ter-7

Page précédente Page suivante

LES FORMICOIDES ou "FOURMIS", instinct ou intelligence ? (5) :

6-sous-Famille des Formicines :


Silhouettes de Formicides




détail du pétiole de Formicide transformé en écaille plate et dressée plus ou moins épaisse...

-les plus abondantes des zones tempérées et froides

-Groupe des Camponotus : assez grande taille (la plus grande fourmi française : femelles 14-17 mm, ouvrières 7-11 mm), omnivores à tendance carnivores, friandes de miellat; terricoles ou arboricoles : font des galeries dans le bois comme Camponotus herculaneus ou Camponotus ligniperda ou "Fourmi gâte-bois" dans le tronc des arbres malades; des espèces d'Oecophylla surtout exotiques font des nids de carton grossier réunis par des feuilles
(Dans le genre Camponotus, les ouvrières n'ont pas d' ocelles et ont une préférence pour la nourriture sucrée !)


Camponotus herculaneus : femelle-ouvrière
(noir luisant, base de l'abdomen et des pattes et côtés du thorax rouge sombre ainsi que l'écaille du pétiole, ailes de la femelle enfumées très longues, surtout en montagne)


Reine de Camponotus ligniperda ou "Fourmi gâte-bois"(dans les vieux troncs à moitié décomposés et souches); les Camponotus, sauf 2 sp. ont un mésosome arqué...


Camponotus ligniperda : thorax, pattes, écaille et abdomen antérieur brun-rouge-capture d'un Vespula vulgaris à terre après combat...(photos M.Chevriaux)


Camponotus ligniperda...(photo M.Consolo, Italie du Nord)


Camponotus ligniperda : sexué ailé en juin - ouvrière (photos J.P.Marino)




Reine de Camponotus ligniperda : pas de cellule discoïdale (contrairement aux ailes des Reines des autres Formicines), gastre très rouge et brillant (photos P.Falatico)


Reine ailée de Camponotus sp. relâchée par un "Rouge-queue" : profil - vue de face (photos M.Blaise)


Grande ouvrière de Camponotus aethiops noire avec poils blancs sur le gastre) photo J.P.Marino


Reine de Camponotus aethiops, fourmi noire avec ses poils sur le gastre...(photo A.Guibentif)


Camponotus aethiops, 5 à 10 mm, toute noire, polymorphie (ouvrières major et minor de 10 à 7 mm)...(photos J.P.Lavigne)


Camponotus aethiops et gros plan sur la tête d'un "major"...(photos .J.P.Marino, Var)
(noire luisante, pilosité bronzée sur le gastre, poils dressés sur les joues...)


Camponotus aethiops attaqué par des Pheidole pallidula (photo J.P.Marino)




Sexué ailé de Camponotus proche de C.vagus, 14 mm...(photos H.Robert)




Colonie de Camponotus vagus (plusieurs types d'ouvrières dont une major à grosse tête visible) sectionnant un Phasme pour le transporter (photos P.Legros)


Probablement Camponotus vagus ouvrière "Major" : pilosité longue et assez dense, entièrement noir mat et le "Major" est grand; mais il y a quelques autres espèces qui pourraient correspondre; (Il est nécessaire d'avoir une vue du clypéus pour identifier les deux grands groupes de Camponotus) photos P.Falatico


la couleur noire du corps et surtout la forte pilosité blanche du gastre indiquent bien ici des ouvrières de Camponotus vagus...(photos P.Falatico)




Reine de Camponotus aethiops, 17 mm : le gros plan sur la tête montre l'insertion des antennes distante du bord post. du clypéus typique du genre, carène au clypéus qu'il n'y a pas chez C.vagus qui a ce clypéus bombé (photos M.le Masson)




Femelle désailée probablement de Camponotus fallax au début de l'été (photos M.Le Masson)


Camponotus fallax : ouvrière; avec pilosité du gastre beaucoup moins fournie que chez C.vagus - gros plan sur la face (photos P.Falatico)


Autre Camponotus cruentatus....(photos F.Cregut)


Autre ouvrière de Camponotus cruentatus avec le 2e tergite du gastre rouge, forme élancée, assez haute sur pattes, aux couleurs ternes, espèce surtout méditerranéenne (F.Cregut dans les Alpilles)


Camponotus cruentatus, grande Fourmi présente partout sur les Euphorbes ou sur les chemins en mai dans les Alpes de Haute-Provence...


Echange trophallactique entre ouvrières de Camponotus cruentatus au 1er tergite du gastre rouge foncé et aux poils jaunâtres... (photo L.Delattre)
(chez cette espèce, il y a des ouvrières "minor" d'environ 10 mm et "major" d'environ 15 mm...)


Autre gyne probablement de Camponotus herculaneus 18 mm (photo P.Falatico)


Gros plan sur la tête de Camponotus herculaneus (photo P.Falatico)


Reine désailée (cicatrices alaires) de Camponotus lateralis : ouvrière en toilette , 6 mm, corps noir sauf la tête rouge, se trouvait au voisinage d'une colonie de Crematogaster scutellaris (Myrmicine) sur une branche morte...(photos J.P.Marino)


Ouvrière de Camponotus lateralis ( photo M.Consolo)
(les ouvrières sont variables en coloration : avec du rouge clair, du rouge sombre ou presque entièrement noire !)



Camponotus piceus avec détail du "pétiole" (photos M.Verolet)


Ouvrière de Camponotus piceus, environ 4 mm, noire et luisante, propodeum concave, antennes, tibias et tarses un peu rougeâtres...(photo L.Delattre, sur Fenouil)

Camponotus truncatus est une espèce arboricole vivant dans des cavités des arbres, dans des branches mortes ou sous les écorces mais aussi dans des vieilles galles du Cynips du chêne (photos suivantes); cette espèce a 2 castes d'ouvrières ("minor" et "major") :


Colonie de Camponotus truncatus extraite d'une vieille galle du chêne; on y reconnait la reine et les 2 castes d'ouvrières (photos P.Falatico en octobre)
(l'auteur des photos précise que cette colonie (et d'autres) ont été préservées et réintroduites ensuite dans leurs galles recollées)


Reine de Camponotus truncatus, 8-10 mm, hivernait dans une vieille galle "bille de bois"...(photos P.Falatico)
(Les Major et les Reines ont la tête "tronquée", mais ici, le thorax est large tout comme l'abdomen, c'est donc une Reine; Il y a aussi les cicatrices alaires; difficile à élever)


Autre Reine de Camponotus truncatus...


Gros plans sur la tête tronquée de la Reine de Camponotus truncatus...(photos P.Falatico)




Camponotus truncatus mâle, 5 mm, espèce arboricole... (photos M.Le Masson, Grésivaudan, Isère)


Camponotus truncatus : ouvrière "minor"...(photo M.Consolo)




Autres ouvrières "minor" de Camponotus truncatus, 3 à 5 mm, tête et mésonotum brun orangé à brun foncé, gastre noir avec 2 taches claires... (photos P.Falatico)






Ouvrière "major" de Camponotus truncatus : tête en forme de cylindre court avec avant tronqué formant un disque plat, 5-6 mm (photos P.Falatico)





Probablement une "Reine" de Camponotus cf.sanctus d'après la coloration du gastre...(photos C.Fortune, île de Rhodes, Grèce)




-Groupe des Lasius : toutes terricoles ou dans le bois pourri; tête grosse, thorax étranglé entre 2e et 3e anneau, pratiquent l'élevage des Pucerons; ce sont les "Fourmis noires" dont Lasius niger; quant à Lasius fuliginosus, elle fait des galeries avec des parois en "papier" (mélange d'éclats de bois et de salive)




Micrographies d'ouvrière de Lasius sp., 3 mm...(photos de M.Blaise)




Lasius sp. mâle : vues de détail et profil...(photos M.Blaise)




Gyne de Lasius sp. (photos P.Falatico)


Autre Lasius sp. mâle avec sa petite tête...(photo P.Falatico)


il peut s'agir ici d'une Reine de Lasius flavus ou de Lasius myops (photo M.Le Masson)


"Fourmi brune" Lasius niger : femelle-mâle-ouvrière
(très commune; brune plus ou moins rougeâtre sur tête et thorax, corps peu luisant, ouvrières 3-4 mm, mâles 5-6 mm, femelles 7-10 mm, nids dans terre, sous les pierres, sous les écorces des arbres morts; recherche et élève les Pucerons : véritables "étables à pucerons" en terre près des plantes où se trouvent ses "vaches", les pucerons !)




Surement groupe Lasius niger (dont on peut exclure L.emarginatus au thorax rouge) : présence de quelques longs poils argentés sur la scape (vus à la loupe binoculaire)...(photos P.Falatico)




Reine ("princesse") de Lasius groupe niger...(photos P.Falatico)


Ouvrières de Lasius niger, forme brune...


Oeufs, larves et ouvrières de Lasius niger...(photos J.P.Marino)


Autre photo de la "Fourmi noire des jardins" ou "Fourmi brune" Lasius niger : 3-5 mm (ouvrière), brun foncé à brun noir, poils argentés, très commune (photo M.Chevriaux)


Ouvrière de Lasius niger : brun foncé, couverte de poils argentés denses parsemés de soies isolées plus longues surtout net sur le scape des antennes et sur les pattes et les derniers tergites...(montage-photo M.Blaise)




Reine de Lasius groupe niger en mai et gros plan sur clypéus et scape...(photos A.Wojtyra, Oise)


Ouvrière de Lasius gr. niger et gros plan sur sa face...(photos P.Falatico)


Lasius fuliginosus ou "Fourmi noire des bois" : Reine-Mâles
(corps très luisant, nids dans vieux arbres creux, ouvrières 4-5 mm, sexués 10-11 mm)


Lasius fuliginosus, 5-6 mm, corps noir brillant ...(photo M.Chevriaux)


Autres "Fourmis noires des bois" Lasius fuliginosus au corps noir remarquablement brillant...(photos J.Carminati)


Lasius emarginatus : ouvrière (3-5 mm) avec tête et thorax brun-noir et mesosoma rouge-orangé, poils nettement inclinés sur scapes et tibias...(photo M.Consolo)


Reine de Lasius emarginatus (photo M.Consolo, Italie du Nord) - gros plan sur les poils inclinés des tibias


Larve poilue de Periphyllus sp. (stade jeune du "Puceron de l'Erable") qui vient de muer, en compagnie d'une ouvrière de Lasius emarginatus (photos P.Legros)

"Fourmi jaune" Lasius flavus : petite fourmi de 2-4 mm (ouvrières), nid en terre, sous les pierres ou dans une vieille taupinière, élève des Pucerons


"Fourmi jaune" : Lasius flavus


la "Fourmi jaune des prairies" proche de Lasius flavus, nids surmontés de monticules de terre surtout dans les prairies (photo M.Chevriaux)


Ouvrières jaunâtres et sexués ailés plus foncés de Lasius flavus (ou espèce très proche!) photos P.Falatico


Une ouvrière de Lasius flavus...


Lasius sp. sur cadavre de Taupe...(photos P.Falatico)

)

Petit Mâle (3 mm) et grande Reine (9 mm) du genre Lasius in copula : on peut éliminer toutes les espèces à fondation dépendante (Chtonolasius et Dendrolasius) car la tête n'est pas assez large et les ailes pas assez rembrunies (photos C.Fortune, Bretagne)
(La reine parait assez claire, les pattes légèrement jaunes, si le dessous de l'abdomen est jaune, le plus probable serait l'espèce Lasius flavus (que l'on peut confondre avec d'autres espèces moins courantes mais présentes, comme Lasius myops)

Polyergus rufescens ou "Fourmi amazone" : s'empare, comme la "Fourmi sanguine", des larves et nymphes d'espèces plus petites comme Formica fusca (fourmi noir-cendré); rouge brunâtre ou jaunâtre; ouvrières 5-7 mm, femelles 9-10 mm
(espèce totalement dépendante d'elles, au contraire des "Fourmis sanguines", car ne peut se nourrir elle-même;ses mandibules sont longues et arquées pour la guerre et transporter larves et nymphes; donc le nid comprend beaucoup plus d'"esclaves" que de "maîtres"


La "Fourmi amazone" : Polyergus rufescens


Une Amblyopine peu commune, voire rare, de l'Europe du Sud : Stigmatomma denticulum, 3,5 mm..(photo M.Consolo, Italie)

Page suivante






1-2-2bis-3-3bis- 3ter-3terter-3terterter-3-4-4- 4-1- 4bis-4ter-4terter-5-5bis-5ter-5terter-6- 6bis-6ter-7-7bis-8-8-1-8bis-8ter- 9-9bis-9ter-9terter-10- 10bis-10bisbis-11-11bis-11bisbis-11bisbisbis-11-3-11ter-12- 12bis-13-13bis- 13ter-13terter-13terterter-13-4-13-5-14-14bis- 14ter-14ter-1-14ter-2-14ter-3-14ter-4-14ter-5-14ter-6-14ter-6'-14ter-7-14ter-7'-14ter-8-14terter-15 -15bis-15ter-15terter-15terterter-15-4-15-5-16 -16bis-16bisbis-16ter-17-17bis-17ter -17terter-17-4-18-18bis-18ter-18terter-18-4-19 -20-21-22-23-24-25 -26-27-28-29-30-31 -32-32bis-33-34-35-36-37- 38-39-40-40bis-42-43-44-45-46-47-48 -49-50-51-52-53-54-55-56-57